Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 15:36

Les cerfs-volants ont été inventés en Chine il y a quelques années !  2 300 ans !  Et ils n’ont pas été pensés pour faire joli ! L’idée était de s’en servir à des fins militaires, mais non, pas comme arme… pour mesurer les distances plutôt ou encore calculer la force du vent, bref pour aider les armées à se déplacer sur le terrain.

Les cerfs-volants étaient apparemment beaucoup utilisés pendant la dynastie Qing (1644-1912), pour chasser la malchance… On peut toujours essayer, ça mange pas de pain!

Les cerfs-volants ont toujours tenu une grande place dans les fêtes traditionnelles chinoises : ils sont à la fois décoratifs et festifs. Les motifs des cerfs-volants, les formes et les couleurs, sont très symboliques et ne sont pas le fait du hasard !

 

Ils ne sont pas tous pareils : il y en a en forme de mille-pattes, très populaires et spectaculaires  et dont le corps est souvent orné de plumes ;

d’autres sont à ailes dures et représentent le plus souvent des insectes ou encore des oiseaux ;

d’autres sont  ailes souples, ceux dont seuls les bords supérieurs sont rigides ; d’autres encore,  à ailes plates… souvent des losanges ou des carrés et ceux sont ceux qui volent le plus facilement ! Car ce n’est pas si simple de faire voler l’animal !!!

 

 

Il y en a aussi de toutes  tailles et en 2015, un cerf-volant dragon a déployé ses 6 000 mètres de long lors du Festival international de cerf-volant de Chongqing, présenté par des vrais  professionnels du cerf-volant de Weifang. Ce petit Dragon pas comme les autres aurait couté près de 100 000 RMB soit près de 13 000 euros et on a mis  deux ans pour le monter. Pour qu’il s’élève enfin dans le ciel (ben, oui, ça s'élève dans le ciel un Dragon pareil!) ,  il a fallu six heures de travail et trois personnes ! Mais Xiao Long n'a pas pu avoir la confirmation de cette information...

 

 

La ville de Weifang, province du Shandong, est connue comme la capitale mondiale du cerf-volant : non seulement on y trouve le siège de  l'Association internationale du cerf-volant,  mais aussi un musée consacré à l'histoire du cerf-volant.

 

Y sont exposés  , devinez un peu… des cerfs-volants :  le plus grand cerf-volant a une longueur de 1,5 km pour 3 000 kg, donc 1000 cerfs-volants , du monde entier, 300 photos,  dans des salles de … 2 000 mètres carrés. Prévoir de bonnes chaussures !!!

Les photos de l’article sont des captures d'écran issues de ce site, pour en voir plus…

 

Site du musée : http://www.wfkitemuseum.cn/jingpin.html

(en anglais, mais de nombreuses informations très intéressantes !)

 

Cette ville est la capitale mondiale de la fabrication des cerfs-volants.

 C’est là aussi que chaque année, depuis 1984,  est proposé  le Festival international du cerf-volant  en général entre le 20 et le 25 avril. Le festival couronne également un roi du ce volant annuel.

En  octobre 2020 près de 1 100 cerfs-volants venus de 31 régions de Chine se sont réunis,   afin d'assister à la Cérémonie d'ouverture du 37e Festival international du cerf volant de Weifang.

L'épidémie de COVID-19 a rendu impossible la participation des étrangers à Weifang, mais des plateformes en ligne (et oui !!! aussi !) leur ont permis de se joindre à ce  festival.

51 équipes de 45 pays et régions du monde ont pu montrer leurs prestations sur des écrans afin de faire écho au public sur place.

Et cette année encore !

Du 17 avril 2021 au 5 mai, s’est tenu le festival international de cerfs-volants de Weifang : 1628 cerfs-volants, 500 participants, 188 équipes de plus de 31 provinces chinoises.  140 pays ont pu participer à l’évènement en « virtuel ».

 

 

 

 

 

 

Des kilomètres à parcourir  le jour pour ceux qui sont sur place et

des feux d’artifices un peu spéciaux, car la nuit aussi le festival fonctionne !

 

Video à voir :

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 14:38

Zhang Chongren

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zhang_Chongren

Zhang Chongren (张充仁) est né le 27 septembre 1907 à Xujiahui , Zikawei en shanghaïen, alors quartier de la concession française où se trouvaient différentes missions catholiques, dans la banlieue de Shanghai .

A la mort de sa mère, il est placé à l'orphelinat de Tou-Sè-Wè pour lui donner une chance. Cet orphelinat était surtout une école d'art et d'artisanat tenue par des pères et frères jésuites français. Il va y apprendre le français donc.

 

Au début des années 30, de nombreux Chinois obtiennent des bourses pour venir étudier en Europe. Zhang, en qualité d’artiste, décroche une bourse pour venir étudier la peinture à Bruxelles. Il y a étudié la peinture, la sculpture, le théâtre…  C’est un travailleur acharné !

 

TINTIN et TCHANG …

                   ou Hergé et Zhang Chongren

Hergé :

Alors qu'il s'apprête à écrire Le Lotus bleu, le dessinateur se documente auprès du père Edouard Neut, fin connaisseur de la culture chinoise.

Hergé est aussi contacté par l'abbé Léon Gosset, aumônier des étudiants chinois à l'Université catholique de Louvain, il insiste pour que les Chinois ne soient pas caricaturés. Il craint que ses étudiants, lecteurs du Petit-Vingtième, ne soient choqués par des clichés.

Hergé et Gosset se rencontrent à Louvain et l'abbé lui présente deux de ses étudiants, Arnold Tchiao Tch'eng-Tchih, spécialiste du théâtre chinois, et sa femme Susan Lin. Ils deviennent très amis et initient Hergé à la calligraphie.

 

Il le met également en relation avec un autre étudiant : Zhang Chongren. Zhang lui raconte son pays, tel qu’il est, tel qu’il était. Il lui explique les coutumes chinoises, il fournit la documentation, corrige les détails et les calligraphies des enseignes de magasins.

 

Hergé va grâce à lui se mettre à la peinture chinoise, on peut d’ailleurs le constater dans ses dessins qui deviennent plus précis, plus fins, avec un art du contraste particulier. Il va utiliser le pinceau et l’encre et non plus la plume, il va chercher à saisir l’esprit de l’objet, à aller au-delà des apparences pour donner plus de vie, de naturel à ses dessins. Il va s’appuyer également sur des photos contemporaines pour rester encore plus proche de la réalité.

 

Zhang va aider Hergé en lui fournissant des anecdotes authentiques (par exemple le sabotage que les Japonais attribuent aux Chinois : L'incident de Mukden se produit le 18 septembre 1931 et sert de prétexte à l'invasion japonaise de la Mandchourie. La dénonciation de cette attaque par la communauté internationale conduit le Japon à quitter la Société des Nations.)

Hergé s'inspire également des terribles inondations de 1931 : le train de Tintin à destination de Hou-Kou est bloqué par la crue du fleuve Yangzi.

Dans l'album il évoque aussi des évènements plus anciens : Zhang raconte notamment à Tintin que ses grands-parents ont été tués pendant la révolte des Boxers (1899 -  1901).

 

 

Le Lotus bleu sera la première aventure de Tintin pour laquelle Hergé se documente aussi  précisément afin d’être plus réaliste.

Les « Dupont » feront le contrepoint et véhiculeront les a priori et les stéréotypes qui ont cours à cette époque sur la Chine, rien que leur tenue le montre !

 

https://boutique.tintin.com/fr/potiche-lotus-bleu-les-icones.html

 

Le « Lotus bleu » est le premier chef d’œuvre d’Hergé : le ton est parfois grave et il s’engage, mais, ce ne sera pas forcément du goût des diplomates japonais présents à Bruxelles ! Zhang n’a pas souhaité voir son nom apparaitre en tant que co-auteur, étant donné le contexte, mais il signera dans un dessin.

Zhang va rentrer en Chine avant la parution du Lotus bleu :

En 1935, Zhang quitte la Belgique, il voyage en Europe puis retourne en Chine en 1936 où il est très actif. Il organise des expositions pour présenter ses œuvres et fonde les studios Chongren. Il donne des cours, réalise des commandes, vend beaucoup d'œuvres.

Le conflit sino-japonais éclate et la lutte intérieure entre nationalistes et communistes sévit. Tchang Kaï-chek, pendant la relative accalmie de la fin de la guerre, reconnaît le talent de Zhang qui parvient à travailler même si les commandes diminuent considérablement.

Hergé perd le contact avec lui pendant la Seconde Guerre mondiale.

Hergé lui écrit, mais sans réponse, sans doute n'arrivent  elles pas à destination. Rien d’étonnant vu le contexte.

En 1966 survient la révolution culturelle. .. Zhang va vivre des moments difficiles.

Hergé part à la recherche de Tchang dans Tintin au Tibet. Si Tchang est assez peu représenté, il est un personnage central de cette aventure Cet album témoigne de l'amitié indéfectible que lui porte Tintin depuis leur première rencontre dans Le Lotus bleu.

Œuvre plus philosophique, apolitique, première aventure de Tintin dans laquelle les armes à feu sont absentes, tintin au Tibet est une quête : l'avion qui transporte son ami Tchang s'écrase dans le massif du Gosainthan, Tintin est le seul à le croire vivant, il est prêt à donner sa propre vie pour sauver celle de son ami.

Il  recherche son ami également dans la réalité et désespère.

Vers 1970,  Zhang est nommé directeur de l'académie des Beaux-arts de Shanghai. Après, il reçoit une large reconnaissance dans le monde de l'art chinois. Il édite et traduit de nombreux livres d'art, sculpte des bustes de Deng Xiaoping en 1994.

 

 

Ce n'est qu'en 1981, le 18 mars, peu de temps avant sa mort, qu'Hergé revoit Zhang.

 En 1985, Zhang reçoit la nationalité française. Il est invité par Danielle Mitterrand à s’installer en France. Il devient un sculpteur renommé en Occident. On fait appel à lui pour réaliser le buste de François Mitterrand après sa réélection en 1984. Ses apparitions se font ensuite de plus en plus rares.

Tchang a vécu ses treize dernières années dans un bel atelier d’artiste à Nogent-sur-Marne et quatre mois en Principauté de Monaco en 1997, grâce au Prince Héréditaire Albert. »

 

https://www.chinesenewart.com/artistes-chinois7/zhangchongren.htm

C'est à Nogent-sur-Marne que meurt Zhang le 8 octobre 1998. Il y repose.

 

 

 

 

Un musée à Qibao en l’honneur de Tchang

Dans son ancien atelier à Qibao, on trouve de nombreuses œuvres des  photos de ses réalisations, les nombreuses médailles et prix qu'il a reçus lors de ses études à l'Académie, des coupures de presse de sa rencontre avec Hergé ou encore un exemplaire du buste de François Mitterrand y sont aujourd'hui exposés.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zhang_Chongren

NB : Georges Remi, dit Hergé est le créateur de  Tintin. Il entre au quotidien Le Vingtième Siècle, les Aventures de Tintin débutent le 10 janvier 1929 dans un supplément du journal destiné à la jeunesse, Le Petit Vingtième. Hergé  est l'un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles.

 

 

 

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 13:40

 

Le Shanghai des années 20 reste mythique, les images qui viennent à l’esprit sont celles d’une ville cosmopolite où Japonais, Russes, Britanniques, Américains, Français,  … cohabitent et où l’on peut mener une vie de plaisirs : bars et tripots de bas étage, clubs selects enfumés… le royaume des  spectacles, des jeux, des paris divers, sans oublier les fumeries d’opium, la prostitution…

 

wikimedia

Un personnage haut en couleurs va se détacher de ce paysage :

Du Yuesheng (杜月笙 ; dù yuèshēng). Voilà un personnage emblématique ! On le surnomme aussi peu aimablement « Du, les Grandes Oreilles » à cause de ses oreilles un peu décollées. Et pourtant, cet homme joue un rôle de premier plan dans cette ville à cette époque particulière.

Ce Al Capone à la mode shanghaienne  est né le 21 août 1888 à Gao Qiao, à la campagne, dans une zone pauvre, peu sympathique et marécageuse, actuellement la zone de  Pudong à Shanghai. Orphelin à l'âge de 5 ans, il va quitter ce qui lui reste de famille et devient un enfant des rues. Il vit de petits larcins et de rapines. Puis, il  va  quitter Gao Qiao pour rejoindre Shanghai.

Il y devient apprenti chez un grossiste en fruits. Débrouillard, il monte en grade et devient livreur, mais il dépense son argent rapidement, car c’est un joueur invétéré. Il finit par perdre son emploi,  s’adonne à la vente d’opium, reprend ses  activités de voleur et ira même jusqu’à pratiquer l’extorsion. Individu donc assez peu recommandable, il sait se faire remarquer, occupe différents emplois, rend de menus services à une tenancière de maison close qui le prend sous sa protection , puis, après 1910, devient un partisan de Chen Shichang, le chef des bandits du district de Shiliupu, membre de la génération Tong de la Bande Verte (青帮, qīng bāng), la triade « phare » du Shanghai de cette époque.

Il entre alors vraiment en contact avec la « Bande Verte ». Il fait son chemin à nouveau, collecte un temps les revenus des fumeries et des maisons closes de cette triade, la plus influente de la ville, et finit par y  occuper une place très importante.

Huang Jinrong est alors le chef de la triade  - ce qui ne l’empêche pas d’être aussi le chef de la police chinoise de la concession française de Shanghai ! Car ce n’est pas incompatible et on peut être l'un des plus importants gangsters de Shanghai et chef de la police...

Grâce à Huang, qui le prend sous son aile, Du devient très influent.

Huang Jinrong, Du et  Zhang Xiaolin, également un puissant chef de gang, créent en 1925 la « Société des Trois Fortunes » (三鑫公司).

 Ces trois hommes contrôlent la prostitution, les jeux, le racket et établissent leur monopole sur le trafic d'opium. Fort de l’accord passé avec la concession française  (qui perçoit une « redevance » de la Bande verte…), Du Yuesheng installe sans complexes son quartier général au cœur de cette concession, au 82 route Xinle, en face de l'église orthodoxe de Shanghai.

 

: https://daydaynews.cc/en/history

 

En avril 1927, à l'instigation de Tchang Kaï-chek (蔣介石), Du Yuesheng, Huang Jinrong et Zhang Xiaolin créent une société écran. Ils peuvent ainsi embaucher de nombreux hommes de main pour briser les mouvements de grève que les communistes cherchent à organiser.

Du Yuesheng prend le contrôle effectif des organisations syndicales et devient un atout majeur pour le gouvernement du Kuomintang qui veut conserver le contrôle de la ville. En échange de cet appui, Tchang le nomme à la tête de l'administration chargée de l'« éradication de la consommation d'opium » - ce qui, en fait, permet de partager les profits du commerce de l'opium entre la Bande Verte et le Kuomintang.

 Devenu un notable comme un autre, il est tranquillement élu au conseil municipal de la concession.

Il figure même au Who's Who de Shanghai en 1933 qui le présente comme la personnalité la plus influente de la concession, un homme d'affaires et un philanthrope.

En 1934, il fait construire sa résidence personnelle sur Donghu Lu dans la concession française (depuis transformée en hôtel). Le bâtiment est offert à Du Yuesheng par son contrôleur financier !

 

Lorsque la guerre sino-japonaise éclate en 1937, il fuit à Hong Kong, avant de rejoindre Chongqing en 1941, où s'est replié le gouvernement nationaliste de Tchang Kaï-chek.

 

 Revenu en 1945 à Shanghai, les belles heures sont passées et finalement en 1949 les communistes prennent définitivement le contrôle de la ville. Il n’est plus question alors d’ouvrir des officines de jeux et de paris !

Du se réfugie à nouveau à Hong Kong, où il meurt le 16 août 1951. Son corps est transféré à Taïwan, où il est inhumé dans les environs de Taipei. Sa tombe porterait une épitaphe de Tchang Kaï-chek.

 

NB :

Du Yuesheng apparaît comme personnage dans la bande dessinée Bob Morane « La guerre du pacifique n'aura pas lieu ».

 

 

Le film The Last Tycoon (2012) est basé sur la vie de Du Yuesheng.

   
Partager cet article
Repost0
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 14:01
wikipedia

Ce général britannique, Charles George Gordon (1833 – 1885), a eu nombre de surnoms :

Chinese Gordon (Gordon le Chinois), Gordon Pasha, et Gordon of Khartoum (Gordon de Khartoum). Voilà qui résume une carrière hors normes.

Pour ce qui nous concerne, nous nous arrêterons à Chinese Gordon !

 

 Il servit donc dans la campagne de Chine de 1860: un peu d’histoire… (Cette période est très agitée et riche en évènements, ce n’est qu’un aperçu…sinon, tout le monde va aller boire un café sans connaitre la fin de l’histoire 😊 )

 

wikipedia

 

La révolte des Taiping est un soulèvement violent, un des conflits les plus meurtriers de  l'Histoire. Entre 1851 et 1864  cette révolte  a frappé la dynastie Qing  qui mit près de quinze ans à en venir à bout.

Les rebelles avaient fondé en Chine du Sud et en Chine centrale, le Tàipíng Tiān Guó ou « royaume céleste de la Grande Paix « 太平天国 ».

 

wikipedia

Le fondateur du mouvement est Hong Xiuquan (1814-1864), celui-ci, persuadé d’être le frère cadet de Jésus, se proclame  « Empereur du Ciel » et conteste le pouvoir de l'empereur Xianfeng (1831-1861).

Il promulgue une réforme agraire, refuse la polygamie, se prononce pour l'égalité des sexes, mais avec une stricte séparation entre les hommes et les femmes (curieuse égalité?), la coutume de bander les pieds des femmes doit être abandonnée (une bonne chose ! ces « pieds en lotus » étaient une vraie torture), il refuse les mariages arrangés, les jeux d'argent, l'esclavage, la torture, la prostitution, la propriété foncière privée …

wikipedia

Prêchant ces idées, il rencontre un franc succès et finalement ses disciples optent pour la révolte.

 

Les Taiping veulent renverser la dynastie mandchoue. Ils prennent Nanjing (Nankin) l'ancienne capitale de la dynastie Ming, dont ils font la capitale du « Royaume Céleste de la Grande Paix » et livrent de nombreux combats. Le gouvernement Qing a bien du mal à faire face, d’autres révoltes se déclarant en parallèle, il doit puiser dans des réserves de plus en plus réduites en hommes comme en argent.

C’est ici qu'entre en scène Chinese Gordon :

L'armée de Chinese Gordon est surnommée  « l'Armée toujours victorieuse ». Il succède à Frederick Townsend Ward. Marin, flibustier, mercenaire , soldat de fortune, cet Américain était à la tête de cette unité qui, à l’origine , est  une troupe de 5 000 combattants occidentaux et chinois, encadrés et entraînés à l'occidentale par des volontaires européens et américains… le tout financé par les négociants de Shanghai menacée.

 

wikipedia

C’est avec l'assentiment de son gouvernement que Charles Gordon entre au service de l'Empire Qing  pour combattre les Taiping. Il va reprendre aux insurgés Suzhou et Wankin.

… Finalement la dynastie mandchoue qui semblait perdue peut souffler !

En tant que capitaine dans les Royal Engineers, Gordon a été obligé de participer à l'incendie du Palais d’Été de Beijing en 1860 et il l'a ressenti comme une réelle épreuve. Il écrivit à ce sujet : « C'était un travail misérablement démoralisant pour une armée. »

 Les unités françaises et britanniques font des ravages, les pillages vont bon train, des Chinois aussi y participent.

Il faudra 3 500 soldats britanniques pour mettre le feu à l'ensemble du site. Le Palais d'Été brûlera trois jours durant...

 

En 1863, Gordon rentre au Royaume-Uni, malgré les offres des Chinois. Son surnom cependant, le « Chinois », lui restera.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 13:31

 

La Chine a connu aussi de durs conflits, mais ce pays est bien loin de nous et trop souvent on ne sait que peu de choses de son histoire  et on ne considère que la Chine ancienne, ou bien la Chine actuelle.

 

Alors aujourd’hui, voilà l’histoire de curieux Tigres Volants - qui n'ont rien à voir avec nos disciplines et beaucoup à voir avec l'Histoire!

 

Depuis 1938 la Chine était dans une situation difficile face au Japon : petit à petit tous les ports de Chine seront occupés par les Japonais qui finissent par prendre  l'île d'Haïnan, et terminent  ainsi un véritable encerclement du territoire.

Le Gouvernement chinois du moment voit le danger et entreprend en octobre 1938 la longue route  - à travers les contreforts méridionaux de la chaine de l'Himalaya -  qui reliera Kunming à Lashio, en Birmanie, afin d’utiliser  le port de Rangoon. Plus de 200 000 ouvriers travailleront   à cette gigantesque entreprise pour qu’enfin  la "Route de Birmanie" soit ouverte.

Un personnage clé :

Claire Lee Chennault – et non ce n’est pas un Chinois, mais un Texan ! - s’était mis à la disposition du  gouvernement de la République de Chine. Devenu en juin 1937 conseiller à l'aviation de Tchang Kaï-chek, il travaille à partir de l'été 1938 sous la supervision directe de Song Meiling, l'épouse de Tchang Kaï-chek, qui dirige la commission aéronautique.

 

En compagnie de son épouse Song Meiling et de ses deux fils Chiang Ching-kuo et Chiang Wei-kuo.wikimedia

 

Il lui demande alors à constituer une force aérienne inspirée du modèle du Corps aérien de l'Armée américaine. Au cours de l'hiver 1940-1941, Chennault parvient à importer en Chine une centaine d'appareils Curtiss P-40B1. Ce chasseur que certains trouvaient déjà dépassé, n’était pas très maniable mais il avait par contre une excellente capacité de piqué.

Il recrute aussi 100 pilotes et 200 techniciens, issus de l'United States Marine Corps, de l'United States Navy ou de l'United States Army Air Corps.

wikimedia

Depuis un an, les Japonais  bombardaient Kunming sans rencontrer de résistance lorsque, un jour,  le 20 décembre 1941,  à 50 km de la ville, ils se retrouvèrent en face d'avions aux gueules de requins menaçantes ! Les P-40 américains fondirent sur les 10 bombardiers japonais, et envoyèrent  au tapis neuf bombardiers nippons.

 

 

Et  les vaillants « volontaires » - en fait mercenaires -  américains  devinrent les  "Fei Hou", les  "Tigres Volants". Le surnom de l'escadrille provient de la peinture réalisée pour la première fois par Eric Shilling, l'un des pilotes, sur le nez de son avion et qui représente une bouche de requin.

 

Ce motif est semble-t-il inspiré des peintures faites par les pilotes du Haifischgruppe ,« Groupe des Requins » , de la Luftwaffe sur leurs Messerschmitt . Mais bon, le nom de Tigres Volants est tout de même plus grandiose que « Les Requins » !

Ces Américains arrivèrent via la Birmanie, avec des passeports civils. L'escadrille américaine reçoit à partir de 1941 le nom de 1st American Volunteer Group, officiellement créé sur ordre direct de Tchang Kaï-chek. Les premiers groupes sont basés à Kunming, dans le Sud de la Chine, et chargés de protéger les points stratégiques de l'approvisionnement en Birmanie.

 

 

 L’escadrille participe notamment à la guerre sino-japonaise et à la campagne de Birmanie, puis elle est  dissoute en 1942 et ses moyens sont intégrés à l'United States Army Air Forces au sein de laquelle ces hommes participent à la suite du conflit mondial.

 

A noter pour la petite histoire :

Un de ces pilotes était Gregory Boyington, qui se lasse de ses fonctions d’instructeur à Pensacola et rêve d’aventures…

Non sans tempérament et peu conformiste, il démissionne du corps des Marines le 26 août 1941. Il s’engage aux côtés du général Chennault et de ses Tigres Volants, en Chine. C'est lors de ce séjour qu'il hérite du sobriquet de « Pappy » car il est le pilote le plus âgé ! …

De retour chez lui et réintégré comme major, il arrivera dans le Pacifique Sud à la tête des «Black Sheep », les « Brebis galeuses », ce qui inspirera la série connues sous le nom « Les Têtes brûlées ».

ET si vous voulez en savoir plus, un beau site:

http://www.cieldegloire.com/fg_avg.php

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 16:06

 

L’histoire :

L’Europe n’est pas le berceau de l’aquariophilie ornementale. C’est en Chine qu’apparait cette envie de présenter et conserver des espèces ornementales. Les poissons rouges sont originaires des rivières, lacs et étangs de Chine. En 970 av. J.-C déjà, leur domestication est mentionnée.

Avant le XVIe siècle, seuls les nobles élevaient ces poissons d’agrément qui étaient particulièrement vénérés sous la dynastie Song (960-1279). Ils ont tout d'abord été conservés dans de larges vasques de porcelaine puis dans des sphères de cristal, ancêtres de nos aquariums ?

La date de création du « bol à poissons » est sujette à plusieurs interprétations : pour certains, ce serait en 1369 sous l’empereur Hongwu, une fabrique de porcelaine pouvait déjà produire de grands récipients pour accueillir les poissons rouges. Pour d’autres, le bol à poisson aurait été inventé seulement sous la dynastie Ming en 1547. Le premier traité d’élevage du poisson rouge date de 1596…

 

https://www.rm-auctions.com/fr

 

Chez nous, les premiers poissons d’ornement introduits sont les carassins. Au XVIIIe siècle, les cyprins dorés ou daurades de Chine, plus connus aujourd’hui sous le nom de poissons rouges, font leur apparition à Versailles. L’histoire dit que le premier poisson rouge en France a été détenu par Madame de Pompadour (Jeanne-Antoinette … Poisson) en 1745

 

Concours des Miss !

Avec le temps,  les variétés de poissons rouges se sont multipliées au fil des croisements et mutations génétiques. De nos jours, il existe des associations très actives et  des concours sont organisés pour présenter les plus beaux spécimens, notamment dans la ville chinoise de Fuzhou, province du Fujian (sud-est de la Chine), qui est véritablement la capitale asiatique du marché du poisson rouge.

 En 2019 a eu lieu la 2e Compétition internationale de poissons rouges à Fuzhou. 10 000 poissons de toutes les couleurs, avec des petites joues, des gros yeux, avec des couronnes parfois,  faisaient admirer leurs nageoires !  Un vrai défilé de Miss !  Pauvres poissons, ils seraient tellement mieux dans un étang zen…

 

 

Seize catégories sont prédéfinies, on tient compte de la couleur (il y a même des poissons violets !!), du regard, (yeux de merlan frit s’abstenir !),  de la manière de se déplacer dans l'eau (brasse, papillon ?) et enfin  de l’impression générale.

La Chine vend ses poissons rouges notamment au Japon et à Singapour, où les amateurs éclairés sont nombreux, et ce marché représente 30 millions de dollars tous les ans ! (ça doit faire cher l’écaille…)

 

http://french.cri.cn/

 

 

Bien être du poisson :

 Oubliez le bocal où le malheureux tourne en rond entre deux algues en plastique, adoptez l’étang naturel…

Il faut penser à leur taille une fois adultes (jusqu’à 30 cm !) pour qu’ils aient un  espace de nage suffisant: Les poissons rouges classiques sont adaptés aux grandes pièces d'eau mais, avec des soins et un bon équipement, ils peuvent vivre en petit bassin ou dans de très grands aquariums.

 

PHOTO XIAO LONG

Les poissons rouges vivent dans l'eau froide, entre des températures de 1 ° à 28 ° (22 ° pour la reproduction). Pour les variétés délicates, comme les queue-de-voile, les télescopes, les tête-de-lion, les bubble eyes... la température doit être comprise entre 22 ° et 28 ° l'idéal étant 26 °. L'eau doit avoir un pH de neutre à alcalin (basique) entre 7,0 et 8,0, et une dureté de 5 °d GH à 15 °d GH27.

 

Plus grand, plus grand encore plus grand : Chimelong Ocean Kingdom

 Ce complexe, installé à Zhuhai, est très particulier. Le volume des aquariums représente  50 000 tonnes d'eau, le grand dôme de vision sous-marine a un diamètre extérieur de 9 mètres. Il permet de contempler les animaux comme en immersion. . Le parc accueille quatre requins-baleines, une raie Manta, des dauphins, des tortues, des pingouins, des ours polaires… 1 000 espèces de poissons et 55 000 spécimens.

 Xiao Long est pour la voie du milieu…  entre l’aquarium géant et le bocal, il y a l’étang…

 

 

 Plus de photos sur : http://french.cri.cn/photos/list/708/20190531/296482.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 15:49

En août dernier, une vente aux enchères géante était organisée en Chine autour d'un numéro de téléphone . Mais pas n’importe lequel !!! un numéro "porte-bonheur" qui se termine par cinq  chiffres 8. Et le 8, comme on le sait, est considéré comme un "porte-bonheur" dans la culture chinoise.

Le mot "huit" en mandarin ressemble beaucoup au  mot  “la bonne fortune”. bā huit est très proche de fā   comme dans fā cái  发财 qui signifie "riche" ou "devenir riche sur une courte période".

 

https://www.chine-passion.ch/

 Des milliers de Chinois, plus de 5 000 personnes, ont participé  aux enchères. Quelques particuliers, mais aussi des sociétés qui veulent impressionner leurs clients en alignant des 8 (et quelques Yuans !). Mais que ne ferait-on pas pour assurer la réussite de son entreprise ?

Les Chinois, friands de symboles, sont attachés encore à cette tradition :

 

Les Jeux olympiques de 2008 par exemple, s’ouvraient officiellement à 8h08, le 8 août, 8ème mois de l’année.

Le chiffre le moins recherché est le 4, sì  qui en mandarin se prononce comme le mot "mort" sǐ . Il ne doit pas y avoir d’enchère pour ce type de numéro de téléphone, nettement moins engageant… Dans les ascenseurs des bâtiments, en règle générale, ce chiffre ne figure pas.

.wikimedia.org/wikipedia/commons

Le record d’enchères, 3,91 millions de yuans, pour un numéro de téléphone revient à un numéro se terminant par huit 7, homonyme des mots "s'élever" qǐ et qì "l'essence de la vie".

7 , ce chiffre symbolise dans le confucianisme, l'harmonie et l’unité, l'union du yin, yang et des cinq éléments.

 

L'affection des chinois pour le “8” touche aussi le choix du numéro des plaques d'immatriculation.

En 2014, deux plaques d'immatriculation comprenant "8888" se sont vendues l’une à Zhengzhou à 12 millions  de yuans et l’autre à Shenzhen à 17,2 millions ! Et s'il vous reste quelques kopecks vous pouvez aussi acheter la voiture...

https://fr.quora.com/

Rappel :

les chiffres peuvent se former avec les doigts , mais ce code est différent de celui que nous connaissons ! Donc soyez attentif : pouce et index tendus ne signifie pas deux !!!  mais huit…

Donc si vous commandez deux thés… et que vous ne voulez pas en boire huit…

 

https://www.superprof.fr/r

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 15:53

 

Quand on parle de boisson et de Chine, on pense au thé ! Et avec raison… Mais… Voilà que le café, devient la nouvelle boisson à la mode ! Jinlong Wang est l’homme qui a initié les Chinois au café, enfin aux cafés Starbucks. Shanghai en compte … beaucoup et difficile de passer à côté !

 

https://www.letemps.ch/economie/

 

L’histoire de Jinlong Wang est emblématique de l’ascension de la Chine et de son adoption du mode de vie occidental. Le pays compte désormais 4000 Starbucks et deux nouveaux cafés ouvrent tous les jours. Ces cafés sont pensés pour correspondre aux attentes des clients chinois, de grands espace, un côté cosy pour une consommation qui se fait sur place (et non à emporter comme aux États-Unis).

 

Boire un café est une vraie « sortie », on se détend, on profite, on papote, on se prend en photo et on envoie aux amis les clichés « moi devant la devanture du café à la mode « , « moi, dans le café », « moi avec la tasse de café en main » …

bref, c’est une expérience ! qui a son prix d’ailleurs… Compter entre 20 à 40 Yuans de 2.50 à 5 euros la tasse, plus cher qu’aux États Unis*, mais c’est bien normal !

*Mais est-ce bien du café ?HOUUU! méchant ce Petit Dragon !

 

Bon, on ne peut pas dire que les Chinois aient adhéré d’emblée au café, qui pour certains avait un goût de « médicament » 😉 Jinlong Wang du coup propose le « Green Tea Frappuccino », un frappé à base de thé vert, (no comment, il en faut pour tout le monde)  et même des gâteaux de lune, nettement plus couleur locale que le café noir sans lait ni sucre 😊. La marque le laisse faire, l’essentiel est que les implantations soient des succès et c’est le cas.

Il a pu ainsi doubler les ventes et  tripler le bénéfice en cinq ans !

D’autres marques de cafés ont suivi le mouvement. Le café Arabica a ouvert il y a peu son second magasin dans la zone du Rockbund à Shanghai. Le logo de cette marque japonaise est simple et efficace et les Chinois aiment : %

 

https://en.goodcoffee.me/

 

Il faut dire aussi que Junichi Yamaguchi, le co-créateur de la marque kyotoite est champion du monde de « Latte Art » (ben oui, ça existe !). Car ici, on ne parle pas du café tout bête… mais du café « designé » avec des cœurs, des oiseaux et autres motifs dessus…

 

https://www.amexessentials.com/

 

Avec une surface de 265 mètres carrés (5 fois plus grande que son précédent magasin de Wu Kang Road), celui-ci est le plus grand magasin d’Arabica au monde.

 

Acheter son café 10 minutes avant d’aller au travail n’est pas du domaine du réalisable : Les consommateurs doivent normalement faire la queue et attendre environ 2 heures avant d’obtenir leur tasse ! Mais que ne ferait-on pas pour être dans le move ! Et comme ça on a le temps de se prendre en photo, devant la boutique, à la porte de la boutique, avec sa tasse, en buvant son café… et plus on publie sur le net, plus la queue s’allonge 😊

 

 

Les plateformes sociales les plus populaires comptent chacune jusqu’à 900 millions d’utilisateurs actifs. Ça fait du monde !  WeChat,  Weibo (genre twitter qui gazouille en Chinois) sont de la partie sans parler des KOL ? quoi ce truc ? des Zinfluenceurs : (key Opinion leader), comme on vit une époque où l’on n’est plus sûr de penser tout seul, on a des gens qui pensent pour vous !

 

 Donc, si un super Kol cool est vu une tasse de café « machin » à la main, le lendemain il y aura foule sur le paillasson de la boutique en question. La marque Luckin a utilisé des KOLs et une ribambelle de stars  pour appâter le consommateur.

Bon, il y a de la marge pour toutes ces belles entreprises puisque les Chinois consomment pour le moment quelques… 4 tasses de café par… an !

 

contre 750 tasses pour un Français… fort (de café) non ? Voilà sûrement pourquoi nous sommes moins « zen ».

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2020 7 08 /11 /novembre /2020 16:15

La bière n'est pas à proprement parler une "invention" chinoise, mais cette recette est la plus ancienne trouvée...

Le site Mijiaya  (près de Xi’an) a été découvert en 1923 par l'archéologue suédois Johan Hunnar Andersson. Entre 2004 et 2006 des archéologues s’attèlent au travail de dégagement et  dans des fosses datant du Néolithique (période Yangshao : entre 3.400 à 2.900 avant J.-C.), ils dégagent une  … brasserie comprenant entre autre  vaisselle, entonnoirs et amphores, de nombreux  pots en céramique. La bière devait être un peu aigre et sucrée, c’est ce que pense Jianjing Wang, principal auteur d’une étude sur le sujet. Sans doute cette bière était-elle assez loin de celle que nous connaissons aujourd’hui ?

La bière n’était pas une première production : il y a 9.000 ans, les Chinois fabriquaient déjà des boissons fermentées  mais à base de riz, céréale qu’ils connaissaient bien.

 Les chercheurs ont aussi identifié la présence de foyers dans des trous, qui devaient sans doute servir à chauffer les grains pour les broyer.

base de foyer https://www.livescience.com

D'après les scientifiques de l'université de Stanford, qui ont analysé les résidus de cette  bière qu’ils ont trouvé dans des poteries, elle aurait été faite en laissant fermenter ensemble du millet commun, une céréale sauvage d'Asie appelée « larme-de-Job » , des tubercules et de l'orge  bien sûr ! L’orge est un incontournable dans la fabrication de bière, les grandes quantités d'amylases qu’elle contient favorisent la conversion d'amidon en sucres pendant la fermentation. Pourtant l’orge n'était pas une culture de base en Chine avant les Han. Ces restes, qui datent de 5.000 ans, représentent l'utilisation la plus ancienne de l'orge à cet endroit, on pense qu’elle a été utilisée pour la fabrication de bière bien avant qu'elle ne fasse partie de l'alimentation de base.

entonnoir https://alimentation-generale.fr

La bière est le deuxième alcool le plus consommé à travers le monde et il semble que la tradition soit apparue très rapidement, dès les civilisations antiques. Une légende veut que  la première fermentation ait  été due à un oubli ! Il y a 10.000 ans un distrait aurait laissé sa bouillie de céréales quelques temps  sur un coin de table (façon de parler) et … aurait apprécié le résultat ?

Selon Patrick McGovern, un archéologue biomoléculaire, «les Chinois sont devenus brasseurs très tôt»., à peu près à la même période que «la première bière à base d’orge attestée chimiquement, en Iran», et que «les premières installations attestées pour faire de la bière, en Égypte». Et, aujourd’hui, la Chine est le premier pays producteur de bière.

Cette recette décodée a fait des envieux : des étudiants de l'université de Stanford ont choisi pour leurs TP de fabriquer une bière « à l’antique » (peut-être à l’identique ? pas sûr !) À première vue, il s'agit plutôt d'une espèce de bouillie  (on renoue avec la légende 😊) que d’une boisson, et son odeur rappelle curieusement le fromage, parait-il !

La Chine ne pouvait pas rester en arrière et Alex Acker et Kristian Li, propriétaires de la brasserie Jing A à Beijing se sont lancés aussi. Ils sont allés  sur place pour discuter avec une équipe d'archéologues et ont rapporté la précieuse recette ; La brasserie Moonzen de Hong Kong a proposé de participer à l’expérience et ces efforts conjugués ont permis de réaliser une bière très buvable (à boire et non à manger !) Bien sûr, le but de la manœuvre était d’en faire une bière à commercialiser, en communiquant sur la vieille recette !

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 21:18

 

L'oranger (Citrus sinensis) serait né sur l'archipel malais, il y a au moins 20 millions d'années. Notre orange est partie de l’Himalaya et des contreforts Est de la Chine pour arriver jusqu’à nous !

Les premières mentions de l'orange se trouvent dans  un ouvrage de médecine en sanskrit, le Charaka-Samita  vers 2 200 avant Jésus-Christ. On parle alors d'oranges amères (qui continuent à être utilisées comme médicament par les Chinois d’ailleurs). Les premières cultures de  l’orange apparaissent en Chine à ce moment là, il y a donc un petit bail. La culture de l’agrume progresse peu à peu vers l’ouest, d’abord chez les Sumériens, puis dans l’ancienne Égypte.

Bien que des orangeraies fleurissent en Afrique du Nord  déjà aux IIe et IIIe siècles, les Arabes n’introduiront le fruit qu’aux alentours de l’an mille (presque hier…) dans le sud de l’Europe. L’orange douce apparaîtra plus  tard dans nos contrées : à la fin du XVe siècle, les navigateurs portugais découvrirent l'orange douce en Chine et dans l'île de Ceylan, et la rapportèrent en Europe.

Ce noble fruit aura même droit à son ouvrages dédié ; en 1179 après J.C., Han Yen-Che, un agronome chinois du Zhejiang, écrit le « Traité des oranges » qui énumère les variétés d'agrumes et informe sur les méthodes de cultures. L’orange a eu chez nous un statut particulier.

Jusqu'à la première moitié du XXe siècle, l'orange était un fruit de luxe, et souvent offert comme cadeau de Noël aux enfants. Ah, la belle époque… 😊.  Sa culture en bac a longtemps été un symbole de pouvoir pour les plus aisés qui allaient jusqu’à lui dédier des bâtiments spécialisés : les orangeries.

 A l’époque où on ne se doutait pas que sa teneur en vitamine C pouvait être une aide, même si on sait que la groseille ou le persil en contiennent 2 à 3 fois plus, on s’en servait pourtant pour lutter contre les infections : L'orange était piquée de clous de girofle et enrobée de poudre d'épices ! (c’est la version végétale – bio ?- du bijou en métal précieux contenant l'ambre gris, la civette ou le musc et nommé « pomme de senteur ».

Portée dans un sachet suspendu au cou, elle devait  protéger de l'infection, dans tous les cas, elle devait apporter de bons parfums dans ce  Moyen Âge ! D’ailleurs, aujourd'hui la même orange sert à parfumer et décorer la maison ou, placée dans les armoires, à protéger le linge contre les mites…

 

https://ileauxepices.com/blog/2017/03/01/comment-fabriquer-une-pomme-dambre-histoire-et-conseils/wpid12441/

L’orange et la médecine chinoise :

La saveur de l’orange, selon les variétés, va de doux à très acide. Sa nature est fraîche.

Avant tout l’orange permet de produire les liquides organiques et d’arrêter la soif.  En ce sens, c’est un puissant désaltérant, un hydratant et un humidifiant. L’orange favorise la diurèse.

Les organes cibles sont : l’estomac  (lutte contre « chaleur dans l’estomac ») ,  le foie (de par son acidité qui va tonifier le Foie), la vessie et les poumons

Attention cependant à nos mauvaises habitudes : une prise excessive de jus d’orange, surtout le matin au réveil n’est pas conseillée, cela peut nuire au Foie au lieu de lui être profitable, car sous forme de jus la saveur acide est plus marquée que dans le fruit mangé en tranches. De même, contrairement à ce que nous faisons souvent, il vaut mieux éviter de consommer un fruit après le repas , car il aura tendance à rester dans l’estomac et ne sera pas  bien assimilé par l’intestin grêle. Il aura tendance à bloquer la digestion.

Cuisine ?

 Cuisine et médecine sont bien proches : on utilise  - et ce depuis les Song !- en condiment le chénpí  陈皮 appelé couramment 橘皮  júpí, pelure d’agrumes séchées. On l’utilise notamment dans la soupe de haricot rouge ou celle de haricot mungo, pour préparer le poulet croustillant à l'orange du Hunan ou pour garnir des gâteaux de lune ou parfumer du vin. Boire une infusion de chénpí serait aussi bénéfique pour les maux de gorge.Il aide pour les problèmes d'appétit et de digestion…

 

https://upload.wikimedia.org

Symbolique :

橙子(chéng zi) Symbole de chance et de bonheur.

L’orange est donnée en offrande pour faire venir la chance et est symbole de bonheur, c’est pourquoi c’est le cadeau le plus commun. Sa prononciation ‘chéng’ est la même que ‘chéng’ qui veut dire succès.

Elles sont souvent mangées le deuxième jour du Nouvel An Chinois et non pas le premier, car dans la légende, un empereur en avait distribué ce jour là.

Le Feng Shui recommande d’avoir 9 oranges dans la cuisine ou salle à manger pour apporter la chance. Du coup, si vous avez mis des pommes ou  la soupière de Tatie Lucie au centre de la table … c’est cuit !

https://www.icone-gif.com/

Mais vous n’aurez pas tout perdu puisque la pomme est associée à la paix et l’harmonie.

Jardinage :

Song, un jardinier hors pair, passé maitre dans l’art de la greffe fait pousser 11 différents types d'agrumes sur un seul arbre ! La meilleure solution si vous n’avez qu’un petit jardin !!!

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.