Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 15:49

 

Me voici
Là où le bleu de la mer
Est sans limite.

 

Taneda Santoka
(1882-1939)

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:23

Au milieu de la casserole,

Parmi les patates –

 

Le clair de lune

 

Morikawa Kyoroku

 

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 15:27

  C'est la sieste -

Je laisse l'eau des montagnes

décortiquer le riz

 

Kobayashi Issa

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 14:22

Rien qui m’appartienne –

Sinon la paix du cœur

Et la fraicheur de l’air

Kobayashi Issa

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 15:02

Vivants

Tout simplement -

Moi et le coquelicot

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 13:43

 

Sur le sable du rivage

à chaque trace de pas

le printemps s'allonge

 

Masaoka Shiki

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 19:37

 

 

Barque et rivage

Se répondent

Dans la longueur du jour

 

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 18:27

 

Le Bouddha m'accorde

un peu de temps -

Je fais la lessive

 

Ozaki Hôsai

 

animaux.wikia.com

 

 

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 15:16

 

Sur la lande sans vie

Un peigne de femme

Du temps des herbes folles.

 

Ihara Saikaku

 

 

 

 

 

Haiku de la semaine du 25 au 31 janvier 2016
Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 16:31

 

Haïku… Qu’est-ce que c’est ?

 

Il s'agit d'un petit poème extrêmement bref visant à exprimer la fugacité des choses. C’est une sorte de « concentré » de sensation, d’émotion, de simplicité, d’évidence et d’humour parfois qui vous laisse dans un premier temps souvent perplexe…

 

Il nécessite le détachement de l'auteur qui va droit au but, s’exprime sans détours. C’est un instantané : le haïku ne se « travaille » pas, il saisit le moment présent –déjà passé-(!!?), il est rapide et concis.

Il doit évoquer plus que décrire, on ne rentre pas dans les détails. Pour l’apprécier, on préfère l’écouter, lu à haute voix et en une respiration (d’où l’intérêt de sa brièveté…). On peut ainsi en au mieux capter la vitalité et l’éphémère. Le haïku nous interpelle : son humilité fait sa force. C’est un poème « origami », que l’on regarde, que l’on déplie lentement pour découvrir ce qu’il y a à l’intérieur.

 

Ce poème obéit à quelques règles et une des règles du haïku (qui saisit l’évanescent) est le kigo : « mot de saison », une référence à la nature (le durable) ou un mot clé concernant l'une des quatre saisons, le jour de l’an figurant une saison à part entière ! On y trouvera donc, des cerisiers (printemps), des hannetons (été), des roseaux (automne) ….

 

Pivoine d’hiver
Les pluviers doivent être
Un coucou dans la neige

Matsuo Bashô (1644-1695)

 

 

Si l’image le plus souvent parle d’elle-même… elle peut en cacher une autre…

 

Et ça vient d’où ?

 

Le haïku est un terme créé par le poèteMasaoka Shiki (1867-1902). On attribue la paternité de cette forme poétique d’origine au poète Bashô Matsuo (1644-1694).

Cela signifie-t-il que le haïku est d’origine japonaise ? Pas si sûr… car il semble que Bashô ait lui-même fait allusion à l’origine chinoise de cette forme poétique :

 

« Quant au haïkaï de Chine

J’interroge

Le petit papillon qui voltige »

            Bashô, A Kyoto rêvant de Kyoto

 

 

BASHÔ wikipedia

 

 

Il serait ici question de Zhuang Zi (IVème siècle avant JC) lorsqu’il raconte son rêve et sa confusion (rêve-t-il qu’il est un papillon ou le papillon rêve-t-il qu’il est Zhuang Zi ?).

 

 

ZHUANG ZI wikipedia

 

 

Yuan Ming (365–427) proposait :

 

Les nuages

Sans intention

Surgissent des cimes des montagnes

 

 

Wang Wei (701-761) écrivait:

 

Au printemps l'étang est large et profond

J'attends le retour de la barque légère

Lentement, lentement, les lentilles d'eau se rassemblent

Le saule pleureur les balaye, à nouveau les éparpille

 

 

Tung Po ((1023–1089) a composé :

 

Adossé à un vieux saule

Quelqu’un vend

Des citrouilles jaunes 

 

On ne peut nier l’influence de la Chine sur de la culture actuelle japonaise. Certains peuples chinois utiliseraient des caractères depuis -2500 (!!!) et l'assimilation de l'écriture, chinoise, par les japonais ne commence qu'au IVème siècle.

C’est avec l'écriture qu’arrive la poésie. Mais si l’esprit haïku est né en Chine, c’est bien au Japon qu’il a trouvé son aboutissement et c’est là que cette forme très particulière a prospéré.

 

Le vieil étang

Une grenouille qui plonge

Le bruit de l’eau

 

Bashô

 

En V.O :

furuike ya
古池

kawazu tobikomu
蛙飛込

mizu no oto
水の

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.jeffreythompson.org

 

Les Chinois n’ont cependant pas jeté l’éponge… La langue chinoise qui ne manque pas de caractère(s)…(D’accord, elle est facile… mais comment résister…) se plie cependant bien au haïku et Ying Chen, poète contemporaine, en a écrit quelques-uns.

Ying Chen est née en Chine, mais vit à Vancouver. Elle a étudié Les Lettres françaises à Shanghai et à Montréal et vient souvent à Paris. Elle nous propose :
 



Terrasse vide
Des voitures passent
Le vent arrive

 



Entre les nuages
Et les vagues, parfois
Aucun bateau ne passe


 


Une pluie fine
Chaque maison est une île
Le reste est la mer

 


La pluie apporte
Le son d'une cloche
Dimanche chez nous

周日在家
风雨中传来
教堂钟声

 

 

auteurs.contemporains.info

Ying Chen
haïkus écrits en chinois, traduits en français par l'auteur.

 

Cet article vous livre quelques haïkus :

Attention, les haïkus sont comme les excellents chocolats, il ne faut pas tout engloutir d’un coup, mais prendre le temps de les apprécier avant d’en prendre (délicatement) un autre !
 

La langue japonaise et la langue chinoise se prêtent donc merveilleusement à cet exercice et il est plus délicat de composer un haïku en français, le flou, l’ambiguïté est plus difficile dans notre langue « compliquée » d’articles, de conjugaisons… plus avide de ponctuations diverses…

 

 

                                                         

Si la plume vous démange et que vous voulez vous frotter au haïku, vous trouverez quelques conseils sur :

http://www.unhaiku.com/accueil.html

et les règles de base sur :

http://www.tempslibres.org/tl/fr/theo/mode02.html

Repost 0
Published by Xiao Long - dans HAIKU
commenter cet article

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.