Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2020 6 25 /01 /janvier /2020 13:50

 

Après le Chien en 2018, puis le Cochon de Terre en 2019, voici 2020 et le Rat de Métal !

Année qui commencera le 25 janvier 2020 et durera jusqu'au 11 février 2021.

Les douze animaux du zodiaque chinois sont, dans l’ordre : le rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon. Le rat est le premier animal du cycle du zodiaque chinois. Selon la légende autour des douze animaux du zodiaque chinois, lors de la compétition organisée par l’Empereur de Jade pour déterminer les douze animaux, le rat, perché sur le dos du bœuf pour traverser la rivière, saute à terre avant que le malheureux bœuf n’y mette la patte ! Coiffé au poteau par le futé petit rat, le bœuf ne figurera qu’à la deuxième place du zodiaque.

On comprend mieux pourquoi dans la culture chinoise le rat est symbole de vitalité et d’intelligence !

 

Les natifs du Rat sont des perfectionnistes, très honnêtes et  observateurs. Plus tacticien que stratège, le Rat se débrouille… Il invente, cherche et trouve des solutions, il ne manque pas de créativité. Les rats ont une grande curiosité.

 Les natifs de ce signe parviennent donc souvent à atteindre leurs buts en suivant leur instinct et leur intuition. Ce sont des bâtisseurs qui pensent au long terme, hésitants parfois mais prêts à tous les efforts pour atteindre le but fixé. Les rats sont très actifs.

Ils sont des compagnons plutôt appréciés sur le plan social, car ces natifs sont tolérants et acceptent assez rapidement les idées des autres.

 

PHOTO Xiao Long

 

L’année du Rat, placée sous l’influence de l’énergie Yang, encourage à passer à l’action. Mais il semble que selon le mouvement associé le rat soit différent : Rat de Bois  est  indépendant, confiant, compétant, ayant l’esprit d'équipe, rat de Feu est dynamique, courageux, silencieux, amical envers ses amis, mais exigeant envers lui-même. Rat de terre est gentil, honnête, flexible, modeste, sérieux, confiant et rat de Métal intelligent, talentueux, grincheux, jaloux, égoïste. Enfin Rat d’Eau est bavard, sage, prudent.

Comme Petit Dragon ne connait pas autant de Rats, il n’a pas pu vérifier ces informations…

 Et pour les lecteurs friands de news  people : Yannick Noah est rat de Métal (et oui…)  ainsi que Kim Wilde (pour les amateurs de musique), Scarlett Johansson , Robert Redford, Colin Firth (pour les fans de ciné) Claude Monet (pour les peintres !, Louis Armstrong (côté jazzy de la force),  Avril Lavigne  (il faut des jeunes qui swinguent aussi !!!) Jean-Claude Van Damme (pour les grands  … philosophes)  Eminem (qu’on ne présente plus ! Si ?) et bien d’autres…

Voilà ce que Petit Dragon a glané sur les portes chances 2020 :

Numéros : 5, 7, 9 (a tester… on ne sait jamais ?)

Couleurs: blanc, jaune, bleu, vert, gris et noir (ou celle qui vous plait, ce sera plus simple pour votre garde-robe : vous n’aurez pas à la renouveler !)

Jours de chance: 4, 8, 13, 22 de chaque mois (il y a 12 mois… il y en aura bien un qui marchera ?)

Bijou porte bonheur: diamant (Madame, essayez de le faire comprendre à votre compagnon… qui trouvera, lui, que ce n’est pas son jour de chance !)

Directions de chance : ouest, nord-ouest et sud-ouest  (N’oubliez pas votre boussole  ou sinon…. Suivez le soleil !)

Rappelons les années du rat 1924, 1936, 1948, 1960, 1972, 1984, 1996, 2008, 2020, et 2032...

ET comme chaque année la chaine chinoise CGTN a diffusé le grand gala de la fête du printemps hier soir (24 janvier)

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 09:44

 

« Pèlerins des nuages et de l'eau », voilà un titre tout à fait de saison ! C’est le nom d’une œuvre de l'artiste japonais Torao Yazaki, sur lequel il est bien difficile d’avoir des informations.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Né en 1904 à Paris semble-t-il ; il y serait décédé en 1988…. Cette « petite » sculpture de bronze a été créée en 1971. Elle représente des pèlerins, bouddhistes, et trône dans le bois de Vincennes à proximité du lac Daumesnil, du centre bouddhiste Kagyu-Dzong et de la pagode de Vincennes.

Le patriarche, assis en tailleur, est encadré de  six  pèlerins zen dont sur un large pavé de bronze, un pieux à sa gauche, en prière de la manière la plus respectueuse, un autre agenouillé à droite derrière le maître, quatre sont debout derrière, l’un tête nue et les trois portant de grands chapeaux de paille, qui les abritent de la pluie et du soleil...

 

PHOTO XIAO LONG

 L'un des côtés du socle en pierre porte le nom de l'œuvre « Unsui Gunzo »*  雲水群像, calligraphié en caractères chinois par le calligraphe Hiragushi.

 

PHOTO XIAO LONG

 Cette sculpture vaut (le tour et) le détour et il faut tranquillement la regarder et tourner autour d’elle pour voir avec quelle richesse la scène est dépeinte. L’original se trouve au Temple de Sojiji  qui fut jadis l’un des plus importants temples du bouddhisme zen au Japon, mais a été bien endommagé par tremblement de terre en 2007  . Le comité japonais de soutien à l’Institut international bouddhique a offert ces statues  à la ville de Paris en témoignage de  l’amitié franco-japonaise.

*雲水群像: les nuages , l’eau , le groupe , la statue.

L’idée est que comme les nuages et l’eau ces pèlerins se déplacent au cœur de la nature à la recherche de la vérité...

 

PHOTO XIAO LONG
PHOTO XIAO LONG

 Si vous passez par là le jour de la cérémonie du jour de l'an... faites une halte et... méditez...

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 17:38

On pourrait faussement croire que les communications entre les pays étaient autrefois  peu performantes et peu fréquentes … quoique, en ce moment, évoquer les communications, les transports, les trains, les métros … c’est un peu délicat ! Il faut peut-être songer au bateau ?  Que Petit Dragon vous raconte l’histoire d’un petit bateau sur l’eau…

En 1323, il y a donc un petit moment, sombrait au large des côtes coréennes un navire marchand de la dynastie chinoise des Yuan, les cales remplies  d’une multitude d’objets. Il était  en route pour le Japon. Son épave est restée enfouie dans les eaux de Sinan un grand moment et  six siècles et demi plus tard, après onze campagnes de fouilles (1976-1984), cette épave a refait « surface » grâce à un pêcheur : il  naviguait au large de Jeungdo, une île du canton de Sinan (province du Jeolla du Sud), et a ramené dans son filet six vases de céladon ! Drôles de poissons !

Bien sûr, la rumeur se répand vite et même si des fouilles officielles sont prévues, les pillards sont bien tentés d’aller fureter, attirés par ces objets précieux qui, la rumeur enflant, sont certainement innombrables.

Les eaux environnantes ont finalement été classées en zone de protection du patrimoine culturel.

 

 

L’épave n’était pas très fraiche après plus de six siècles, on le conçoit ! Le pont et la mâture étaient presque entièrement recouverts de rouille, mais la boue avait préservé la coque en l’empêchant de prendre l’eau. À l’époque de sa découverte, le navire mesurait 28,4 mètres de long, sur 6,6 mètres de largeur maximale et 3,4 à 3,8 mètres de profondeur (sans doute a-t-il un peu rétréci au « lavage »).

 

Extraire les objets ne s’est pas fait sans peine (peu de visibilité, couche de boue considérable…), mais la découverte de ce navire marchand parti du port de Ningbo, au sud de Shanghaï , à destination de Hakata et de Kyoto a permis d’éclairer bien des aspects du commerce de cette époque: on y a trouvé  plus de 20 000 pièces de porcelaine (dont 5 303 pièces de porcelaine bleue et blanche… C’est bon, on peut changer les assiettes à chaque service…), des objets en métal variés, des laques, des verreries, des poteries en grès, des articles en os et en corne, des épices (notamment du poivre noir et du genévrier de Chine), des pierres à encre, des thés, des plantes médicinales et des céréales diverses…

 

Le succès que connaissaient alors les produits de provenance chinoise au Japon est incontestable, que ce soit les productions  céladon issues des fours de Longquan (province de Zhejiang), les vases et encensoirs, les théières et ustensiles destinés à la consommation de thé comme les bols, bocaux ou étuis ou encore les meubles en bois de rose ( on parle de 1 017 pièces, sans doute pour ranger la vaisselle J!).

Il y avait même des pièces de monnaie chinoises en cuivre (28 tonnes !!! Il faut un très gros porte-monnaie…). Chaque paquet de pièces portaient une étiquette en bois décrivant le contenu, la somme, la date et le nom du propriétaire  (le Japon n’émettait pas sa propre monnaie, il lui fallait faire venir ces pièces chinoises !).

La cargaison est maintenant exposée au musée maritime national de Mokpo (Corée) qui en 2016  célébrait le quarantième anniversaire de la première découverte de l’archéologie sous-marine coréenne.

Alors,  si vous passez par là…

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 15:15
PHOTO et CREATION NEKO

 

L'amigurumi (編みぐるみ « peluche tricotée ou crochetée ») est l’art japonais qui consiste à confectionner de petits animaux ou de petites poupées en tricot ou au crochet. Le mot japonais ami, signifie « crocheté » ou « tricoté », et nuigurumi, « peluche ». Et en ce moment, c’est la folie avec ces petites bêtes !!!

L’association Crochet Guild of America fait état de poupées crochetées ou tricotées retrouvées en Chine qui seraient les  exemples les plus anciens de ces travaux tridimensionnels. Il se pourrait que la technique du tricot soit apparue sous l’ère Edo alors que le Japon commerçait avec les Pays-Bas.

 

Les samouraïs auraient aussi contribué au développement de ces arts en confectionnant eux-mêmes certains de leurs accessoires : cordons, étuis, bourses… peut-être même certains de leurs sous-vêtements confectionnés à partir de fil de soie ou de coton.

On imagine, quelques rônins (47 au moins ?) assis au coin du feu et tricotant leurs chaussettes pour l’hiver en chantant des balades… Une maille endroit, une maille envers ou une maille serrée.... (Xiao Long va finir sous la lame d’un katana !!!!)

Plus tard, sous l’ère Meiji, les Japonaises se tournent vers les travaux d’aiguilles à l’occidentale. Et lors de la crise économique qui suivit la seconde guerre mondiale, ces techniques de tricot et de crochet proposaient une alternative sympathique pour pouvoir créer soi-même à moindre frais des jouets pour les enfants.

 

PHOTO et CREATION NEKO

Ce n’est que depuis les années 2000 que les amigurimi sont devenus populaires à l’extérieur du Japon.

Ils peuvent prendre la forme de petits animaux, mais aussi de petits objets comme des sacs, des bonnets, des bijoux… et s’inscrivent dans la grande tradition du kawai… かわいい * (« mignon », « adorable »). Ce concept nous semble parfois trop enfantin pour être pris au sérieux, un côté exagéré et un peu curieux, comme les personnages de manga avec leurs yeux surdimensionnés, leur petit nez …

  • En kanji : 可愛い où « » veut dire « capable de » et « » affection, amour
  •  

Les amigurumi sont typiquement crochetés ou tricotés à partir d’un fil et le plus souvent en spirale. Ils sont également fabriqués avec un crochet de plus petite taille que celle indiquée sur les pelotes de fil, en mailles serrées, de façon à créer un maillage sans trous, et à éviter des fuites de rembourrage (surtout s’ils sont destinés à devenir des jouets ! Même si, ils sont de plus en plus de simples objets décoratifs…).

Et pour vos nuits d’insomnies…. Si jamais vous vient l’envie de confectionner un Petit Dragon….

:)

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
26 janvier 2019 6 26 /01 /janvier /2019 14:17

 

2019 sera l’année du cochon (ou du sanglier) de terre. En astrologie chinoise, chaque année est associée à un animal selon un cycle de 12 ans.

Si l’on se réfère à la théorie chinoise des cinq mouvements, que nous appelons aussi les cinq éléments, chaque signe se combine, selon les années, à un élément particulier.

 

Mais comment savoir quel est l’élément associé à une année ?

Rien de plus simple ! Les années se terminant par huit ou neufs sont des années terre. Les années se terminant par zéro ou un sont des années métal. Les années qui se terminent par deux ou trois sont des années eau. Les années bois se terminent par quatre ou cinq. Et les années feu se terminent par six ou sept. Et donc, pour le cas où vous vous seriez perdus en route, 2019 se terminent par neuf et neuf est associée à la terre.

Ce 5 février commencera l’année du cochon de terre. Cette année se terminera le 24 janvier 2020, date à laquelle le rat de métal prendra le relais. Rappelons que le calendrier chinois est un calendrier soli- lunaire. Le nouvel an se situe donc le jour de la nouvelle lune à la date de Beijing, et selon les années, prend place entre le 21 janvier et le 20 février.

Le 12e mois lunaire et le dernier de la saison hivernale pour les Chinois, le mois suivant est donc le premier de l’année (Xiao Long est d’une imperturbable logique !). C’est donc le printemps que l’on fête avec cette nouvelle année chinoise !

 

PHOTO XIAO LONG

Après le chien, mais avant le rat, le cochon est à la 12e position dans le zodiaque chinois. Le cochon est donc le dernier signe. Il est dit dans la légende d’origine, que le cochon arrive bon dernier parce que, ayant trop mangé, il a fait une longue sieste!

L’année du cochon de terre devrait être une année favorable. Il est vrai que cet animal, souvent représenté bien dodu, s’associe à l’idée de prospérité.

Vous pourrez donc cette année engraisser votre petite tirelire grâce à tout cet argent accumulé. D’ailleurs savez-vous qu’en Chine la tirelire est appelée « pū mǎn » ce qui signifie littéralement : « frapper-plein ».

Il existe un ancien document datant de la dynastie Jin (265 – 420) où l’on parle d’une tirelire. « Concernant la tirelire, la faire de terre, y accumuler l’argent, il y a un trou pour l’entrer, mais pas pour le sortir, lorsqu’il est plein, le frapper. » 撲滿者,以土為器,以蓄錢,有入竅而無出竅,滿則撲之.

Il semblerait que les natifs du cochon aient un bon caractère et qu’ils aient beaucoup de chance dans la vie. On dit le cochon sincère, honnête, confiant, sociable et travailleur. Le cochon s’entend bien avec le lapin et la chèvre...

N’oubliez pas que comme chaque année, de nombreuses grandes villes françaises comme Paris, Lyon, Bordeaux, Orléans… organisent des défilés pour le nouvel an chinois. À Paris, les festivités commenceront le dimanche 17 février 2019 dans le 13e arrondissement...

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 13:24

 

AVERTISSEMENT: Cet article ne concerne pas les régions du sud-est que le Petit Dragon connait bien et où on ne sait plus très bien à quoi ressemble l'automne, puisque les palmiers de la Promenade ne perdent pas leurs feuilles (surtout qu'ils sont tout neufs maintenant!) et qu'il y fait encore chaud... Ah, quoi, quand même, il y a un repère: quelques touristes s'en vont... donc, c'est bien l'automne là bas aussi!

 

PHOTO XIAO LONG

 

L'été se termine, eh oui, et on le sent bien. Voilà l'été indien, dénomination bien poétique pour nous dire que les grosses chaleurs se terminent et qu'il va falloir sortir sa petite laine...

La nature marque une pause et nous aussi (enfin, on le devrait, mais les périodes de "Rentrée" sont rarement de tout repos!!! On va chercher son petit "cartable", on remet ses chaussures de salle dedans, son beau T shirt tout propre et bien plié (euh? non, pas tout le monde pour le propre, plié?... hummm).

L'automne (Qiu) comprend les mois d'août, de septembre et d'octobre. Le caractère Qiu associe les céréales mûres et le feu. L'automne est la saison où l'on va "ajuster l'équilibre" (Rong Ping) après l'agitation estivale. Les derniers fruits tombent. Les haies poussent moins vite (et Xiao Long est content de cette nouvelle!).

 

Un mouvement d'abaissement, d'intériorisation s'initie du Yang vers le Yin...

Le besoin de sommeil s'accroit, les nuits s'allongent (et les jours raccourcissent... Proverbe?) , on se couche tôt pour favoriser le retour au Yin, mais on se lève tôt aussi (sauf les marmottes! Allez, un petit effort!)  pour bénéficier de l'élan Yang. On recherche la paix, le rassemblement... On se prépare déjà pour la suite! (l'hiver! Brrrr!)

On récolte les fruits, on rassemble les souffles, on thésaurise.

C'est l'énergie du Poumon qui domine en cette saison. Il est associé à l'élément Métal et à la saveur piquante. Pour se préserver, on évitera de s'exposer trop à la fraicheur, au vent, à l'humidité: on protège son cou, son dos.

L'exercice sur le son "Si" est de saison! En septembre, le souffle du Coeur est faible, le Métal du Poumon est en pleine action. On diminue la saveur amère (durcissante)  et on augmente la saveur piquante (ce qui s'oppose à la consigne générale de diminuer le piquant en automne: septembre est "à part", il faut bien une exception! On freine le Poumon).

L'exercice de l'Oiseau des 5 animaux est aussi d'actualité pour étirer le méridien du Poumon et faire jouer les muscles et étirer les tendons pour bien débloquer le dos.

Au menu de septembre, car n'oublions pas le rôle de la nourriture dans l'histoire:

Betteraves, fenouil, raisin, pommes, poires, mirabelles, figues (dans le sud ou si votre porte-monnaie est plein de sous!!!), mûres (c'est le moment de se promener en forêt... dans les ronces...), noix ( si les écureuils, les geais et les pies vous en laissent...)

Et pour les non-végétariens et ... chasseurs: perdreau, lièvre, faisan...

Mais bon, Xiao long les a prévenu, ils vont rester à couvert!!! (pour vous empêcher de mettre le vôtre!)

PHOTO XIAO LONG

 NB: cette année, cela change bien sûr!

  • Automne METAL Poumon/Gros Intestin : 05 Août > 15 Octobre
  • Intersaison TERRE Rate/Estomac : 16 Octobre > 03 Novembre
  • Hiver EAU Rein/Vessie : 04 Novembre > 14 Janvier 2019

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 12:46

 

Fêter les premiers jours de la nouvelle année est toute une organisation, ce n’est pas seulement une fête de famille (on rend visite aux amis aussi...). Et même si c'est d'abord une grande réunion familiale  -et pour le voir, il suffit d'aller dans les gares pour se rendre compte que tous les Chinois rentrent chez eux, c'est aussi une fête "religieuse". Car si on se retrouve ensemble  et c'est très important, c’est aussi pour honorer ses ancêtres.

 

Le premier jour  " yuan dan " est « Le lever du jour » ou « les trois débuts ».

 

C’est le premier jour de l'année, le premier jour du premier mois et le début de toute une nouvelle année , donc les " trois débuts ". À partir du matin de ce premier jour, on honore les ancêtres et on exprime sa reconnaissance.

 

Pendant l'Hommage aux ancêtres, la famille fait des offrandes devant les tablettes des ancêtres (petites planches en bois sur lesquelles figurent les noms des défunts, placées sur l'autel des ancêtres). On place sur l’autel des fruits, des gâteaux du nouvel An, des nourritures salées et sucrées et du vin. On allume de l'encens et des bougies rouges et l'on s'incline devant les tablettes en signe de gratitude  envers les  Dieux, les parents et les aînés.

Après cette cérémonie, les membres de la famille se complimentent réciproquement et les enfants se présentent tour à tour devant les parents : ils expriment leurs vœux, de l'aîné au plus jeune et du fils à la fille.

 

C’est alors qu’ils reçoivent les "Hong-Bao",  petites enveloppes rouges et or qui contiennent les étrennes.

Si des offrandes sont faites aux ancêtres, les vivants se retrouvent pour des grands repas préparés de longue date...

 

 

Le culte des ancêtres joue, depuis les temps les plus anciens, un rôle capital dans la pensée et dans les pratiques religieuses de la civilisation chinoise. La pensée confucéenne insiste sur la piété des fils envers leurs pères, le culte des ancêtres est une pratique immémoriale.

Ce culte est supposé entretenir les liens de communication entre les vivants et les morts et a pour vocation de perpétuer la mémoire des ancêtres afin qu'ils protègent avec bienveillance  toute la famille!

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
23 décembre 2017 6 23 /12 /décembre /2017 15:43

 

Connaissez-vous Yiwu ?

 

Yiwu se trouve dans l'est de la Chine (province du Zhejiang) et on y fabrique des décorations de Noël.

Même si les Chinois célèbrent de plus en plus cette fête, on ne peut pas dire que cela soit aussi marqué que chez nous !

Et cependant, Yiwu est le plus grand marché de Noël au monde.

 

 

On y produit près de 80% des décorations vendues dans le monde, et 30% partent vers les États Unis (gros consommateur de décos !).

 

Depuis 2008, cette ville inonde la planète de ses produits.

La ville est une ville atelier et là-bas c’est Noël tous les jours !!!

L'été est même la période de pointe pour la fabrication des sapins de Noël, des bonnets de Père Noël, des boules …

 Bien sûr puisque les achats doivent être faits plusieurs mois avant Noël, ces achats se font souvent au « Marché du commerce international d'Yiwu ».

 

PHOTO Xiao Long

 

 

Des centaines d'usines (plus de 600 usines et ateliers de fabrication entourant la petite ville d'1,2 million d'habitants)  produisent toute l'année ce que nous allons accrocher dans nos sapins. L'année dernière, les commandes de décorations ont rapporté pas moins de 3 milliards d'euros : ça en fait des étoiles et des angelots!

Il faut dire que la concurrence est rude et chacun calcule ses prix au plus juste.

Et pour vous ce sera ? Un sapin qui s’éclaire tout seul ? ?? Une guirlande ?

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
19 novembre 2017 7 19 /11 /novembre /2017 09:54
Photo Xiao Long

 

 

Verlaine (qui certes n’était pas chinois... mais aurait pu l'être ?!) l’écrivait :

 

« Les sanglots longs des violons de l’automne

                  bercent mon cœur d’une langueur monotone. »

… et il avait raison.

L’automne est la saison de la mélancolie, de la tristesse…  L’été est bien fini, le soleil faiblit, les températures baissent, les journées raccourcissent.

Notre rythme de vie change : après le Yang du Yang, l’été, où toutes les activités se déploient et avant le repli de l’hiver Yin, voilà une phase intermédiaire où le Yang s’efface, où le Yin se développe. Nos émotions évoluent... et une sorte de nostalgie peut s’emparer de nous...

Bref… On se traine un peu - et on a des excuses !

Pour couronner le tout, notre quotidien nous impose des horaires que notre pauvre petit corps a un peu de mal à suivre et la trop fameuse « Rentrée » -dont on nous parle depuis la « Sortie »- avec son lot de petits soucis et de courses (au sens propre et figuré) nous fatigue.

 

L’automne est un moment important.

C’est alors que se prépare l’hiver : on rassemble, on « engrange », on s'organise pour pouvoir passer la « mauvaise » ( !?) saison confortablement.

 

 

L’automne est le moment du Poumon (élément Métal) et cette tristesse qui pointe est en fait la perversion du mouvement lié au Métal : Tout se concentre, se condense pour ramener vers l’intérieur ce qui, en été, était tourné vers l’extérieur.

Sur le plan des émotions, on peut ressentir un découragement excessif, une sorte de pessimisme profond  et tomber dans une « dépression » automnale. Cette tristesse gêne le Cœur, la circulation du sang… et gêne aussi le Poumon, le « Maitre des Souffles », assistant du Cœur.

C’est le Poumon qui régule le cheminement des liquides organiques, qui contrôle les frontières du corps. Le Poumon est en charge du Wei Qi, l’énergie « défensive », qui circule en surface et fait comme une armure qui nous protège des agressions extérieures. La peau est associée au Poumon.

Si le Poumon est affaibli, des rhumes, des sinusites peuvent se déclarer. Un proverbe chinois (il en fallait un) affirme :

« Si le Poumon est équilibré, l’odorat est bon »,

ce serait dommage de passer à côtés des parfums de l’automne à cause d’un bête nez bouché non ?

 

Et le partenaire du Poumon (Gros Intestin) peut aussi faire des siennes ! S’il gère l’évacuation des déchets inutiles, il gouverne aussi le lâcher-prise qui nous libère de ce qui nous bloque, nous pèse au quotidien.

 

Mais voilà, nous avons de quoi nous reprendre en main…

Les exercices de Qi Gong qui favorisent le Poumon sont donc les bienvenus.

 

On cherche à ouvrir la poitrine en ouvrant les bras, à déverrouiller les épaules par des rotations par exemple. Ces mouvements seront complétés par quelques autres pour le Rein (dont la saison est l’hiver) afin de préparer la saison suivante.

Quelques jolies promenades en forêt, au bord de mer… bref dans la belle nature, correctement couvert (ni trop, ni trop peu), vous redonneront aussi un moral (de Métal !).

 

Photo Xiao Long

 

La médecine chinoise considère qu’il est important de recevoir l’énergie de la saison en cours en choisissant ses aliments. 

    Pour se nourrir en accord avec la saison, pas de choses compliquées, on choisit des aliments tièdes et neutres : poireau, oignons, ail, choux, navet et autres radis (légumes racines) … quelques légumineuses, quelques fruits secs… et un peu (on a dit « un peu » ! pas une louche !) de piquant (poivre, gingembre, piment…) ne fera pas de mal.

La couleur qui correspond à l’Automne/ Métal est le blanc, couleur du deuil, de la tristesse ...

 

Conseil de Xiao Long:

On évitera cependant de porter un pantalon blanc en particiulier  pour les grandes promenades à la campagne, par temps de pluie…

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 11:18

 

Le 28 janvier exactement, les Chinois partout dans le monde vont passer à l’année du Coq… et même du coq de Feu pour être précis... ça va chauffer!

Cette fête du nouvel an extrêmement populaire dans toute l’Asie et on la prépare déjà depuis plusieurs semaines. L'histoire ne dit pas si le plat de prédilection sera un coq au vin ou une poule au pot. Je plaisante... bien sûr!

 

PHOTO XIAO LONG

 

En cohérence avec le calendrier lunaire chinois, l’année du Coq sera composée de 13 mois lunaires. Elle ne prendra fin que le 16 février 2018.

La combinaison du Coq et de l’élément Feu n’arrive que tous les 60 ans. Il ne semble pas y avoir de super année en vue…Cette année prudence et patience seront de rigueur!

 

Même si le coq n’est pas apprécié des vacanciers qui séjournent dans nos campagnes et se font réveiller à l’aube par cette volaille, le Coq a ses qualités : courage, constance et persévérance. C’est un travailleur. Celui qui se lève en même temps que le Coq est souvent évoqué dans les noms donnés par Maitre Zhang Guan De dans ses enchainements, c’est une preuve de sa motivation et de son assiduité au travail (et toc ! pour ceux qui aiment les grasses mat’ !)

Le Coq est perfectionniste, attentif à sa tenue ( belle crête rouge !), franc et honnête.

La nouvelle année 2017 est liée à l’élément Feu sous sa forme Yin. Le Feu Yin exprime la chaleur intérieure, la clairvoyance, ainsi la douceur des liens familiaux. Les personnes nées sous l'influence de cet élément sont ambitieuses, portées vers l'action, la création, souvent excessives et parfois trop impatientes, tout feu tout flamme ( ??!).

Même si le jour de l’an au départ est une fête pour faire déguerpir les mauvais esprits et divers démons qui nous entourent, ce qui se traduisait par un grand « nettoyage » (de printemps ?) dans les maisons, c’est aujourd’hui surtout une fête familiale qui symbolise aussi le début du printemps !

La légende :

Autrefois en Chine vivait un gros méchant monstre, redouté de tous parce qu'il n'hésitait pas à semer chaos et terreur. Cette terrible bête, sorte de dragon à cornes, s’appelait Nian (année en chinois). Elle n'apparaissait qu'une fois, la veille de chaque nouvelle année. Pour avoir la vie sauve, les habitants fuyaient et abandonnaient leur village. Mais un jour, un vieil homme proposa un stratagème pour se débarrasser de « l’envahisseur »: effrayer Nian en faisant du bruit et du feu. La nuit tombée, il brûla des cannes de bambous, agita des foulards rouges et tapa sur des casseroles … le malheureux monstre sous le choc s’en alla et ne revint jamais !

On comprend donc mieux qu’aujourd’hui les pétards, tambours et danses, bandelettes rouges sont toujours de la fête.

Vous êtes assez proches de Paris ?

Suivez la danse du lion dans les rues de la capitale

 

Paris 13e. Le plus grand défilé, avec 200.000 spectateurs attendus, aura lieu le dimanche suivant 5 février dans le 13e arrondissement, il partira de l'avenue d'Ivry à 13h, avant de passer par la place d'Italie et le boulevard Masséna.

Paris 3e. Cette année, un défilé est organisé dans le 3e arrondissement rendez-vous dès samedi 28 janvier dans le Marais, avec un départ à 14h de la place de République...

Paris 20e. Le défilé qui a lieu d'habitude du côté de Belleville n'a pas été confirmé pour le moment..

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE

Recherche

 Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s’intéressent à la culture asiatique.

Si vous voulez pratiquer le Tai Ji Quan ou le Qi Gong, allez sur le site de l'association Feng yu Long où vous trouverez toutes les informations nécessaires.

https://www.taijiqigongevreux.com/

 

.