Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2022 6 23 /07 /juillet /2022 16:05

 

On en parle souvent et c'est drôlement frustrant de se demander ce que c’est exactement ! Pour pouvoir enfin retrouver le sommeil (Xiao Long exagère toujours un peu...), le Petit Dragon va essayer d’éclairer nos lanternes (chinoises).

 Ce terme de méridien nous vient de la médecine chinoise traditionnelle (MTC). Cela vient du fait que nous ne voyons pas le corps humain de la même façon. Pour nous  la notion de corps humain se résume à nos quelques cours de siences nat, on imagine bien les organes, le squelette, le réseau rouge et bleu des veines artères etc…

 Alors, rassurez vous, les Chinois voient aussi tout ça, mais… ils y voient encore autre chose : des méridiens et des points dessus (et en dehors d’ailleurs aussi, tant qu’à faire).

Certains diront que ces méridiens aux trajets alambiqués sont de pures inventions de l’esprit, car comment une tête rationnelle pourrait-elle envisager un réseau de canaux interconnectés dans lesquels circule « l’énergie » ? Quoi de plus impalpable que cette « énergie », quoi de plus irréaliste (pour nous) que des canaux invisibles qui irrigueraient tout le corps ? Bref, cette vision n’est pas « scientifique ».

 C’est sur cette idée pourtant que repose la médecine traditionnelle chinoise ainsi que par exemple le shiatsu. Et dans nos pratiques cette façon de voir le corps est essentielle.

On ne peut nier pourtant que la MTC ait un effet, ou que le shiatsu ait un effet (pur hasard ?) de même que l’on ne peut nier que parfois les traitements scientifiques n’ont pas l’effet escompté (pur hasard ?). La sagesse voudrait sans doute que l’on soit ouvert à toutes les possibilités et que l’on prenne le meilleur pour nous  d’un côté et de l’autre.

 

PHOTO Xiao Long

Alors, c’est quoi ?

Mais revenons à nos « canaux » (Jīng Luò; 经络)  et continuons notre voyage – c’est un peu Venise tous ces canaux ou Suzhou pour rester couleur locale!

Ils  transportent le Qi et le sang dans tout le corps, reliant les viscères aux extrémités et l’intérieur avec l’extérieur. Il y a les principaux, les grands axes,  « Jīng » et les secondaires, branches plus fines, « Luò ».

Il y a 12 méridiens liés à un organe (poumon, foie, cœur, rate, reins.) et on y ajoute le  péricarde, et ils sont yin -  ou on leur associe une entraille (estomac, intestin grêle, gros intestin, vésicule biliaire, vessie.) et on y ajoute le triple réchauffeur. Et ils sont yang.

 Lorsqu’on parle d’organe, on entend en fait une ensemble de fonctions lié à cet organe et non l’organe lui-même, c’est pourquoi on y adjoint en toute logique le système du triple réchauffeur  qui n’est pas une entraille « matérialisée », de même le système du péricarde représente un ensemble de fonctions et non pas un organe au sens propre.

… et ces canaux  sont liés entre eux aussi.

L’ensemble est complexe, mais nous ne sommes pas des praticiens de MTC ! En ce qui nous concerne, si nous connaissons ces 12 méridiens principaux, il nous faudra encore compléter cette base avec :

Rèn Mài; 任脉, le vaisseau conception, il part du périnée et il aboutit finalement dans les orbites des yeux, en passant par le milieu de l'abdomen et à travers la joue

Dū Mài; 督脉, il est dans le dos : à partir du périnée, il suit la colonne vertébrale jusqu’à la tête la tête et il aboutit à   l’intérieur de la lèvre supérieure  

et  Dài Mai (seul méridien horizontal, particulièrement intéressant puisqu’il fait le lien entre le haut et les bas,  ce méridien « ceinture » porte bien son nom).

On y fait régulièrement référence, et il vaut mieux savoir où ils se trouvent. Il y en a d’autres, mais, une fois encore, nous ne cherchons pas à être des spécialistes. Il vaut mieux en connaitre peu, mais les connaitre, savoir les situer, savoir leur utilité, plutôt que de savoir un grand nombre de noms qui seront rapidement oubliés.

 

Voilà une très brève approche de ce système particulier qui, je l'espère, vous aidera à mieux comprendre la démarche de nos disciplines.

Suite… une autre fois !

Livret simple et utile : (les trajets et sans commentaires): "Schémas des méridiens et des zones réflexes du pied et de l'oreille" chez You Feng 

NB: de nombreux livres existent, ils sont souvent compliqués et peu digests pour nous . Selon l'intérêt que vous porterez à ce système, il vaut mieux avoir ces ouvrages en mains et les feuilleter pour savoir quels sont ceux qui vous correspondent le mieux.

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 16:35

Souvent dans nos pratiques, il est question de Dāntián. Mais c’est quoi au juste ? En fait, il y en a trois, même si souvent, on ne parle que d’un !

 

Les  trois champs de cinabre (Dāntián) sont en relation avec la trinité taoïste Terre, Homme, Ciel.

 

Le champ de cinabre inférieur, xià Dāntián 下丹田, est une zone qui se situerait environ trois doigts sous le nombril, au centre du corps, au niveau du point Qihai 气海. Il correspond à la Terre. C'est le Dāntián dont nous parlons le plus, c'est vers lui que nous ramenons l'énergie en fin d'exercice par exemple, c’est sur lui que se posent les mains.

 

Le champ de cinabre médian, Zhōng Dāntián 中丹田, se situerait dans la poitrine,  au niveau du plexus solaire ou entre les seins, au niveau du point Shanzhong 膻中. Il correspond à l’Homme.

 

Le champ de cinabre supérieur Shàng Dāntián 上丹田, se situerait dans le crâne, au niveau du point Yintang 印堂 entre les sourcils. Il correspond au Ciel.

 

Il est à noter que selon les pratiques de qi gong, de méditation ou d'acupuncture, ces zones  "fluctuent"...

De fait, les médecins chinois n’étudient pas les champs de cinabre et ne les utilisent pas dans leur pratique. (Certains utilisent même le nombre d’or pour situer les trois dāntián. Ils situent le champ de cinabre inférieur à 0, 618 de la longueur du corps, le champ de cinabre médian à 0,618 de la longueur du torse, et le champ de cinabre supérieur à 0,618 de la longueur de la tête. Allez, tous à vos mètres de couturière !)

 

Photo Xiao Long

Il ne faut pas oublier que si la dimension «médicale » existe (médicale au sens MTC, c’est-à-dire l’allusion à des points d’acupuncture), ce n’est pas la seule dimension à considérer. L’aspect philosophique, plus spirituel est à prendre ne compte.

 

Pourquoi « de cinabre » ?

Le cinabre (Dān ), aussi appelé « sang de dragon », ou « dragon rouge », est un terme provenant de l’alchimie. Il s’agit de sulfure de mercure.  Dans son Histoire Naturelle, Pline l’appelle « Cinabre des Indes ».

Au IVème siècle avant notre ère, le taoïsme qui se développe, rassemble et systématise les connaissances cosmologiques, initiatiques et magico-techniques des confréries de forgerons. Grâce au précieux cinabre, les alchimistes taoïstes peuvent extraire l'or du minerai  et en produire de plus importantes quantités que par l’orpaillage, procédé lent, aléatoire qui ne permet que d’obtenir peu de chose…

 

C’est ce cinabre précieux qui contribue à obtenir une « pilule d’immortalité » ou un élixir de longue vie :

Sous les Han (206 av. J.-C. - 220 après J-C.), plusieurs seigneurs se seraient  empoisonnés grâce à ces fameuses pilules d’immortalité fournies par leurs alchimistes.

Ce qui est un comble puisque au lieu de devenir immortels, ils n’en sont morts que plus vite ! Mais l’idée est que ce pigment rouge, comme le sang, ne pouvait que nourrir la vie, l’or, quant à lui , préservait le corps…

 

 Ce terme « de cinabre » se retrouve donc souvent. On en vient ainsi peu à peu à utiliser le vocabulaire de l’alchimie externe (wàidān 外丹, « cinabre externe »),  pour qualifier des pratiques alliant travail du corps et de l’esprit (gymnastique taoïste, Qi Gong, méditation...), relevant alors d’une alchimie interne (nèidān 内丹, en fait « cinabre interne ») sans aucun doute moins "toxique" !

 Dans l’alchimie interne, ce sont l'esprit, le souffle et l'essence (shén qì jīng   ) qui sont utilisés comme matériaux pour accéder à l’immortalité.

 

Il semble que le terme nèidān apparaisse pour la première fois dans les « Techniques respiratoires du maître de l’épée mystique » (靈劍子服氣訣) de Xu Xun (許遜) sous les Jin orientaux  (265-420).

A cette époque, Gě Hóng葛洪, (283-343), un fonctionnaire intéressé par le taoïsme, le confucianisme, la stratégie, les arts militaires et les pratiques taoïstes visant à l’immortalité physique, écrit le « Traité ésotérique et exotérique du Maître qui embrasse la Simplicité ».

Il pense que l'immortalité physique est accessible à tous. Il suffit de comprendre les lois de la nature et de les suivre. A la fin de la dynastie Tang (618-907),  l’alchimie interne semble avoir pris le pas sur l’alchimie externe dans la recherche de l’immortalité.

 

Comment ça marche?

 

L’alchimie interne utilise les « trois trésors »  (sān bǎo 三寶) que sont l’essence ( jīng  ), le souffle ( ) et l’esprit (shén ) dans sa recherche de l’élixir de longue vie.

Dans le champ de cinabre inférieur, l’essence est raffinée et transformée en souffle. Dans le champ de cinabre médian, le souffle est raffiné et transformé en énergie spirituelle. Dans le champ de cinabre supérieur, l’énergie spirituelle est raffinée et réintégrée à la vacuité, le Tao.

 

Première étape: l’essence s’accumule dans le bas-ventre et remonte vers le sommet de la tête en empruntant le méridien Dū Mài; 督脉, Vaisseau Gouverneur (dos, à partir du périnée, il aboutit à   l’intérieur de la lèvre supérieure  en suivant le long de la colonne vertébrale jusqu’à la tête la tête.). Puis l’essence redescend par le méridien Rèn Mài; 任脉),  Vaisseau Conception (devant, du périnée, il aboutit finalement dans les orbites des yeux, en passant par le milieu de l'abdomen et à travers la joue.).

Cette circulation transforme l’essence en souffle et dans le ventre se forme le "cinabre", comparé à une goutte de rosée, une "perle" formée de souffles yin et yang.

 

Etape 2: Dans le champ de cinabre médian, la perle de lumière devient un embryon de souffle qu’on entretien afin de le transformer en énergie spirituelle.

 

Etape 3: l'énergie spirituelle naît dans la tête, et peut sortir du corps ou y entrer par la fontanelle, suivant la volonté de l’adepte. Cet "enfant de lumière" est entretenu par des moyens spirituels pour être intégré à la vacuité, le Tao.

 

Recette d’immortalité bien complexe…

 

On comprend mieux ainsi pourquoi les noms de mouvements de certaines écoles de nos disciplines  évoquent « l’enfant » : c’est l’état que l’on cherche à retrouver pour sa jeunesse bien sûr, mais aussi pour sa pureté, sa simplicité…

Restons toutefois réalistes : si nos exercices sont source de bienfaits, (tranquillité de l’esprit, relaxation du corps, respiration plus consciente, meilleure mobilité … entre autres) il ne faudrait pas penser que nous allons nous mettre à galoper, infatigables  comme des gamins dans une cours d’école ou que nous allons rajeunir. Il ne faudrait pas penser non plus que notre pratique va guérir tous nos bobos! Bref, ne pas confondre Tai ji quan, Qi gong et magie…)

 Mais nous pouvons grâce à une pratique régulière, nous attendre à un mieux-être mental et physique –et –ce n’est déjà pas si mal !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 14:35

Les séances massages  en "institut" ne sont pas donnés et on peut très bien se délasser tranquillement en restant à la maison. bon, c'est vrai, ils sont loin, là bas, tout au bout des jambes et ce n'est pas toujours simple de les atteindre: les pieds!

Nos pieds sont les grands oubliés de la vie : pour peu que l’on vive sous un climat peu clément, ils passent leur temps enfermés dans des chaussures, emmitouflés dans des chaussettes, cachés, sans pouvoir jamais prendre un bol d’air…

Et ces malheureux orteils, empilés, serrés , ne respirent plus!

Parfois, surpris, vos pieds se retrouvent dans des sandales, des tongs : alors totalement désorientés, ils s’irritent et se couvrent d’ampoules lumineuses et douloureuses… Pas simple la vie des pieds… L'hiver emprisonnés mais protégés, l'été libres mais si sensibles!

Il ne faut pas oublier de s'occuper un peu d'eux. Je ne parle parle pas d'embellissement, petit vernis rose - pour les Messieurs, on oublie ;) et ponçage de talons... Je parle de massages!

On dit en Chine que celui qui se masse les pieds tous les soirs vivra 100 ans : alors, c’est le moment ou jamais de s’y mettre !Et puis, on ne risque rien!

 

Nous ne sommes pas des réflexologues plantaires diplômés, mais sans entrer dans la complexité de nos pieds, nous pouvons cependant nous occuper d’eux pour nous sentir mieux… Et on n'a pas besoin d'appareils compliqués et/ou onéreux.

Pour commencer, on s’installe confortablement … pour les atteindre (ou bien trouvez une âme charitable pour se mettre à vos pieds !). En effet, nos pieds sont bien loin, là en bas... c'est bien pour ça qu'on les oublie!

 On peut commencer par  chauffer ses mains (oui, je sais, on parle des peids, mais si vos mains sont chaudes ce sera encore mieux...) puis  on va masser l'ensemble du pied à "pleine main".

 On va masser entre le pouce et l’index replié les tendons d’Achille en faisant des allers retours. On peut faire les deux pieds en même temps si on veut ( ou peut ?).

 On renforce ainsi la vitalité (massage du point 3 Rein) et on lutte contre la rétention d’eau. On aide à soulager ainsi aussi les douleurs du bas du dos (massages de 60 et 62 Vessie).

Puis les chevilles en flexion, on attrape les orteils pour les fléchir au maximum, on peut ainsi tirer avec les mains pendant que les orteils font une contre poussée en expirant. On étire ensuite les orteils, on les masse, on les met en éventail (pas si simple !!!). Bref, on s’occupe d’eux ! On peut aussi masser entre les orteils.

Cet exercice assouplit les orteils et joue aussi sur le fonctionnement des organes des sens (et dit-on sur les sinusites). On stimule les points Jing (extrémités des méridiens) et bien sûr la circulation du sang dans ces extrémités souvent froides.

Entre autres les trois méridiens Yin Foie, Rate et Rein sont stimulés...

On masse aussi toute la plante des pieds en exerçant des pressions plus ou moins fortes avec les deux mains, on malaxe tranquillement. Cela détend la voûte plantaire, stimule la circulation du sang dans cette zone et dans les jambes et en plus cela aide à mieux dormir.

On n’oublie pas non plus le dessus du pied, en insistant un peu plus au-dessus du gros orteil (3Foie).

Le truc : rien ne vous empêche de faire ce massage , après un bains de... pieds... avec un peu de karité ou de l'huile de coco (pas chère au rayon cuisine ;) et qui rapporte gros!) et alors  la pôv’peau de vos pieds appréciera…

Et voilà, après ça, bien détendu, direction dodo !

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 18:55

 

... Les vacances sont encore bien lointaines pour certains, et même ceux qui ont eu déjà l’occasion de se « dépayser » pourront mettre en pratique ces petits exercices de relaxation… surtout s’ils reviennent épuisés de leurs séjours (et si, cela arrive : on part pour se détendre et on aimerait avoir une  bonne semaine de repos quand on revient pour s’en remettre !).

 

Comment utiliser les gestes/moments simples du quotidien pour se détendre et démarrer sa journée bien (corps et esprit) réveillé(s) ?

Et les choses sérieuses commencent dès le matin, avant même de se lever : hors de question de bondir hors des plumes comme un pantin sort de sa boite, nous ne sommes pas, nous, montés sur ressorts !.

 

Il convient donc de s’étirer doucement, comme un chat, on étire les pattes, les quatre ( !) pour réveiller son corps en douceur. Il n’y a rien d’urgent (que des gens pressés…).

 

Pour se lever, on se laisse rouler sur le côté, les genoux se replient et on peut prendre appui sur un coude pour se soulever… en douceur. On pose les pieds au sol (les deux en même temps pour éviter de se lever du pied gauche ?!).

Frotter doucement les jambes, les bras pour prévenir vos articulations que la mise en route est proche. Enfin, on se lève...

 

À lire ces lignes quelques-uns se disent, si je fais tout ça pour le « lever », ce n’est plus un petit déjeuner que je vais prendre, c’est un repas du soir !!! Mais non, je réponds aux caustiques qu’il n’y en a que pour quelques toutes petites minutes et que cela peut, peut-être éviter de se retrouver plié en deux au moment où l’on se penche en avant pour attraper sa brosse à dent…

 

 

savoir se détendre est essentiel!!! Photo Xiao Long

 

Un petit massage du visage ne prend pas trop de temps non plus si on le fait en mettant sa crème (Allez, Messieurs ne faites pas les timides… on sait bien que vous avez aussi votre petit tube de crème… antirides !).

 

On masse le visage à deux mains en montant par le centre, en redescendant par les côtés, puis arrivé au menton, on glisse les mains vers la nuque…

 

On lisse le front avec toute la paume de main, d’une tempe à l’autre pour effacer nos petites rides soucieuses.

 

On masse doucement les paupières et on termine par un petit massage, avec la tranche des index, des coins de la bouche vers le haut en passant sur les ailes du nez.

 

Un bon brossage des cheveux  (et donc du crâne) finira de vous « réveiller » et stimulera au mieux la circulation sanguine de cette zone...

 

Il ne reste plus qu’à sourire. Et voilà une journée qui s’annonce bien…

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 09:41

Parmi les massages Do in, il est des techniques pour préparer les mains, les chauffer, les assouplir... et nous détendre!Et cela ne vous prendra que 5 minutes!

On peut par exemple frotter les mains l'une contre l'autre, devant soi d'abord, puis continuer en élevant les bras au dessus de la tête, pour bien ouvrir la cage thoracique: on libère ainsi la respiration, cela peut être un bon remède contre l'anxiété et ne prend que 30 secondes!

On peut alors se "laver les mains", les "savonner" mentalement (encore que, il faille aussi le faire concrètement de temps à autre...). Ce nettoyage réchauffe les mains en stimulant la circulation sanguine et régularise la répartition de l'énergie en agissant sur le Triple Réchauffeur (je ne tenterai même pas un seul jeu de mots douteux sur le sujet "réchauffe- réchauffeur....)

Pour travailler la souplesse des doigts et favoriser la circulation du sang, on peut ensuite, étirer les doigts, les masser: on part de la paume et on étire chaque doigt, l'un après l'autre, entre le pouce et l'index replié de l'autre main; arrivé à l'extrémité, on presse un peu plus fort à la base de l'ongle avant de relâcher d'un petit coup sec en expirant. On agit ainsi sur les méridiens qui se situent au coin des ongles (Pouce/Poumon; index: Gros Intestin; majeur/Maitre Coeur (péricarde); annulaire/Triple Réchauffeur; auriculaire/ Coeur et Intestin Grêle). On peut soulager les maux de tête et les tensions du visage.

 

Pour améliorer l'efficacité de l'étirement, on masse ensuite chaque bout de doigt "Opération taille-crayon ": entre le pouce et l'index replié, on taille l'extrémité de chaque doigt. Pour terminer deux exercices simples:

On va tirer les doigts vers l'arrière, un par un, en expirant, lentement, et en respectant bien l'axe de l'articulation (si vous ne le faites pas...vous le saurez! Rien ne doit être douloureux ou désagréable, tous les mouvements sont "naturels").

Enfin, on va placer les mains jointes devant la poitrine et décoller les paumes tout en pressant sur les doigts dirigés vers la poitrine en respirant profondément, tranquillement. On assouplit ainsi les phalanges, le dos de la main et le poignet. De plus, on "recharge "ainsi les mains en énergie (polarité yin/yang des faces des, bras inversée, mains dirigées vers le Coeur). Ces exercices peuvent être aussi une préparation pour un massage plus complet...)

Ne remettez pas à deux mains ce que vous pouvez faire tout de suite...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 18:12

Un exercice que l’on retrouve dans différents enchainements de Qi Gong et qui mérite que l’on s’y arrête afin de mieux le pratiquer :

Le « tambour céleste » est l’arrière de notre crâne ! On place les mains sur les oreilles : c’est la base de la main qui obture totalement l’oreille, les doigts sont en arrière de la tête. Il faut bien appuyer afin de bien boucher les oreilles.

Les majeurs se placent naturellement au niveau de l’occiput. On pose les index sur les majeurs et d’un petit mouvement sec, on fait glisser l’index qui « claque » alors sur la tête.

 

PHOTO Xiao Long

Le bruit produit résonne dans la tête (même si elle est bien pleine !!!). Cette vibration stimule les oreilles et clarifie l’esprit : on renforce le Qi du Rein et on calme le Shen. Certains y ont trouvé un meilleur sommeil, d’autres un soulagement pour leurs acouphènes, d’autres encore stimulent ainsi leur attention au moment des coups de pompe…

Après quelques battements de tambour, on décolle les mains un peu rapidement des oreilles. On entrouvre la bouche pour éviter une surpression désagréable. Et, voilà, on est tout neuf ...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:06

Le DO IN est une pratique d'entretien et de remise en forme physique simple qui ne nécessite ni connaissances anatomiques pointues, ni matériel. Nous avons toutes les cartes en main.

Depuis des siècles ces massages sont utilisés en Extrême Orient. C'est une façon efficace et peu compliquée pour échauffer le corps le matin au réveil. Cette pratique est apparue en Occident dans les années 70 grâce à Michio Kushi, japonais installé aux Etats Unis, auteur du "Livre du Do in" chez Trédaniel..

 

Comme dans judo, "do" signifie la voie; "in" est une racine qui désigne l'énergie pour certains, ou accepter, recevoir... La traduction proposée pour DO IN est "la voie de l'énergie".

Le but est de favoriser la circulation de l'énergie dans tout le corps pour maintenir la bonne santé du corps et de l'esprit, car les deux vont de pair.

Les automassages permettent de se recentrer, de se retrouver et sans jeux de mots "de se prendre en main"!!!

Les techniques de DO IN agissent localement sur les muscles et les articulations et aussi en profondeur grâce à leur action sur des zones ou points spécifiques du corps en relation avec les méridiens et organes.

Les séances peuvent durer de quelques minutes à plus d'une heure. Les zones privilégiées sont le visage, les mains, les pieds (plus accessible que le dos...).

 

Les effets sont nombreux:

Le DO IN régule les fonctions de la peau, il redonne souplesse et élasticité à l'épiderme en stimulant les processus d'élimination et de régénération (moins onéreux que les crèmes antirides...)

Il aide les muscles à éliminer les déchets de l'effort (acide lactique, euh, rien à voir avec les ferments... ça c'est les yaourts!). Il facilite les étirements, combat les raideurs musculaires et évite l'apparition de crampes.

Enfin, il améliore la circulation sanguine , ce que l'on ressent surtout lors du massage des jambes et des extrémités.

En plus de ces effets "locaux", il y a les effets "reflexes":

 

la peau, les muscles et les organes internes sont en relation.

 

La séance de DO IN commence par une stimulation du haut du corps, en particulier du visage (front, arcades sourcilières, oreilles, paupières, nez, bouche…). On descend ensuite vers le bas du corps, en passant par le cou et les épaules, on insistera sur les mains (qui contiennent les terminaisons de certains méridiens), les poignets... les jambes et en finissant par les pieds (également riches en terminaisons de méridiens).

Une bonne pratique du DO IN est liée à la qualité de la respiration.

La pratique du DO IN en début de journée permet de dynamiser le corps en stimulant la circulation de l'énergie.

La pratique au coucher pourra faciliter le sommeil en supprimant les tensions accumulées dans le corps au cours de la journée (pollution, nourriture inadaptée, mauvaise respiration, mauvaises postures, stress…).

Au bien-être ressenti immédiatement s'ajoute un rééquilibrage énergétique et émotionnel. Et ça ne coûte rien... On s'en frotte les mains!

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique

Recherche

 Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s’intéressent à la culture asiatique.

Si vous voulez pratiquer le Tai Ji Quan ou le Qi Gong, allez sur le site de l'association Feng yu Long où vous trouverez toutes les informations nécessaires.

https://www.taijiqigongevreux.com/

 

.