Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:24

Pour clore cette forme du petit bâton du Tai Ji, on va reprendre les mouvements d’ouverture… la boucle sera ainsi bouclée :

 

La main gauche s’ouvre et se place sur le Dan Tian. La main droite monte par l’avant, le Bang remonte à la verticale et les yeux le regardent (Bang à une trentaine de centimètres de votre nez … on ne louche pas).

On garde cette position. Enfin la main gauche remonte le long du Bang et saisit la perle du Bang, on redescend le Bang devant le corps, le Bang est parallèle au sol.

Ainsi se termine cet enchainement du bâton de Tai Ji pour nourrir la vie (Yang Sheng Tai Ji Bang) numéro 1 : car voilà la bonne nouvelle, lorsque vous connaitrez bien cet enchainement… vous pourrez envisager d’apprendre le second !

Mais bon, pas tout de suite… on se laisse un peu de temps pour apprécier déjà celui-ci !

TAI JI BANG : FERMETURE…TAI JI BANG : FERMETURE…
TAI JI BANG : FERMETURE…TAI JI BANG : FERMETURE…
Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 12:09

Huai Bao Tai Ji ! Hummmm, ça sent la fin… de l’enchainement.

Ce mouvement est assez délicat, très subtil…tout en finesse : un mouvement fait pour nous ! Attention, on s’accroche !!!

 

On passe le poids du corps dans la jambe droite et le genou fléchit un peu : le pied gauche se libère et s’écarte, largeur des épaules, on se recentre. La main gauche s’ouvre, elle pousse, paume vers l’arrière, remonte au niveau de l’épaule.

Par la rotation externe du bras, la paume se tourne vers la Terre.

La main droite qui tient le Bang pousse vers la droite et amène le Bang à hauteur d’épaule, le poing est tourné vers l’arrière. Puis le bras se tourne (rotation externe), le poing se tourne donc vers le Ciel, le Bang est parallèle au sol. On regarde à gauche et… on inspire en faisant tout ça (!!!)

 

TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !
TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !
TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !TAI JI BANG 8: EMBRASSER LE TAI JI !

 

Tout en expirant à présent, on fléchit les genoux, le bras gauche se plie pour amener la main devant la poitrine : ce sera la « tête » du poisson Yin/Yang. Le bras droit, lui amène le Bang, qui bien sûr – reste dans l’alignement du bras - vers la gauche : ce sera la queue du poisson Yin/Yang (encore une histoire qui risque de se terminer en queue de poisson…)

 

Puis le poids du corps passe sur le pied gauche, le buste tourne un peu et le bras droit suit, le Bang fait un petit mouvement de rotation vers la droite, revient dans l’alignement ; le bras gauche suit le mouvement du corps. Le regard suit le Bang. En même temps, le buste tourne un peu vers la droite et entraine le bras droit dont le poignet pousse un peu vers la gauche.

Le Bang est toujours tout bien dans l’alignement du bras, le bras gauche suit… On répète ce mouvement, on ferme à la troisième répétition.

Maitre Zhang Guan de et son neveu Zhang Jian
Maitre Zhang Guan de et son neveu Zhang Jian

Maitre Zhang Guan de et son neveu Zhang Jian

 

Puis en expirant, le poids du corps passe à gauche, genou gauche un peu fléchit, droit tendu, le buste tourne vers la gauche et le bras droit suit, le Bang fait une petite rotation vers la droite et revient dans l’alignement du bras. Le bras va vers l’avant, ramène le Bang devant la poitrine pendant que la main gauche revient vers la main droite, la paume se pose sur le Bang.

 

Le poids du corps passe dans le pied droit, le genou droit fléchit un peu, la jambe gauche se tend pendant que la main gauche glisse le long du Bang et le saisit par l’autre extrémité.

Le pied gauche se place à côté du pied droit, les jambes se tendent, les bras poussent vers le bas : le Bang est devant les hanches.

Pendant tout ce temps les yeux suivent le Bang (au moins eux, on sait où les poser !).

 

Le plus drôle : on refait ce mouvement… en ouvrant du pied droit, Bang dans la main gauche…

 

Pendant ce temps, il est évident qu’on est aussi concentré sur le DanTian, sauf dans les moments où le corps va d’un côté à l’autre : on met alors ce qui nous reste de concentration dans Ming Men (4VG).

 

Si on se donne tout ce mal, on pourra alors harmoniser Yin et Yang, tonifier le Qi et réguler Ciel antérieur et postérieur.

Voilà une fois de plus comment un seul mouvement peut être très efficace. Il faut cependant être patient pour l’exécuter correctement. (On se retrouve d’ici quelques années…)

 

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 15:23

 

Le mouvement 7 s’intitule « la Terre et le Ciel se réunissent » (Qian Kun Jiao Tai en V.O). Bien moins complexe que « le cheval qui galope », il faut cependant rester attentif afin de l’exécuter correctement.

 

On pose les mains sur les perles du Bang de façon à ce que les Lao Gong, 8MC, maintiennent le Bang. On pivote le corps vers la gauche. Les yeux regardent à gauche. On fait en même temps une rotation interne du bras gauche et une rotation externe du bras droit : le Bang se retrouve à la verticale, les avant-bras sont parallèles au sol. On inspire (car respirer est tout de même un peu vital…)

Les genoux se plient lentement, genoux serrés, et le corps pivote vers la droite. Le regard suit le Bang. On expire.

On replace le Bang à l’horizontale, on tend les jambes doucement, tout en effectuant une rotation externe du bras gauche, le Bang se replace à la verticale. Les yeux suivent. On inspire.

Puis de nouveau, les genoux serrés se plient et on pivote vers le côté opposé …

Le mouvement comporte deux aller-retours.

Enfin, le corps se replace de face, le Bang se replace parallèle au sol.

 

Maitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De  et son neveu Maitre Zhang Jian

Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian

Les points forts :

 

Les rotations du corps d’un côté à l’autre :

L’esprit se concentre sur Ming Men (4VG).

On régule ainsi le Rein, on soulage le Cœur. Par ailleurs, on tonifie Rate et Estomac et on dégage le Triple Réchauffeur.

On harmonise Yin et Yang. La trajectoire du Bang est très symbolique : par le mouvement du Bang qui change de sens à chaque fois qu’il est sur un côté, on fait communiquer Ciel et Terre.

 

Attention à :

 

Garder le dos  bien droit tout au long du mouvement (plier les genoux ne signifie pas plonger le corps vers l’avant !!!).

Harmoniser respiration et mouvement.

Faire tourner la taille et non le bassin (si les genoux bougent, si les chevilles sont sollicitées et que le poids du corps n’est plus centré sur les deux pieds, c’est que le bassin – et non la taille- pivote).

Il n’est pas nécessaire de pivoter très loin, 45° cela suffit ! (Notre taille n’est pas une tête de chouette…)

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 18:41

Le plus difficile est derrière nous à présent, le 6ème mouvement de cet enchainement sera pour vous de vraies vacances !

Comme l’indique le titre « Gong Shen Xia Bai »,  on se penche pour saluer.

En inspirant les mains montent le bang devant le corps en massant le Ren Mai jusqu’au point 14. Puis les mains tournent. On monte encore plus haut le bang en le poussant vers le Ciel, donc on l’a au-dessus de la tête. Le regard suit le bang.

 

On plie aux hanches pour descendre, les genoux restent tendus, le bang se pose sur les coups de pieds (points 41 E Jie Xi). On expire.

On inspire à nouveau, le corps se relève, le bang suit les jambes et s’arrête sur les « monts de la grue » (31 Hors méridiens). On maintient la perle du bang entre pouce et index, on appuie. Le regard est devant.

On expire, le corps se relève totalement, les jambes se tendent. Le bang suit le mouvement.

Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian
Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian
Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian

Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian

Dans ce mouvement l’esprit se concentre sur Ming Men (4VG).

 

Pour se pencher, chacun adapte bien sûr sa descente…il est important de garder les talons au sol et de conserver les genoux tendus, donc… si nécessaire, il faut descendre moins bas ! Et surtout bien plier aux hanches et non arrondir le dos.

 

Si on a tendance à faire de l’hypertension, on pensera à toujours bien garder le regard vers l’avant, tête relevée donc. On ne fixera pas le sol.

 

Le but de cette manœuvre est de renforcer le Rein, réguler la Vessie, harmoniser l’estomac et tonifier la rate.

Plier les genoux stimule le Foie, vivifie le sang en dispersant les stases sanguines.

Voilà donc un de ces mouvements simples qui peut rapporter gros !

 

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 16:35

 

Culture et tradition sont vastes comme l’océan !

Su Hai Han Chao ! Voilà le programme pour ce cinquième mouvement de l’enchainement. Ce titre signifie que la culture et la tradition sont des richesses inestimables dont l’étude n’est jamais terminée…

Action !

Le corps tourne à gauche et en même temps la main gauche se place en poing à la taille, pouce vers le haut, Poumon et Gros Intestin contactés, la main droite tient le bang.

 On fait passer le bang du côté gauche du corps vers la droite dans un mouvement circulaire qui passe par le haut pendant que le pied droit porte le poids du corps et que le pied gauche se déplace en arrière à 45° (attention, on dose… pas trop loin le pied !)

Les yeux suivent le bang et on inspire…

 

TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…

 

On expire, on tourne le bang à l’horizontale de l’intérieur vers l’extérieur. Le poids du corps passe sur le pied gauche, la jambe droite se tend, le pied droit passe derrière le pied gauche et on descend (plus ou moins…) pour s’assoir (plus ou moins…) en position racine (Pan Gen Bu). On parle bien ici de position racine –solide- et non position vieille souche… le dos reste droit, on ne pique pas du nez… Mieux vaut descendre moins et rester « digne » !

En même temps le corps tourne à gauche, le bras droit amène le bang vers le côté gauche pour frapper le point Da Bao (21 Rate) tandis que la main gauche s’ouvre et que le bras monte comme pour protéger la tête, paume vers le ciel. (Vous l’ignoriez, mais les gaulois pratiquaient sans doute cet enchainement sans le savoir… dans la crainte que le ciel ne leur tombe sur la tête !)

Le regard suit le bang et fixe l’avant droite quand le bang frappe.

 

 

TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…
TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…

 

On inspire, on se relève (avec légèreté, élégance et tout…) en tirant sur Bai Hui. Le pied gauche porte le poids du corps, le pied droit retrouve sa position initiale. Puis les doigts de la main gauche se placent sur le poignet droit comme pour le pousser vers l’avant, le mouvement se poursuit, puis on repart vers l’arrière, la pointe du pied droit se soulève alors qu’en même temps le bang tourne vers l’extérieur.

On expire, le poids du corps passe sur le pied droit, la main gauche glisse sur le bang jusqu’à la perle. Le pied gauche rejoint le pied droit alors que l’on pousse le bang vers l’avant et qu’on le redescend devant le corps.

 

 

TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…
TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…TAI JI BANG 1 : CULTURE ET TRADITION…

Une fois ce mouvement « maitrisé », la concentration se portera sur le Dan Tian.

Les balancements avant-arrière se feront dans la continuité, sans rupture, de façon harmonieuse.

Attention à ne pas descendre trop bas si les jambes ne sont pas encore assez fortes. On peut rester à mi-hauteur tout en respectant le mouvement.

Pour remonter « tirer » Bai Hui !

Ce mouvement fait travailler (les neurones !) les poignets, les épaules, le cou et harmonise le Cœur, le Poumon, La Rate et le Rein.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 15:21

Nous voilà au mouvement 4 : Le cheval galope dans le vent du printemps (Yue Ma Zhen Chun !). Galoper… est un art !

Je vais essayer de faire simple, mais… accrochez-vous quand même à la selle, pieds bien calés dans les étriers…

 

Le corps tourne à droite, le bang est saisi par la perle dans la main droite, cœur du poing vers le bas, on remonte le bang le long du corps jusqu’au niveau de la poitrine, tandis que la main gauche s’ouvre et se place à la taille en formant un poing, cœur du poing vers le haut. (11 P et 1 GI se contactent).

 

Le bras droit descend vers la droite, bang parallèle au sol, cœur du poing vers l’avant. Le poids du corps passe sur le pied droit, le pied gauche se déplace à gauche, puis on se recentre.

En même temps (aïe !), grâce à la rotation externe du poignet droit, on décrit un cercle de l’arrière vers l’avant en descendant jusqu’au niveau des genoux (on est déjà sur les genoux !!!! gngngngn…) puis on remonte le bang devant au niveau de l’épaule, bang parallèle au sol, cœur du poing vers le haut.

Le regard regarde le bang. On a inspiré.

TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…
TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…

On expire et grâce à la rotation du poignet, on oriente le bang vers la droite. Le corps tourne un peu vers la gauche et entraine le bras droit (Mon Dieu ! mais il est où ce bras ???).

Par la rotation interne bras droit, on oriente le bang vers le haut.

On plie les genoux pour descendre en Ma Bu (pas du cavalier), en même temps, on fait descendre le bang en décrivant un cercle jusqu’au niveau du genou gauche, bang orienté vers la gauche.

La main gauche s’ouvre, nouvelle rotation, la paume s’oriente vers la terre, le bras remonte, main un peu au-dessus de la tête (celle que vous avez perdue en lisant ces lignes…).

Le bras droit ramène le bang vers la droite en passant au-dessus du genou droit, cœur du poing vers l’arrière, bang au niveau de l’épaule et parallèle au sol. Les yeux suivent le bang (on ne peut pas plus simple !).

TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…
TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…
TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…

On inspire (et on transpire !). Le corps pousse à droite, on effectue une  rotation externe du bras pour faire décrire au bang un cercle de l’avant vers l’arrière. La main gauche ne bouge pas (ouf !), les yeux suivent le bang.

Le poids du corps passe sur la jambe gauche, la jambe droite se tend (donc !).

En même temps, le bras droit ramène le bang vers le côté gauche devant le visage, la main gauche vient attraper le poignet droit.

Le bang fait un cercle devant le visage, pour l’éviter, la tête se penche en arrière. La main gauche a percuté le poignet droit pour stimuler les points  Yuan des méridiens yin

Le poids du corps passe sur la jambe droite, la jambe gauche se tend, la main gauche s’ouvre, glisse le long du bang jusqu’à la perle. Les yeux suivent le mouvement.

TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…
TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…

On expire (et on soupire ? Enfin !), le pied gauche se place à côté du pied droit. Les jambes se tendent lentement, le bang descend devant le corps.

Si je vous dis que maintenant, on fait la même chose de l’autre côté, je sens que vous êtes heureux … il n’y aura plus qu’à répéter encore une fois de chaque côté…

TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…TAI JI BANG 1 : LE CHEVAL GALOPE…

ATTENTION A :

 

Rester concentré sur Dan Tian.

Rester bien droit. Même en Ma Bu (quitte à ne pas trop descendre !).

Être conscient du mouvement de la taille qui donne la souplesse du mouvement.

Ne pas perdre patience : on est là pour se détendre… mais si !

 

SI ON SE DONNE AUTANT DE PEINE, c’est pour :

 

Stimuler les points Yuan des poignets, aider dans les pathologies de Cœur, Poumon, Gros Intestin, Intestin Grêle.

Par le mouvement des appuis et la position Ma Bu, on stimule les points Yuan des méridiens des pieds  (Foie,  Vésicule biliaire, Rate, Estomac, Reins Vessie).

Ce mouvement renforce aussi les jambes, les « tourner » du bang assouplissent les articulations des bras et mains.

 

La concentration est essentielle à la coordination, nos neurones sont sollicités sérieusement et c’est très bien comme ça !

Ce mouvement est très agréable, doux et relaxant (une fois que l’on a plus à se demander où est passé notre main droite, que l’on était bien sûr d’avoir laissée là à l’instant…)

Ce n’est pas sans émotion que Xiao Long vous imagine en train de faire ce « galop » d’essai grâce à son « tuto » !

Vous avez été très sage, alors, voilà une belle image...

 

 

http://www.lesvoiesdelame.com/

http://www.lesvoiesdelame.com/

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 13:28

     Rien à voir avec le lapin de Pâques… mais un lien direct avec la légende de Chang’E.

Le troisième mouvement de la séquence se nomme « Yu Tu Dao Yao » (vous m’en direz tant…).  Le lapin de jade écrase le médicament, autrement dit, ce lapin précieux – car le jade est ce qu’il y a de plus précieux- prépare un médicament en écrasant les plantes dans un mortier avec un pilon.

Notre pilon est le bang, le « mortier » est notre point Fu Tu (32 Estomac) sur la cuisse :

On remonte le bang devant le corps jusqu’à la poitrine en massant l’axe Ren Mai, puis on tourne le bang à la verticale, la main droite en haut s »ouvre et le Lao Gong (8 MC) se pose sur la perle du bang pendant que la main gauche maintient le bang par le bas (pour pouvoir ensuite  percuter Fu Tu). Les yeux regardent la main droite. On inspire.

TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)
TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)

En expirant le poids du corps passe sur le pied droit, genou un peu fléchi ; le pied gauche se déplace légèrement vers l’avant, pointe au sol, on pousse le bang avec la main droite pour frapper Fu Tu. Les yeux regardent ce point.

En inspirant, on ramène le pied gauche à côté du pied droit. En même temps la main droite attrape la perle du bang pour ramener le bang parallèle au sol. Pousser  le bang vers le bas…

Et la même chose se fait de l’autre côté.

TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)
TAI JI BANG 1 : LE LAPIN DE JADE…(3)

On fait au total 2 séries de 8 temps (1. Je monte/2. Je frappe…)

 

ATTENTION :

Penser toujours à tirer Bai Hui, à maintenir votre « fil » de connexion avec le Ciel pour rester bien vertical. (Non, on ne cherche pas la petite bête au sol…)

 Quand on avance le pied, la pointe ne se place pas très loin, on est sur l’espace naturel (on ne « tombe » pas vers l’avant).

On est alors en position « assis », le pied avant est vide et ne fait que toucher le sol. C’est plus difficile bien sûr, car il faut de la force dans la jambe d’appui (mais vous aurez de superbe quadriceps !!!)

 

Ce mouvement renforce la Rate et l’Estomac. Il stimule le gros intestin et favorise la digestion. Ce n'est pas une raison pour prendre un cassoulet-choucroute au petit déjeuner...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 14:49

L’idée dans cette histoire « d’arche » est que le bateau n’a pas besoin de force pour se déplacer, il se laisse aller au gré des vagues et des vents, il laisse faire la Nature et navigue par l’intention seule, sans contrainte.

 

On inspire en faisant glisser le bang sur l’avant du corps jusqu’au niveau du cœur, les poignets sont « cassés » vers le haut. Le pied gauche se déplace à 45°, on pose le talon.

On expire et on pousse le bang vers l’avant, mains ouvertes, poignets cassés vers le bas cette fois, paumes vers l’avant, on tient le bang dans le creux « pouce/index ». On passe le poids du corps vers l’avant.

On répète ce mouvement au total 4 fois. C’est un peu comme si l’on ramait (et ça, on sait faire !!!), sans à-coups, en souplesse.

Attention cependant à ne pas aller trop en avant, le genou ne dépasse pas la pointe du pied. Le dos reste droit, les lombaires sont relâchées. On regarde devant.

La 4ème fois, on se replace de face au moment où l’on ramène le bang. On pousse un fois vers l’avant. On ferme en ramenant le pied gauche au moment où le bang descend devant le corps.

 

Bien sûr « ce qui se fait à gauche, se fait à droite »… donc, on reproduit cette série de mouvement de l’autre côté.

 

Points forts :

L’esprit se concentre au Dan Tian.

Ce mouvement dégage les méridiens du Cœur, du Poumon (travail des bras, des poignets…)

Il ouvre aussi les méridiens de la Rate, du Foie et de la Vésicule Biliaire (travail des jambes, des chevilles, « talon-pointe »…)

Il calme l’esprit, facilite la digestion, aide le Foie et la VB, il régule aussi le méridien Vessie (étirement de l’arrière de la jambe).

Bref, on ne rame pas pour rien !!!

Voilà le mouvement 2 de l'enchainement: Ji Shi Zhou Hang... Il n'y avait qu'à le dire...

Le petit bateau sauve le monde...

Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.
Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.
Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.

Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 13:08

Voici le 1er des 8 mouvements de cet enchainement au petit bâton Tai Ji (bang).

 

Mouvement 1 : Nan Shan Xian Rui

 

La montagne du sud apporte le bonheur… Tout un programme !

 

Esprit :

Ce titre a été choisi en référence à une expression populaire chinoise. Pour souhaiter longue vie à quelqu’un on lui souhaite une « vie solide comme la montagne du sud ».

De plus ce mouvement pose l’homme à sa place, au cœur des 4 directions: tête au Ciel, pieds dans la Terre, bras ouverts en direction de l’est et de l’ouest. Savoir où est sa place en ce monde est gage de longue vie (et « moins on se pose de questions, mieux on se porte » Proverbe de Xiao Long).

YANG SHENG TAI JI BANG 1- 1

Technique :

Le mouvement fait à deux mains avec le bang dessine un taijitu (symbole Yin/Yang). Le bang monte loin du corps, tenu à 2 mains par les paumes, les doigts sont libres et orientés vers le bas. Le bang revient vers le corps, toujours horizontal en décrivant une petit ondulation, on inspire.

En expirant, les genoux se plient. On appuie sur les Lao Gong (8MC). Les bras poussent vers l’avant en faisant une ondulation vers le bas, doigts orientés vers le ciel….

 On dessine une sorte d’infini couché, les doigts sont dirigés vers le      ciel puis vers la terre…

      On répète 4 fois.

Effets :

On se concentre sur les Lao Gong, ce mouvement nourrit le cœur et calme l’esprit.

On garde le dos droit.

On relève les orteils en inspirant, on accroche les orteils dans la terre en expirant pour stimuler le méridien du Rein.

On renforce ainsi les 4 membres.

 

Sur ces 4 photos, on peut voir Me Zhang Guan De, fondateur du Dao Yin Yang Sheng Gong, expliquant le mouvement et accompagné de son neveu Zhang Jian, représentant officiel de ce style en Europe.

 

YANG SHENG TAI JI BANG 1- 1YANG SHENG TAI JI BANG 1- 1
YANG SHENG TAI JI BANG 1- 1YANG SHENG TAI JI BANG 1- 1
Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
commenter cet article

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.