Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 13:35
Photo Xiao Long

 

Le cheval est bien mieux loti que le malheureux tigre, malmené par les pratiquants de Tai Ji Quan comme cela n’est pas permis (on tire à l’arc sur lui, on le chevauche, on lui frappe les oreilles !!! Il ne fait pas bon être un tigre…

 

Le cheval bénéficie d’un traitement de faveur : on caresse sa crinière, on sépare sa crinière, il se repose à l’écurie (Dao Yin)… Bref, on le bichonne !!! Il ne peut qu’être bien dans son assiette.

 

Il est symbole de réussite, de persévérance, de vitesse (à ce sujet

d’ailleurs « Ma Shang » -à cheval- signifie immédiatement !). Sa vaillance et son endurance sont exemplaires.

7ème animal du zodiaque chinois, les associations sont nombreuses : Considéré comme Yang, on l’associe au sud… Mais il est dit aussi que le cheval est né de l’essence de la Terre au cours de la 12ème lune : il devient alors un mélange du Yin et du Yang.

De nombreuses légendes font du cheval un animal exceptionnel ( il faudrait avoir des œillères pour en douter). « Les chevaux célestes » dotés d’une longévité inouïe pouvaient la communiquer à leurs cavaliers… Le cheval « Dragon Rouge » pouvait parcourir mille lis (500km) par jour, et « Rapide comme l’éclair » est bien connu aussi, sans parler des 9 coursiers du Roi Wen des Han…

 

Le bouddhisme chinois n’est pas en reste et a aussi misé sur un bon cheval : Ce cheval là aurait porté à travers toute l’Asie Centrale les écritures sacrées et se serait arrêté un jour à l’endroit où l’on décida de bâtir le « Monastère du Cheval Blanc » (an 61 ou 64 ?).

 

Il n’est pas rare de voir un groupe de 8 chevaux représentés sur des gravures, on les trouve aussi en porcelaine, en jade, etc… Ces 8 chevaux, non harnachés, adoptent 8 postures différentes et l’un d’eux est toujours montré se roulant sur le dos. On parle de l’attelage des 8 chevaux du roi Mu des Zhou qui grâce à ses 8 coursiers serait allé jusqu’au royaume de la Déesse Mère d’Occident (selon le « Mu Tianzi Zhuan » roman du 4ème siècle avant J.C).

 

D’autres y voient une allusion au Zhuang Zi :

« Les chevaux, quand ils vivaient libres dans la prairie, broutaient l’herbe et buvaient de l’eau. Quand ils étaient contents, ils croisaient leurs cous pour se frotter l’un contre l’autre ; quand ils se fâchaient, ils se tournaient dos à dos et se donnaient des ruades. C’était ce qu’ils savaient faire. Mais quand on se mit à les atteler et à les harnacher, ils apprirent à être fourbes, à s’emballer, essayant de se débarrasser du mors et des rênes ».

 

Photo Xiao Long

 Et...    On peut y voir encore une allusion aux 8 Vents, émissaires de divinités supérieures…

Bref, nous allons nous arrêter là pour cette fois… « Qui veut voyager loin ménage sa monture »… Il faudrait quelques articles de plus pour venir (presque) à bout de ce thème !

 

 Mais Xiao Long, qui n’est pas un mauvais cheval (??!), vous propose la lecture de la légende chinoise du Cheval Blanc.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 09:48

Derrière cette créature d'apparence mystérieuse qui peut surprendre, se cache un porte-bonheur chargé de symboles selon la tradition Feng-Shui.

Le crapaud à 3 pattes appelé parfois 'Chan Chu' symbolise le trio de chance provenant du ciel, de la terre et de l'humanité. Il favorise la prospérité, la longévité, la chance et la sécurité. La pièce de monnaie dans sa bouche renforce la chance au niveau de prospérité.

 

Ce crapaud à 3 pattes est appelé aussi crapaud de Lieou hai : ce personnage était Ministre d’Etat au Xème siècle. Taoïste et magicien de renom, il se déplaçait à dos de… crapaud à 3 pattes (ben voyons ! Tout pour se faire remarquer… =) Mais le crapaud s’esquivait dès qu’il le pouvait  et plongeait dans la première mare venue ! Ce brave crapaud avait cependant un grand point faible : il aimait l’or.

Lieou hai se confectionna une ligne à laquelle il suspendit 5 pièces d’or en guise d’hameçon et à chaque fois… le crapaud se laissait prendre ! (voilà une histoire qui ne casserait pas 3 pattes à un canard…).

 

PHOTO Xiao Long

 

Toujours prêt à repêcher sa monture, Lieou hai se promenait sans cesse avec 5 pièces d’or en poche : il devint le génie de la richesse… On le voit parfois représenté à dos de crapaud agitant sa ligne lestée de sapèques.

Certains pensent que cette image du crapaud avalant les sapèques est à rapprocher des légendes dans lesquelles les crapauds dévorent la lune (d’or !) ???... à vous de choisir!

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 13:50

 

C'est l'été (même en Normandie où il r'pleut un peu...). Certains d'entre vous ont la chance de passer des vacances au soleil, tranquilles...(ou presque) au bord de l'eau (ou presque), enfin... à condition de trouver un petit centimètre carré de sable libre... entre une bande de bambins joyeux qui construisent des châteaux à grands coups de pelle et quelques bavards qui racontent leur vie que l'on n'imagine pas si longue... Ah, les joies de la plage... 

A moins que vous ne soyez allongé dans un hamac, au milieu de la vaste pinède, à écouter les cigales... Mais nous ne sommes pas les seuls à apprécier leurs chants...

 

La cigale est un des plus anciens symboles de la Chine. Ses métamorphoses successives en ont fait un symbole de résurrection. Il est dit dans un texte ancien que Lao Zi se transforma en immortel "laissant sa dépouille comme le ferait une cigale...". Les cigales ont d'ailleurs la réputation de se nourrir de rosée, la boisson des immortels.

On s'attend à la voir apparaître en été et à l'entendre jusqu'à l'automne. Si elle ne se montre pas, cela ne peut être que néfaste. Ce que l'on décrit souvent comme une palmette sur les bronzes anciens est déjà en réalité une cigale stylisée, la tête faisant bloc avec un corps effilé.

Sous les Han, des amulettes de jade en forme de cigale étaient placées sur la langue des défunts.

 

Plus tard, on la trouve iconographiée, opposée à la mante religieuse, son ennemie mortelle qui, elle, est  symbole de courage sans faille, mais aussi exemple d'avarice et d'obstination... (Serait-ce notre fourmi déguisée?)

 Et bien, alors, chantez, maintenant...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 09:15

La perle est considérée comme un objet yang, porteur de vie.

Il est dit que, dans l'Antiquité, on déposait une perle dans la bouche des morts: elle serait alors symbole de renaissance et d'immortalité.

Elle est une protection, une arme (Le Souverain du Sud possède, pour arme, un "parapluie chaotique" fait de perles), un talisman contre le feu, l'eau, la poussière...

Elle protège aussi des regards (sur les coiffures antiques impériales des "rideaux de perles" pendaient devant et derrière...)

De façon plus courante, la perle est  symbole de prospérité, de beauté, de pureté...

 

Dans la symbolique bouddhiste, elle fait partie des "8 précieux", attributs principaux de la puissance de Bouddha. La "perle flamboyante" devint la "perle lumineuse des nuits", la "mère perle " (çintamani ou gemme qui exauce les voeux).

Dans la symbolique taoiste, assez complexe, on retiendra essentiellement que la "perle flamboyante" ou "fleur d'or" symbolise le souffle Un, l'énergie vitale primordiale.



PHOTO Xiao Long

 

Le plus souvent, la perle est représentée accompagnée d'un dragon : le dragon jouant avec le soleil ou la symbolique de la lune de printemps? Ou encore la perle symbole du tonnerre - ce qui irait bien avec le dragon, souvent associé à la pluie...).

Quelquefois  deux dragons l'entourent et luttent pour cette "perle lumineuse", posée sur de petites flammes. Dans les légendes, il est un dragon "Gardien de trésors" qui, dissimulé au fond d'un gouffre, conserve une perle lumineuse sous son menton (ou dans sa barbe parfois).

Conclusion: Comment se passer de ce talisman? C'est tout simplement impossible!

Voilà donc, Mesdames, le bon argument pour s'en faire offrir un beau collier... Bon, on peut essayer... (et c'est quand même plus smart que la friteuse pour la fête des mères, non?)

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 17:05

Le printemps s'installe et les papillons commencent à pointer les antennes... Le papillon a deux ailes... et une double symbolique:

D'abord, son nom "Tie" est un rébus homophone pour "Tie" qui veut dire avoir entre 70 et 80 ans!!! Ainsi offrir un objet orné d'un papillon suggère que l'on souhaite à son destinataire "honneur et richesse jusqu'à 80 ans"(euh, après...on verra!). Le papillon sortant de sa chrysalide représente le souhait de longue vie et symbolise parfois "l'aventure céleste promise au ver de terre que nous sommes".

 

Il est aussi symbole d'amour indissoluble comme le relate ce conte:

Deux jeunes gens, amoureux (bien sûr), ne furent pas autorisés à se marier (ah la la!, encore des parents qui ne comprennent rien!). Le jeune homme tomba malade et trépassa. La jeune fille allait pleurer sur la tombe du jeune homme lorsque la terre s'ouvrit: la jeune fille se laissa aller dans la tombe pour rejoindre son amant. L'année suivante, au printemps, deux papillons en sortirent et voletant de fleur en fleur, ils atteignirent Formose, que l'on surnomme depuis "le Royaume des papillons".

Moins dramatique, un autre conte existe: il nous parle d'un étudiant qui partit un beau matin à la chasse aux papillons. Pris par sa quête, il se retrouva par inadvertance dans le jardin d'un haut fonctionnaire. L'étudiant y rencontra la fille de celui-ci, d'une beauté envoûtante, il ne pouvait en être autrement... Il en tomba amoureux aussitôt!

 

Plus rarement, le papillon est le voeu d'unir bonheur terrestre et céleste, en particulier dans les dessins représentant des enfants jouant avec des cerf-volants en forme de papillon...

 

La prochaine fois que vous voyez passer un papillon… dites vous qu’il vous souhaite longévité et bonheur… ou contentez vous d’en admirer les couleurs, c’est déjà un bonheur !!!

 

Photo Xiao Long

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 17:44
Photo Xiao Long

 

Voilà une fleur ambigüe. C'est la fleur emblématique de la 11ème lune (décembre) et ses nombreuses graines sont symbolisent une abondante descendance. Pour l'instant, il n'y a là que du positif...

 

 Lorsqu'on parle de  "pavot", comment ne pas penser à l'opium (pavot sous sa forme à dormir debout ?). Cette "boue noire" est surnommée "graine de discorde" et devient alors symbole de malignité ou de dissipation (des fumées ?).

 

Cela ne signifie en aucun cas cependant qu'il faille renoncer au pain parsemé de graines de pavot... Et puis en dehors de ce côté "obscur", il ne faut pas oublier que la médecine chinoise (et occidentale) utilise les vertus analgésiques du pavot pour calmer les malades et apaiser les douleurs: le papaver somniferum album a ses avantages...

 

La forme de la capsule du pavot rappelle aussi le bouton placé au sommet des couvre-chefs des officiels mandchous et certains y ont vu ( il faut un bon oeil!) le symbole de "précarité"

.Il ne devait pas faire bon à porter ce bonnet!

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 15:43

Noir, couleur de l'hiver: il n'y a qu'à regarder les vitrines des boutiques et en broyer... Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir... C'est la couleur du froid, du septentrion, de l'eau ... un peu glauque tout ça! Et après on se demande pourquoi, on n'a pas le moral en hiver!!!

Dans le symbole taiji tu, le noir est le yin, le blanc le yang. Car, le caractère yin est associé au Nord de la colline, à l'ubac.

Photo Xiao Long

En Chine, le noir peut avoir une valeur positive ou négative. Les Chinois d'autrefois considéraient que cette couleur, couleur du fer, symbolisait un esprit droit, déterminé, désintéressé et c'est pour cette raison que dans l'Opéra de Pékin le noir est utilisé dans le maquillage des personnages historiques impartiaux (le plus célèbre est Baozheng, ministre sous les Song et surnommé Bao Qing Tian - ciel bleu - terme qui désigne aussi les mandarins intègres et éclairés.

 

Mais le noir symbolise aussi perfidie, complot. On tatouait à l'encre noire le visage des criminels dans l'antiquité,  le marquant ainsi pour l'éternité.

Dans le langage courant, l'adjectif "noir" est employé pour les choses obscures, euh, enfin "pas nettes": le taxi non officiel ou une voiture sans plaques minéralogiques est "hei che": véhicule noir; "hei hua" c'est le langage codé; "hei shi", le marché noir; "heishi hui", les triades, la mafia; "hei ren",  le clandestin...

 

Il semble qu'à l'heure actuelle, le noir devienne "tendance" en Chine: beaucoup de voitures noires y circulent, cela donne une impression de sérieux, d'importance (comme chez nous...). Les hommes d'affaires aiment porter du noir pour les mêmes raisons et sans doute parce que les grandes marques occidentales s'y implantent.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 11:07

Le phénix est l’un des quatre animaux célestes, surnaturels et bénéfiques de la Chine ancienne. Si  le dragon est une savante composition amalgamant différents animaux, le phénix n'est pas en reste! Cet "oiseau" est lui aussi un cocktail de "saveurs" volatiles... Il possède une tête de coq, un cou de canard mandarin, un dos de paon, une queue de faisan et des pattes de grue.

C'est l'emblème de l’Impératrice, L'Empereur bénéficiant du Dragon. Le couple dragon et phénix symbolise la communauté conjugale et une descendance nombreuse.

.
Beauté, bonté, paix et prospérité sont aussi dans les cordes de cet oiseau!
Il est parfois associé aux idéogrammes "double bonheur" . Dans la panoplie symbolique, il ne faut pas oublier l
'immortalité: Le phénix est une des montures des immortels et de ce fait est un symbole de la vie et de l'immortalité.
On parle aussi de "Fenghuang":

En Chine, le Fenghuang (鳳凰) est un oiseau (mythique bien sûr) qui règne au-dessus de tous autres oiseaux. Pour certains le Feng serait le phénix masculin, et le Huang le phénix féminin, les deux mots ensemble symbolisant l'union et le bonheur conjugal.
Le Fenghuang s'appelle également le « coq d'août », 鶤雞, puisqu'il remplace parfois le coq dans le zodiaque chinois.

 

PHOTO Xiao Long

On trouve des Fenghuang  à "géométrie variable", amalgame de bec de coq, tête d' hirondelle,  front de volaille,  cou de serpent, poitrine d'oie,  dos de tortue, queue de poisson (et j'en oublie! Bref, des phénix de tout poils...)
 Ses plumes revêtent traditionnellement les cinq couleurs fondamentales, celles des 5 éléments : noir, blanc, rouge, bleu et jaune. Ce plumage de cinq couleurs est un rappel des cinq vertus cardinales confucéennes: droiture, bienséance, sagesse, humanité, sincérité.
Les cinq parties de son corps rappellent les cinq qualités humaines: la tête pour la vertu, les deux ailes pour le devoir, le dos pour le juste comportement au cours des rituels, la poitrine pour l'humanité, le ventre pour la fiabilité.
Son corps symboliserait aussi dit-on les "six corps célestes". La tête est le ciel, les yeux sont le soleil, le dos est la lune, les ailes sont le vent, les pattes sont la terre, et la queue les planètes...  
 
Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 14:03

Voilà qui va intéresser Xiao Long au plus haut point!

Les dragons sont partout en Chine, sur les toits, sur les vêtements, en objets décoratifs, en jouets... Le dragon est roi... et cela remonte à... loin!

 

Les dragons font partie des mythes fondateurs de la civilisation chinoise, étant souvent à l'origine des dynasties. Le cycle des exploits de Yu montre par exemple comment cet empereur mythique organise son empire avec l'aide décisive d'un dragon ailé. Tous les empereurs de Chine ont régné sous le signe du dragon, et ils étaient considérés comme « Fils du Dragon » ayant reçu le « mandat du ciel ». La « Perle du Dragon » désigne dans ce contexte la sagesse de l'empereur, la perfection de sa pensée et de ses ordres (qu'il n'y a pas lieu -donc- de discuter!)

 

 

 Curieux animal, mélange savant de 9* éléments,  il possède une tête de chameau, des yeux de démon, des oreilles de boeuf, les bois d’un cerf, un cou de serpent. Ses pattes de tigre se terminent par des serres d’aigle. Son ventre est celui d'un mollusque et le reste de son corps est couvert de 117 écailles de carpe, dont 81 (9x9) sont mâles (yáng,  阳) et 36 (4x9) femelles (yin,  阴). Et il peut voler!

 

Mais avant d'atteindre cette perfection, l'oeuf de dragon aura attendu mille ans avant d'éclore et le dragon devra patienter quelques siècles, juste 5 ou 6, avant d'arriver au terme de sa métamorphose.

Et pourtant, ses cordes vocales ne semblent pas s'être bonifiées avec le temps: on compare sa voix au son que l'on produirait en tambourinant sur des casseroles de cuivre.

 

Il est souvent représenté tenant une perle. Cette grosse perle qu'il cache sous les replis de son menton ou dans sa gorge est souvent synonyme de bonheur, d'abondance, de sagesse ou de connaissance pour celui qui la possède.

 

 Il n'est pas considéré -comme chez nous- comme forcément effrayant ou mauvais. Il peut simplement être dangereux, comme le serait n'importe quel autre élément de la nature.

 

Photo Xiao long

Les dragons sont nombreux, ils peuvent être messagers des dieux, guides des humains, gardiens des richesses de la terre, ou maitres des éléments. Néanmoins certains types se détachent de par leur importance :

  • Tian-long (天龍, «dragon du ciel»), le dragon céleste est le gardien des demeures divines. Il porte parfois les palais des dieux sur son dos. Il symbolise l'élévation vers un état supérieur.
  • Shen-long ( 神龍,  «dragon spirituel»), ailé aux écailles d'azur, il  fait tomber la pluie en marchant sur les nuages, et fertilise la terre. Cependant le vent et la pluie dont il est responsable peuvent aussi être source de catastrophes. C'était aussi le symbole impérial. Seul l'empereur était autorisé à arborer le dragon à cinq griffes  sur ses vêtements.
  • Di-long (地龍, dragon terrestre) est le maître des sources et des cours d’eau. Il séjourne durant l'été dans le ciel et passe l'automne dans la mer.
  • Fu-zang long ( 伏藏龍,  dragon gardien des trésors) est le protecteur des fabuleux trésors de pierres et de métaux précieux enfouis au sein de la terre, et interdits aux hommes.

Il existe d'autres dragons possédant une certaine renommée comme Huanglong (黃龍), dragon jaune ou cheval-dragon. C'est le messager divin qui émergea de la rivière Luo pour communiquer aux hommes les huit trigrammes du système divinatoire connu sous le nom de Yi-Jing... On ne peut les nommer tous!

Le dragon symbolise aussi la longévité, la persévérance, la force...

                                   PS: Ah! J'allais oublier de citer la modeste famille des "Petits dragons", dont Xiao Long est l'honorable représentant... normand!

 

Photo Xiao Long

 * 9 est symbole de perfection.

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 14:21

Cette couleur développe des aspects positifs et ... d'autres qui le sont moins, parfois franchement connotés.

 

Photo Xiao Long

 Le Jaune, lumineux, évoque pour nous le plus souvent la richesse matérielle, la couleur de l'or... Le Jaune symbolise aussi la richesse de  l'esprit (d'où l'expression: "C'est une lumière"??? propose Xiao Long...).

Pour les Chrétiens, le Jaune est symbole d'éternité et de foi. Mais, pas seulement: Judas est le plus souvent représenté vêtu de jaune et le jaune devient alors la couleur de la traitrise...

 

Bref... Nos voisins Chinois ne sont guère plus clairs dans leur symbolique:

  • Chez les Chinois, le Jaune (huáng) est opposé et associé au Noir. Jaune et Noir sont les deux couleurs du sang du Dragon démiurge. Dans la symbolique chinoise, le Jaune émerge du Noir, comme la terre émerge des eaux primordiales.
  • Le Jaune, c'est la couleur de l'élément terre, la couleur du centre. En Chine il y a une expression: “Le jaune génère le Yin et le Yang” estimant que le jaune est le centre de toutes les couleurs. Le jaune est la couleur orthodoxe positionnée dans le centre et c’est la couleur de la neutralité.
  • Le Jaune est aussi la couleur de l'Empereur, l'homme qui se situe au centre de l'Univers, tout comme le Soleil est au centre du ciel... D'où le nom 黄帝(huángdì) l'Empereur jaune.
  •  
  • Sous les dynasties Ming et Qing, Pékin est devenu la ville capitale, et la couleur jaune est devenue la couleur exclusive de la famille impériale. Les gens du peuple n'étaient pas autorisés à porter du jaune. Les empereurs portaient des "robes jaunes", leur carrosse était appelé "carrosse jaune", le chemin sur lequel ils marchaient était appelé le "chemin jaune", les drapeaux utilisés durant leurs voyages étaient des "drapeaux jaunes"et les tissus pour emballer leurs sceaux étaient également jaunes. En conséquence, la couleur jaune devint un symbole de puissance suprême. Seuls les membres de la famille impériale et leurs proches pouvaient vivre dans des résidences aux murs rouges et aux toits de tuiles vitrifiées jaunes.
  •  
Photo Xiao long

 

  • Les gens du commun ne pouvaient utiliser que des briques et des tuiles de couleur cyan. Si vous grimpez jusqu'au sommet de Jingshan et regardez vers la Cité Interdite, vous pouvez apercevoir une série de toits aux tuiles vitrifiées jaunes. De chaque côté des pavillons, devant et derrière, il y a d'énormes vases de bronze plaqués d'or et des figures animales.
  • Le Jaune assure la fertilité. Pour cette raison, on utilisait des draps, oreillers, voiles de soie et gazes jaunes pour la couche nuptiale. Peut-être est-ce ici qu'un tournant fut pris: le Jaune est aussi la couleur vouée à l'érotisme ... voir plus (si affinités?)
  • Le Jaune est aussi la couleur de la terre fertile, la couleur des épis mûrs de l'été. Elle annonce l'automne, elle est annonciatrice de déclin, de la vieillesse.
    Ce Jaune multi "emplois" est associé aussi à la mort parfois: les sources jaunes mènent au Royaume des Morts.
  • Dans le théâtre de Pékin, le maquillage jaune des acteurs signifie cruauté, dissimulation, cynisme. Notre expression "rire jaune", ce sourire forcé et peu franc qui dissimule des choses qui ne peuvent être que désagréables n'est pas très loin...

Xiao Long a gratté de toutes ses griffes pour essayer de trouver des informations non contradictoires sur cette couleur paradoxale, il n'est donc pas exhaustif et a dégoté des choses qui l'ont laissé perplexe. Ses sourcils de Dragon sont impressionnants dans ces cas là, et,  il vaut mieux le laisser tranquille...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES

Recherche

 Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s’intéressent à la culture asiatique.

Si vous voulez pratiquer le Tai Ji Quan ou le Qi Gong, allez sur le site de l'association Feng yu Long où vous trouverez toutes les informations nécessaires.

https://www.taijiqigongevreux.com/

 

.