Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 12:35

Notre approche du temps est un peu spéciale tout de même, me faisait remarquer Xiao Long l’autre jour. Et même si les temps changent et sont durs, ou jouent contre nous, nous passons notre temps la plupart du temps à essayer d’en gagner au lieu de respirer l’air… du temps !

55808117horloge-jpg.jpgLe temps n’est pas pour la majorité d’entre nous un « long fleuve tranquille ». On le découpe bien précisément, passé, présent et avenir. Et chacune de ces « parties » est encore subdivisée plus subtilement en passé proche, lointain, futur proche… lointain et trrrrrès lointain…

Il est même, dans certaines localités, divisé en secondes, dixièmes de seconde par les autochtones (phénomène appelé « station Châtelet aux heures de pointe » : mouvement permanent et croisé des différentes tribus, « ceuxkiarriv ‘» « ceuxkipart’ » et « ceuxkitransit’ » sans parler des « ceuxkisonperdus » qui ont le choix entre tourner avec les autres ou s’arrêter et attendre une pause dans la tourmente)… Un univers en rotation surveillé au chronomètre !metro-3.jpg

Tout évènement, numéroté, étiqueté, doit trouver sa case… et y rester.  Du même coup, le moindre petit grain de sable dans le système nous perturbe énormément.

Un temps pour se lever (et pas le temps de se prendre les pieds dans la descente de lit !), un temps pour petit déjeuner (et pas de temps pour regarder le thé qui infuse !), un temps pour mettre ses chaussures (pas de temps pour le lacet qui craque !)… Tout est si bien cadré que le temps nous parait bien court.

AbsurdWayOfLife08A0001.jpgPas une minute à improviser : pas le temps ! Même le temps de repos est planifié. Et attention, « repos » ne signifie pas « inactivité » : pour se reposer, on a recours à des « occupations », des… passe-temps !

Le temps est posé comme le point clé de notre civilisation, il ne faut pas perdre son temps (pour ne pas en manquer), il faut arriver à temps, gérer son temps sans contretemps et trouver un temps pour tout… Il existe une infinité d’expressions qui tournent autour du temps, depuis la nuit des temps …Mais je n’ai pas le temps de les citer toutes !

Cette gestion du temps devient stressante avec… le temps. Et nos soucis s’en trouvent amplifiés : au lieu de considérer le problème comme une simple étape dans un processus, nous focalisons sur ce souci particulier et le grain de sable devient … une montagne infranchissable !

Si l’on apprend à considérer le temps comme un flux, et que l’on admet une transformation constante des choses, alors les questions pourront se dénouer plus aisément (personne ne dit que c’est facile).

 Laisser plus de place au spontané, à l’intuitif est une solution à envisager pour agrandir notre espace à vivre, « ralentir le temps » : savoir lâcher-prise, s’accorder des moments de liberté pour rassembler son énergie, reprendre des forces. S’arrêter un instant pour mieux avancer ensuite. Se recentrer avant que le corps lui-même ne donne l’alerte en criant à la saturation et ne vous laisse en rade !

Ce temps là, chacun peut le trouver dans le Qi Gong, la méditation, dans une2005-humour-au-boulot.jpg pratique qui unisse corps et esprit, qui développe le contrôle de soi, de ses émotions, oubliant pour un … temps les sollicitations du monde extérieur. Et il faut bien profiter de ces « petits » temps où la pensée se détend (dé-temps ?), ou la conscience du temps change. Il nous manque la sagesse du chat !

 

 

 

Enfin, bref ( !?)… Tant qu’il y le temps de lire le blog de Xiao Long à temps… Tout va bien !

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 13:55

bouddha_sourire-01345.jpgSouriez, vous êtes filmés...

Le sourire est une expression qui ouvre les portes. Xiao Long, qui fut un grand voyageur, sait d’expérience qu’un simple sourire permet de communiquer avec tous, où que l’on se trouve et quel que soit le pays. C’est une sorte de langage universel, compris de tous, il donne le ton de la « conversation », de l’échange qui s’en suivra ( et qui sera certainement plus positif que si l'on fait une tête d'enterrement en abordant son interlocuteur...).

Regarder un visage souriant, détend, repose... 

Le sourire a un réel pouvoir, qu’il soit extérieur et adressé aux autres personnes qui nous entourent, ou intérieur et adressé à … nous même !


Sourire taoïste…

Dans les temps anciens, les maîtres taoïstes enseignaient déjà que le sourire intérieur était garant d’une bonne santé, procurant bonheur et longévité. Grâce à ce sourire, une harmonie intérieure s’établit. Le cœur est calme, l’esprit est calme, nous pouvons prendre conscience de notre être et - en allant plus avant par la suite -  apprendre à nous renforcer en adressant cette énergie positive à nos organes.

chat-sourire.jpg

Selon les taoïstes,  le sourire attire à nous et transmet l’énergie de l’amour et de la joie qui a le pouvoir de réchauffer et de guérir. 

Cette pratique du sourire intérieur est un bon carburant pour notre moteur: pour rétablir l’activité dans les glandes et les organes et les maintenir à un haut niveau de performance, ce qui augmente la conscience de soi et la confiance en soi.

Le sourire intérieur est donc une ancienne méthode taoïste de relaxation profonde et de guérison.  Cette pratique se fait en position assise, les pieds au sol, le dos bien droit, les yeux fermés. 


 ‘’Projetez votre propre visage qui sourit ou le sourire de quelqu’un que vous aimez devant vous et laissez entrer ce sourire dans vos yeux.’’ 


 La base de cette relaxation-méditation est interne.  L’objectif est de nous occuper à relaxer l’intérieur de notre corps : les yeux, le visage, les organes internes, le cerveau et la colonne vertébrale.  C’est donc une pratique de méditation qui nous apprend à entrer en contact avec nos organes internes, à apprendre à leur sourire et à les aimer (après tout, si on est encore en vie… on le leur doit…Ils en ont du boulot nos petits organes, on peut bien leur accorder 5 minutes).  De cette façon, le stress et les émotions négatives seront transformées en aptitudes créatrices et curatives, ce qui augment la quantité et la qualité de l’énergie vitale.


 Le sourire intérieur :

se pratique en quatre étapes. Le sourire est dans :
1. Les yeux et le visage
2. Les yeux et les organes internes : cœur-poumons-foie-rate-reins
3. Les yeux et la voie digestive.
4. Les yeux, le cerveau et la colonne vertébrale.

 

Pourquoi les yeux sont-ils aussi importants? Parce qu'ils sont reliés au système nerveux autonome, lui même en connexion directe avec les orgenes et les glandes. C'est la partie du corps qui reçoit en premier les "signaux" émotionnels. Dans les situations de stress ou de danger, les yeux peuvent accélérer l'activité des glandes et organes. Lorsque les yeux sont détendus, ils ralentissent leur activité.

 

(De nombreux ouvrages existent sur le sujet pour plus de précisions)

 

Sceptique?

sourire.jpgBien sûr, comme toujours dans ce genre de chose, la démarche parait simpliste, et on se dit que s’il suffisait de sourire pour tout arranger, on s’en décrocherait quotidiennement la mâchoire … et on vivrait sur un petit nuage…

En fait apprendre à se sourire n’est pas si évident, il faut changer son attitude vis-à-vis de soi-même : être plus tolérant envers ses limites, plus chaleureux envers soi …


Pour ceux qui pensent que notre petit monde ne nous donne pas vraiment l’occasion de se marrer tous les jours et qui doutent de l’efficacité du sourire intérieur, Xiao Long attire leur attention  sur le fait que ce moment méditatif est une parenthèse dans un monde (parfois/souvent) hostile, un monde où la tendance est à la dispersion, au « zapping » ; c’est l’instant que l’on s’accorde à soi-même, où l’individu se recueille, s’intéresse à lui-même. Et un peu d’égocentrisme ne fait pas de mal… car pour s’occuper des autres, il faut d’abord s’occuper de soi : « On ne peut pas donner ce que l’on a pas », dit une maxime.

 Le sourire intérieur nous aide à prendre conscience de ce qui est, à transformer les forces négatives en forces positives et à mieux contrôler nos émotions : c’est ce que les taoïstes appellent ‘’monter le dragon’’ ou la force émotive. 

Cet héritage de la tradition taoïste nous aide à renouer avec les aspects positifs de la vie, à redécouvrir les sentiments de  joie, d’amour, de courage, de bonté, d’ouverture aux autres, d’honnêteté, de douceur, etc. que nous avons tendance à étouffer sous la pression du stress.  Si nous sommes détendus, nos organes aussi sont détendus et « travaillent » dans de meilleures conditions.

sourire1.gif 

                  Allez, on actionne les zygomatiques!!!

                  Un petit sourire :D

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:34

Voilà une période de l'année où il vaut mieux conserver son calme pour aborder les fêtes, soirées familiales et amicales, qui demandent quelques... préparatifs!

Il faudrait peut-être enfin songer à prendre un peu de temps pour soi et s'accorder de vraies parenthèses - pas forcément de longues heures  (où irait-on les chercher?) - plutôt de petits moments bien à soi pour se re-la-xer.

mediter.jpgLa Détente: Pour décompresser simplement, il faut se trouver un moment où l'on sait que l'on ne sera pas dérangé, l'idéal étant une maison VIDE (rare!), l'extérieur est aussi assez sympa, mais en cette saison, il faut une grande motivation pour s'asseoir en zazen sur sa terrasse... Avantage, là, il n'y aura personne...

Certains vous dirons le matin, d'autres le soir... Xiao Long vous dit "Dès que c'est possible".

Installez vous confortablement, dans votre pièce préférée, avec vos petits coussins si besoin... téléphone coupé (pour éviter les coups de fils intempestifs des vendeurs de cuisine, de salons, des aménageurs de combles, des belle-mères etc...), dans la position qui vous convient, debout, assis, allongé, peu importe, l'essentiel est d'être à son aise et de ne ressentir aucune tension. Il vaut mieux prévoir une petite laine  (on va rester immobile un moment). Bref, on s'installe, on fait son nid, comme les gamins avec leurs doudous et on est bien. Alors on peut commencer à se détendre. mediter-2.jpg

On commence par détendre le visage, vérifier que le front soit lisse (la relaxation est un super antirides!), les yeux fermés sans pression, les joues souples, mâchoires relâchées (on les laisse descendre comme le loup de Tex Avery devant une jolie fille!). Puis on détend le cou, la nuque. Ces zones sont souvent les plus tendues, les plus difficiles à relâcher et à contrôler. Et on continue son chemin, détendant le dos, la poitrine, le ventre, les jambes, le tout en détail et jusqu'aux orteils. Il faut prendre son temps, ne rien brusquer, insister sur les zones sensibles, revenir sur les endroits où des tensions se recréent, jusqu'à ce que tout le corps soit détendu. Là on pourra accorder toute son attention à sa respiration, l'affiner, la réguler, l'approfondir... Et quand on décide enfin de reprendre pied dans la réalité, le chemin de retour se fait tranquille, les yeux s'ouvrent doucement, on reprend conscience. On peut se frotter les mains, les bras, les jambes, les pieds, le tout en douceur: hors de question de bondir et de repartir sur les chapeaux de roues!

Le Problème:

Si une question ressurgit sans cesse, du genre "LE" problème récurrent qui vous empoisonne l'existence, on peut essayer de prendre de la hauteur au cours de ce moment de relaxation (si, ça peut marcher!!!). Il suffit de s'envoler, comme un oiseau, de monter haut dans le ciel (en imagination, bien sûr!) et de regarder en bas: les maisons, les arbres sont minuscules, les gens ne sont que de petits points sombres ... On monte encore plus haut, tout rapetisse encore, on voit la terre qui tourne (eh, oui!) et de là haut , votre problème n'est plus qu'un ridicule grain de poussière , il suffit d'un souffle pour le faire disparaitre... plus loin, très loin... C'est à ce moment que l'on prend une bonne inspiration et on expire en ouvrant les yeux et (c'est magique!) le problème a disparu! (et même si on ne gagne que quelques jours de répit, c'est toujours bon à pendre!). Munis de ces quelques informations, il ne vous reste plus qu'à couper ordinateur et téléphone, sauter sur le coussin et la couverture les plus proches et se DETENDRE...

IM-1921-Yann-Arthus-Bertrand-La-terre-vue-du-ciel.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:54

Le premier pas dans la longue et belle marche de la méditation est d'accéder à la détente du corps. Cette décontraction demande parfois un "ajustement" de matériel...

zafuL.jpgSi l'on est debout, c'est vrai, on limite les outils au maximum! Mais pour la méditation assise que nous pratiquons, il faut ... s'asseoir! Et on ne s'assoit pas n'importe comment, il faut trouver sa bonne posture. Classiquement on utilise un coussin ou zafu. Mais là aussi, il faut choisir celui qui convient. Il peut-être plus ou moins large, plus ou moins haut, plus ou moins souple, plus ou moins... cher (!).

L'envergure de la "bête" doit vous permettre d'être confortablement "posé" pour trouver votre axe terre-ciel correct, sa hauteur doit vous permettre de placer vos jambes en tailleur, demi-lotus ou lotus pour les plus souples tout en gardant l'articulation de la hanche relâchée. Si on s'assoit au sol mais que les genoux sont relevés, l'articulation n'est pas au repos, on "retient" ses jambes et des tensions s'installent. Dans ce cas, il vaut mieux trouver un petit banc ou une chaise pour être assis confortablement, pieds sur le sol, genoux dans le prolongement des hanches et dos sans contact avec le dossier de la chaise. Les zafu ou coussins doivent être agréables, ni trop mous (on s'y enfonce et on a du mal a tenir son axe vertical), ni trop durs (on a l'impression d'avoir des os en trop qu'on ne sait plus où caser!) Si vous ne craignez pas le ridicule (et il n'est pas mortel, on le sait déjà!) essayez de vous asseoir sur le coussin que vous voulez acheter, après tout, on essaye bien les matelas, les chaussures pour qu'elles soient à notre pied, et bien là, notre coussin doit être à notre... assise!

De nombreux sites proposent des zafu sur le net (puisqu'il est dit qu'on y trouve tout!). J'ai retenu pour ceux se rendant de temps à autre dans la capitale, une boutique  qui offre un large choix de zafu, bancs etc...

http://www.boutiquezen.com/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.