Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 15:08

Nous allons faire un détour par l’Italie aujourd’hui et cela nous mènera tout de même à la Chine… d’une certaine façon :

wikimedia

La ville de Prato en Italie connue pour avoir été, toujours durant la Renaissance, une place financière européenne de tout premier plan, elle a connu une grave crise  il y a quelques décennies : l’industrie textile était en berne et la ville avait du mal à survivre.

Depuis quelques temps, Prato est surnommée la «petite Chine» : les Chinois sont arrivés dans la ville au du début des années 1990 qui a vu la Chine s’ouvrir et de nombreux Chinois partir vers l’Europe. La communauté chinoise représente aujourd’hui un quart des 250 000 habitants de l’agglomération de Prato. C'est la troisième communauté chinoise en Europe après Paris et Londres. Un Pratésien sur quatre est chinois, comme 40 % des bébés qui naissent à l'hôpital. Une école logée dans un ancien bâtiment d’usine, accueille les enfants de la diaspora. Chaque week-end, 1 500 d’entre eux renouent avec leur culture d’origine en apprenant le chinois, les arts martiaux  (mais oui !!!) et les danses traditionnelles. 

 

 Cette ville industrielle (à une vingtaine de kilomètres au nord de Florence) vit à nouveau de l'industrie textile. Celle-ci avait presque disparue, lorsque des Chinois, venus pour la plupart de Wenzhou, une ville portuaire à 400 km au sud de Shanghai, s’y installèrent et rachetèrent les usines qui battaient de l’aile. On est passé de la production de tissu à celle plus lucrative du prêt à porter.

 L’histoire ne dit pas si les Tee shirts fabriqués sont « made in Italy »  ou « made in (italian)  China » ? Il semble que les tissus viennent de Chine… et que les conditions de travail  et l’organisation de la production soient plus chinoises qu’italiennes… l’argent circule et la ville est sauvée, même si tout n’est pas rose pour tous.)

3 500 entreprises environs, à 70 % spécialisées dans le prêt-à-porter. D’accord ce n’est pas du haut de gamme… c’est  du  fast fashion (mode rapide) « Nous sommes les plus rapides au monde, note Xu Qiu Lin - Giulini pour ses amis italiens - dont l'entreprise fait officiellement 15 millions d'euros de chiffre d'affaires. Nous répondons aux commandes en moins de trois jours alors qu'il faut trois mois pour faire fabriquer en Chine et transporter en Europe ». (https://www.lepoint.fr/)

Lorsque le nouveau coronavirus a fait son apparition en Asie, beaucoup ont prédit que cette commune serait probablement la première à être touchée en Italie. Mais finalement les choses se sont passées autrement. Car dès mars dernier, la population chinoise s’est protégée très tôt de l’épidémie Covid 19 en s’imposant, bien avant que le gouvernement italien ne le décrète, eux-mêmes des mesures de confinement. Les travailleurs asiatiques sont restés dans leurs usines, où souvent une partie d'entre eux avaient déjà l'habitude de manger et de dormir, ou bien se sont installés à leur domicile, donnant ainsi l’exemple aux autres habitants. Les restaurants et commerces du « China town » local étaient fermés. Seuls étaient ouverts, le matin, les supermarchés asiatiques. S’il y a des  villes où la quarantaine imposée par les autorités irrite les habitants, il y en a comme Prato, qui s’y sont adonné volontairement… et avec succès !

Une usine a aussi décidé de changer de production afin d’être plus utile dans le contexte…

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 14:16

Surtout soyez vigilant si vous avez l’intention de nettoyer votre garage ! on ne jette pas n’importe quoi… Un homme a  trouvé une théière chinoise dans son garage et elle est estimée à plus de 100.000 euros. Donc avant de brader ou mettre à la poubelle les vieilleries de Tante Caroline, ouvrez l’œil !

L’heureux homme a mis la main sur une vraie antiquité puisqu’il s’agit d’une théière impériale (vous m’en direz tant !) chinoise, datée du XVIIIe siècle ! L’histoire ne dit pas si l’Empereur lui même s’en servait … ou si la brave théière n’était que l’une des nombreuses pièces utilisées au Palais… mais, bon… ne soyons pas trop exigeants...

 

https://fr.sputniknews.com/

 

Partager cet article

Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 16:52

 

Au début de l'épidémie de Covid-19, Taïwan a rapidement pris des mesures très strictes et est parvenu  d’ailleurs à contrôler la propagation du virus. Cette réaction rapide a permis à une population de 24 millions d'âmes, de ne recenser que 458 cas et 7 décès, notons le.

 

 Beaucoup de personnes n’ont pas bien vécu le confinement. Mais d’autres en ont profité et ont conservé le sens de l’humour ! Chang Wan-ji et Hsu Sho-er sont deux octogénaires (respectivement 83 et 84 ans) tout de même… qui possèdent un pressing en centre ville. Ils ont eu l’idée d’utiliser les vêtements et accessoires oublié chez eux par leur propriétaire pour faire quelques photos. Et ce ne sont pas les vêtements qui manquent car ces oublis s’accumulent depuis des décennies !

 

C’est apparemment leur petit fils Reef  (31ans) qui a trouvé cette occupation pour ses grands-parents qui s’ennuyaient. Au lieu de regarder la télé , de rester « enfermés » ou de dormir pour faire passer le temps, il leur propose une activité : il met en scène ses grands-parents qui endossent différentes tenues et posent pour leur petit fils !

Du coup, ils entrent en contact avec de nombreux « admirateurs » et récemment aussi avec d’anciens clients qui reconnaissent leurs vêtements et viennent les récupérer… et régler leurs notes !

Une très bonne opération finalement, et pour tout le monde… Et ils ont un look  d’enfer !

Pour en voir plus :

@wantshowasyoung

Partager cet article

Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 15:06

 

Il n’est pas facile de maintenir une distance entre les enfants à l’école ! Et, on le voit sur les reportages, les enseignants, les premiers ont du mal à faire comprendre ce que c’est qu’un mètre, surtout avec les plus petits qui ne gèrent pas encore bien la notion d’ espace… Alors les idées venues d’ailleurs pourraient en inspirer quelques-uns ( ? à condition que les psys et pédopsys n’y voient pas quelque brimade ou  « fulgurantfuturtraumatisme »…)

En Chine, depuis la mi-mars,  les écoles rouvrent doucement. Dans la province de Zhejiang, une idée surprenante a pris corps : pour  retourner en classe, les enfants portent…  de curieux  chapeaux ! Baptisés « chapeaux distanciation sociale », ces œuvres d’art,  bricolés maison et largement décorés par leurs propriétaires, sont équipés d’une tige d’un mètre en papier, carton ou plastique. Voilà donc le moyen de prendre conscience de ce qu’est la distance sociale recommandée ! On peut voir avec quelle imagination ces petits élèves ont orné leurs chapeaux… un peu aidés par leurs parents ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il semble que l’idée, digne d’un premier avril (mais nous sommes déjà en mai…), soit en lien avec l’histoire de ce grand pays : ces magnifiques chapeaux seraient inspirés des couvre-chefs de la dynastie Song (960-1279), conçus pour empêcher les hauts fonctionnaires de chuchoter lors des assemblées judiciaires, voire de tramer quelques complots ?Au-delà de ces somptueux couvre-chefs, les jeunes élèves doivent porter un masque tout au long de la journée, ils ne semblent pas être particulièrement traumatisés par la chose !

 

 

 

Photos sreenshots de vidéos youtube

 

 

Ils travaillent seuls à une table et pour aider les plus jeunes  (quoique… les plus vieux en ont peut-être besoin aussi ?) des empreintes de pas sont collées au sol afin que les écoliers ne se rapprochent pas trop les uns des autres dans les files d’attente. Il est difficile effectivement de savoir à quelle distance de l’autre on se trouve, un mètre, c’est très peu… il semblerait trop peu d’ailleurs…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Corée de son côté la joue plus technique : les enfants ont des badges électroniques, qui se mettent à sonner et clignoter dès que deux élèves sont un peu trop près l’un de l’autre (à proposer pour les promeneurs et adeptes de l’apéro sur les bords de Seine ?, ça ferait une super-guirlande !).

La ville de Yangjiang, province du Guangdong, offre deux masques par jour à chaque élève, et allonge les plages horaires des repas et des cours de manière à éviter que trop d’élèves ne se côtoient. Chaque enfant a dû déclarer son état de santé avant la reprise des cours, et fournir l’historique de ses contacts avec des personnes contaminées, ainsi que ses déplacements dans des zones à risque ou à l’étranger.

 

 

À Taïwan, dans certains établissements, les élèves portent des visières de protection en plastique, en plus de leur masque, un peu d’air de mai 68 ?... côté CRS…

Au nord de l’ïle, dans une école de Xinbei, on mesure la température des enseignants et des élèves trois fois par jour, et des produits désinfectants sont distribués à chaque élève. Interviewée par le journal local, une élève qui ne manque pas d’humour, révèle que plus personne ne somnole en classe : il est impossible de piquer du nez avec les visières.

Et… vous pouvez aussi vous y mettre, la preuve Stéphanie, une jeune youtubeuse a décidé de se faire un chapeau…  passer les portes n’est pas gagné ! et on est sûr d’attirer les regards et … les sourires (des yeux, à cause des masques !)

 

sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=LEOrLJsBqfk

 

 Bon, maintenant, si vous préférez la solution crinoline… (prévoir le canapé ad hoc...) ça le fait aussi !!! Sauf pour les messieurs…

 

Xiao Long a aussi une solution de secours pour « hombre » ! ... et il vaut mieux avoir le sombrero que le melon... c'est bien connu!

 

https://www.google.com/

 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 17:04

 

Il y a plusieurs façons de faire face aux crises…. Improviser au coup par coup, attendre que ça se passe, ou bien réfléchir et prendre des mesures efficaces !

Dans de nombreux pays, l’école est arrêtée pour cause d’épidémie et on sait qu’une reprise risque fort d’entrainer une deuxième vague d’épidémie (les adultes sont nombreux à intervenir dans une école, enseignants, personnels d’entretien, aides…), et de nombreux parents ont recours aux … grands-parents pour garder ou venir chercher les enfants si besoin…). Difficile de ne pas propager les germes et virus divers.

 

Taiwan a eu une idée pour protéger ses élèves et leurs familles…

Chaque enfant désinfecte ses chaussures et ses mains dès l’entrée dans l’école et un garde prend leur température avant de les laisser entrer. En classe, les élèves sont bien séparés les uns des autres grâce à une barrière jaune qui cloisonne l’espace autour de chaque enfant, comme on le voit par exemple à l'école élémentaire de Dajia à Taipei, capitale du pays.

 

 

 

Les enfants portent tous un masque en cours et mangent à leur table derrière la protection qui leur permet d’ôter leur masque en toute sécurité.

C’est le directeur de l’école Li Chung-hui qui a eu cette idée peu onéreuse : pour cette protection en plastique il faut compter 1,50 euros! Un simple coup d'éponge avec un désinfectant suffit pour les nettoyer lorsque les élèves sont partis.

Taiwan n’a fait état que de 50 cas avérés et 6 décès. Mais l’ile est

en état d’alerte depuis le début pour éviter une expansion de la contamination et a réagi rapidement avec des mesures drastiques . Le port du masque est généralisé (mais –comme ailleurs en Asie- n’est pas nouveau !) et on en fabrique sur place, ainsi que des tests d’ailleurs. Les personnes suspectées d'être malades et  celles revenant de l'étranger restent 2 semaines confinées. L'accès aux tests est très facile, ce qui permet d'écarter rapidement les individus atteints pour éviter la propagation.

 

 

Depuis le 1er avril, tous les passagers des trains et des bus interurbains doivent s'équiper de masques, le  contrôle de température est systématique dans les gares, aéroports et ports du pays. Les personnes avec plus de 38° C de température ne peuvent plus se déplacer…

Ces photos viennent du reportage proposé par SABC news  que l’on trouve sur youtube

https://www.youtube.com/watch?v=UctrZMeVn_A

 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 16:17

 

Un restaurant 100% robotique … ça existe !

Des robots qui prennent les commandes, on connaît déjà, le Japon et la Chine nous ont déjà fait quelques surprises dans ce domaine. Mais dans ce restaurant de Guangzhou, il n’y a pas d’employé du tout ! Le « Foodom » utilise 46 types de robots différents et ils sont partout ! Les serveurs sont des robots (ils doivent avoir un petit air guindé quand même…), mais pas que !

 

 

 Les robots font les cocktails (eh oui ! et ils ne les boivent pas…), servent les bières (ils lisent les étiquettes ?ou regardent, émus, les canettes de métal qui leur rappellent un petit frère ?), confectionnent les burgers (de toute façon pas pire que faits de la main de l’homme !), les salades (pas dur ! y’a qu’à mélanger un peu tout…), les desserts (ils portent des gants et des charlottes en papier ?)…. Et vous l’amènent à votre place. Et en plus, en coulisses, les machines s’attèlent également à faire la plonge, réceptionner les livraisons et assurer le stockage des différents produits !

 

https://robots.nu

Le restaurant a ouvert ses portes 12 de janvier dernier, et même si les propriétaires  ont la chance de ne pas avoir à faire avec les revendications syndicales de leurs  robots …. Il reste à gérer les  750  professionnels qui en permettent le fonctionnement de ces petites bêtes: programmeurs, ingénieurs, managers  de restaurant … chefs (top ! les chefs ! Lin Chaodai est un de ceux-là et il est très célèbre en Chine !) …  et autres analystes de marché…

Les visiteurs prennent place dans ce décor mi-pop/ mi futuriste et passent  commande à partir d'un écran tactile qui présente le menu du restaurant. Une fois que vous avez choisi et confirmé (touche valider !), les informations sont transmises, et le plat « se » prépare et 5 minutes après le repas est servi - ben, oui, pas de bla bla en cuisine !!! (Ça fait rêver… Xiao Long connait un restaurant chinois où le plat met … un temps certain avant d’arriver ! On peut même faire sa sieste postprandiale par anticipation !!!) .

Et, tout est cuit impeccablement selon la recette initiale, à la seconde près, (donc pas non plus de « boule coco » faites maison …. On ne sait pas laquelle ! à demi-décongelées »… Et non, je ne dirais pas quel est ce restau… ceux qui y sont allés le savent (clin d'oeil à Ludo) …et pour les autres : c’est une expérience à faire.)

https://www.embroiderypanda.com/

Et crise de covid oblige, voilà un projet qui a de l’avenir: on ne serre pas la main des robots ! Soyez tranquille, ils ne vous éternueront pas dessus non plus…. Bon, on ne sait pas encore comment est notée l’hospitalité robotique, mais ils ont l’air sympathique….

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 14:55
http://augredesbalades.canalblog.com/

 

 

« Sapin qui roule, n’amasse pas mousse » : est-ce un nouveau proverbe chinois ?

 Si vous n’avez pas encore d’idées pour décorer votre sapin, en voilà quelques-unes glanées en Chine…

 Si vous avez quelques vieux vélos je vous suggère la version 1, très avantageuse puisque, en ces périodes de grèves de transports en commun, vous pourrez ensuite utiliser un de ces engins pour vous déplacer. Donc, version 1 : le sapin qui « re-cycle » (oui, je sais, elle est facile mais comment résister ? Xiao Long perd les pédales !!!)

Il y a plus coloré avec 3 méga lampions chinois rouges (mais où trouver un grooooos lampion chez nous?)

https://chine.in/images/2019/e3f53342cd47419d9e0e55fdacc6c093.jpg

Plan B : essayer avec trois lampes de chevet ?

On peut aussi avoir le sapin bouteille de bière, ou autre boisson … non alcoolisées... le sapin en CD (ceux que vous n’écoutez plus (car toute votre musique est sur clé ( ?) Bref, tout est possible !

 Gros avantage avec ces formules, pas d’aiguilles sur le tapis !

 Pour en voir plus: http://www.voyages-chine.com/actualite-chine/toute-la-Chine/sapins-Noel-insolites.html

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 13:53

Zhao Deli,  autodidacte de 40 ans, vole au-dessus de Dongguan (Guangdong) … en moto ! Et voilà ! Fini les bouchons du périph’ ou les feux rouges en ville, sans parler des contrôles radar !?

 

Après l’avoir testé 1559 fois, tout de même et … s’être écrasé au sol à plusieurs reprises, voilà une moto volante! “Nuage Magique », c’est le nom de l’engin, s’inspire d’un dessin animé «  Monkey King »  que Zhao Deli regardait lorsqu’il était enfant et dans lequel le héros parvenait à monter sur un nuage en effectuant un saut périlleux, et à survoler le monde.

 

http://japanese.china.org.cn/

Zhao Deli a aujourd’hui une quarantaine d’années et peut s’amuser à présent  avec sa machine ! Equipée d’un cadre central prolongé de 4 axes dotés de 8 rotors, elle s’élève dans le ciel à la manière d’un hélicoptère. Elle est légère, peut transporter entre 50 et 100 kilos et a une autonomie de 30 minutes avec sa batterie au lithium. On peut grimper jusqu’à 3000 m à une vitesse maximale de 72 km/H. Zhao est un fan de drones et son entreprise propose une gamme de 5 modèles, y compris un drone utilisé dans l’industrie pétrolière.

 

http://french.china.org.cn/

Il lui aura fallu 2 ans et 1 bon  million de yuan (environ 127 000 euros) pour concrétiser ce projet (on ne dit pas quel est le budget  pansements, bandelettes et baume d’arnica). Zhao Deli rêve de production de masse et d’exportations, mais une série d’inspections gouvernementales est encore nécessaires avant de voir fleurir ( ?) dans le ciel des MVI (motos volantes identifiées ?)… Les mauvais esprits imaginent déjà des embouteillages célestes !

 

http://french.china.org.cn/

 Soyez attentif dès à présent et surveillez le ciel… qu’une moto ne vous tombe pas sur la tête !

 

http://persobd.chez.com

Idée concept de Xiao Long : créer le casque anti chute de moto…

Partager cet article

Repost0
8 juin 2019 6 08 /06 /juin /2019 13:47
capture écran photo sur weibo

Certains lisent l’avenir dans le marc de café ou les feuilles de thé, d’autres préfèrent lire leur avenir dans les nuages. Les nuages, on aime ! À condition bien sûr qu’il n’y en ait pas trop et que ce ne soit pas signe d’une méchante tempête… mais ce nuage-là, est particulièrement optimiste.

C’est une étudiante de la ville de Shaoguan dans le sud de la Chine qu’il a aperçu dans le ciel. Il semblerait qu’alors en train de réviser son examen , elle ait considéré que ce pouce levé, bien que nuageux, était de bon augure ! Elle n’a certainement pas été la seule à le prendre en photo…

Une fois ce nuage particulier pris en photo mise en ligne, les commentaires n’ont pas manqué et de nombreux pouces se sont levés. Les photos du nuage ont été partagées plus de 11 000 fois et aimées plus de 71 000 fois depuis qu’elles ont été téléchargées sur Weibo et ce n’est sans doute qu’un début !

Pouce levé donc pour avoir capturé cet instant d’optimisme céleste…

 

Partager cet article

Repost0
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 10:22

 

En voyant ces charmantes petites poupées, nous pourrions croire que ce sont des jouets. Mais pas du tout ! Ce sont les nouveaux professeurs.

En réalité ses petits compagnons sont des robots. , «iPal» n’est pas n’importe quel robot : c’est un robot professeur ! Basé sur l’intelligence artificielle ce petit robot est pensé pour tenir compagnie aux tout-petits solitaires. Il sait parler chinois et anglais. Il peut même donner des petits cours de maths. Il sait plaisanter et proposer des jeux. C’est vraiment le professeur idéal ! Dévoilés à Shanghai lors de la semaine du Consumer Electronics Show, il a fait un tabac !

https://lewebmag.com

Il est au comme un enfant de cinq ans, et peut se déplacer avec ses petites roues motrices, ses bras sont articulés et il a une grande poitrine en écran tablette (et ce ne sont pas des tablettes de chocolat malheureusement !). Ses yeux sont mobiles et équipés d’une reconnaissance faciale. Nous pouvons noter en regardant cette photo qu’en Chine aussi le bicolorisme rose et bleu… on se demande vraiment lesquels sont pour les filles ?

 

Keeko, un autre petit robot, blanc et grassouillet, mais dépourvu de bras qui est déjà utilisé dans 600 écoles maternelles. Il raconte des histoires et propose aux enfants des exercices de logique.

Les enfants doivent écouter l’histoire de ce petit professeur : il raconte l’histoire d’un prince perdu dans le désert… puis, le petit robot leur donne une tâche à accomplir : reconstituer avec des tapis de sol le chemin emprunté par le personnage. À chaque bonne réponse le petit robot réagit avec enthousiasme et ses yeux en forme de cœur rouge clignotent.

 

Ahhh! si tous nos professeurs avaient eu des yeux en forme de coeur et... clignotants!

Cela aurait changé notre vie!!!

 

http://www.larepubliquedespyrenees.fr

 

Partager cet article

Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.