Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 18:17
Et  voilà ! Les meilleures choses ont une fin, notre dernière pièce arrive aujourd’hui… Et on peut commencer à reposer les neurones : le mouvement est assez simple.
ba-duan-jin-8.jpgLes pieds sont joints, les bras détendus le long du corps. On soulève les talons pour monter sur la pointe des pieds, en tirant sur Bai Hui. Griffer le sol. Rester un moment. Regarder devant.
Redescendre doucement les talons vers le sol, puis taper le sol avec les talons. Regarder devant.
On répète ce mouvement 7 fois. Apparemment rien de bien sorcier.
Il faut cependant être vigilant :    

Hors de question de se laisser tomber du point le plus haut en frappant des talons, on y va gentiment, le but n’est pas de secouer tout notre bel empilage de vertèbres, ni de bouleverser nos petits neurones en les agitant dans le bocal.

Le corps reste détendu  et pour cela un bon équilibre est de mise (alors, pas d’excès de zèle sur les pointes des pieds…). Ainsi les épaules restent basses, la nuque n’est pas raidie.

 

 Les effets :

 

points jing des piedsLes orteils serrés et agrippés stimulent les méridiens des membres inférieurs : Toute la famille digestive est dans le coin (Estomac, Vésicule, Foie, Rate)  de même que Rein et Vessie.

Taper des talons simule la colonne (si on y va tranquiiiille) ainsi que les méridiens de cette zone. La circulation du sang aussi est améliorée.

Cet exercice améliore aussi les sensations au niveau des pieds (ces grands oubliés, tout au bout là-bas, toujours enfermés dans leurs chaussures !!!), on renforce les muscles qui bien sont sollicités, car il ne faut pas oublier que les pieds participent activement à l’équilibre (une évidence que l’on a tendance à occulter : que ferait un arbre sans ses racines ?).

NB: F pour Foie, E pour estomac, VB pour vésicule biliaire, V pour vessie, RP pour rate/pancréas.  
The (happy) end :

Une fois le mouvement fini, les bras se placent de chaque côté du corps, paume vers l’arrière puis passent vers l’avant pour se poser sur la zone Dan Tian, main droite dessous pour les femmes et main gauche dessous pour les hommes. Le regard est toujours posé vers l’avant. On respire calmement, naturellement. Tout le corps est détendu.

Enfin, on laisse descendre les bras le long du corps… Et on ne se précipite pas sur sa « listedetrucàfaire » ! On prend son temps pour sortir des exercices. On peut aussi se masser les mains puis le visage et profiter encore de ce moment de détente.

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 17:17
On approche du bout et là, on est sérieux !!!!
 Il faut « Serrer les poings, la colère dans les yeux ( !) pour se renforcer et nourrir le Foie ».
              On écarte le pied gauche pour se placer en Ma Bu ba-duan-jin-7-copie-1.jpg(posture du cavalier). Les poings se placent au niveau des hanches, pouce en haut. On regarde droit devant. Les orteils « griffent » le sol.   
Lentement le point gauche s’avance à hauteur d’épaule, on le suit du regard, « en colère ».
Autrement dit, il est nécessaire ici d’avoir une certaine intensité dans le regard, nous ne sommes pas sur un petit nuage, l’œil mi-clos… L’œil ex-prime (fait sortir) la colère (émotion liée au Foie).
Puis on tend les doigts vers l’avant, on tourne la main pour que la paume regarde l’extérieur, la main pivote sur l’axe du poignet, les doigts s’enroulent pour reformer le poing qui regarde le ciel. Enfin, on ramène le poing à la taille. Et le regard se recentre vers l’avant.
Ce mouvement se répète 6 fois au total en alternant gauche et droite.
Difficultés :
Rester en Ma Bu n’est pas évident, songer à être b_b__cavalier-1.jpgmodeste et à ne pas trop descendre afin de conserver le dos droit et rester stable. Sinon, ce n’est pas la colère qui s’exprimera dans vos yeux et votre esprit sera occupé à se demander « Mais quand se termine-t-il ce mouvement, nom d’un Dragon !!!
baduan7.gifExprimer la colère avec le regard. (Il y a sûrement quelqu’un que vous pourriez imaginer dans votre ligne de mire ! Non ?)
Donner consistance au coup de poing, le poing se déplace lentement cela ne signifie pas pour autant qu’il n’a aucune force ! Il doit y avoir une tension dans l’avant-bras  puisque l’un des buts avoués est de renforcer. Comme en tout, il faut doser cependant, la tension ne doit pas remonter vers l’épaule. Cela demande une certaine concentration afin de bien contrôler le mouvement. Les coudes ne sont pas bloqués pour laisser circuler l’énergie sans entrave.

Et que se passe-t-il ?

Alors, une chose est sûre, il y a renforcement physique et ça vos petites jambes vous le diront directement… Les bras aussi travaillent bien. (Que l’on se rassure, il en faudrait beaucoup plus pour ressembler à Rambo…).

Le regard « en colère » agit sur le Foie et la circulation du sang. Et en plus, on s’entraîne pour intimider les casse-pieds KF1.jpgqui vous chercheraient des noises… Tout bénef !!!)

Les orteils qui griffent le sol (doucement quand même !!!) stimulent les points Jing des membres inférieurs.

De la même façon - et au-delà de la souplesse articulaire que l’on acquiert, le travail des doigts qui s’enroulent, les poignets qui « vrillent » est important pour activer les points Jing et Yuan des membres supérieurs. (On reparlera bientôt de ces petites bêtes Jing et Yuan…J)

Le mouvement paraît simple, il est en réalité très précis et demande à l’esprit de rester concentré si on souhaite en tirer tous les bénéfices.

 
 
Repost 0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 13:00

Au moins ce titre-là est clair, il décrit simplement le mouvement et en donne la finalité.

baduan8.gifSuite du mouvement précédent, attention, on s’accroche et on essaie de suivre les jeux de paumes (non, rien à voir avec l’ancêtre du tennis !!!) :

Défléchir les genoux pour se redresser, pieds écartés.

Doigts tendus vers l’avant, on monte les bras jusqu’au-dessus de la tête, coudes tendus, paumes tournées vers l’avant et regard vers l’avant.  Inspirer. Tourner les bras pour placer les paumes face à face, plier les coudes et descendre les mains au niveau de la poitrine en pressant, paumes vers le sol, les doigts pointés les uns vers les autres. Expirer. Regarder devant.

Tourner les bras vers l’extérieur, paumes face vers le haut.  Tourner les poignets pour placer les paumes vers le ciel,  faire glisser les mains sous les aisselles en regardant droit devant. Inspirer.ba-duan-jin-6.jpg

Descendre les mains le long des côtes vers les hanches et pencher le haut du corps vers l’avant. Relâcher les mains, glisser sur l’arrière des cuisses jusqu’au bord externe du pied, suivre le pied jusqu’au gros orteil. Expirer.

Relever la tête et maintenir la position.  Regarder vers l’avant (sans se casser le cou !!)

Tirer les paumes vers l’avant au sol comme pour s’étirer, puis lever les bras jusqu’au niveau des oreilles et relever le buste à partir de là, coudes verrouillés et paumes vers l’avant. Regarder droit devant. Inspirer….

Refaire ce mouvement 6 fois , puis plier légèrement les genoux pour retrouver la position initiale en poussant les mains vers le bas au niveau de l’abdomen, la taille est relax, les hanches basses, les paumes parallèles au sol , doigts pointés vers l’avant. Regarder vers l’avant.

Vessie.jpgATTENTION :

Ø Il va sans dire que cet exercice doit être adapté à chacun en fonction de sa souplesse générale et de sa condition physique, si on ne peut descendre jusqu’aux pieds, on s’arrêtera plus haut, aux genoux par exemple… On pratique le Qi Gong pour être mieux et non pour se dévisser une articulation… Nous ne sommes pas des chats....1ere-sortie-Tim--2-.JPG 

Il ne faudra jamais « forcer » : « Tout vient à temps à qui sait attendre…. »

Ø Penser à relever le torse une fois que les bras sont à hauteur des oreilles. Tirer vers l’avant pour remonter est utile dans ce mouvement qui ne doit pas entrainer de douleurs au niveau des lombaires (ce n’est pas le dos qui fait tout le travail, aïe !!!!).

Allez, on se motive......

 

Repost 0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 10:03

Yao Bai Tun Qu Xin Kuo (tourner/tête/remuer/ fesses/ éliminer/ cœur/ feu) est le mouvement5. Ce mouvement qui fait suite à « regarder  en arrière pour éloigner les 5 faiblesses et les 7 blessures», il est assez difficile à exécuter correctement, il existe des versions plus simples… (Forme de Yang Jwing Ming ou Forme de Dao Yin de Me Zhang Guan De).

51T2D2A86KL__SL500_AA300_.jpgPour cette forme de l’association du Qi Gong santé chinois, on place le poids du corps sur la jambe gauche, on écarte le pied droit (inspir), on le pose (expir), puis on monte les mains devant le corps jusqu’ au-dessus de la tête (inspir et les coudes restent relâchés !), les doigts se font face (on forme une sorte d’arceau au-dessus de la tête) et on regarde devant.

Et jusque-là, tout va bien…

 

ba-duan-jin-5.jpgOn descend en Ma Bu et les mains se placent sur les cuisses (expir), le pouce vers l’arrière, les coudes arrondis en regardant devant. Lorsqu’on parle de Ma Bu, on a déjà mal aux jambes… rien que d’entendre ce nom !!! Il faut juste être modeste et prendre cette position du cavalier correctement, le dos droit, les pieds parallèles et ne pas vouloir descendre trop bas (car « Tout ce qui descend, devra remonter », un des proverbes favoris de Xiao Long !!!). On monte un grand pur-sang arabe et pas un poney de Mongolie ou un Shetland…

Car cette position, il va falloir la tenir…. On se prépare, on inspire, on envoie le corps vers la droite, le regard se porte sur le pied droit (le bras droit est plié, le gauche presque tendu). Puis (expir) le poids du corps se place dans la jambe gauche, le corps suit le mouvement, passe à gauche (le bras droit est presque tendu, le gauche plié). On regarde toujours le pied droit.

On revient (enfin !!!) en position de départ, la tête finit le mouvement (inspir) et on retrouve Ma Bu (expir).esb25a.gif

On repart pour le mouvement symétrique… Au total, 3 fois de chaque côté. Après le mouvement 6 (soupir ! On est content !!!) On retrouve un écart de pied normal, les mains passent des cotés au-dessus de la tête, les paumes se font face. On regarde devant, on relâche, les bras descendent devant le corps, doigts vers l’intérieur se faisant face.

Difficultés :

·        Conserver le dos droit ! Il faut imaginer la colonne vertébrale comme un axe central, fixe autour duquel le corps tourne… (Ah, si je savais dessiner !!!)

·        Faire le balancement du corps et de la tête LENTEMENT (bon, d’accord, on est un peu pressé d’en finir… mais il faut y aller en douceur et sans douleur…)

Ce mouvement doit être adapté par chacun en fonction de ses possibilités physiques : il vaut mieux être modeste et respecter la correction du mouvement plutôt que de vouloir gagner en amplitude de mouvement au risque de se faire mal !!! Seul le plancher est autorisé à craquer !!!

·        Il est important de ne pas bloquer la respiration, de rester relâché et pour cela, il est nécessaire d’être bien dans le mouvement.

 

Effets :

Si on se donne autant de peine, autant avoir de bonnes raisons:

 

Ce mouvement diminue le Yang et nourrit le Yin. Il apaise le Feu du Cœur et calme l’esprit. (Dans la théorie des 5 éléments (Wu Xing) le Métal absorbe la chaleur du Feu : en activant le Poumon en ouvrant, fermant la cage thoracique, on régule le Feu du Cœur).calme.jpg

Le balancement du corps utilise et assouplit bon nombre d’articulations et de muscles. On renforce les jambes (Ma Bu !), la ceinture abdominale, le dos…

Du Mai, le Vaisseau Gouverneur est stimulé (en particulier le point Da Zhui (14 VG) stimulé par le mouvement de rotation de la tête).

 

 

Le Ba Duan Jin en images sur :

http://www.youtube.com/watch?v=6Zn_d2D15Q4

http://www.youtube.com/watch?v=2UZyuPEOm_U&feature=related

 

 

 

Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:23

Après le haut et le bas, la gauche et la droite... On nous dit pourtant de ne jamais regarder en arrière... Mais il faut croire que l'on peut en retirer quelque chose de positif!

ba-duan-jin-4.jpgA la fin du mouvement précédent, on défléchit et on ramène les mains de chaque côté, paumes vers l'arrière et on les place devant le corps, doigts vers le sol. On regarde devant. On va écarter les bras latéralement, en tirant sur les pouces (Poumon) pour que l'avant-bras tourne: le petit doigt est tiré vers l'avant (Coeur).

Attention à ne pas trop monter les bras: ils restent naturels, les épaules restent détendues! On tourne la tête en même temps vers la gauche. Là aussi , on y va modestement: le but n'est pas de se dévisser la tête, il n'y a aucune douleur. Puis on relâche, la tête revient de face, les mains reviennent devant , doigts vers l'avant. On relâche puis le même mouvement se fait en tournant la tête de l'autre côté... Car "Tout ce qui se fait à gauche, se fait à droite" proverbe de Xiao Long!

Ce n'est pas très complexe: il suffit de vérifier que les épaules soient baduan4.gifdétendues, que la tête reste droite et que le haut du corps ne tourne pas en même temps que la tête.

Et tout ça pour quoi? Pour tout!!! Enfin, plein de choses...

Ce mouvement est un bon antistress, la circulation du sang est stimulée au niveau de la tête, du cerveau.

Il régule  le Coeur, le Poumon, La Rate, l'Estomac et harmonise les émotions. Regarder en arrière stimule Dazhui (Vaisseau Gouverneur 14). Les muscles du cou, des épaules, des yeux...

Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 15:11

Bien, la chasse à l'aigle est terminée. Et "pousser le ciel et la terre" est une partie de campagne comparé au tir à l'arc!

 

ba-duan-jin-3.jpgOn se redresse lentement, pieds écartés de la largeur des hanches. La main gauche monte pour soutenir le ciel, paume vers le ciel, doigts vers la droite, pendant que la main droite pousse la terre, paume vers le sol, doigts vers l'avant. Les coudes restent souples et ne sont pas tendus.

L'attention  se porte sur la base des mains en action.

Puis, les mains retrouvent leur position initiale, devant le Dantian, en coupe. On refait le mouvement en alternant gauche et droite 6 fois au total, en fléchissant légèrement les genoux au retour en position de départ, et en remontant sur la phase des poussées.

Lors du dernier mouvement, la main gauche redescend  au même niveau que l'autre (bassin) , les doigts pointés vers l'avant. On regarde devant.baduanjin-meridiens-1288431371.jpg

 

Penser à:

Conserver les épaules basses.

Conserver le dos vertical.

Bien orienter les doigts.

 

Et ça sert à:

Etirer l'abdomen et masser la rate et l'estomac grâce aux mouvements alternés de monter/descendre.

Renforcer les petites articulations et les muscles qui se trouvent le long de la colonne vertébrale.

Repost 0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 17:07

Pour se reposer d'avoir soutenu le ciel, nous allons à présent tirer à l'arc et viser l'aigle! Mais est-ce bien du repos?

On passe le poids à droite afin d'écarter en douceur (et comme toujours avec élégance!) le pied gauche.

Puis, le regard fixé vers l'avant, on monte les mains, croisées devant la poitrine, main gauche extérieure, paumes vers soi. On inspire.

 On prend doucement la position ma bu (position du cavalier, pieds parallèles) tout en plaçant les bras comme pour tirer à l'arc, la main droite tenant la corde, le pouce replié au dessus  des autres doigts groupés (il vaut mieux...), les deux premières phalanges repliées seulement (pas en poing!). Le coude est au niveau de l'épaule, la main gauche servant de "viseur", poignet cassé, index tendu vers le ciel, pouce sorti. On expire sur cette phase.

Epaules et bras ne font qu'une ligne horizontale. Le regard accompagne la visée, l'aigle va passer un mauvais quart d'heure!ba-duan-jin-2.jpg

 

Rester en ma bu, bien centré (et pas en apnée...).

Puis le poids du corps passe à droite, les bras s'ouvrent ,on inspire, on regarde la main droite et on ramène le pied gauche en ramenant les mains devant le dan tian , paumes vers le ciel comme en position de départ. On expire sur cette phase. On regarde devant.

 

Puis le mouvement se fait de l'autre côté puis alternativement de chaque côté ( et vice versa, à l'opposé...au secours!!!) en repassant à chaque fois par cette position centrale. Au total, 3 fois à gauche et 3 fois à droite.

Attention à:

* bien garder les bras à hauteur des épaules dans la visée, ne pas baisser les coudes (ni le lever trop non plus, le coude...)

* bien rester en ma bu, ne pas se déporter ( sinon, ça s'appelle gong bu et plus ma bu...)

* adapter la hauteur du ma bu à ses capacités physiques (ce n'est pas parce que les copains veulent vous en mettre plein la vue en rasant le sol qu'il faut faire pareil, car "Tout ce qui descend doit aussi remonter" proverbe de Xiao Long)

* ne pas exagérer en bandant l'arc, le mouvement doit être agréable, sans trop de tension (C'est un arc fait pour vous, sur mesure...) 

* le tronc reste toujours droit.

 

A quoi ça sert de se donner tout ce mal?

meridien-poumon.jpg*En ouvrant la poitrine pour "tirer à l'arc" on stimule Du Mai (Vaisseau Gouverneur) ainsi qu'une serie de points qui longent la colonne (Shuxue...), on régule aussi la circulation énergétique dans le méridien du Poumon (Taiyin de la main).

*Musculairement parlant, on renforce les membres inférieurs, des avant bras et des mains.

*Les articulations des doigts et des poignets travaillent.

 *De plus on améliore aussi son équilibre et sa coordination (le jeu des doigts est un vrai challenge au début, ceux qui connaissent ne diront pas le contraire...)

Globalement cet exercice peut permettre d'éviter les douleurs d'épaule et de nuque.

Il n'y a plus qu'à trouver un aigle....

 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 10:26

L'ouverture nous a permis de nous mettre en place.

Comment on fait:

Une fois prêt, il va nous falloir "lever les mains pour soutenir le ciel": on baisse les mains (car "avant de lever les mains, il faut les baisser"... proverbe libre de Xiao Long) devant soi et on croise les doigts, paumes orientées vers le ciel.

ba-duan-soutenir-le-ciel.gifOn monte les mains lentement vers le ciel tout en remontant sur les jambes (sans bloquer les genoux, bien sûr). Les mains passent devant les yeux et le regard les suit alors qu'elles se retournent et les aident à soutenir le ciel: les mains ne sont pas au dessus de la tête, mais encore légèrement en avant.

Puis le regard passe à l'horizontale, (on retrouve son axe, menton un peu rentré, fil fixé à Baihui) afin de pouvoir tendre davantage les bras et faire passer les mains au dessus de la tête. On s'accorde une petite pause dans cette position confortable et naturelle (et on vérifie que les épaules ne soient pas remontées!!!).

La concentration se fixe sur la partie inférieure de la paume,  le "talon" de la main...)

Enfin, on relâche les genoux (donc on fléchit un brin), les doigts se séparent et les bras descendent par les côtés doucement et reviennent devant le Dantian en position de départ, paumes vers le ciel. Et il n'y a plus qu'à recommencer (6 fois au total).ba-duan-jin-soutenir-ciel.jpg

Attention à quoi?

A tout ce qui est entre parenthèses et...

Penser à bien ouvrir la poitrine quand les bras sont en haut, bien relâcher quand les bras redescendent. Les épaules et les coudes sont détendus (comme d'habitude quoi...). Le corps reste vertical et bien centré (ne pas se cambrer quand les bras se lèvent, ne pas "piquer du nez" quand ils descendent...).

A quoi ça sert:

Cet exercice stimule (par l'alternance des contractions et des relâchements) les fonctions du Triple Réchauffeur* (Sanjiao), lever les bras, croiser les doigts stimule la circulation sanguine et énergétique.

ba-duan-jin.jpgLes ligaments des articulations, les muscles du haut du corps sont sollicités et cela soulage (ou - encore mieux: prévient-) les douleurs de la zone épaules, nuque, la région souvent la plus tendue du corps.

 

 

* Triple réchauffeur: comprend trois"foyers", au dessus du diaphragme, au dessous jusqu'au nombril (à peu près), et de là jusqu'au pubis.

Ces zones correspondent à trois "fonctions": respiration (coeur poumon), digestion (Rate Estomac), élimination (ceux qui restent: Rein, Vessie, Gros Intestin, Intestin grêle, en général, on y inclut le Foie qui draine et évacue des déchets.  Mais... tout le monde n'est pas d'accord sur cette "répartition", ce serait trop beau...).Triple_Rechauffeur.jpg

 

 

 

 

 

 

Le méridien du Sanjiao va de l'annulaire à la tête et communique avec celui de la vésicule biliaire.

Et v'là: fort de ces considérations, il n'y "apluka" s'y mettre... en attendant la suite de l'épisode!

Repost 0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 09:50

ba-duan1.jpgL'ouverture est simple: on est pieds joints, centré, on regarde devant et on est calme... Puis tout commence tranquillement, on passe le poids du corps à droite, on soulève le pied gauche et on le repose sur le côté gauche, écartement des hanches, doucement, hanches et épaules relâchées. Jusque là, pas de problème majeur!

 

Puis les bras se tournent vers l'intérieur, les paumes dirigées vers l'arrière à hauteur des hanches. Enfin, on fléchit un peu les genoux, on emmène les bras vers les côtés et on fait se rapprocher les mains devant soi, au niveau de l'abdomen, paume vers soi; le regard est toujours dirigé vers l'avant. Dans cette position, on règle sa respiration. On est centré et concentré.

 

Tout ça parait bien facile et pourtant... il faut tout de même rester vigilant et passer en revue quelques menus détails (Aïe, ça se complique... ).

La tête est tirée vers le ciel, donc le menton un peu rentré (juste un peu, comme si on tenait une petite balle dans le cou et si on avait une petite balle derrière la tête...).

La bouche est close, la langue touche le palais.

Il ne faut pas oublier de placer des petites balles (eh, oui, encore!) sous les aisselles tout en gardant les épaules et les coudes détendus (évidemment!!!).

Ah, et puis, les pieds sont bien parallèles, les genoux ne dépassent pas la pointe de pied...balle_henrys.gif

Accessoirement, il faut penser à respirer (ça peut servir!)

 

Bien, et à quoi ça sert de se donner tout ce mal?
On calme l'esprit, la respiration devient régulière, fine, plus longue. On prépare le corps et l'esprit à la pratique.

 

ba-duan.jpgLes prochains épisodes du Ba Duan Jin:

 

 1. Les mains levées soutiennent le ciel pour réguler San Jiao (Triple Réchauffeur)

 2. L'archer vise l'aigle à droite et à gauche pour renforcer le Poumon et le Rein

 3. Séparer le Ciel et la Terre pour réguler la Rate et l'Estomac

 4. Regarder en arrière pour prévenir les 5 blessures et les 7 malaises

 5. Secouer la tête agiter la queue pour équilibrer le feu du Coeur

 6. Baisser les bras et renforcer le Rein

 7. Serrer les poings la colère dans les yeux pour se renforcer et nourrir le Foie

 8.  Frapper des talons 7 fois pour harmoniser les méridiens

Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 14:38

Quelques informations générales à ce sujet:

Le Ba Duan Jin 八段錦氣功 ou 8 pièces de brocart ( avec un "t", car avec un "d" il court bien trop vite pour qu'on le rattrape...) est un des enchainements les plus connus de Qi Gong.  D'après Gao Lian (Dyn. Ming 1368 - 1644), "Jin" signifie quelque chose de brillant et de beau, une pièce de brocart... et ces exercices sont donc faits pour avoir une belle santé, aussi parfaite qu'un coupon de soie.

Ba-duan-jin.jpgIl en existe, bien sûr, plusieurs "versions". On peut pratiquer cette forme debout (le plus courant), ou assis. Il y a des écoles du Nord et des écoles du Sud. Le style est plus doux pour les uns qui pratiquent debout, plus ferme pour les autres qui pratiquent plutôt assis. Sans parler de toutes les versions intermédiaires.... Il fallait bien s'arrêter quelque part!

 Celle que nous pratiquons a été mise au point par l'Association de Qi Gong santé chinoise qui a cherché à conserver les exercices dans leur essence mais les a standardisés, rationalisés pour qu'ils soient plus complets et accessibles au plus grand nombre.

 Ces 8 exercices remonteraient à la dynastie Song (960 - 1279). Mais comme souvent, leur réelle origine reste incertaine... Le flou est de rigueur dans ces domaines, car on ne parle pas d'hier...

On trouve un ... brocart (eh oui!) sur lequel sont peints des mouvements très ressemblants (Dyn. Han -206 -  220).

Un livre de Tao Hongjing (Dyn; du Nord et du Sud 420-589) propose aussi des illustrations similaires.

yue-fei.jpgOn parle parfois des "Exercices du Général Yue Fei" (XIIème siècle) qui aurait été le créateur de ces enchainements, voulant améliorer la santé de ses soldats. Ce même général est là l'origine du Xing Yi Quan, un art martial interne... Bref, ces exercices ont le mérite d'exister et c'est bien là l'essentiel!

 

Ces exercices, dans leur version actuelle, permettent d'entretenir la souplesse des articulations, l'équilibre, de renforcer les membres, fortifient le système nerveux et respiratoire.

Les mouvements se font en continu, une au qui coule, des nuages qui passent... C'est cette douceur qui détend l'esprit, cette détente qui favorise la circulation énergétique.tirer-a-l-arc.jpg

La force requise dans certaines séquences est une force tranquille. Les tensions ponctuelles ne sont là que pour favoriser la circulation du sang et du Qi. La respiration reste naturelle, profonde, douce, sans blocages ni contrainte. Le coeur est calme. L'esprit clair et tranquille.

 

 

Repost 0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.