Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 14:17

 Et voilà, les meilleures choses ont une fin.

 L’enchainement se termine avec un mouvement bien agréable : « se promener tranquillement », Bin Bu Liang Huan. Le cœur est calme, la promenade sereine, on peut avancer vers l’avenir avec confiance.

 

Mouvement :

 On tourne le corps à gauche à 45° (ou 44 ?), j’écarte les bras et repose les mains sur le Dan Tian, plus exactement sur le point Guan Yuan (4VC),  main gauche dessous. Je relâche le pied gauche. Puis je fais glisser les mains vers Tian Tu (22VC) en posant le talon au sol. La jambe droite est jambe d’appui. Je regarde devant.

Puis je me promène, je déplace le poids du corps vers l’avant, je m’étire vers le haut, comme si je voulais prendre mon envol, je masse vers le bas ; je reviens en arrière et en même temps je masse vers le haut.

Puis je me replace de face, talon gauche toujours au sol. Je ramène le pied et je descends les mains en même temps que je ferme mes pieds.

 

 

Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Jian (Wakalin)

Maitre Zhang Jian (Wakalin)

Effets :

 

On masse Ren Mai, on fait circuler dans Ren Mai et Du Mai

On harmonise Yin et Yang, Qi Xue (énergie et sang), les 12 méridiens

On active les points 4VC, 8VC et 22VC.

 

Difficultés :

Synchroniser le haut et le bas, les pieds et les mains qui massent. Il faut prendre le temps de se placer, respirer tranquillement. On se promène en douceur !

 

Après ce dernier mouvement,

 

On reste, mains sur le Dan Tian et on respire 3fois doucement ; puis on tourne la langue 3 fois dans un sens, 3 fois dans l’autre afin de produire plus de salive. Ce mouvement s’appelle »le dragon rouge fait tourner la mer ».

On l’avale en 3 fois en imaginant ce « précieux liquide » descendre jusqu’au Dan Tian.

Les Taoïstes appellent  la salive  « l’Elixir.de vie  »  ou « l’Élixir doré » ou encore « l’eau de vie », « le nectar de jade »…

La médecine traditionnelle chinoise considère que la salive humidifie, tient et conserve tous les organes, en particulier la Rate et le Rein.

On baisse les mains.

C’est fini !

 

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 16:26

 

Le nom : Tong Zi Bai Fo !

Nous approchons de la fin de la forme…

On fait ici une pause, comme une prière pour purifier le corps et l’esprit. Comme un enfant, symbole de pureté, on se recueille et l’on est attentif, calme, serein. On s’imagine dans un temple, odeur d’encens et silence …

Le cœur / esprit, l’Empereur, est paisible. Il prend les bonnes décisions.

 

Mouvement :

 

On inspire, on passe le poids du corps à droite, on écarte le pied gauche ; en même temps on monte les mains en poussant vers l’extérieur jusqu’au niveau des épaules, paumes vers l’arrière, on regarde la main gauche.

Sans s’arrêter, on déplace le poids du corps à gauche, on plie la jambe, on allonge la jambe droite et en même temps on tourne les paumes vers le ciel. On regarde la main gauche.

 

En expirant, on rapproche le pied droit du pied gauche, on fléchit et on rapproche les mains l’une de l’autre en « prière » devant le visage, doigts vers le ciel, majeurs au niveau du nez.

 

On inspire, on écarte le pied droit, le poids du corps passe sur le pied droit et en même temps on ouvre les mains et on pousse vers les côtés, doigts vers le ciel, on allonge les bras naturellement. On regarde la main droite.

 

On expire, on rapproche le pied gauche du pied droit, on tend les jambes lentement et en même temps on baisse les mains de chaque côté du corps  pour finir en arrondi devant le Dan Tian. On regarde devant.

 

Concentration aux Lao Gong.

 

Attention à...

 

Bien faire passer le poids du corps progressivement (et non en bloc !) d’un côté à l’autre, on est presque toujours en flexion ; les jambes travaillent beaucoup !

Penser à faire suivre le regard, la tête tourne, on active le Qi dans cette zone.

Synchroniser le haut et le bas : et ce n’est pas simple… nous sommes d’accord ! Imaginez des petits élastiques qui relient les pieds aux mains, le regard à la main… tout fonctionne en même temps... (rectification : devrait fonctionner en même temps !)

 

Effets :

Renforcement musculaire des membres inférieurs 

Activations des méridiens des membres inférieurs

Calmer le Cœur

 

YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
YANG SHENG BA FA : 7. L’ENFANT PRIE BOUDDHA…
Repost 0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 16:03

 

Voici le 6ème mouvement de cette forme : Peng Niao Zhang Chi, en d’autres termes : l’oiseau Peng déploie ses ailes.

 

Petite histoire:

 

(un article séparé ira plus « profond »… voir rubrique « Symboles »).

 

Un poème de Zhang Zi raconte :

 

Dans la Mer Nordique il est un poisson
Son nom est Kun
La taille de Kun s'étend sur
On ne sait combien de milliers de lieues

Il se transforme en oiseau
Son nom est Peng
L'envergure de Peng s'entend sur
On ne sait combien de milliers de lieues

Il s'élance dans son envol
Les ailes telles les nuages suspendus au ciel
Cet oiseau, quand l'océan commencera à se soulever,
Voyagera jusqu'à la Mer du Sud
La Mer du Sud
l'étang céleste

 

Ainsi en faisant ce mouvement, nos « ailes » sont souples et immenses : rien à voir avec le petit moineau de nos jardins ! Nous voilà devenus un bel oiseau « d’envergure »…

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

 

Le mouvement :

 

Les mains sont devant le corps, en arrondi, paumes vers le ciel.

On inspire, on ouvre à gauche, jambe droite un peu fléchie, le pied gauche se repose à largeur des épaules.

On va se centrer puis remonter sur ses jambes en même temps que l’on ouvre les bras par les côtés, on les monte, en gardant la rondeur des bras, on termine, jambes tendues, paumes retournées vers le ciel, doigts vers la tête, le majeur à l’aplomb de 15 GI. On regarde devant.

 

On expire, on relâche, le poids passe dans le pied droit, la jambe droite se plie un peu, le pied gauche revient à côté du pied droit pendant que les bras redescendent jusqu’à retrouver la position de départ : Les mains sont devant le corps, en arrondi, paumes vers le ciel.

On exécute le même mouvement à droite.

Puis

On inspire, on place le poids du corps dans le pied droit. On pose le talon gauche au sol, devant soi, sans aller chercher trop loin devant, la jambe droite est un peu fléchie.

 

 On place le poids du corps dans le pied gauche, le pied droit repose sur sa pointe, les deux jambes sont tendues.

En même temps les deux mains montent par l’avant, puis arrivées à destination, les paumes se tournent vers le ciel, le majeur, comme auparavant se positionne au-dessus du point 15 GI.

 

On expire, on déplace le poids du corps sur le pied droit, la jambe droite un peu fléchie, puis on rapproche le pied gauche du pied droit.

En même temps, les paumes se retournent vers soi, les bras redescendent par l’avant pour retrouver la position initiale.

 

On fait la même chose à droite.

 

Cet ensemble de mouvements se reproduit encore une fois du début.

 

On se concentre sur les Lao Gong (8MC).

Point 8 Maitre Coeur et 15 Gros Intestin
Point 8 Maitre Coeur et 15 Gros Intestin

Point 8 Maitre Coeur et 15 Gros Intestin

 

Effets :

 

  • On travaille sur le triple réchauffeur qui commande la voie de l’eau
  • On stimule, favorise la finesse de la respiration et sa profondeur : on est ample, large…

 

Attention à :

 

  • Ne pas resserrer les bras, les mains ne se touchent pas « en danseuse étoile », car les épaules auraient une fâcheuses tendance à se soulever et à se contracter… Nous restons « relax » !
  • Prendre le temps de bien situer le poids du corps, on « charge », on « remplit » d’un côté, on « vide » de l’autre. Cette alternance Yin Yang est importante pour que le mouvement soit correct et se fasse confortablement, en toute fluidité.
  • Bien délier les poignets.
  • Garder à l’esprit que nous sommes un grand oiseau et que le ciel est tout à nous (ne pas se rogner les ailes…)

 

Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian

Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian

Repost 0
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 17:12
YANG SHENG BA FA: 5. L’ARAIGNEE ET SON FIL….

Le nom de ce mouvement : .

"L'Araignée suspendue comme un rideau"

 

Est assez inattendu! L’araignée n’est pas une bestiole qui a vocation à finir sous une pantoufle…

(Xiao Long vous demande à ce propos de les remettre dehors sans les écrabouiller si vous le pouvez, et si vous n’êtes pas très proche de ces petites bêtes utiles, de fermer les yeux et de les ignorer : frustrées de ne pas être remarquées, elles partiront penaudes, c’est sûr ! (Extrait du guide « SOS Araignées en péril »)

 

L'araignée est symbole de bonheur en Chine : suspendue au bout de son fil, elle est la joie qui descend du ciel. Zhi Zhu Chui Lian est –donc- une belle image… Certains y voient une toile d’araignée qui comme un fin rideau « décore » un angle de la pièce.

 

PAUVRE PETITE ARAIGNEE QUI A PERDU LE FIL

PAUVRE PETITE ARAIGNEE QUI A PERDU LE FIL

Le mouvement :

 

Les pieds sont joints, on inspire et on penche le haut du corps à gauche, la main gauche descend le long de la jambe gauche (bien sûr !) pendant que le coude droit se plie et que le poignet se met en crochet pour glisser sous l’aisselle droite. On expire ensuite en redressant le corps, la main gauche remonte naturellement et la main droite se place doigts vers le sol et redescend en massant le côté.

 

Ce mouvement simple se reproduit à droite, et se répète au total 8 fois.

On passe bien à chaque fois par le centre, les mouvements ne s'enchainent pas directement (araignée zen, pas pressée!)

On peut faire aussi une deuxième série de 8 « flexions » latérales.

Très joli mouvement, bien Yin/Yang comme on les aime…

À la fin de la série, placer les mains devant le ventre en arrondi.

 

 

Attention cependant à :

 

  1. Ne pas laisser les genoux tourner, ou la hanche partir dans le mouvement : le bas du corps est fixe !

 

  1. On peut limiter l’amplitude du mouvement de bras en fonction de la bonne santé (ou pas) de ses articulations : ce qui est important, c’est que les bras restent sur l’axe du corps et que les coudes ne se promènent pas n’importe où… (ah, ces coudes qui veulent leur autonomie…). C’est comme si on exécutait ce mouvement coincé entre deux murs !

 

  1. Le regard est devant, pas vers le bas ou les pieds (qui resteront accrochés à vos jambes quoi qu’il arrive !)
MAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIANMAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIAN
MAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIANMAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIAN
MAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIANMAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIANMAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIAN
MAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIANMAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIAN

MAITRES ZHANG GUAN DE ET ZHANG JIAN

Les effets de ce mouvement :

 

  1.  Concentration sur Ming Men, porte de la Vie : gros travail sur 4VG et 23V (point Shu du Rein au niveau L6). On nourrit le Rein.
  2. On pince les côtés sans sortir la hanche pour activer Dai Mai, le vaisseau ceinture. On tonifie également Rate et Estomac.
  3. On enroule bien le poignet et la main pour activer les points Jing et Yuan des bras.

 

  1. On apaise également le Cœur, on régule la circulation du sang, on favorise le Poumon et le Triple Réchauffeur...

Un mouvement encore très complet dans son action !

 

 

 

Repost 0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 13:22

Voici notre quatrième mouvement :

Tuo kao kai jiao (quelque chose comme « sortir des menottes et briser le carcan »).

 

Image Source: 刘继卣

 

L’histoire

 

dit que le héros Wu Song était extrêmement fort. Maitre en Arts martiaux et amateur de vin de riz, Wu Song avait tué un tigre qui menaçait un petit village avec ses seuls poings ! Mais tout n’est pas rose dans cette histoire…

 

Le brave Wu Song devient un meurtrier lorsqu’il apprend que sa belle-sœur a empoisonné son frère Wu Dalang pour filer le parfait amour avec Ximen Qing… Le juge de l’affaire, soudoyé, refuse de poursuivre le couple d’empoisonneurs.

 

Wu Song décide de rendre justice lui-même (comme dans les westerns !). Devenu hors la loi, et après quelques aventures, il est arrêté. Apprenant que ses gardes ont pour mission de le tuer, il s’échappe…

 

Il est si fort qu’il pourra briser sans peine le carcan et les menottes qui le retenaient prisonnier…

 

 

Le mouvement :

 

En inspirant, on écarte le pied gauche, largeur des épaules, en même temps, on monte les bras devant soi, paumes vers le ciel. On allonge les bras naturellement, sans bloquer les coudes et pas plus haut que les épaules. On regarde devant.

 

En expirant, on fléchit les jambes et en même temps on ferme les poings et on les ramène devant la poitrine, poings au niveau du menton.

Les avant-bras sont côte à côte (si on le peut) de façon à bien fermer poitrine. Cela nous aide à expirer correctement. On regarde ses poings.

 

Puis on tend les jambes tout en inspirant et en ouvrant les bras. Ce mouvement part des épaules et non des bras. C’est comme « ouvrir une fenêtre ». Les poings sont orientés vers l’avant. Le mouvement est rapide, vif. L’inspiration est « bruyante ». Cette rotation des bras vers l’extérieur dégage la poitrine et facilite l’inspiration ample. Ainsi Wu Song ne manque pas d’air !!!

On regarde devant.

 

On recommence une fois encore, fléchir, ramener les bras, expirer ; puis, remonter, ouvrir les bras expirer.

Enfin, on referme la jambe gauche en expirant tout en ouvrant les bras sur les côtés pour les ramener le long du corps.

On reproduit ce mouvement à droite.

Puis de nouveau à gauche et à droite.

 

On se concentre sur le Dan Tian

Maitre Zhang Guan De et Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De et Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De et Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De et Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De et Maitre Zhang Jian
Maitre Zhang Guan De et Maitre Zhang JianMaitre Zhang Guan De et Maitre Zhang Jian

Maitre Zhang Guan De et Maitre Zhang Jian

Les effets :

 

On agit sur Cœur et Poumon :

On appui sur 8MC (Lao Gong) à l’ouverture. On masse la poitrine, le cœur et les poumons en ouvrant et fermant les bras.

 

On stimule la circulation des 6 méridiens (3Yin et

 Yang) dans membres supérieurs.

On régule le Triple réchauffeur.

Entre autres…

 

Attention à :

 

Ne pas piquer du nez en fléchissant les genoux : Le but n’est pas d’aller « bas », mais d’aller « droit » ! Le dos reste vertical, on reste bien centré. La tête droite .

Attention à ne pas déporter les coudes trop vers l’arrière. Le mouvement se fait sans monter les épaules.

Ne pas oublier que l’on Inspire en ouvrant les bras (et non l’inverse… si, si, je vous ai vu….)

Ainsi donc, puis rien ne vous retient, vous savez désormais « briser » vos chaines…

Repost 0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 17:20

 

Voilà un mouvement qui porte un nom simple et clair: S’accroupir et s’assoir, on ne peut être plus descriptif !

Cela ne signifie pas pour autant qu’il suffise de s’accroupir « bêtement », non, pas du tout ! Il s’agit de s’accroupir « intelligemment »…

 

Pourquoi ce nom ?

 

Parce que dans un Classique appelé « Au bord de l’eau », un héros, Wu Song (nommé aussi Xing Zhe) fait montre de beaucoup de courage et de volonté pour se sortir des situations difficiles. Et comme lui, il nous faudra du courage et de la ténacité pour réussir à faire correctement ce troisième mouvement de l’enchainement.

Wu SongWu Song

Wu Song

Le mouvement :

 

On inspire et on lève les bras devant soi, les paumes se font face, on ne monte pas plus haut que les épaules et les jambes sont tendues.

On regarde ses mains.

 On expire, on fléchit un peu les jambes, on serre les genoux et en même temps on plie les bras et on pose les paumes sur les oreilles. On regarde toujours devant.

On inspire et on tend les jambes à nouveau, en même temps on déplace les mains vers l’avant  au niveau des épaules et on regarde devant.

On expire, on ne bouge pas les jambes et on baisse les amins des deux côtés du corps pour retrouver sa position de départ.

Ce mouvement est répété 8 fois puis encore 8 fois (si on en a le courage… et on descend de plus en plus bas pour finir (peut-être ?) accroupi ! On se concentre sur Yong Quan (R1).

 

YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…
YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…
YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…YANG SHENG BA FA: 3. S’ACCROUPIR…

 

Les points forts :

Une chose est sûre : le regard est toujours vers l’avant et là, pour le coup, pas de soucis à se faire !

 

Plus difficile cependant est la position du corps : il faut s’efforcer de rester le dos droit, sans piquer du nez vers le sol, sans faire le dos rond de la tortue et cela, bien évidemment ( !) en gardant les pieds intégralement collés au sol.

Pour remonter, il faut « tirer Bai Hui », comme le dit toujours Maitre Zhang !

 

Il y a des solutions pour chacun d’entre nous, il faut respecter le fait que les pieds restent collés au sol, quitte à moins descendre ; il faut garder le dos droit, quitte à moins descendre ; il faut préserver ses genoux quitte à moins descendre…

Bref, la solution passe-partout est de moins descendre… Je rappelle que le Qi Gong est là pour entretenir et non pour détruire notre santé, il suffit d’être raisonnable, modeste dans ses mouvements.

 

Ce qui importe, c’est de faire un mouvement correct et non de faire le spectacle… même si le baume du tigre peut être souverain pour nos bobos…

 

On ne s’accroupit pas pour rien :

 

On renforce ainsi les jambes, on améliore notre souplesse et on « durcit » les os.

On agit sur le Rein et la Vessie, on harmonise le couple Rate/Estomac, on fait circuler Foie/Vésicule Biliaire…

Bref nous voilà encore ici avec un « petit » mouvement riche en effets comme les affectionne Me Zhang Guan De !

 

 

Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 15:10

Le nom :

Le second mouvement de cet enchainement s’appelle : « Cueillir les étoiles et les disposer en Grande Ourse » (Zhai Xing Huan Dou). Tout un programme !

La Grande Ourse symbolise le Nord, la bonne direction. Une vieille chanson de l’époque de la Chine Communiste comparait Mao à la Grande Ourse, comme elle, il guidait et indiquait la direction à suivre. Il y a toujours dans le choix des noms une référence culturelle.

Cueillir les étoiles signifie que l’on pratique sainement, avec discernement, sans tomber dans l’excès ou le sectarisme.

 

wikipedia

 

Le mouvement :

 

On commence par la gauche, on pivote le corps au niveau de la taille, vers la gauche et en même temps, je fais glisser la main droite sur Ming Men pendant que la main gauche glisse sur Ren Mai, poignet cassé, doigts vers le bas. On inspire. On lève les orteils.

On place la main gauche vers le ciel au niveau du menton en cassant bien le poignet. On expire.

On continue de monter le bras gauche pour aller cueillir son étoile en inspirant. On casse le poignet et on contacte pouce et index. On expire.

On déroule les doigts un par un, comme une fleur qui s’ouvre. Les doigts se positionnent vers l’arrière, paume vers le ciel et poignet cassé. On inspire.

On pivote pour retrouver sa position initiale et on redescend la main gauche. On expire. La main droite se replace sur le côté en même temps.

Ce mouvement se fera encore à droite puis à gauche et de nouveau à droite.

 

 

 

Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)
Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)

Maitre Zhang Guan De et son neveu Maitre Zhang Jian (Wakalin)

Les effets :

 

Ils sont nombreux ! Cela vaut donc la peine de prendre le temps d’exécuter ce mouvement avec précision…

On agit sur le Poumon et le gros intestin en mettant en contact les points 11P et 1GI en contactant le pouce et l’index.

On masse l’avant du corps (Ren Mai) du point 4VC (Guan Yuan) au point 22VC (Tian Tu).

La main dans le creux des lombaires au niveau de Ming Men (Porte de la Vie), harmonise le Feu et l’Eau : le Lao Gong communique avec Ming Men.

Lever un bras et étirer le côté régule la Rate et l’estomac.

La concentration se pose sur Ming Men ou sur le 9P (Tai Yuan), point Yuan du Poumon.

 

Ce second mouvement est très agréable, très fluide, avec un mouvement des mains, des poignets et des doigts très délié et très doux. Les étoiles sont fragiles…

 Entrainez-vous, mais laissez tout de même quelques étoiles pour éclairer le ciel !!!

OURSE QUI A PERDU TOUTES SES ETOILES...(adventure.howstuffworks.com)

OURSE QUI A PERDU TOUTES SES ETOILES...(adventure.howstuffworks.com)

Repost 0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 13:59

Le premier mouvement porte un nom bien symbolique : la nuit s’efface, le coq chante pour annoncer le jour, la montée du Yang. C’est le moment idéal pour la pratique, la nature s’éveille, le corps et l’esprit sortent de leur inertie. Le premier mouvement est une mise en route.

De plus il faut y voir une allusion au livre  « Jin Wu » (dynastie Qing). Zu Ti gouvernait une grande province et savait se montrer efficace, très occupé il prenait le temps chaque jour de retrouver son ami Liu Kun, ils discutaient ensemble longuement et au lever du soleil, ils sortaient ensemble pour pratiquer.

 

Le mouvement :

Debout pieds joint. Genoux et chevilles serrés.

Monter les bras devant soi, paumes vers le Ciel, auriculaires tendus, inspirer et lever les pointes de pieds. Tourner les mains vers la Terre, former les poings sans les serrer et baisser les bras  au niveau des hanches, expirer (en fin d’expiration, appuyer sur les Lao Gong avec le majeur). Baisser les pointes de pieds. Fléchir les genoux.

Remonter par les côtés, mains ouvertes, paumes vers le ciel. Remonter. Lever les pointes de pieds. Tourner les mains vers la Terre, former les poings sans les serrer et baisser les bras  au niveau des hanches, expirer. Fléchir. Baisser les pointes de pieds.

Répéter l’ensemble encore 3 fois.

 

Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)
Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)
Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)
Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)

Maitres Zhang Guan De et son neveu Zhang Jian (Wakalin)

Le Travail:

 

1) Travail sur les 3 articulations du bras, le mouvement part de l’épaule, la racine, va au coude puis finit au poignet en montant les bras. L’inverse en descendant les bras qui restent souples. Si les bras sont raides, le Qi reste bloqué en haut. Or, ici, on veut le faire descendre au Dan Tian (les poings s’arrêtent au niveau du Dan Tian). On vide le haut, on remplit le bas.

La concentration est donc au Dan Tian.

 

2) On travaille sur l’axe : On tire Bai Hui en montant, on descend le coccyx en fléchissant.

 

3) On travaille sur l’équilibrage Eau et Feu : On appuie sur 8MC Lao Gong en fin d’expiration (Feu) et on appuie sur Yong Quan 1R (Eau) en levant les pointes des pieds à l’inspiration. On exerce un mouvement de pompe : l’Eau monte et atténue le Feu.

 

Tout ça…. Dans un seul mouvement !

 

Tout est dans les "détails"Tout est dans les "détails"

Tout est dans les "détails"

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 09:06

YANG SHENG BA FA

Voici les noms des 8 mouvements qui composent l’enchainement Zhang-Guang-De.pngdes 8 méthodes (BA FA) pour nourrir la vie (YANG SHENG). Il a été créé par Maitre ZHANG Guan De, fondateur de l'école Dao Yin Yang Sheng Gong. 

Connaitre les noms est très utile (mais si !).Ils donnent la clé, l’état d’esprit … et puis, ils sont souvent très imagés, et/ou poétiques, toujours en référence à la culture chinoise, bien sûr ! XIAO LONG les expliquera un à un, tranquillement.

Mais pour le moment, voilà vos leçons de vacances : Attention ! Interro à la Rentrée…

1.       Wen Ji Qi Wu

Danser en écoutant le chant du coq

 

2.       Zhou Xing Huan Dou

Cueillir les étoiles, former la Grande Ourse

 

3.       Xing Zhe Dun Zuo

Xing Zhe s’accroupit et s’assoit

 

4.       Tuo Kao Kai Jia

Briser les chaines des menottes

 

5.       Zhi Zhu Shui Lian

L’araignée est suspendue comme un rideau

 

6.       Peng Niao Zhan Chi

L’oiseau Peng déploie ses ailes

 

7.       Tong Zi Bai Fo

L’enfant prie Bouddha

 

8.       Ping Bu Lian Huan6782838-smiley-ball-dans-des-verres-lire-le-livre-rouge.jpg

Se promener calmement

 

Bonne mémorisation !

Repost 0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.