Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 14:41

Commençons par Zhang, la paume:
Quand nous faisons un enchainement, les doigts doivent être souples, les mains, détendues et naturelles. Vous me direz: "Chez moi, les mains sont naturellement tendues!", et je vous répondrai: "C'est bien pour cette raison que nous pratiquons tous le Tai Ji Quan!"... Mais alors, comment sont les mains à leur état naturel?
Pas comme ça!
Ceci n'est pas une main à l'état sauvage, elle est civilisée, donc pas relâchée...
La main naturelle, "c'est la prise de tête" au sens propre (et elle ne doit pas le devenir au sens figuré!). Si vous posez vos deux mains sur la tête comme pour l'envelopper, vos mains seront dans la position que nous recherchons, la paume est creuse et épouse la courbe du crâne, les doigts se décrispent car ils sont posés.
Détendre les mains est primordial pour que l'énergie circule harmonieusement.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TECHNIQUE
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 12:20

Pour la troisième année consécutive, le 8 mai avait lieu à Gif/Yvette un stage-échange de Tui Shou.
Tui Shou? Mais qu'est-ce que c'est que ça?
         C'est un jeu d'enfant!





Tui Shou signifie poussée de mains (tui = pousser, shou = mains).
C'est un exercice à deux dans lequel il s'agit de prendre contact avec le partenaire, de le suivre et de "l'écouter".
On peut prendre contact à une main ou à deux mains: dans ce cas, une main se pose sur le coude du partenaire et l'autre sur son poignet.
Suivre son partenaire signifie que les mains servent "d'antennes", on sent ce que l'autre veut faire, où il veut aller et on le suit en restant collé, c'est à dire en restant en contact permanent avec lui. On "l'écoute".

Ces exercices font partie intégrante du Tai Ji Quan, ils permettent de développer des sensations qui aideront à la visualisation dans l'exécution des mouvements de la forme. C'est une expérimentation du Yin Yang , une recherche constante d'équilibre, de bon enracinement, un travail sur la circulation énergétique...
On peut l'envisager comme un jeu: essayer de déstabiliser le partenaire amicalement en trouvant son point faible (et on s'amuse tout en apprenant beaucoup sur soi et ses limites!).
On peut l'axer sur la santé: une pratique relaxante, sans opposition, pour dépasser  les tensions physiques, détendre le mental... (c'est une forme de lâcher-prise et c'est bien agréable aussi...).
On peut choisir de pratiquer le martial: le Tui Shou devient combat (mais cet aspect ne nous concerne pas vraiment, Xiao Long est profondément pacifique...)

Les Maîtres Yang Li Qing, Yuan Hong Hai et Wang Li Kun présents le 8 mai nous ont fait découvrir quelques facettes du Tui Shou et la journée a paru bien courte!

Pour ceux qui en redemandent, songez à consulter le site Jingwu (www.jingwu.asso.fr ) qui propose régulièrement des stages de Tui Shou ou celui du Tai ji du serpent (http://taijiduserpent.org)

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TUI SHOU
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 15:27

" Qui voit le ciel dans l'eau, voit les poissons
sur les arbres".

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 13:36

Xiao Long est très vexé, car il a entendu dire que l'éventail c'était "pour faire joli" et que ça n'était pas une arme! Il a passé la nuit à lisser ses pinceaux, à préparer son encre et à méditer sur la question...

L'éventail est pour nous un objet vieillot, décoratif, esthétique... exotique.  L'éventail en bambou que nous utilisons pour nos enchainements semble fragile et inoffensif et pourtant, il peut servir d'arme (que si!).
Un éventail fermé, en métal, et même en bambou permet de bloquer une attaque, et de frapper comme un bâton court (on y retrouve d'ailleurs ici les techniques que l'on connait aussi pour l'épée). Il peut aussi piquer (avec les bouts) et si le coup est porté au bon endroit - la connaissance des points vitaux essentiels n'est sans doute pas superflue - cela peut être très douloureux.
Un éventail ouvert peut servir à masquer une attaque de poing ou de pied par exemple. Il permet aussi de se protéger ou de tenir à distance l'adversaire lorsqu'on l'ouvre devant soi, horizontal ou vertical. On peut frapper ou dévier un coup avec le "plat" de l'éventail.
On peut aussi utiliser son tranchant pour couper: c'est ce que l'on a le plus de mal à imaginer, il faut l'admettre... Encore que l'on puisse se couper avec une simple feuille de papier!

Bref, on peut garder son adversaire à distance, dévier ses attaques (il finira bien par se décourager!) et le blesser (il aura au moins quelques bosses...) ou le désarmer.
C'est un objet utilitaire "détourné". D'ailleurs le Japon connait aussi le gunsen (éventail de guerre) et le tessen (souvent réservé aux femmes). Dans les situations où le samouraï devait déposer ses armes à l'entrée d'une demeure, il conservait toujours son éventail dans la ceinture... On aurait même enregistré des duels gagnés à l'aide d'un éventail de fer contre une épée.
Si on peut frapper, bloquer, dévier, piquer, couper (je n'ai pas pu essayer, mon partenaire n'est pas d'accord...), on peut considérer que l'éventail est une arme.
Ainsi, Messieurs, n'hésitez plus à pratiquer les taolus à l'éventail! Xiao Long le dit: c'est pas que pour faire "joli"... Et pour ceux qui ont quelques doutes: il faut essayer...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans ARMES
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 09:04

wu-bu-quan.pngLe Wu Bu Quan est un enchainement pour les débutants de Wushu externe, un peu comme la forme 8 mouvements pour les pratiquants de Tai Ji Quan.

L'interêt pour nous de cet exercice, c'est que nous y retrouvons les 5 pas de base que nous avons vus les semaines précédentes: Gong Bu, Ma Bu, Xie Bu, Pu Bu et Xü Bu. De plus, cela nous permet de mieux percevoir les différences entre notre style interne et l'externe: en externe, les pieds sont sur la même ligne, on descend plus bas, l'expression est plus dynamique ( et les pratiquants sont plus jeunes...), les bras sont plus tendus, les mains plus fermes.
A nous de l'adapter à notre esprit Tai Ji Quan (et à nos possibilités physiques aussi...) en conservant l'écartement des hanches pour notre stabilité, en étant plus modeste dans notre rythme et sur les positions basses, tout en respectant les finitions, ce qui n'est pas incompatible!

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TECHNIQUE
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 11:46

 

                    Le Royaume Interdit
(2008)

nous fait découvrir la légende du Roi Singe (Sun Wu Kong).
Les amateurs de Wu Xia Pian (l'équivalent de nos films de cape et d'épée) y trouveront leur bohneur: des paysages chinois magnifiques, déserts, montagnes, cascades et forêt de bambous ( car sans forêt de bambous, pas de vrai film Wu Xia!), poursuites et combats chorégraphiés par Yuen Woo Ping... dont un superbe face à face Jet Li - Jackie Chan!
                         
          Et pour en savoir plus sur les gentils qui gagnent à la fin:
le    malicieux Roi Singe, Lu Yan (et son penchant pour le vin de pêche!), Jason (le Voyageur),  le Moine silencieux, Moineau doré, 
et les méchants (il en faut!), il faudra faire une petite visite sur le site du film:

www.leroyaumeinterdit-lefilm.com
Les plus "musiciens" pourront même y jouer du pipa!

Repost 0
Published by Xiao Long - dans LIVRE & FILM
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 15:56

                     Chungliang Al Huang " TAI JI, Danse du Tao"
                                 (Guy Trédaniel Editeur) 1986



Chungliang Al Huang, est né en Chine puis émigre aux Etats-Unis où il étudie l'architecture et la danse. Il écrit ici un livre non pas tant sur les techniques du Tai Ji Quan que sur la recherche des sensations dans la pratique.
A travers ses propres expériences et celles de ses élèves et stagiaires, il décrit un Tai Ji Quan vivant, fluide, intuitif, libéré même pourrait-on dire des "contraintes" techniques.
Une approche singulière qui vaut le détour pour cet esprit d'ouverture qui parfois nous fait défaut tant nous sommes à la recherche du "bon" mouvement? Et là, ô surprise (et soulagement!), nous allons découvrir qu'il n'y en a pas:

        "La forme n'est qu'un moyen pour atteindre
           la  fluidité: ce n'est pas quelque chose de
            figé, ni   d'établi une fois pour toutes,
            comme peut l'être une photographie."

Repost 0
Published by Xiao Long - dans LIVRE & FILM
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 15:09

Xü Bu , voilà une position de pieds assez sympathique.

Le "pas vide" ou "posture fausse" ne demande qu'une bonne jambe d'appui, solidement enracinée ( que l'on a donc pris le temps de bien installer...), l'autre pied reste pointé, reposant légèrement sur le sol.
Ainsi on est prêt à soulever la jambe avant pour repartir vers l'arrière (si l'on préfère se replier sur des positions préparées à l'avance...) ou frapper vers l'avant .

Il faut veiller à maintenir le dos bien vertical afin de *s'asseoir correctement sur sa jambe arrière et rester stable. Et ne pas oublier que le pied avant n'est que très légèrement en contact avec le sol.
Nous utilisons le "pas vide" dans "La grue blanche déploie ses ailes" ( Bai He Liang Chi) par exemple ou dans "Avancer d'un pas et former les 7 étoiles" (Shang Bu Qi Xing).


* faire porter son poids, s'installer confortablement - mais ne pas s'endormir...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TECHNIQUE
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 17:19

              " Il est difficile d'attraper un chat        
noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas."

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:22
            

 

                     
                          Il est dit que Zhang San Feng (XIIème siècle?), retiré dans la solitude de sa cabane et récitant les Classiques, fut interrompu soudain par un cri étrange.
A pas feutrés, il se dirigea alors vers la fenêtre, il se pencha et vit un oiseau. Immobile, celui-ci scrutait un serpent lové au pied de l'arbre où il avait bâti son nid.
L'oiseau tout à coup, poussa un cri et vola vers le serpent, gonflant ses plumes, battant des ailes, cherchant à le piquer avec son bec. Le serpent se dérobait toujours à ses attaques, esquivait, ondulait, ses glissements sinueux, fluides, en spirale le rendait insaisissable.
Zhang San Feng décida de se rapprocher pour les observer, mais lorsqu'il atteignit le pas de la porte, l'oiseau et le serpent avaient disparus...
Avait-il rêvé?

C'est ainsi, dit-on, que Zhang San Feng posa les principes fondateurs de ce qui deviendra le Tai Ji Quan : la souplesse prime sur la rigidité, le mouvement continu sur le mouvement saccadé, l'absorption sur la force de l'adversaire.
Le serpent et l'oiseau sont opposés et complémentaires, on peut y voir l'image du  Yin et du Yang, ils peuvent symboliser les arts martiaux internes et externes...

Il existe bien des versions et des variantes de cette histoire, on dit même que ce moine taoïste n'a peut-être jamais existé, mais la légende est belle et pleine d'enseignements et il n'y a pas que les enfants qui aiment les histoires...







Repost 0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.