Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 11:11

"La porte la mieux fermée est celle
que l'on peut laisser ouverte"

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 09:36

Nous voilà de nouveau avec une question à la fois simple et compliquée...
Il y a cinq styles majeurs: Chen, Yang, Wu, Wu Hao, Sun. (Ce qui sous-entend qu'il existe des styles mineurs... mais, bon...)
Nous pratiquons les formes du style Yang, le plus répandu et dont la famille est toujours représentée actuellement par Yang Zhen Duo (qui porte allègrement ses 83 ans) et son petit fils Yang Jun.

(http://www.yangfamilytaichi.com/yang/history/ pour plus de renseignements)

Le style Yang se caractérise par ses postures larges, ses mouvements sont fluides, naturels, légers, son rythme constant, uniforme. Il n'y a pas d'accélérations ou d'explosions comme dans le style Chen par exemple. C'est un style que l'on adapte facilement à sa morphologie et à ses ressources physiques car les postures peuvent être basses ou moyennes ou hautes.
Ce qui explique sans doute qu'il soit considéré plus comme une technique de mise en forme thérapeutique que comme un art martial interne. (Xiao Long pense que les deux ne sont pas incompatibles et que l'on peut préserver sa santé et cultiver l'énergie tout en étudiant des techniques martiales -pour la compréhension du mouvement bien sûr, et non pour le self defense... en ce qui nous concerne).
Là où l'affaire se complique, c'est que les pratiquants de ce même style sont parfois étonnés des différences entre leur façon de faire et celle d'autres clubs ou écoles. Car "Il y a Yang et Yang". 
Yang originel, Yang Tung, Yang Chen Man Ching ou Wang Yen Nien... pour n'en citer que quelques uns. Mais au delà des différences et parfois des guerres de clochers ("Restons zen!"dirait un japonais... "Calmes comme la montagne" me souffle Xiao Long), nous pratiquons tous le Tai Ji Quan (et c'est ça l'important) et grâce à ces différences nous pouvons apprendre plus et comprendre mieux notre propre façon de faire.
Ce qui reste fondamental, c'est l'ouverture d'esprit.


La semaine prochaine, épisode 2: Yang Lu Chan (1799-1872) qui a fondé le style qui porte son nom.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI QUAN
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 19:27

De petites choses sur le "Tigre":
Regardons de plus près cet animal: ses pattes d'abord!
* Il est important de bien former les griffes du tigre, les mains ne sont pas du tout détendues, les articulations sont utilisées pour bien replier les doigts et en faire des griffes. Les doigts s'ouvrent, se détendent au moment où la main saisit la proie au sol pour la soulever et où elle saisit la proie dans l'arbre pour la descendre. C'est ce jeu tendu-détendu qui stimule la circulation du sang et du Qi.
* Ne pas oublier de bien suivre des yeux le parcours des mains!
* Inspirer en montant, expirer en descendant (et relâcher bien l'abdomen pour faire descendre le Qi dans le Dan Tian).

Dans le "Tigre 2" (le retour?), regardons son dos:
* Il faut éviter de se jeter trop vite et inconsidérément en avant au risque de se déséquilibrer. Le Tigre a ses limites... que l'on apprend à connaitre et que l'on respecte. 
* Lorsqu'on se relève, on déroule bien la colonne  avant de se préparer à bondir à nouveau. 
L'extension et la flexion de la colonne vertébrale activent les deux °Vaisseaux Ren Mai (à l'avant) et Du Mai (à l'arrière)."

 Qu'est-ce-que c'est que ça, un "vaisseau"?

° Le Vaisseau Gouverneur Du Mai est un des méridiens curieux qui régit le Yang du corps. Il est aussi le garant de la stabilité intérieure en situation de stress. Ren Mai est le Vaisseau Conception et régit le Yin...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans WU QIN XI (5 animaux)
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 16:49

 
La main en crochet "Gou" est peu fréquente. On trouve "Gou" dans le mouvement du "simple fouet" Dan Bian et celui du "serpent qui rampe" Xia Shi (et dans le serpent qui rampe, ce n'est pas la main qui pose le plus de problèmes...).
La main doit rester souple, le poignet cassé naturellement sans exagérer la cassure. Les doigts sont relâchés et se rejoignent pour former une pointe.
On peut imaginer que l'on pique de la pointe des doigts, on peut imaginer se servir du poignet cassé pour porter un coup (et l'imagination n'a pas de limite...). 
Je préfère imaginer une saisie qui intercepte le poing qui s'avance vers soi, le devie et le contrôle avant de répliquer, par exemple de l'autre main, par une attaque sur l'adversaire.Et vous qu'imaginez vous? 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TECHNIQUE
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 15:02

"Pourquoi se jeter à l'eau
     avant que la barque ne chavire?"

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 14:41

Commençons par Zhang, la paume:
Quand nous faisons un enchainement, les doigts doivent être souples, les mains, détendues et naturelles. Vous me direz: "Chez moi, les mains sont naturellement tendues!", et je vous répondrai: "C'est bien pour cette raison que nous pratiquons tous le Tai Ji Quan!"... Mais alors, comment sont les mains à leur état naturel?
Pas comme ça!
Ceci n'est pas une main à l'état sauvage, elle est civilisée, donc pas relâchée...
La main naturelle, "c'est la prise de tête" au sens propre (et elle ne doit pas le devenir au sens figuré!). Si vous posez vos deux mains sur la tête comme pour l'envelopper, vos mains seront dans la position que nous recherchons, la paume est creuse et épouse la courbe du crâne, les doigts se décrispent car ils sont posés.
Détendre les mains est primordial pour que l'énergie circule harmonieusement.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TECHNIQUE
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 13:30

Il était une fois Hua Tuo (110-207 ? Dynastie des Han de l'Est). Comme souvent beaucoup de légendes tournent autour de ce personnage né à Qiao (Province de Anhui) et peu de choses sont vérifiables... 
Il aurait étudié l'astronomie, la géographie, la littérature, l'histoire et ... l'agriculture (!) Puis il choisit la médecine et devint expert en acupuncture. Médecin taoïste, il aurait pratiqué aux alentours de sa province natale de très nombreuses interventions chirurgicales  et aurait même  découvert l'anesthésie (... sous chanvre indien!).
Constatant que l'exercice physique facilitait la digestion et la circulation et qu'il fortifiait le corps,  Hua Tuo créa le "Jeu des 5 animaux"(Wu Qin Xi). Il semble cependant que ces exercices soient antérieurs à Hua Tuo qui les aurait rassemblés.
En imitant la férocité du tigre, la douceur du cerf, la fermeté de l'ours, l'agilité du singe et le déploiement de la grue, le corps et l'esprit se détendent.
"Le corps humain a besoin de travailler, mais il ne faut pas l'épuiser.(bien d'accord! dit Xiao Long.) Si on le secoue, le sang circule bien, les 100 maladies n'apparaissent pas".
Hua Tuo aurait été victime d'un chef de guerre, Cao Cao, qui souhaitait en faire son médecin personnel, ce que Hua aurait refusé. Une autre version dit que Hua aurait préconisé une intervention chirurgicale à Cao Cao qui souffrait de migraines, celui-ci (un peu parano...), croyant à un complot pour le supprimer, aurait ordonné la mort du médecin. 

Repost 0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 12:20

Pour la troisième année consécutive, le 8 mai avait lieu à Gif/Yvette un stage-échange de Tui Shou.
Tui Shou? Mais qu'est-ce que c'est que ça?
         C'est un jeu d'enfant!





Tui Shou signifie poussée de mains (tui = pousser, shou = mains).
C'est un exercice à deux dans lequel il s'agit de prendre contact avec le partenaire, de le suivre et de "l'écouter".
On peut prendre contact à une main ou à deux mains: dans ce cas, une main se pose sur le coude du partenaire et l'autre sur son poignet.
Suivre son partenaire signifie que les mains servent "d'antennes", on sent ce que l'autre veut faire, où il veut aller et on le suit en restant collé, c'est à dire en restant en contact permanent avec lui. On "l'écoute".

Ces exercices font partie intégrante du Tai Ji Quan, ils permettent de développer des sensations qui aideront à la visualisation dans l'exécution des mouvements de la forme. C'est une expérimentation du Yin Yang , une recherche constante d'équilibre, de bon enracinement, un travail sur la circulation énergétique...
On peut l'envisager comme un jeu: essayer de déstabiliser le partenaire amicalement en trouvant son point faible (et on s'amuse tout en apprenant beaucoup sur soi et ses limites!).
On peut l'axer sur la santé: une pratique relaxante, sans opposition, pour dépasser  les tensions physiques, détendre le mental... (c'est une forme de lâcher-prise et c'est bien agréable aussi...).
On peut choisir de pratiquer le martial: le Tui Shou devient combat (mais cet aspect ne nous concerne pas vraiment, Xiao Long est profondément pacifique...)

Les Maîtres Yang Li Qing, Yuan Hong Hai et Wang Li Kun présents le 8 mai nous ont fait découvrir quelques facettes du Tui Shou et la journée a paru bien courte!

Pour ceux qui en redemandent, songez à consulter le site Jingwu (www.jingwu.asso.fr ) qui propose régulièrement des stages de Tui Shou ou celui du Tai ji du serpent (http://taijiduserpent.org)

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TUI SHOU
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 15:27

" Qui voit le ciel dans l'eau, voit les poissons
sur les arbres".

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 13:36

Xiao Long est très vexé, car il a entendu dire que l'éventail c'était "pour faire joli" et que ça n'était pas une arme! Il a passé la nuit à lisser ses pinceaux, à préparer son encre et à méditer sur la question...

L'éventail est pour nous un objet vieillot, décoratif, esthétique... exotique.  L'éventail en bambou que nous utilisons pour nos enchainements semble fragile et inoffensif et pourtant, il peut servir d'arme (que si!).
Un éventail fermé, en métal, et même en bambou permet de bloquer une attaque, et de frapper comme un bâton court (on y retrouve d'ailleurs ici les techniques que l'on connait aussi pour l'épée). Il peut aussi piquer (avec les bouts) et si le coup est porté au bon endroit - la connaissance des points vitaux essentiels n'est sans doute pas superflue - cela peut être très douloureux.
Un éventail ouvert peut servir à masquer une attaque de poing ou de pied par exemple. Il permet aussi de se protéger ou de tenir à distance l'adversaire lorsqu'on l'ouvre devant soi, horizontal ou vertical. On peut frapper ou dévier un coup avec le "plat" de l'éventail.
On peut aussi utiliser son tranchant pour couper: c'est ce que l'on a le plus de mal à imaginer, il faut l'admettre... Encore que l'on puisse se couper avec une simple feuille de papier!

Bref, on peut garder son adversaire à distance, dévier ses attaques (il finira bien par se décourager!) et le blesser (il aura au moins quelques bosses...) ou le désarmer.
C'est un objet utilitaire "détourné". D'ailleurs le Japon connait aussi le gunsen (éventail de guerre) et le tessen (souvent réservé aux femmes). Dans les situations où le samouraï devait déposer ses armes à l'entrée d'une demeure, il conservait toujours son éventail dans la ceinture... On aurait même enregistré des duels gagnés à l'aide d'un éventail de fer contre une épée.
Si on peut frapper, bloquer, dévier, piquer, couper (je n'ai pas pu essayer, mon partenaire n'est pas d'accord...), on peut considérer que l'éventail est une arme.
Ainsi, Messieurs, n'hésitez plus à pratiquer les taolus à l'éventail! Xiao Long le dit: c'est pas que pour faire "joli"... Et pour ceux qui ont quelques doutes: il faut essayer...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans ARMES
commenter cet article

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.