Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 14:54

 

Extrait du mémoire "TAI JI QUAN, la voix de l'équilibre"

présenté pour le passage du 6ème Duan fédéral en juin 2019 - MPC.

 

Le taì jí tú des origines selon Hú Wèi

 

Il existe encore une autre image possible, la plus courante et que nous associons directement dans nos esprits au concept yīn et yáng.  Elle nous est plus familière : celle du taì jí tú des origines.

Les Chinois l’appelle « poissons yīn et yáng ». Le point noir figure l’œil du poisson blanc, alors que le point blanc figure l’œil du poisson noir. Selon Hú Wèi (1633-1714), auteur de l’ouvrage « Discrimination des diagrammes de mutations »,  ce dessin représente le mouvement d'alternance des qì yīn, en noir, et yáng, en blanc. Inconcevables l’un sans l’autre, chacun recèle aussi le germe de l’autre. Lorsque l’un décline, l’autre prospère.

C’est cette image qui est aujourd’hui la plus connue. Le yīn évoque entre autres, le principe féminin, la lune, l'obscurité, la fraîcheur, la réceptivité … Le yáng, quant à lui, représente entre autres le principe masculin, le soleil, la luminosité, la chaleur, le mouvement …

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/17/Yin_yang.svg/466px-Yin_yang.svg.png

Le taì jí tú de Lái Zhīdé

 

 Le taì jí tú de Lái Zhīdé[1] est une représentation ancienne moins connue. Créée par un néo-confucianiste et pratiquant taoïste de la dynastie Ming, elle est moins complexe que celle envisagée par Zhōu Dūnyí.

Lái Zhīdé1525-1604) est l’auteur d’un important commentaire du Zhōu yì, autre nom du Yì jīng. Nous y retrouvons le cercle bien sûr, mais il y a cette fois un fort axe central. Nous imaginons sans peine les concepts complémentaires de yīn et de yáng ainsi que la dynamique qui anime l’ensemble, grâce à la spirale qui émane du centre et s’élargit vers l’extérieur, comme nous pouvons le voir sur le dessin.

 

 

https://fr.wikipedia.org

 

Cette représentation souligne le rôle central de pivot du principe li[2].

« Cette spirale relie un cercle extérieur large à un cercle intérieur petit. La vision en creux est le lien par une spirale vide d’un vide infini extérieur à un vide limité intérieur. [3]»

 

L’idée fondamentale que l’on retrouve dans ces diverses représentations reste celle d’une interaction, d’un mouvement créateur d’équilibre. Cependant ces représentations ne sont que des dessins et nous donnent une image figée d’un processus tout en dynamique. C’est bien ce mouvement qui les anime et qui est la clé même de la compréhension de ces concepts.

Pour moi, le taì jí tú de Lái Zhīdé est l’image la plus adéquate pour symboliser notre pratique.

Le centre y est nettement matérialisé. Le centre librement s’exprime. Il suggère la dynamique de laquelle va naitre l’équilibre. On imagine aisément le mouvement de rotation, le tourbillon, qui nait de cet axe central fort.

Il figure l’expansion au sein d’un cercle, la rondeur, la solidité de la structure, la notion de « rempli », de spirale énergétique … Il peut figurer en même temps un vortex, qui absorbe, comprime l’énergie. Entre compression et expansion, il figure l’équilibre parfait.

 

 

[1] Lái Zhīdé (来知徳) :1525-1604,  néo-confucianiste et pratiquant taoïste de la dynastie Ming, auteur du Zhōu yì zhù (周易集注) (1598), important commentaire du Zhōu yì dans lequel se trouve son diagramme.

[2] Li, les lois de la nature antérieures au Qi, l'intelligence universelle en tant que cause efficiente, dans le Confucianisme.

 

[3] Extrait de l’article «  Spirale et logo de la Faemc » de Hugues Deriaz , Yi Mag n°5 juin 2017. Commentaire de la représentation du  « Fanghu waishi » de Lu Qianxu (vers 1550).

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 14:42

 

Dans la rosée blanche

 Je m’exerce

 Au paradis

 

 

Kobayashi Issa

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 14:34

 

Voilà un groupe curieux et bien intéressant qui  s’est formé en 2016 à … Oulan-Bator … Et non, ce n’est pas la porte à côté et du coup, il est peu connu chez nous et c’est dommage ! Le groupe se définit comme un groupe de "Hunnu Rock"… et c’est quoi ça ?  Réponse : ce terme est une allusion à l'empire hunnique. Gengis Khan n’est pas loin !

Ce n’est qu’ en 2018 qu'ils se font connaître grâce à  leurs deux premiers clips sur Youtube. En 2019 sort leur premier album. En 2019 aussi,  ils jouent en concert pour la première fois en France et même si on ne comprend absolument rien à ce qu’ils racontent*, on se laisse facilement  prendre par la musique, curieux mélange de rock et de chants traditionnels et en plus les vidéos proposent de superbes images de paysages…

(*Il semble d’ailleurs que les sous titres en anglais des vidéos ne soient pas des plus fiables… mais Xiao Long n’est pas franchement spécialiste de la langue mongole…).

Si vous êtes fan de Schubert ou de Brahms… vous pouvez oublier… quoique : les révélations existent !

Xiao Long a un petit faible pour les bikers de « Wolf Totem »….

 Leur « rock » associe des instruments traditionnels mongols, comme un violon à tête de cheval (morin khuur), une gimbarde (tomor khuur) et une guitare mongole (tovshuur) avec une basse et des tambours. Ils chantent d’une manière gutturale connue sous le nom de « chant de la gorge ».

Si vous voulez faire pareil... attendez d'être bien enruhmé, ça ne devrait pas tarder ;)

 

 

Et si The Hu vous bottent, je vous conseille de vous installer confortablement dans votre yourte et d’aller voir leur site : https://www.thehuofficial.com/

 Ou de réserver votre soirée du 3 février 2020 car ils seront à Paris !

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 16:25

 

À quoi sert de se gratter le dos

quand les genoux vous démangent...

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 16:20

 

Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’en Chine pour voir de belles armes et armures anciennes. Quelques objets prestigieux qui viennent de la cour impériale chinoise sous la dynastie des Qing* sont présents au musée de l’armée à … Paris.

 

PHOTO XIAO LONG

On peut, entre autres, admirer un habit « de guerre » de l’empereur Qianlong (1711-1799). Cette tenue d’apparat était revêtue par l’empereur lors de grandes cérémonies militaires. On n’y retrouve la symbolique habituelle : la couleur jaune, réservée à l’empereur, le motif du Dragon à cinq griffes que seul l’empereur avait le droit d’arborer. Même si cet habit est en soie, il reste militaire : des lamelles de métal sont fixées à l’intérieur.

 

 

On  voit bien dans cette exposition de nombreuses

PHOTO XIAO LONG

armes, haches, hallebardes, sabres, épées… et aussi le mousquet de l’empereur Kangxi: l’empereur Kangxi (1654-1722)  l’utilisa notamment lors d’une fastueuse chasse organisée en présence de sa suite et au cours de laquelle il abattit deux fauves (et voilà !!! encore deux tigres qui finissent mal).

En souvenir de cet exploit, et désireux de rendre hommage à son grand-père, son petit-fils Qianlong baptise cette arme « Esprit du Tigre ».

 

 

wikimedia.org/

*Les Qing (1644-1911) sont des empereurs d’origine mandchoue. Kangxi et Qianlong sont les deux plus grands souverains de cette dynastie. Ces deux monarques agrandissent considérablement l’empire et  nouent  des  contacts bienveillants avec les missionnaires jésuites. Succédant aux Ming peu militarisés, les Qing ont apporté au cœur de la cité interdite les traditions de la steppe.

 

On y trouve également des armes et armures japonaises. Très travaillées, elles sont constituées d’éléments de métal laqué. Ils sont réunis entre eux par des lacets de soie. Ces armures japonaises allient souplesse et rigidité et sont conçues pour résister aux flèches plus qu’aux coups de sabre… mais elles seront perfectionnées par la suite !

 

PHOTO XIAO LONG

On y voit un kabuto (le kabuto est le casque porté par les samouraïs) en forme de queue de poisson des années 1720 au milieu d’autres aux formes parfois curieuses… très créatifs ces Japonais !

PHOTO XIAO LONG

De nombreuses armes dont un éventail, un sabre pour enfants, des tanto (couteau japonais légèrement courbe à un seul tranchant dont la taille de la lame est inférieure à 30 cm…) sont également exposées.

 

PHOTO XIAO LONG

Ainsi donc, pour les amateurs de beaux objets et d’armes de tous poils… une visite au Musée de l’Armée de Paris s’impose !

https://www.musee-

PHOTO XIAO LONG

armee.fr

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 12:51

 

 

Le pharmacien a deux yeux .

Le médecin a un œil.

Le patient est aveugle.

 

 

PHOTO XIAO LONG

(le premier connaît les maladies et leurs remèdes, le second ne connaît que les maladies et le dernier ne connaît ni les maladies ni les médicaments).

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 12:36

Ce ne sont pas les points qui manquent…. Et si vous aviez l’intention de vous les faire tatouer pour mieux les situer, je vous le déconseille…

 

https://f.hatena.ne.jp

 Certains points sont plus intéressants à connaitre que d’autres et le 36 estomac est de ceux là.

« Le point des cent maladies » est un point très intéressant dans le cadre de la préservation de la santé. Ce point est un des 12 points « miraculeux » ou « 12 étoiles célestes » de Ma Dan Yang, un médecin taoïste du 12ème siècle. Le point 36E, dit point « vital », permet de fortifier l’organisme dans son ensemble.

Le point 36E s’appelle 足三里, Zu San Li : point situé à trois (San) distances (Li) sous le genou (Zu). On peut aussi trouver une autre traduction : « point du pied (Zu) régularisant (Li) les troubles des trois (San) parties de l’abdomen ».

Il est le 36ème point du méridien de l’Estomac* et le point Terre de ce méridien Yang. Ce point fait aussi partie des points dits « He »(mer).

 

 

*A noter que le méridien de l’Estomac fait partie du grand méridien Yang Ming très abondant en Qi et en sang. Une stimulation des points de ce méridien tonifie donc le Qi et le sang.

 

Et c’est où 36 Estomac?

 

 

36E se situe sur la face externe de la jambe.  Il se trouve à quatre largeurs de doigts en dessous de la rotule et à une largeur de doigt du tibia sur le côté extérieur de la jambe.

Le point est souvent sensible à la pression (parfois même très douloureux) ! Pour le trouver - soit on s’arrête où ça fait mal J  - -soit on remonte avec le pouce le long de la crête tibiale sur le côté externe. Lorsque celle-ci décrit une courbe et qu’on se trouve dans un creux, c’est là !

Il joue plusieurs rôles :

Il est un des points importants dans la régulation du couple Rate-Pancréas / Estomac. Il est le point le plus important pour stimuler la production de Qi et de sang dans l’estomac et la rate.

 

Masser ce point régulièrement permet de stimuler l’énergie Qi de la Rate et de l’Estomac et augmenter la circulation sanguine. On peut soulager les douleurs abdominales et les désordres gastro-intestinaux (grondements, gonflement, diarrhée), les sensations de froid dans l’estomac…

 

 « Masser ce point permet de faire encore trois lieux de plus ».

Il contrôle le bon fonctionnement des organes de la partie inférieure de notre corps et il soulage les jambes gonflées et les douleurs aux genoux.

Masser stimule et renforce le flux énergétique vers les muscles et aide à restaurer une tension normale des ligaments.

 

Il harmonise l’énergie et régularise les mouvements verticaux du Qi.

On dit aussi que masser ce point peut améliorer la vue …

Et dans la tête ?

La branche divergente du méridien de l’estomac pénètre dans le cœur (qui abrite l’espriten médecine chinoise, Shen), pour cette raison, il est aussi indiqué dans certains troubles psycho-émotionnel.

On dit que  Zu San Li apporte la confiance en soi, réduit la nervosité, l’anxiété, l’irritabilité et le stress. Zu San Li aurait un effet sur l’activité des glandes surrénales et notamment la sécrétion des hormones cortisol* et adrénaline.

 

 *le cortisol aide l’organisme à faire face à la tension et régule la pression artérielle.

 

 Comment masser ?

 

… avec la pulpe des doigts, quelques minutes, 2-3 minutes c’est déjà bien, au moins une fois par semaine et cela pendant plusieurs mois… comme toujours, il n’y a pas d’effet sans régularité…

On peut aussi le « percuter » comme dans la forme Foie 2 de Maitre Zhang Guang De, on peut le chauffer (par moxa)… Il faut adapter la force de la pression, du massage… éviter les douleurs trop fortes, respirer et rester détendu.

 

NB : dans les traitements complets, on associe à ce point d’autres points en fonction des personnes et des effets recherchés.

 

… il est tellement célèbre ce point qu’il passe à la télé !!!

...  Allez !!! À vous de jouer et trouvez zu san li !!!

 

 

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 15:25

 

Elle tombe et tombe

 la feuille du paulownia

aux rayons du soleil.

 

Takahama Kyoshi

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 15:15
PHOTO et CREATION NEKO

 

L'amigurumi (編みぐるみ « peluche tricotée ou crochetée ») est l’art japonais qui consiste à confectionner de petits animaux ou de petites poupées en tricot ou au crochet. Le mot japonais ami, signifie « crocheté » ou « tricoté », et nuigurumi, « peluche ». Et en ce moment, c’est la folie avec ces petites bêtes !!!

L’association Crochet Guild of America fait état de poupées crochetées ou tricotées retrouvées en Chine qui seraient les  exemples les plus anciens de ces travaux tridimensionnels. Il se pourrait que la technique du tricot soit apparue sous l’ère Edo alors que le Japon commerçait avec les Pays-Bas.

 

Les samouraïs auraient aussi contribué au développement de ces arts en confectionnant eux-mêmes certains de leurs accessoires : cordons, étuis, bourses… peut-être même certains de leurs sous-vêtements confectionnés à partir de fil de soie ou de coton.

On imagine, quelques rônins (47 au moins ?) assis au coin du feu et tricotant leurs chaussettes pour l’hiver en chantant des balades… Une maille endroit, une maille envers ou une maille serrée.... (Xiao Long va finir sous la lame d’un katana !!!!)

Plus tard, sous l’ère Meiji, les Japonaises se tournent vers les travaux d’aiguilles à l’occidentale. Et lors de la crise économique qui suivit la seconde guerre mondiale, ces techniques de tricot et de crochet proposaient une alternative sympathique pour pouvoir créer soi-même à moindre frais des jouets pour les enfants.

 

PHOTO et CREATION NEKO

Ce n’est que depuis les années 2000 que les amigurimi sont devenus populaires à l’extérieur du Japon.

Ils peuvent prendre la forme de petits animaux, mais aussi de petits objets comme des sacs, des bonnets, des bijoux… et s’inscrivent dans la grande tradition du kawai… かわいい * (« mignon », « adorable »). Ce concept nous semble parfois trop enfantin pour être pris au sérieux, un côté exagéré et un peu curieux, comme les personnages de manga avec leurs yeux surdimensionnés, leur petit nez …

  • En kanji : 可愛い où « » veut dire « capable de » et « » affection, amour
  •  

Les amigurumi sont typiquement crochetés ou tricotés à partir d’un fil et le plus souvent en spirale. Ils sont également fabriqués avec un crochet de plus petite taille que celle indiquée sur les pelotes de fil, en mailles serrées, de façon à créer un maillage sans trous, et à éviter des fuites de rembourrage (surtout s’ils sont destinés à devenir des jouets ! Même si, ils sont de plus en plus de simples objets décoratifs…).

Et pour vos nuits d’insomnies…. S’il vous vient l’envie de confectionner un Petit Dragon….

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 09:23

Lorsqu'un troupeau de moutons est uni,

 le loup n'ose l'attaquer.

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.