Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 09:21

 

On parle dans la tradition chinoise de trois champs de cinabre (Dantian), qu’on met en relation avec la trinité taoïste Terre, Homme, Ciel.

Le champ de cinabre inférieur, Xià Dāntián 下丹田, se situerait environ trois doigts sous le nombril, au centre du corps, au niveau du point Qihai 气海. Il correspond à la Terre. C'est le Dantian dont nous parlons le plus, c'est vers lui que nous ramenons l'énergie en fin d'exercice.

Le champ de cinabre médian, Zhōng Dāntián中丹田, se situerait dans la poitrine,  au niveau du plexus solaire ou entre les seins, au niveau du point Shanzhong 膻中. Il correspond à l’Homme.

Le champ de cinabre supérieur Shàng Dāntián上丹田se situerait dans le crâne, au niveau du point Yintang 印堂 entre les sourcils. Il correspond au Ciel.

Il est à noter que selon les pratiques de qi gong ou de méditation ou d'acupuncture, ces zones  "fluctuent"... D'ailleurs,les médecins chinois n’étudient pas les champs de cinabre et ne les utilisent pas dans leur pratique.

Certains utilisent même le nombre d’or pour situer les trois Dāntián. Ils situent le champ de cinabre inférieur à 0, 618 de la longueur du corps, le champ de cinabre médian à 0,618 de la longueur du torse, et le champ de cinabre supérieur à 0,618 de la longueur de la tête. Allez, tous à vos mètres de couturière...

 

 

Le cinabre (dan), aussi appelé « sang de dragon », ou « dragon rouge » est un terme provenant de l’alchimie. Il s’agit de sulfure de mercure.  Dans son Histoire Naturelle, Pline l’appelle « Cinabre des Indes ».cinabre.jpg

Au IVème siècle avant notre ère, le taoïsme qui se développe, rassemble les connaissances cosmologiques, initiatiques et magico-techniques des confréries de forgerons. Grâce au cinabre les alchimistes taoïstes peuvent extraire l'or du minerai et en produire de plus importantes quantités que par l'orpaillage qui était jusque là le seul moyen connu de produire ce métal précieux.

 

On cherche par la même occasion à transformer ce cinabre pour obtenir une « pilule d’immortalité » ou un élixir de longue vie.

 

 

 

 

 

Sous les Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J-C.), plusieurs seigneurs se seraient  empoisonnés grâce aux fameuses pilules d’immortalité fournies par leurs alchimistes. On en vient ainsi peu à peu à utiliser le vocabulaire de l’alchimie externe (waidan 外丹, « cinabre externe ») pour qualifier des pratiques alliant travail du corps et de l’esprit (gymnastique taoïste, Qi Gong, méditation...), relevant alors d’une alchimie interne (neidan内丹, en fait « cinabre interne ») sans aucun doute moins "toxique". 3dantian3.jpg

 

Dans l’alchimie interne, ce sont l'esprit, le souffle et l'essence (shen qi jing 氣 精) qui sont utilisés comme matériaux pour accéder à l’immortalité.

Il semble que le terme neidan apparaisse pour la première fois dans les Techniques respiratoires du maître de l’épée mystique (靈劍子服氣訣) de Xu Xun (許遜) sous les Jin orientaux (265-420).

A cette époque, Ge Hong (283-343), un fonctionnaire intéressé par le taoïsme, le confucianisme, la stratégie, les arts militaires et les pratiques taoïstes visant à l’immortalité physique, écrit le Traité ésotérique et exotérique du Maître qui embrasse la Simplicité (Baopuzi neipian et Baopuzi waipian).

Il pense que l'immortalité physique est accessible à tous. Il suffit de comprendre les lois de la nature et de les suivre.

 A la fin de la dynastie Tang (618-907),  l’alchimie interne semble avoir pris le pas sur l’alchimie externe dans la recherche de l’immortalité.

  

Comment ça marche?

 

L’alchimie interne utilise les « trois trésors »  (sanbao 三寶) que sont l’essence (jing ), le souffle (qi ) et l’esprit (shen ) dans sa recherche de l’élixir de longue vie.

Dans le champ de cinabre inférieur, l’essence est raffinée et transformée en souffle. Dans le champ de cinabre médian, le souffle est raffiné et transformé en énergie spirituelle. Dans le champ de cinabre supérieur, l’énergie spirituelle est raffinée et réintégrée à la vacuité, le Tao.

 

Première étape: l’essence s’accumule dans le bas-ventre et remonte vers le sommet de la tête en empruntant le méridien Dumai督脉, Vaisseau Gouverneur (dos). Puis l’essence redescend par le méridien Renmai 任脉,  Vaisseau Conception (devant). Cette circulation transforme l’essence en souffle et dans le ventre se forme le "cinabre", comparé à une goutte de rosée, une "perle" formée de souffles yin et yang.

 

Etape 2: Dans le champ de cinabre médian, la perle de lumière devient un embryon de souffle qu’on entretient afin de le transformer en énergie spirituelle. La révolution de l’essence et du souffle continue naturellement, sans être aidée par des exercices de visualisation et de respiration comme dans la première étape.

 

Etape 3: l'énergie spirituelle naît dans la tête, et peut sortir du corps ou y entrer par la fontanelle, suivant la volonté de l’adepte. Cet "enfant de lumière" est entretenu par des moyens spirituels pour être intégré à la vacuité, le Tao.

 

 

En savoir plus:

 

Le cinabre est utilisé depuis... bien longtemps (il y a 3600 ans déjà on teintaittampon cinabre les poteries chinoises et l'encre grâce au cinabre!). Le cinabre toujours très présent est encore utilisé sous forme de pâte pour signer, entre autres les dessins ou peintures chinoises...

 

On utilisait aussi le cinabre dans la composition de remèdes et... on l'utilise encore en homéopathie (à petite doses?)

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 08:20

Un peu de rêve en ces journées d'automne...

Quelques paysages, comme si vous y étiez... enfin, presque...

  

Le "Sud des Nuages", le Yunnan se trouve au sud est de la Chine. Cette province frontalière du Vietnam et de la Birmanie regroupe près de 22 ethnies différentes, inutile d'essayer d'imaginer combien de langues y sont parlées... Si vous aviez l'intention de discuter météo avec les autochtones, il faut oublier...

  

shangri-la-yunnan-05 leading

 

 

 

Shangri La (Enfin un des multiples endroits qui pourrait porter ce nom mythique...)

 

 

Et le lac du Dragon Noir...

 

 

lac-dragon-noir-yunnanLijiang.jpgLijiang....

 

 

 

 

 

 

 

 

et yunnan114.jpgune de ces magnifiques vallées...

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 11:43

" Le coeur est un étang.

Quand rien ne l'agite, la vase reste au fond."

etang.jpg

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 11:16

Pour ceux qui, sur leur lancée, veulent poursuivre le 18 mouvements épée, voilà les noms des techniques que nous avons - et/ou - allons travailler. Un nom recouvre (malheureusement!) plusieurs mouvements parfois, ce qui ne simplifie pas le repérage (désolée!!!). Mais, en fermant bien les yeux et en se concentrant très fort, voilà de quoi se remémorer cet enchainement:

 

1. Ouverture  -                                      Qi Shi

2. Pointer pieds joints -                       Bin Bu Dian Jian

3. Reculer et frapper renversé -          Ce Bu Fan Ji

4. Pas en avant et piquer à plat -        Jin Bu Ping Ci

5. Tirer à droite -                                  Xian You Ping Dai

6. Tirer à gauche -                                Xian Zuo Ping Dai

7. Piquer vers le haut sur un pied -     Du Li Shang Ci

8. Tourner, pas de l'archer, fendre  -   Zhuan Shen Gong Bu Pi Jian

9. Pas vide, tirer l'épée en arrière (cacher l'épée) - Xu Bu Hui Chou

10. Piquer pieds joints -                        Bin Bu Ping Ci

11. Pas de l'archer, bloquer à droite -   You Gong Bu Lan Jian

12. Pas de l'archer, bloquer à gauche - Zuo Gong Bu Lan Jian

13. Pas en avant, piquer à l'envers -      Jing Bu Fan Ci

14. Avancer, suspendre et fendre -        Shang Bu Gua Pi

15. Pied pointé, Bloquer, ramener l'épée - Ding Bu Hui Chou

16. Tourner couper essuyer -                 Xuan Zhuan Ping Mo

17. Pas de l'archer, avancer, piquer -    Gong Bu Zhi Ci

18. Fermeture -                                       Shou Shi

 

 

Le plus souvent dans ces noms, apparait en premier la position des pieds ou la direction (pieds joints: Bin Bu... Shang Bu: avancer...), suivie du nom de technique d'épée ( Pi : fendre, Fan Ji : frapper renversé, Ci : piquer....). Ainsi, si nous y perdons en poésie avec ces noms là (pas de "balayer le lotus" ou de "grue blanche" qui bat des ailes...), nous y gagnons en précision! 

 

Voilà de quoi étudier, et revoir la déco de votre salon: n'oubliez pas qu'une épée a une... lame!

Un lien vidéo pour se rafraichir la mémoire...

http://www.youtube.com/watch?v=V3FPfnRzw20

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans ARMES
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 16:11

"Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses."

 

rose.jpg

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 15:32

Convié à un banquet, un homme ne trouve à la place qui lui est destinée qu'une seule baguette. Aussitôt que les plats furent posés sur la table, les convives s'empressèrent de se servir avec leurs baguettes, exepté notre homme, qui , les mains dans les manches, attendit quelques instants avant de s'adresser au maître de maison dans ces termes:

"Pourrais-je avoir une cuvette d'eau, s'il vous plait?"

"Pour quoi faire?" s'étonna ce dernier.

"Ma foi, répondit l'homme en levant deux doigts, il faut bien que je me lave les baguettes!"

 banquet.jpg

Dynastie Qing

Maître-des-jeux

Cent histoires drôles de la Chine ancienne - Ed You Feng

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans LES ECRITS
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:09

baguettesVoilà une arme double qu'il faut apprendre à manier: la paire de baguettes.

Elles nous viennent de la Dynastie Shang (XVIème-XIème avant J-C) et leur usage se répand largement au IIIème siècle, toujours avant J-C!

Il existait alors un impôt (eh oui, déjà!!!) sur le fer, si bien que les familles ne possédaient le plus souvent qu'un wok et un couteau. Les autres ustensiles étaient en bambou, bois  ou en porcelaine...

Une légende curieuse raconte qu'un Empereur chinois fit interdire couteaux et fourchettes (?) de peur d'être assassiné et que l'on inventa alors les baguettes afin de ne pas manger avec les doigts...

Une autre histoire attribue à Yu le Grand cette invention:

Cet Empereur mythique, fondateur de la première dynastie chinoise des Xia, était si impatient de manger la viande qui mitonnait dans le pot, qu'il arracha deux branchettes d'un arbre dont il se servit comme d'une pince afin de ne pas se brûler les doigts...

Une autre légende circule encore: il s'agirait de Zou, un roi chinois, qui, craignant pour sa vie, faisait goûter ses plats par sa concubine favorite (en plus!). Le plat étant trop chaud, celle-ci retira deux baguettes qui retenaient  sa chevelure pour manger... (D'où l'expression "cheveu sur la soupe"??) La coutume s'installa dans le pays.baguettes-2.jpg

Plus prosaïquement, il semble que les baguettes aient été préconisées par Confucius, considérant couteaux et fourchettes comme des symboles de violence (des armes blanches!), alors que les baguettes ne reflètent que gentillesse et bienveillance, la nourriture arrivant déjà découpée sur la table...

A vous de choisir votre version... Il y en a certainement d'autres tout aussi surprenantes!

Mode d'emploi:

Les baguettes chinoises sont longues, à bout cylindrique: à ne pas confondre avec les baguettes japonaises plus courtes, à bouts pointus. Le mode d'emploi est rarement livré avec ...

 

Bien utiliser les baguettes demande une certaine pratique. Il existe plusieurs techniques, dont la plus simple consiste à :

1. Placer les deux baguettes dans le creux formé par le pouce et l'index de la main droite ou de la main gauche pour les gauchers.

2. Fermer la main sans forcer de manière que les baguettes soient soutenues dans le haut par le pouce. Majeur, annulaire et auriculaire viennent automatiquement se placer autour des baguettes. L'auriculaire doit soutenir la baguette se trouvant vers le corps. Cette baguette est également soutenue par la partie inférieure du pouce, qui exerce une légère pression. La deuxième baguette repose légèrement sur le majeur. Elle est en plus maintenue par l'index et l'extrémité du pouce. Seule la baguette du haut est mobile. En recourbant légèrement l'index, le majeur et le pouce, il est maintenant possible de saisir des petites bouchées comme vous le feriez avec une pince.

 

baguette.jpgCode dans la pratique périlleuse des baguettes:

 

Certaines règles sont connues déjà des utilisateurs de couverts classiques:

Il ne faut pas utiliser ses baguettes pour pousser les plats, ne pas les agiter en tous sens en discutant, ni les pointer vers qu'elqu'un, ne pas farfouiller dans le plat pour trier les morceaux, ne pas prendre un plat dans la main qui tient les baguettes, ne pas lécher ostensiblement ses baguettes... On évitera aussi de tambouriner sur la table avec (comportement des mendiants qui prient pour de la nourriture), de les faire tomber (porte malheur...). On espèrera tomber sur des baguettes de longueur égale, sans quoi on risque fort de rater son avion, son train, son bateau... et on ne  plante pas ses baguettes dans le riz! (cela ressemble trop aux bâtons d'encens que l'on plante dans le sable des brûle-parfums)

Si les baguettes sont croisées, l'affaire se complique: ce peut être pour signifier que l'on a fini et que l'on attend l'addition, certains y voient le malheur, d'autres une invitation romantique... Dans le doute...

On ne pose pas ses baguettes sur le bol (sinon, on signifie que le repas n'était pas terrible...), mais à côté. Bien, on va s'arrêter là, sinon, vous serez tellement occupé à penser à ce qui se fait ou ne se fait pas avec des baguettes que vous n'aurez plus d'appétit...

 

Des chiffres:

De nos jours, 30% de la population mondiale mange avec des baguettes, 30% avec des couverts et 40% avec les doigts (Merci Mac Do!)... J'aimerais beaucoup savoir comment on a pu compter tout ça... Avec un boulier peut-être?

 

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 14:22

" Celui qui s'est brulé en prenant du bouillon trop chaud

 souffle même sur le ragoût froid."

 

soupe-de-boeuf-.jpg

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 13:39

La grue s'est posée en douceur et il faut à présent "brosser le genou" (lou xi ao bu). Le mouvement n'est pas très compliqué, bien moins que la grue, d'autant plus que si vous avez appris le 8 mouvements, cette technique est déjà connue.

On commence par brosser son genou droit, dégageant largement la poussière de la main droite et poussant face à soi de la main gauche.

Il suffit de vérifier:

*que le corps reste vertical (penser au fil!),

*que le genou ne dépasse pas les orteils en finition d'un beau gong bu (avec poids plus en avant et non pas un gong bu "d'occasion" avec poids trop au milieu... pour le cas où il faudrait partir plus vite que prévu!) 

*que les épaules soient détendues, les coudes relâchés...

Rien que de très classique tout compte fait!

Puis on reproduit cette technique de l'autre côté.

lou-xi-ao-bu.jpg

 

D'un point de vue moins "ménager" (dépoussiérer ses genoux...) et plus efficace, on peut imaginer que la main qui brosse bloque et dévie une attaque de poing ou de pied, ce qui donne un peu de contenu au mouvement de balayage latéral. L'autre main peut pousser ou frapper, pousser l'épaule du partenaire (si l'attaque est croisée) ou frapper au plexus, ce qui peut aider à conserver la main à un niveau correct et logique (on ne s'attaque jamais à plus petit que soi! C'est une question d'éthique! Ni d'ailleurs à plus grand... C'est une question de prudence!)

Genoux propres... prochaine mission: jin bu ban lan chui!

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans 16 MOUVEMENTS
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:42

master4-Yang-Zhen-Duo.jpgLe style Yang, que nous pratiquons est représenté à l'heure actuelle par deux éminents membres de cette illustre famille: Yang Zhen Duo et son petit fils Yang Jun.

Né en 1926, Zhen Duo (杨振铎), 4ème génération de la famille Yang, commence l'apprentissage de l'art du Tai Ji Quan dès l'âge de 6ans avec son père, Yang Chen Fu, et son frère ainé Yang Zhen Ming.

Depuis le début des années 60, ce petit fils de Yang Lu Chan, vit à Taiyuan dans la province du Shanxi et y enseigne. Il fonde dans les années 80 l'Association du Tai Ji Quan Yang de la province du Shanxi et voyage à travers le monde proposant des séminaires et des stages afin de mieux promouvoir cette discipline en dehors de la Chine. Poursuivant sa mission, il fonde en 1998 l'Association Internationale de Tai Ji Quan de style Yang. Depuis quelques années déjà, il est assisté par son petit fils Yang Jun qui, formé par son grand-père depuis l'âge de 5ans,  représente la famille Yang et ce style dans le monde entier.

Ainsi, depuis les débuts, depuis Yang Lu Chan, la famille Yang n'a cessé de travailler à la recherche, à l'évolution, au développement du Tai Ji Quan. C'est sans doute à cause de ce dynamisme que le style Yang est aussi connu et développé.

 

Pour avoir une idée plus précise (enfin, encore un peu floue...) de l'origine de ce style, voilà un superbe arbre généalogique, accrochez vous aux branches, chaussez vos lunettes, suivez les visages... et ne vous perdez pas... 

( l'arbre est plus lisible sur le site de la famille Yang: http://www.yangfamilytaichi.com/yang/tree/ )

 

familytree-0.jpg

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI QUAN
commenter cet article

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.