Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 15:04

image : http://www.pulitzer.org

 

On oublie un peu les livres de Pearl Sydenstricker, mieux connue sous le nom de Pearl Buck (1892-1973)…

Le hasard a remis entre les pattes du Petit Dragon « La terre chinoise », et il a relu cette œuvre avec plaisir !

 

Une destinée peu ordinaire :

Née en Virginie en 1892 cette femme de lettres américaine a eu une vie hors norme : ses parents missionnaires presbytériens partent en Chine alors qu’elle n’a que trois mois, elle apprendra le mandarin avant de connaitre l’anglais ! Sài Zhēn Zhù sera son nom chinois . Sài Surpasser, rivaliser/ Zhēn rare, précieux/ Zhù perle-Pearl), une perle rare qui ne ménagera pas ses efforts pour apporter de l’aide à ceux qui l’entourent…

 

Loin de l’agitation de la capitale et en contact permanent avec la population, elle ne voyait que peu son père, qui œuvrait inlassablement, par monts et par vaux, mais sans grand succès, à convertir les paysans chinois (qui devaient être bien plus occupés à survivre…) pendant que son épouse tentait d’aider les femmes chinoises dans un petit dispensaire.

En 1900 au moment de la Révolte des Boxers, Pearl et sa mère fuient pour Shanghai, retrouvent le père voyageur et retournent aux États-Unis... pour un temps.

Elle fera ses études en Virginie mais retournera en Chine où elle enseignera l’anglais à l’université de Nanjing, puis, en 1917, elle épousera Mr.Buck, un agronome.

Elle va vivre avec lui trois années dans une des plus pauvres bourgades du Nord de la Chine, la vie dans cette province agricole et son don d’observation donneront la matière nécessaire à l’écriture de ses romans sur la vie des paysans chinois. 

 

 

 

 

Image: http://jones-aucunachatrequis.blogspot.fr

Ils finissent par s’établir à Nanjing et après de nombreuses péripéties (nationalistes, communistes et seigneurs locaux s’affrontant), ils iront, en 1927, passer une année au Japon avant de revenir.

En 1934, Pearl rentre aux États-Unis (et « déposera » avec ses bagages, son mari…

Son œuvre :

Son premier roman inspiré par la Chine parait en 1930 et poussée par « Vent d’Est, Vent d’Ouest », puis « La terre chinoise », elle vogue vers le succès.

Elle est la première femme à obtenir le Prix Pulitzer en 1932 quand même !!!! .

En 1938, le Prix Nobel couronne l’ensemble de son œuvre.  

Pearl ne fait pas qu’écrire, elle milite pour les droits civiques et les droits des femmes, elle fondera l’Association Est-Ouest pour les échanges culturels et la compréhension de l’Asie et de l’Occident. Choquée par le fait que les institutions chargées de l’adoption considèrent les enfants mixtes et asiatiques  non adoptables, elle fonde en 1949 le Welcome House, la première institution internationale, interraciale pour l’adoption.

Sa célébrité et ses activités feront couler beaucoup d’encre et de salive à une époque où une femme n’est au mieux qu’à la maison…

 

En Chine, où la popularité de l'auteur ne s'est jamais démentie, elle est considérée, sans ironie, comme un vrai auteur chinois. Ses livres dressent un portrait authentique de la Chine et de ses habitants. Ses œuvres, écrites dans un style simple et concis, nous plongent dans la Chine de cette époque dure et mouvementée.

 

 

Une grande saga :

Pour en revenir à notre livre « La terre chinoise » : l’intrigue se déroule dans la Chine des années 1920, deux récits complémentaires vont suivre: « Les fils de Wang Lung » (1932) et « La famille dispersée » (1935).

Cette grande saga familiale conte l’histoire de l’ascension sociale d’un paysan chinois et de sa femme (ex esclave).  On est bien loin des ors, des rouges et des soieries des riches demeures ou palais…

C’est une sorte de documentaire sur divers aspects de la vie chinoise, sortie de l’humble et dure condition paysanne, la famille Wang, au fil des générations finira part livrer un" seigneur de la guerre ", Wang le Tigre. Existence rude et bien différente de celle que mènent, dans leurs cours remplies d'enfants, Wang le Propriétaire et Wang le Marchand ses frères… Puis viendra le temps de Yuan qui découvrira les idées nouvelles. Ce  jeune homme cherchera sa voie, un peu perdu dans un pays en pleine métamorphose, refusant le monde de ses ancêtres et ne pouvant encore accepter le monde de la Chine moderne.

 

La production littéraire de Pearl Buck colossale : une trentaine de romans (certains de ses romans ont été écrits sous le pseudonyme de John Sedges), des recueils de nouvelles, des récits biographiques et autobiographiques, des livres pour enfants et plus encore… des pièces de théâtre, des essais, des recueils de poèmes et même un livre de cuisine !

Pearl Buck, son empathie et sa générosité sont  toujours présentes puisque une fondation existe et porte son nom :

http://www.pearlsbuck.org/

Repost 0
Published by Xiao Long - dans LIVRE & FILM
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 15:17

S’éventer avec un éventail

ne vaudra jamais le vent qui souffle spontanément.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 15:02

Voici les noms des mouvements l’enchainement 

« Tài Jí Yǎng Shēng Zhàng » (太极养生杖)

 

NB : La traduction proposée repose sur une recherche perso de Xiao Long, il peut donc y avoir des différences avec les traductions proposées par ailleurs. Petit Dragon est parti des caractères chinois et a essayé de rester au plus près des images suggérées à l’origine.  Nous voilà donc partis… au bord de l’eau…

Le titre tout d’abord :

On connait cet enchainement sous le nom de « LE TAI JI DE LA CANNE ». Xiao Long n’apprécie pas trop cette appellation, car le terme de canne est un peu curieux….On peut –positivement- avoir l’image de la canne élégante à la Arsène Lupin… ou plus négativement celle de la canne à la Agecanonix…  Le bâton est une bonne alternative ou le grand bâton en opposition au petit (Bang)… Ce qui donnerait quelque chose comme « le grand bâton Tai Ji pour nourrir la vie ». »

 Le caractère  Zhàng  désigne une canne ou un bâton.

养生 Yǎng Shēng signifie « se maintenir en bonne santé, prendre soin de sa santé, nourrir en soi le principe vital ». Ce qui est le but de notre pratique.

 

 

Les mouvements :

En français :

1. Préparation

2. Le batelier godille

3. L’esquif glisse doucement

4. Le vent agite les feuilles de lotus

5. Le batelier pose sur son dos la corde de halage

6. L’aiguille magique apaise les flots

7. Le dragon d’or enroule sa queue

8. Explorer la mer pour trouver des trésors

9. Le Qi retourne au Dan Tian

10. Fermeture

En pinyin :

 

1. yù

 

bèi

 

 shì

2. shāo gōng   yáo lǔ

3.  qīng  zhōu huǎn xíng

4. fēng bǎi hé yè

5. chuán fū bēi qiàn

6. shén zhēn dìng hǎi

7. jīn lóng jiǎo wěi

8. tàn hǎi xún bǎo

9. qì guī dān tián

10. shōu shì

En chinois :

1. 预备

2. 艄公

3. 轻舟缓

4. 风摆荷

5. 船夫背

6. 神针定海

7. 金龙绞尾

8. 探海寻宝

9. 气归丹田

10. 收势

 

L’outil :

Le bâton est le plus ancien outil utilisé par l’homme. Il n’y a rien de plus élémentaire qu’une bonne vieille branche, pour marcher, pour se défendre…

Dans la culture traditionnelle chinoise on utilise aussi le bâton comme instrument pour augmenter l’équilibre entre le Yin et le Yang.

Un bâton, mais pas n’importe lequel…

Le bâton destiné à la pratique de cet enchainement mesure entre 1 m et 1,30 m selon la taille du pratiquant et son diamètre va de 2,3 à 2,8 cm pour bien s’adapter à la taille de la main…

La canne peut être en bois poli ou en cire blanche, gravée de motifs ou pas.
On le « partage »  en 3 parties égales, certains sont d’ailleurs présentés en trois parties qui se vissent les unes aux autres et qui le rende tout discret… à glisser dans son sac à main ( ?)- plus discret qu’une poêle !

Ce  Zhàng est différent du Bàng , ce que nous appelons « petit bâton » et que l’on utilise dans les séries créées par Maitre Zhang Guan De.  Ce n’est pas non plus un Gùn, terme que nous utilisons pour désigner le bâton en Tai Ji …Gun qui peut aussi avoir une longueur variable selon les styles et les écoles….

 

Ci dessous une video pour ceux qui s'entrainent dans leur salon...

Repost 0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 14:39

 

On sait combien le jade est précieux et symbolique pour les Chinois, mais …. Peut-on imaginer un linceul de jade ?

Difficilement et pourtant, cela existe bel et bien…

Le roi de Chu (Han occidentaux) est bien protégé par sa carapace de plaques de jade. Ce linceul hors norme conservé au Musée de Xuzhou en Chine, a été exposé au musée Guimet en 2015 dans le cadre de l’exposition « Splendeurs des Han, essor de l’empire Céleste »*.

En 1995, dans la tombe royale de Shizishan, un défunt déposé dans un cercueil de laque a été découvert recouvert de ce curieux linceul de jade composé de quelques 4248 plaquettes reliées entre elles par des fils d’or. Des rubans de soie rouges ourlaient les bordures de chaque élément de cette armure de luxe… Les orifices du défunt étaient obturés par des sortes de bouchons de jade aussi. Ce linceul mesure 1m76 sur 68 cm.

On attribue au jade de nombreuses propriétés, cette pierre dure et résistante devait protéger le corps et favoriser l’immortalité de l’âme (Hun et Po).

Parfois le jade posé dans la bouche avait une forme de cigale (tombe du roi de Jibei), la cigale est symbole de résurrection, puisque sa larve enfouie dans la terre revient- transformée- à la vie et sort de terre...

 

 

 

 

 

 

Bien sûr ce « traitement » était réservé à la famille impériale (au fait… poids total des fils d’or : 1,576kg). Les autres dignitaires selon leur importance, étaient « cousus » de fils d’argent, de cuivre ou de soie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette tradition est ancienne et remonterait au néolithique.

*L’époque des Han est riche d’objets qui illustrent le faste de cette dynastie qui régna sur la Chine de 206 av. J.-C. à 9 après J.-C. C’est la période où l'institution impériale se stabilise en s’appuyant sur une administration hiérarchisée, une économie agricole et une diplomatie favorisant les alliances lointaines et les échanges (Route de la soie).

 

Images :theswedishparrot.com

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 12:53
Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 12:22

 

C’est à Nanchang, en Chine, qu’un touriste épris de peluche a décidé de rendre une visite rapprochée à un joli panda… qui dormait !... et on le sait à présent : « On ne réveille pas le panda qui dort. »

Ce jeune homme est entré dans l'enclos de l'animal sans doute pour épater la galerie. (L’histoire ne dit pas si la galerie a été réellement épatée ou plutôt un peu paniquée), mais Meiling ce panda de douze ans a décidé de jouer un peu et s’est emparé du pied de ce drôle de bonhomme qui a eu bien du mal à se libérer :

Le panda est adepte du wrestling sans doute ou du Tui Shou? Ou bien, il a un penchant pour les curieux…

Tout s'est bien terminé et nous pouvons supposer que ce jeune homme a compris qu'un panda n'est pas un jouet... Mais que lui, si!

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CHINE INSOLITE
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 11:55

La venue en France d’une délégation chinoise de l’association chinoise pour la santé était aussi l’occasion d’échanger les approches de cette discipline au cours d’une conférence.

Quatre intervenants experts se sont exprimés :

Maitre Shi Ai Qiao dont nous avons parlé dans un précédent article a présenté les études menées en Chine sur le sujet afin de donner quelques éléments scientifiques. Il est directeur de l’institut des arts martiaux de l’école des sports de Wuhan, a publié une vingtaines d’ouvrages…

Messieurs Shia Ai Qiao et Jian Liu Jun Photo XIAO LONG

Messieurs Shia Ai Qiao et Jian Liu Jun Photo XIAO LONG

Le Dr Le Mestre qui développe avec succès en pays de Bray le Qi Gong en milieu hospitalier a montré combien cette pratique est adaptable à tous et combien elle est positive tant sur le plan physique que sur le plan psychique pour ceux qui doivent séjourner longuement en milieu hospitalier. Petit Dragon espère que les réussites du Dr Le Mestre ouvriront au Qi Gong les portes d’autres établissements !

Le Dr Jian Liu Jun , professeur à l’université MTC de Guangzhou, fondateur de l’Institut Quimétao de Paris nous a expliqué avec précision et non sans humour le rôle central –si on peut dire- de la colonne vertébrale. Ce « pilier de la maison » que l’on malmène trop souvent dans notre quotidien est aussi le chemin que prend l’énergie pour circuler, là se trouve Ming Men (Porte de Vie)…

Photo XIAO LONG

Photo XIAO LONG

Mme Ke Wen des temps du Corps à Paris intervenait en dernier, nous offrant une petite séance de méditation –en fauteuil- et nous rappelant les fondements philosophiques de notre pratique.

Xiao Long n’a pas l’intention de vous faire un exposé circonstancié de tout ce qui y a été dit (… non, non, non… il fallait y aller… et toc !)

Mais, tout de même magnanime, le petit Dragon a retenu quelques idées qu’il voudrait vous faire partager.

Maitre Shi Ai Qiao a insisté sur le fait que la majorité des gens ne font pas assez d’exercice physique et que l’on subit de plus en plus de pressions de toutes parts. Mais cela n’est pas une nouveauté.

Le souci c’est qu’au lieu de remettre en question notre façon de vivre, nous avons tendance à attendre d’être malade pour nous prendre en main. Les médications sont souvent excessives et blessent notre Qi (car n’oublions pas qu’il y a aussi des toxines dans les médicaments et que les maladies iatrogènes/ médicamenteuses existent… il n’y a donc pas que le bon vin qu’il faut consommer avec modération…)

Lorsque nous faisons de l’exercice, nous recherchons à évacuer le stress en voulant nous dépenser, aller plus loin, plus haut, transpirer un bon coup… pour que tout sorte ( ?). Mais il y a là aussi des limites : si l’on se dépense, il faut aussi récupérer suffisamment. Et … il n’est pas nécessaire de s’agiter pour entretenir ses muscles, ses os… ses neurones…

Il faut conserver, nourrir notre Qi et même si l’on est généreux, ne pas le « disperser », l’épuiser à force d’excès.

Bien sûr, le Qi Gong est bien placé pour jouer ce rôle de préservation. Il s’inspire de la nature, aide l’homme à se rapprocher de la nature et de lui-même donc. Plus de 1 800 000 pratiquants dans plus de 40 pays ont compris l’intérêt du Qi Gong. On régule le corps, la respiration, le cœur.

QI GONG : CONFERENCE A NEOMA (ROUEN) octobre 2016

De nombreuses études scientifiques sont menées en Chine depuis de nombreuses années déjà …

On sait que ces mouvements doux entretiennent la masse musculaire, la densité osseuse, la flexibilité de la colonne vertébrale, la souplesse des tendons ils permettent d’éliminer les graisses (non ! on ne touche pas à cet éclair au chocolat !!), régulent l’équilibre hormonal, sans parler de l’impact du Qi Gong sur le mental, la mémoire, les réflexes, l’équilibre…

Cela ne peut que nous encourager à poursuivre notre pratique !

 

Allez, hop !!! Au boulot !!!

Je plaisante… (ou pas ?)

 

M.Herman Wang remercie les intervenants Photo XIAO LONG

M.Herman Wang remercie les intervenants Photo XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 15:52

 

 

Il est bon de revenir sur des choses anciennes,

Et d’en apprendre de nouvelles.

Confucius

 

 

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 15:36

Xiao Long s’est fait très discret ces derniers temps, et pourtant… non !...  il n’était pas parti en vacances, il ne faisait pas dorer ses petites écailles de dragon... les griffes en éventail…

Il était en mission(s)…

(Sous couverture ?... même pas !!! Xiao Long a abandonné sa couette très (trop) tôt le matin, les dits Jeux étant précédés de stages avec la délégation chinoise.)

Donc, Xiao Long au rapport !

Délégation Tai Ji Quan accompagnée par Me Yuan Hong Hai Photo XIAO LONG

Délégation Tai Ji Quan accompagnée par Me Yuan Hong Hai Photo XIAO LONG

Opération « Stages » :

Le choix était cornélien pour notre Petit Dragon car cette année stage de Tai Ji Quan et stage de Qi Gong étaient organisés au même moment. Finalement, Xiao Long en a pris un peu de chaque côté…

Et côté Qi Gong, Petit Dragon a eu la chance de rencontrer Maitre Shi Ai Qiao (mieux connu de certains sous le nom du « Monsieur en jaune de la vidéo »). Et Xiao Long a beaucoup appris encore sur les travaux agricoles de nos « Paysans »… et si vous êtes bien sages, je vous raconterais…

Délégation Qi Gong  Photo XIAO LONG

Délégation Qi Gong Photo XIAO LONG

Opération « Découverte des Jeux européens de Qi Gong »

 

Au terme de ces journées bien remplies, s’ouvraient les 2èmes jeux européens de Qi Gong santé. Une petite équipe de six personnes représentait l’association et s’en est fort bien tirée… Le butin : Une nouvelle coupe, toute dorée qui ira orner l’étagère du vestiaire.

(Merci au passage non seulement aux membres de l’équipe, mais aussi à nos « supporters » !)

L’ambiance était très sympathique, comme souvent cela permet de retrouver des connaissances sinon éparpillées en France, et de s’en faire de nouvelles. Cette fois, on pouvait même s’amuser à dépoussiérer son anglais, son allemand, voire son italien, son finlandais ou son islandais … et j’en passe…

 

Le ton de la manifestation était donné par le directeur de la « Heath Qi Gong Federation » anglaise, M. Herman Wang, qui tout en faisant partie des officiels, mais n’a pas hésité à participer en personne, lui aussi, en équipe et en individuel. On est bien dans le domaine du « pour tous » et non dans celui du « pour quelques élus » !

Maitre SHI Ai Qiao   Photo XIAO LONG

Maitre SHI Ai Qiao Photo XIAO LONG

Et voilà, tout est à présent… passé ( !?).

Pour se retrouver à nouveau, il faudra attendre deux années et … aller en Grande-Bretagne !

 

 Encore plus sur le site : http://www.taijiqigongevreux.com/fengyulong/images/vie-du-club/

photo XIAO LONG

photo XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans VIE du CLUB
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 12:41

 

Un chat ne sentira jamais

le chien mouillé,

même après un bain.

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.