Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 17:14

http://www.alquimiainterna.com

Voilà une autre position, bien connue et qui semble simple au premier abord: Ma Bu.



Dans la "posture du cavalier" ou "pas du cheval" (Ma Bu), écarter les pieds un peu plus que la largeur des hanches,  les pieds sont parallèles, le dos reste droit, la tête poussant le ciel.

On pourrait penser que le nom " posture du cavalier" soit uniquement inspiré des western de John Wayne... mais pour certains l'idée est qu'une jambe représente les antérieurs de la monture et que l'autre jambe représente les postérieurs. C'est une posture "forte", un bon ancrage au sol, un bon centrage et en même temps un étirement correct. Cependant, en ce qui concerne notre pratique, cette posture est peu utilisée dans les enchainements dans notre école Yang Guiding mains nues. On la trouve un peu plus à l'épée ou à l'éventail.

C'est une bonne posture d'entrainement par contre: Elle est idéale pour renforcer les jambes.  Dans les enchainements, elle est le plus souvent une position de passage.

La difficulté est de respecter la verticalité, ne pas se pencher vers l'avant (il n'y a rien à chercher par terre...). Il ne faut pas chercher à descendre au delà de ce que votre force et votre flexibilité vous permettent.

Si nos jambes ne sont pas assez solides pour descendre, nous compenserons automatiquement en baissant le nez, et ce n'est pas le but! On a alors l'impression de descendre bas, mais en réalité, on ne fait que perdre son axe!
Il faut éviter de rentrer les genoux ou  de les "ouvrir" trop ( ne pas poser les pieds pointes vers l'extérieur): cela peut paraitre plus confortable et de nouveau semble permettre de descendre, mais en réalité, les genoux sont alors très sollicités: ils ne sont plus alignés sur l'axe du pied et... ils sauront vous le dire!

Le poids du corps est bien réparti sur les deux pieds: 50% -50%.

PHOTO XIAO LONG

Énergétiquement parlant, cette position favorise le travail sur les méridiens des membres inférieurs (Rein, Rate ...), on la trouve donc dans certaines postures de qi gong, comme par exemple tirer à l'arc dans les 8 pièces de brocart.

les techniques  fondées sur cette posture sont aussi souvent utilisées pour harmoniser Eau et Feu.

Actions

   Cette posture nourrit le yin, tonifie les reins, harmonise l’estomac, renforce la rate, fait circuler le foie et  vésicule biliaire. Elle agit aussi , du fait de la flexion, sur les points yuan situés aux alentours des chevilles, points en liaison avec yuan qi (énergie originelle) stockée dans les reins et enfin, elle a une action certaine sur les points jing (extrémités des orteils) et le point yong quan (R1) sous la plante des pieds).

http://www.corps-esprit.net/

Donc, si vous avez petit moment en soirée, posez vous en cavalier et vous n'y perdrez pas!

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 14:35

 

Un chien qui mange des raviolis

ne les ouvre pas.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 14:16

Surtout soyez vigilant si vous avez l’intention de nettoyer votre garage ! on ne jette pas n’importe quoi… Un homme a  trouvé une théière chinoise dans son garage et elle est estimée à plus de 100.000 euros. Donc avant de brader ou mettre à la poubelle les vieilleries de Tante Caroline, ouvrez l’œil !

L’heureux homme a mis la main sur une vraie antiquité puisqu’il s’agit d’une théière impériale (vous m’en direz tant !) chinoise, datée du XVIIIe siècle ! L’histoire ne dit pas si l’Empereur lui même s’en servait … ou si la brave théière n’était que l’une des nombreuses pièces utilisées au Palais… mais, bon… ne soyons pas trop exigeants...

 

https://fr.sputniknews.com/

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 13:59

Pour découvrir ou redécouvrir quelques bases utiles, voilà notre première   position: Gong Bu

                                   

C'est sans doute la première position, position de l'archer ou pas de l'arc ou encore Gong Bu, que l'on étudie et celle que l'on retrouve le plus dans nos enchainements. 
Il faut dans cette position garder le dos bien vertical et le sommet de la tête doit "pousser le 
ciel" tout en conservant notre ancrage solide au sol.
Les "racines" doivent être profondes: pour ce faire , il faudra respecter l'écartement des hanches ( ne pas avoir les deux pieds sur la même ligne), lâcher les genoux afin de descendre le centre de gravité et penser à bien "verrouiller" le pied arrière.

Le talon du pied arrière glisse en fin de mouvement afin de laisser le bassin se replacer sur l'axe de déplacement. Ainsi, les genoux sont bien positionnés et le poids du corps est idéalement réparti (70% à l'avant enfin... à peu près!)
Quelle que soit la posture, le premier souci est la stabilité.... et le confort!
Si la position est correcte , il n'y a aucune contrainte, et en théorie, on pourrait rester ainsi... longtemps (là dessus, les avis sont partagés...).

 Ce pas de l'arc (Gong) est fondamental dans l'enchainement, le pied arrière, bien ancré, puise dans le sol l'énergie nécessaire à l'aboutissement des techniques exécutées par le haut du corps. Sans cette force qui vient du bas, il n'y a pas d'efficacité.

 Ce pas de l'arc est aussi très symbolique et n'est pas sans rappeler le caractère Rén où la "jambe" arrière soutien l'avant du caractère, une sorte d'arc boutant.

                                     

Ce pas de l'arc accompagne les première techniques que l'on apprend: Séparer la crinière du cheval sauvage ou bien brosser le genou ou encore  saisir la queue de l'oiseau  (en alternant poids du corps à l'avant et à l'arrière , ce qui nous fait bien sentir l'alternance Yi Yang en statique).

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 17:21

 

L'habitude est d'abord comme un fil d'araignée .

Et une fois prise, elle est plus solide qu'une corde.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 16:56

 

 Cette année, la rentrée sera un peu particulière et il n’est pas possible ni raisonnable de faire « comme si de rien n’était ». Ce pendant, il ne faut pas non plus se décourager ou penser que le monde s’écroule parce que nous devons changer nos petites habitudes.

 

 Les êtres humains aiment les habitudes, il y a un côté rassurant à faire les mêmes choses, aux mêmes endroits, aux mêmes moments. Le temps est structuré par nos activités  et lorsque nous devons changer de rythme, nous trouvons cela bien inconfortable, comme si tout était remis en question. Et bien, voilà le challenge : sortir de notre zone de confort où tout est sous contrôle, sortir un peu du « plan plan » , être plus discipliné et attentif que d’habitude et accepter de nouvelles règles du jeu… surtout que la partie risque de durer un peu !

 Il n’est pas mauvais de modifier nos façons de faire, c’est juste un peu déphasant. Et tout dépend aussi de notre attitude face aux changements. Nous pouvons grogner et râler dans notre barbe (enfin, en ce moment, c’est plutôt dans nos masques…), refuser de faire ce qui est préconisé (le Français est un peu cabochard quand même, on le sait bien…) et donc être profondément insatisfait ou bien accepter les choses telles quelles sont et faire au mieux avec (comme ce couple de teinturiers taïwanais voir article) et vivre plus sereinement en restant positif.

 Il n’est pas mauvais parfois de s’arrêter un peu au bord de la route et se demander si nous allons bien dans la bonne direction,  si notre (sur) activité est bien raisonnable, si nous ne passons pas parfois à côté de l’essentiel…

Petit Dragon va donc rentrer dans cet état d’esprit, en s’adaptant aux réalités de ce monde et en gardant à l’esprit que cette expérience  apportera aussi quelques bonnes choses.

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 16:52

 

Au début de l'épidémie de Covid-19, Taïwan a rapidement pris des mesures très strictes et est parvenu  d’ailleurs à contrôler la propagation du virus. Cette réaction rapide a permis à une population de 24 millions d'âmes, de ne recenser que 458 cas et 7 décès, notons le.

 

 Beaucoup de personnes n’ont pas bien vécu le confinement. Mais d’autres en ont profité et ont conservé le sens de l’humour ! Chang Wan-ji et Hsu Sho-er sont deux octogénaires (respectivement 83 et 84 ans) tout de même… qui possèdent un pressing en centre ville. Ils ont eu l’idée d’utiliser les vêtements et accessoires oublié chez eux par leur propriétaire pour faire quelques photos. Et ce ne sont pas les vêtements qui manquent car ces oublis s’accumulent depuis des décennies !

 

C’est apparemment leur petit fils Reef  (31ans) qui a trouvé cette occupation pour ses grands-parents qui s’ennuyaient. Au lieu de regarder la télé , de rester « enfermés » ou de dormir pour faire passer le temps, il leur propose une activité : il met en scène ses grands-parents qui endossent différentes tenues et posent pour leur petit fils !

Du coup, ils entrent en contact avec de nombreux « admirateurs » et récemment aussi avec d’anciens clients qui reconnaissent leurs vêtements et viennent les récupérer… et régler leurs notes !

Une très bonne opération finalement, et pour tout le monde… Et ils ont un look  d’enfer !

Pour en voir plus :

@wantshowasyoung

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 15:37

Voilà juillet, c'est l'été...

donc les vacances... 

et ...

le moment pour Petit Dragon de reposer ses petites pattes et de reprendre des forces pour la rentrée!

 

 Donc, petite pause sur la rédaction d'articles. Mais, n'oubliez pas qu'il y a beaucoup de choses encore à lire ou relire sur le blog pour les jours de pluie!

et n'oubliez pas:

 

 "Un jour de loisir est un jour d'immortalité"

 

Donc pas d'état d'âme...

https://www.icone-gif.com/

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 15:22
https://www.amazon.fr/

 

Nous les connaissons sous le nom de "boules chinoises", mais aussi de  «保定健身球» Baodìng Jianshen Qiu (mais c’est bien sûr !) ou encore de balles d’harmonie ... ou de santé ... ou même de qi gong… Elles sont souvent présentées dans un beau coffret et sont décorées.

Gadget ou tradition qui perdure ?

 Les boules chinoises  sont des objets traditionnels chinois qui aident, selon la médecine chinoise, à se détendre et à faire circuler les énergies dans le corps. Les boules chinoises sont fabriquées depuis plusieurs siècles …

Sous les Song déjà, il existait des boules en pierre pleine. Elles servaient semble-t-il de récompense. C’est à partir des Ming (entre 1368 et 1644) que ces boules se sont répandues et ont été produites en fer. Il en existe aussi en bois !

Bao Ding (保定  Bǎodìng) est  le nom de la ville où ces boules sont fabriquées (Hebei). La production de ces boules à Bao Ding ne s’est interrompue qu’en 1937, lorsque les Japonais s’emparent de la ville.

En 1955, la production reprend pour s’interrompre à nouveau en 1966 lors de la révolution culturelle. En 1981, enfin, la ville peut reprendre son activité. On vante dès lors les mérites de ces boules et l’on insiste sur leurs nombreuses propriétés bienfaisantes pour le corps et l’esprit.

Les boules en pierres sont des sphères pleines en onyx, marbre ou jade. Silencieuses, elles sont lourdes et froides et permettent ainsi de calmer plus efficacement les énergies yang dit-on. La manipulation des boules chinoises en pierre est rendue plus facile grâce à leur surface lisse.

Les plus connues sont les boules chinoises en métal, conçues en fer plaqué argent, elles  sont creuses. À l’intérieur, on trouve des lamelles sonores qui déclenchent un son très doux lorsqu’on les utilise. Les boules chinoises en bois ne sont pas aussi répandues. Néanmoins, certains amateurs les préfèrent et s’y tiennent.

 

Comment ça marche ?

C’est très simple : on prend deux boules dans la paume d’une main et on essaye de les faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre au creux de la paume. Ce sont les doigts qui travaillent et font avancer la boule point. Après les avoir tournées quelques minutes dans un sens, il faut faire tourner les boules dans l’autre sens. Rien de compliqué !

Enfin, ce n’est pas compliqué de le dire ! Cela peut devenir plus compliqué de le faire… nos doigts ne sont pas toujours aussi souples qu’on pourrait l’imaginer, et surtout notre dextérité n’est pas la même s’il s’agit de la main droite de la main gauche.

Ces exercices sont donc très intéressants pour développer l’agilité de nos mains. Ensuite, utiliser les boules chinoises vous permet d’améliorer votre circulation sanguine. La pratique détend les muscles et les tendons, évite les engourdissements de la main et prévient les risques d’arthrose ou de rhumatismes. C’est également un travail de coordination très amusant (bon, peut-être pas pour tout le monde... On s’amuse comme on peut !)

Le mieux est de choisir un environnement calme et de prendre son temps. Ces exercices peuvent être très relaxants… Il faut savoir cultiver la patience ! Il ne s’agit pas en effet de contracter les doigts, ou de se crisper, ou de se mettre à jurer parce que ces satanées boules ne veulent pas tourner ! On reste cooooooool !

Du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise…

Le Qi, l’énergie, circule dans tout le corps grâce aux méridiens. Cette énergie nourrit nos organes. Si cette circulation se fait correctement, alors, pour les Chinois, nous sommes en bonne santé. Pour prévenir les maladies, il est essentiel que le Qi circule librement, sans blocage.

 

 

 

Les mains, ainsi que les pieds d’ailleurs, sont des zones importantes pour la circulation énergétique car on n’y trouve un ensemble de points réflexes qui correspondent à nos organes. Donc s’exercer avec des boules chinoises permet un vrai massage énergétique puisque les boules vont appuyer sur certains points clés.

Si les énergies circulent librement, votre mental et vos émotions seront aussi harmonisées. Les exercices avec les boules chinoises sont aussi une forme de lâcher prise (on a dit « lâcher prise », mais pas lâcher la boule !).

 

https://medecinechine.com

 

Une vidéo pour commencer en douceur…

 Une autre vidéo : Bon ! Ok ! C’est de la pub pour Greg…

 Mais ça vaut le coup d’œil !

 Désolée, y’a pas de sous-titres…. Mais on comprend tout quand même !

Donc ...  à partir de la rentrée, on fera nos taolu avec une paire de boules chinoises dans chaque main !!! Vous avez l’été pour vous initier…

A savoir :

En 1985, la première compétition de boules chinoises s’est déroulée à Bao Ding ! Donc … même dans ce domaine, on peut être « compétitif » !!!

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 13:56

 

"Le tigre aussi a besoin de sommeil."

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.