Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 18:41

Le plus difficile est derrière nous à présent, le 6ème mouvement de cet enchainement sera pour vous de vraies vacances !

Comme l’indique le titre « Gong Shen Xia Bai »,  on se penche pour saluer.

En inspirant les mains montent le bang devant le corps en massant le Ren Mai jusqu’au point 14. Puis les mains tournent. On monte encore plus haut le bang en le poussant vers le Ciel, donc on l’a au-dessus de la tête. Le regard suit le bang.

 

On plie aux hanches pour descendre, les genoux restent tendus, le bang se pose sur les coups de pieds (points 41 E Jie Xi). On expire.

On inspire à nouveau, le corps se relève, le bang suit les jambes et s’arrête sur les « monts de la grue » (31 Hors méridiens). On maintient la perle du bang entre pouce et index, on appuie. Le regard est devant.

On expire, le corps se relève totalement, les jambes se tendent. Le bang suit le mouvement.

Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian
Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian
Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang JianMe Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian

Me Zhang Guan De et son neveu Me Zhang Jian

Dans ce mouvement l’esprit se concentre sur Ming Men (4VG).

 

Pour se pencher, chacun adapte bien sûr sa descente…il est important de garder les talons au sol et de conserver les genoux tendus, donc… si nécessaire, il faut descendre moins bas ! Et surtout bien plier aux hanches et non arrondir le dos.

 

Si on a tendance à faire de l’hypertension, on pensera à toujours bien garder le regard vers l’avant, tête relevée donc. On ne fixera pas le sol.

 

Le but de cette manœuvre est de renforcer le Rein, réguler la Vessie, harmoniser l’estomac et tonifier la rate.

Plier les genoux stimule le Foie, vivifie le sang en dispersant les stases sanguines.

Voilà donc un de ces mouvements simples qui peut rapporter gros !

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 17:48

Le litchi est un fruit que l’on rencontre le plus souvent dans les desserts des restaurants chinois, parfois perdu, trop rare,  en isolé au fond d’une coupelle, parfois accompagné d’autres fruits exotiques...  Mais d’où vient-il ? (d’une boite me direz-vous !)

Il est en fait ( !)  produit par un arbre tropical originaire de Chine. Seul représentant de cette espèce, sa culture remonterait à plus de 2000 ans. Les registres royaux de l'empereur Han Wu Di mentionnent qu’il avait ordonné de planter des litchis dans l'enceinte du palais, plantations qui échouèrent en raison du climat trop rigoureux du nord de la Chine.

 

CULTURE : SAVEURS DE LA CHINE : LE LITCHI
CULTURE : SAVEURS DE LA CHINE : LE LITCHI

 

 

On trouve sinon une référence au litchi sous les Tang, au VIe siècle, où il était, dit-on,  le fruit préféré de la favorite de l'empereur Xuan Zong. Mais, ce fruit ne poussait que dans le sud de la Chine, et donc, des messagers impériaux devaient se relayer pour rapporter ces fruits afin que la demoiselle puisse les déguster.

La première description connue du litchi par un occidental est faite par un missionnaire jésuite polonais au XVIIème siècle. Depuis ce fruit est cultivé largement en Asie, à la Réunion, à Madagascar…

 

Bien sûr, il existe des légendes chinoises sur le litchi…

Légende 1 (pas très gaie… mais bon…):

La  famille Chen était très pauvre. Ce malheureux fermier vivait avec sa femme et son fils de 6 ans nommé Gumei.

Un jour, l'enfant jouait seul dans le jardin. Il s’amuse alors à suivre le vol d’un papillon jusque dans un verger. De beaux arbres proposaient de beaux fruits et, tenté, il s’empara de deux gros litchi bien mûrs.

Le propriétaire (à croire qu’il passait son temps à surveiller ses arbres !) le voit faire et le bat à mort.

Ses parents désespérés, décidèrent d'incinérer son corps avec les litchis qui avaient causé sa perte. Quelques jours après que les cendres aient été enterrées, un arbre magnifique se mit à pousser donnant de superbes litchis, comme on n'en avait jamais vu jusque-là.

Cette nouvelle espèce de litchi fut nommée Gumei en mémoire de l'enfant du fermier Chen.

 

Légende 2 (on peut ranger les kleenex !) :

 

Une autre légende raconte que, non loin de Canton, une jeune fille appelée He Xiang Gu rentrait chez elle en  traversant un jardin de litchis. Lasse, elle s'installe sous un arbre et se repose en rêvassant tranquillement, oubliant tout le reste.

Soudain, elle se rend compte qu’elle est très en retard et court pour rentrer chez elle. Dans la précipitation, un fil vert de sa robe s’accroche sur la branche d'un arbre : c'est pourquoi aujourd'hui les litchis possèdent tous une entaille verte sur leurs coques… (un peu capillotracté …)

CULTURE : SAVEURS DE LA CHINE : LE LITCHI

Revenons-en à nos …litchis : c’est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre une hauteur de 15 à 20 m. La partie consommée de ce fruit est la pulpe, on abandonne la grosse graine centrale, sans intérêt !

Le nom vient du chinois « lìzhī ». Notez bien que le litchi –frais- non sorti d’une boite de conserve- possède une « peau », une coque, qu’il faut retirer avant de le consommer… Sa chair, parfumée et juteuse est très riche en vitamines C (et non L comme « litchi ») et en potassium.

Ce petit fruit occupe une grande place dans la cuisine asiatique : on en fait des beignets*, des clafoutis, on les mélange au riz ou aux légumes en fin de cuisson. Pour les amateurs, on peut en faire aussi de petites bouchées faciles à grignoter en les fourrant avec des petites crevettes ou du crabe…

* Recette des beignets pour 3 ou 4 personnes :

30 grammes de beurre, 20 grammes de poudre d’amandes, 400 grammes de litchis,125 grammes de sucre en poudre, 4 cuillères à soupe de farine, 12 cl de crème liquide, 2 œufs,1 gousse de vanille, graines de sésame.

 

Après les avoir décortiqués, puis dénoyautés, égouttez les litchis, puis dans un récipient, battre la pulpe de vanille, le beurre fondu et le sucre jusqu’à obtenir une mousse. On sépare le blanc des jaunes d’œufs, puis battez les blancs en neige.

Ajoutez au mélange obtenu précédemment avec le beurre la farine, la crème, les jaunes d’œufs et la poudre d’amande, puis incorporez-y les blancs en neige.

Faites chauffer l’huile dans une friteuse électrique ou dans une poêle à hauts bords. Plongez les litchis dans la pâte et faites-les ensuite dorer dans l’huile.

Dès qu’ils sont bien dorés, retirez vos beignets de l’huile et parsemez-les de graines de sésame et le dessert est prêt !

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 11:40

"Quand on arrache un navet,

il reste un trou."

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 11:30

Le Livre :

Voilà un bien bel ouvrage… Les textes et les illustrations sont de Christian Gaudin qui s’en donne à cœur joie en revisitant les fondamentaux du Dao De Jing!

On y trouve de très beaux dessins inspirés des peintures asiatiques ainsi que quelques assertions de Miao, le vieux chat, à méditer… Car c’est lui, matou infiniment sage, qui transmit la Voie à Lao Zi !

Tous ceux qui partagent la vie de chats les retrouveront sans surprise d’une grande sagesse et d’une incroyable « zénitude » (vous savez, cette qualité qui nous fait trop souvent défaut !).

Ces enseignements ainsi que les dessins ne sont pas sans humour, ce qui ne gâche rien et a cha(t)rmé Xiao Long. Ces propos ouvrent agréablement l’esprit, nous font parfois sourire et souvent hocher du chef, tant la vérité qui s’en dégage nous touche.

« Un panier plein de poissons et de croquettes ne peut être gardé ».

 

L’auteur :

Christian Gaudin, ancien éditeur aux Humanoides associés –entre autres-, est auteur-scénariste et dessinateur de bande dessinée. Depuis plus de quinze ans, il dessine des chats zen, adeptes des pratiques de bien-être, de Yoga ou de Tai Chi…

 

Et aussi :

Si vous souhaitez aborder votre année 2014 dans la plus grande sérénité, n’hésitez pas à acquérir un « Chagenda »… Chaque saison y est présentée avec une phrase zen, et chaque semaine est introduite par une grande illustration, beaucoup de poésie et… un proverbe inventé qui ne vous laissera pas insensible...

Pour vous mettre en appétit :

« La nuit de la sainte Choupette, rajoute des croquettes » ou bien « Passé la sainte Gribouille, petit chaton fait l’andouille »…

 

Aucun doute Xiao Long va malheureusement devoir réduire les portions de croquinettes pour Dragon  et se mettre au régime « ch »ec pour pouvoir acquérir les ouvrages de Christian Gaudin qui lui manquent…

 Pas grave, car «  Dragon au régime ne sera pas cacochyme » et « Dragon à jeun est un bon frangin » ! (Stooooooop ! Désolée…)

 

Pour en savoir et en voir plus sur « Le Tao des Chats » aux éditions du Relié:

http://www.editions-du-relie.com/Le-tao-des-chats.html

 

 

L'auteur et quelques uns de ses chatons...
L'auteur et quelques uns de ses chatons...
L'auteur et quelques uns de ses chatons...
L'auteur et quelques uns de ses chatons...

L'auteur et quelques uns de ses chatons...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans LIVRE & FILM
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 13:43

"De bonnes chaussures font oublier les pieds"

 

http://french.visitbeijing.com.cn/

Partager cet article
Repost0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 18:47
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING

Né à Taïwan en 1938, Ju Ming est reconnu comme un des grands artistes asiatiques contemporains. L’image du Tai Ji Quan qu’il présente est assez spéciale, loin du « tout est cercle », on est plutôt dans le « tout est pli »…

Certaines de ses œuvres ressemblent à de grands pliages, ces origamis géants sont surprenants de dynamisme et on ne peut douter de leur « enracinement » ! D’autres sculptures sont plutôt « bloc », bref, une interprétation très particulière qui vaut le détour…

Il expose dans de nombreux musées prestigieux dans de nombreux pays : Japon, Hong Kong, Singapour, en France (en 1991 puis en 1998)…

Il a participé à la création du musée Juming à Taïwan. Ce Musée renferme des choses curieuses, comme ce bateau immense en filigrane, ces passants cachés sous des parapluies ou ce portrait en pied d’Albert Einstein…

CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
CULTURE : LE TAI JI DE JU MING
Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:51

Cet auteur est une mine d’aphorismes et de paraboles. Xiao Long vous propose un de ses textes qui sans doute vous fera sourire tout autant que réfléchir…

 

Une poutre peut briser un mur,

Mais ne peut réparer un trou ;

Chaque chose a sa spécificité.

 

 

De fameux courriers peuvent parcourir mille li en un jour,

Mais ne peuvent attraper le rat

Ainsi que le fait le chat ;

Chaque chose a sa capacité.

 

  

Un hibou peut attraper une puce la nuit,

Ou voir un seul cheveu,

Mais le jour, il ne peut voir même une colline ;

Chaque chose possède ses propres aptitudes.

 

Il est dit :

Que celui qui décide du vrai

Sans considérer le faux,

Qui parle d’ordre sans voir son corollaire,

Le désordre,

Ne comprend rien aux grands principes de l’Univers

Ni aux réalités qui mènent les êtres

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans LES ECRITS
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 15:37

"Il faut imiter la source qui ne se tarit pas

et non l'averse qui inonde la montage"

Photo Xiao Long

Photo Xiao Long

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 15:29

Ayons une pensée émue pour ces lycéens qui voient s’approcher la date de l’examen du Baccalauréat !

On sait combien le Bac est évènement important, l’enjeu est de taille et parfois certains seraient tentés d’utiliser des subterfuges pour arriver à réussir cet examen. Finie la belle époque où l’on pouvait cacher ses antisèches dans sa poche, les enrouler dans son stylo, les dissimuler dans un revers de manche… Nous sommes passés à l’ère de la haute technologie et du rafinement suprême… et des règles avec écran intégré.  

Plus de 600 000 appareils électroniques ont été saisis l’an passé.

 

 

Le  Gaokao est précieux,  les places sont chères dans les grandes universités de Beijing ou de Shanghai, d’autant plus que les non-Pékinois ou non Shangaïens doivent totaliser plus de points pour entrer dans ces établissements. En fait, cette épreuve ressemble plus à un concours qu’à un examen, le but est d’avoir la meilleure note possible afin de bien se classer et espérer intégrer une université que l’on a demandé.On estime que seulement 10% d’une classe d’âge rentreront à l’université.

 

La pression est forte en Chine sur ces jeunes lycéens, la réussite est une affaire sérieuse, les 3 années de préparation au Gaokao sont intenses : 13 heures par jour, 7 jours sur 7, et on peut supposer qu’à part les insomniaques, peu d’entre eux ont de vrais loisirs. On comprend que certains soient prêts à tout…

 

Et pour éviter toute possibilité de fraude les contrôles prennent des proportions un peu… particulières :

 

La province de Jilin au nord est du pays a pris les choses en mains. Non seulement des caméras sont placéees un peu partout, mais les candidats passent aussi au détecteur de métaux – et donc -  le port du soutien gorge à armatures et attaches métalliques est prohibé. Le pantalon doit être à taille élastique, les chaussures sans œillets de métal. On ne sait pas encore si nous allons adopter aussi cette mesure drastique !

Dans tous les cas, ce sera donc à l’aise et totalement libérés que les lycéens et lycéennes pourront composer…

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CHINE INSOLITE
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 13:43

"S'il n'y avait pas de montagnes,

les plaines n'apparaitraient pas."

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.