Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 16:26

 

"Ne dites rien des affaires dont vous avez entendu parlé,

ignorez tout des affaires sur lesquelles on vous interroge,

ne vous mêlez pas des affaires qui ne vous regardent pas,

rentrez chez vous sitôt qu’il n’y a pas d’affaires."

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 16:23
http://www.blogdexiaolong.com/

http://www.blogdexiaolong.com/

 On vous serine en Tai Ji Quan « Tenez votre ballon, reprenez votre ballon, soyez rond,circulaire... ». Mais c’est difficile, il est complètement virtuel ce ballon, alors il se rebelle, il s’écrase en ballon de rugby, se riquiquise en balle de tennis, se dilue en pneu dégonflé sans volume…comment le maitriser?

Alors, peut-être serez-vous content d’apprendre que le ballon … existe… Il n'est pas si virtuel que ça... Il existe des exercices qui se font avec une balle!

 

Et d’où nous viens cette balle de Taiji?

 

Autrefois cette pratique s'appelait le « Qi Gong yin-yang de la balle de taiji ». D’après Yang Fukui (dit Yang Lu Chan), l'utilisation de la balle comme outil pour le Tai Ji Quan viendrait du style Chen, puis se serait diffusé dans les styles Yang et Wu.  

Un « chant de la balle » est attribué à Chen Chan Xing (1771-1853), qui était le professeur de Yang Lu Chan.  La balle aurait été très à la mode dans les années 20 à 40 (il y a toujours des modes!), puis la balle est tombée ;) un peu aux oubliettes…

De nos jours, et déjà depuis de nombreuses années, c’est Yang Jwing-Ming –qui réside aux États-Unis qui a remis l’exercice de la balle –en bois- au goût du jour. Ces balles osnt belles et agréables et pèsent leur poids! C'est un bon moyen de prendre conscience de ce qu'est réellement une balle et de la façon dont on peut la manipuler, la faire rouler!

De nombreuses combinaisons sont possibles, par exemple :

 

En échauffement :

La balle de Taiji est un outil pédagogique qui gagne à être connu, notamment pour le travail en spirale du tronc, et la souplesse des articulations des hanches. C’est donc un bon échauffement.
Le travail est ludique, peut se faire seul, ou à deux. Il existe des exercices spécifiques et même de petites formes.

La masse de la balle renforce l'intensité de l'exercice qui du même coup devient plus ou moins exigeant. On peut donc, selon sa forme, et ses envies choisir une balle plus ou moins lourde et faire travailler ses petits muscles.

En Tai Ji Quan, on ne cherche pas non plus à devenir Rambo -ou bien?, donc des balles de 1 à 4 kg sont bien suffisantes  pour développer une force souple et dynamique, ou travailler la vitesse et le délié, sans risques pour les articulations. Pensez à elles, elles vous le revaudront bien, c’est sûr ! On trouve des balles en plastique et des balles en bois –plus chères bien sûr- mais bien belles !!!

Certains pratiquants les « parfument »  avec des huiles essentielles… C’est aussi donc un "Méga antimites" si vous les mettez dans votre penderie… s’il y a de la place !

 

fightingarts.com

 

La balle peut aussi servir à présenter les exercices de Tui Shou.

On fait des cercles verticaux en tenant à deux la balle. Ce travail doit être précédé d'un travail en solo car le mouvement implique tout le corps, il faut apprendre d’abord à manier « l’outil » seul, pour ensuite savoir synchroniser avec un partenaire. Une souplesse élastique de la colonne vertébrale est recherchée, n’oubliez pas cependant de ménager vos cervicales et lorsque le mouvement se propage aux bras, il ne remontera pas vers le cou!.

NB: vous n'êtes pas obligés de descendre dans vos jambes aussi bas que sur la photo!

Une fois que les partenaires sont à l'aise, on peut commencer le travail d'attaque et de neutralisation.

On est vraiment dans l’état d’esprit Tui Shou : L’important est d'écouter pour ne pas s'opposer, mais juste dévier, absorber, transformer…

Le geste est continu, on écoute, on suit... On y trouve la circularité et une approche solo et/ou duo qui permet de prendre conscience des trajectoires des poussées, de comprendre que neutraliser et contre-attaquer forment une unité. On peut s’entrainer sur place ou à pas mobiles… Bref, infinies possibilités !

 

 

 

Pour le travail en solo cette vidéo montre combien cette recherche de la circularité  est simplifiée lorsqu'on bénéficie de la sensation -réelle- de volume!

Le travail avec la balle est aussi une façon d’approcher ce qu’est le Dan Tian.

Sentir son centre et sentir que les mouvements viennent de ce centre...C’est une bonne base pour acquérir fluidité, souplesse et élasticité. Savoir garder son axe et travailler la taille.

 

"Tenez la balle et imaginez qu'il y a un axe 
Cet axe fait face au Dan Tian et est le centre de toutes les directions."
 
(Extrait du Chant de la balle attribué à Chen Chan Xing.

 

https://www.chinatown-shop.com/

 

 

 

 

Il existe de nombreuses formes, comme par exemple « La forme de balle de Yang Lu Chan » qui conviendra bien aux personnes pratiquant les styles Yang qui ont l’habitude d’être en appui arrière permanent.

Mais bon, comme toujours, il faut apprendre avec un professeur qui saura vous mettre en garde contre les « mauvaises postures » !


 

Allez, au travail, vous serez bientôt un enfant de la balle…

 Excuse me, it is a video but … en anglais…

mais . avec les sous titres!!!

Partager cet article
Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 15:28

 

L'oiseau choisit l'arbre

sur lequel il veut se reposer,

mais l'arbre ne peut choisir l'oiseau.

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 15:06

 

Il n’est pas facile de maintenir une distance entre les enfants à l’école ! Et, on le voit sur les reportages, les enseignants, les premiers ont du mal à faire comprendre ce que c’est qu’un mètre, surtout avec les plus petits qui ne gèrent pas encore bien la notion d’ espace… Alors les idées venues d’ailleurs pourraient en inspirer quelques-uns ( ? à condition que les psys et pédopsys n’y voient pas quelque brimade ou  « fulgurantfuturtraumatisme »…)

En Chine, depuis la mi-mars,  les écoles rouvrent doucement. Dans la province de Zhejiang, une idée surprenante a pris corps : pour  retourner en classe, les enfants portent…  de curieux  chapeaux ! Baptisés « chapeaux distanciation sociale », ces œuvres d’art,  bricolés maison et largement décorés par leurs propriétaires, sont équipés d’une tige d’un mètre en papier, carton ou plastique. Voilà donc le moyen de prendre conscience de ce qu’est la distance sociale recommandée ! On peut voir avec quelle imagination ces petits élèves ont orné leurs chapeaux… un peu aidés par leurs parents ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il semble que l’idée, digne d’un premier avril (mais nous sommes déjà en mai…), soit en lien avec l’histoire de ce grand pays : ces magnifiques chapeaux seraient inspirés des couvre-chefs de la dynastie Song (960-1279), conçus pour empêcher les hauts fonctionnaires de chuchoter lors des assemblées judiciaires, voire de tramer quelques complots ?Au-delà de ces somptueux couvre-chefs, les jeunes élèves doivent porter un masque tout au long de la journée, ils ne semblent pas être particulièrement traumatisés par la chose !

 

 

 

Photos sreenshots de vidéos youtube

 

 

Ils travaillent seuls à une table et pour aider les plus jeunes  (quoique… les plus vieux en ont peut-être besoin aussi ?) des empreintes de pas sont collées au sol afin que les écoliers ne se rapprochent pas trop les uns des autres dans les files d’attente. Il est difficile effectivement de savoir à quelle distance de l’autre on se trouve, un mètre, c’est très peu… il semblerait trop peu d’ailleurs…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Corée de son côté la joue plus technique : les enfants ont des badges électroniques, qui se mettent à sonner et clignoter dès que deux élèves sont un peu trop près l’un de l’autre (à proposer pour les promeneurs et adeptes de l’apéro sur les bords de Seine ?, ça ferait une super-guirlande !).

La ville de Yangjiang, province du Guangdong, offre deux masques par jour à chaque élève, et allonge les plages horaires des repas et des cours de manière à éviter que trop d’élèves ne se côtoient. Chaque enfant a dû déclarer son état de santé avant la reprise des cours, et fournir l’historique de ses contacts avec des personnes contaminées, ainsi que ses déplacements dans des zones à risque ou à l’étranger.

 

 

À Taïwan, dans certains établissements, les élèves portent des visières de protection en plastique, en plus de leur masque, un peu d’air de mai 68 ?... côté CRS…

Au nord de l’ïle, dans une école de Xinbei, on mesure la température des enseignants et des élèves trois fois par jour, et des produits désinfectants sont distribués à chaque élève. Interviewée par le journal local, une élève qui ne manque pas d’humour, révèle que plus personne ne somnole en classe : il est impossible de piquer du nez avec les visières.

Et… vous pouvez aussi vous y mettre, la preuve Stéphanie, une jeune youtubeuse a décidé de se faire un chapeau…  passer les portes n’est pas gagné ! et on est sûr d’attirer les regards et … les sourires (des yeux, à cause des masques !)

 

sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=LEOrLJsBqfk

 

 Bon, maintenant, si vous préférez la solution crinoline… (prévoir le canapé ad hoc...) ça le fait aussi !!! Sauf pour les messieurs…

 

Xiao Long a aussi une solution de secours pour « hombre » ! ... et il vaut mieux avoir le sombrero que le melon... c'est bien connu!

 

https://www.google.com/

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 15:59

 

 

Le vermisseau qui admire le paon

finit dans son bec.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 15:48

 

Le  1er juin va faire date : Beijing a décidé de pénaliser une série de comportements jugés "non civilisés" afin d'améliorer l'hygiène générale dans les lieux publics en pleine pandémie.

Nous pourrions nous aussi nous pencher sur la question d’ailleurs, surtout lorsqu’on connait par exemple le sous équipement de la majorité des écoles en lavabos, savon(s), essuie-main-quand il y en a-,  toilettes et j’en passe… Car, nous qui sommes si prompts à critiquer les autres pays sur leur hygiène, sommes-nous plus propres ? No comment !)

 

https://img.aws.la-croix.com

La Chine, qui enregistre officiellement sur son sol  fin avril plus de 82.000 personnes contaminées au Covid-19 et 4.632 décès, a été le premier pays touché par la maladie. Les chiffres sont ce qu’ils sont, et ce, dans tous les pays… d’autant plus que tout le monde ne « compte » pas la même chose…

Au travail comme à l'école, la Chine dépiste à tout-va (car… ils ont des tests -eux-).

Chaque jour, des dizaines de milliers de personnes passent un test de dépistage dans le pays où le Covid-19 a fait son apparition à la fin de l'an dernier (ce n’est pas hier…).

La cellule de crise du gouvernement, présidée par le Premier ministre Li Keqiang, a appelé la semaine dernière à des efforts redoublés pour tester la population, car les cas importés sont nombreux. Les laboratoires pharmaceutiques multiplient dans tout le pays les lignes de production de tests à l'acide nucléique, dont l’efficacité certes est mise en cause par certains – ceux qui ne les produisent pas ? Il est pourtant important de  pouvoir repérer  les cas asymptomatiques, les personnes qui peuvent transmettre le virus, sans même savoir qu'ils sont eux-mêmes infectés.

 

https://img.aws.la-croix.com

 

Dans la province du Zhejiang , une méga-école privée a lancé un méga-dépistage :  pas moins de 20.000 élèves et enseignants ont été testés depuis le 13 avril. Séparés par un intervalle d'un mètre cinquante, les élèves se voient administrer le test dans la cour de récréation. Il est interdit aux élèves de rentrer en classe tant que le test n'est pas négatif. Chez le géant de l'internet Sina, toute  une pièce du siège à Beijing  est réservée  au dépistage. Les employés peuvent s'y rendre en cas de doute. Ailleurs dans la capitale, un service «drive» permet de passer le test sans même sortir de sa voiture (car… ils en ont, eux ! Oups, déjà dit…). A Guangdong (Canton), plus de 30.000 chauffeurs de taxi y sont passés en début de semaine, ainsi que 208.000 élèves et enseignants.

Mais revenons à nos moutons (qui n’ont pas besoin de masque – que nous n’avons pas non plus d’ailleurs… Mais dans la patrie du système D, on n’a qu’à s’en fabriquer un tout seul…).

Désormais, éternuer ou tousser sans se couvrir le nez ou la bouche et ne pas porter de masque en public en cas de maladie font  partie d'une nouvelle liste d'infractions dans la capitale chinoise  et donc, amende à la clé (on pourrait faire pareil ? et se cotiser ensuite, grâce aux sous récupérer pour se payer des … tests ?).

La nouvelle réglementation impose également d'installer des marquages pour la distanciation sociale dans les lieux publics.

Les dernières règles encouragent par ailleurs la police à signaler les infractions graves, qui peuvent affecter le "crédit social" d'une personne. Les comportements « non civilisés » sont par exemple : cracher en public, jeter n'importe où des détritus, promener des chiens sans laisse et fumer dans les lieux où cela est interdit.

Les citoyens sont priés aussi de faire attention à leur tenue et de "s'habiller proprement": le « bikini de Beijing » est donc malvenu… Quand la chaleur  de l'été arrive, de nombreux hommes exposent leurs ventres (quelle qu’en soit l’apparence… et apparemment le ventre rebondi a plus la côte que les tablettes de chocolat !!! En réalité, elles sont à l’intérieur !).

https://www.sadanduseless.com

Ces messieurs flânent l’abdomen découvert, il s’agirait d’une habitude  prise pour faire « respirer » le corps… pour montrer que l’on est bien nourri aussi … Donc, désormais, on redescend son tee-shirt si on ne veut pas être pénalisé.

https://www.sadanduseless.com

 

 

 

 

 

 

 

La Chine a mis en place ces dernières années un  système de "crédit social" : il accorde des points aux "bons" citoyens qui respectent les règles et autrui et empêche les indélicats de prendre le train, l'avion, ou d'effectuer une réservation d'hôtel. Le métro à Beijing a ainsi annoncé en mai dernier qu'il avait commencé à enlever des points aux voyageurs qui mangent à l'intérieur des rames.

Bon, nous sommes d’accord, tout n’est pas plus vert ailleurs… mais, on pourrait au moins y prendre ce qui est bien. Petit Dragon trépigne (c’est la saison, un fond de colère, printemps, Foie…)  quand il voit que certaines personnes, certains pays, ont de bonnes idées et sont efficaces, mais que toutes ces choses se perdent parce que chacun pédale dans son coin et  que les méandres administratifs étouffent les initiatives potentielles.

 

 

Faites attention à vous, protégez-vous et protégez aussi les autres. Rien n’est vraiment important dans nos activités quotidiennes habituelles. Il n’y a qu’une chose qui soit essentielle : la vie !

https://www.icone-gif.com/

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 17:12

 

 

A quoi bon jouer du luth

 en présence d'un âne?

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 17:04

 

Il y a plusieurs façons de faire face aux crises…. Improviser au coup par coup, attendre que ça se passe, ou bien réfléchir et prendre des mesures efficaces !

Dans de nombreux pays, l’école est arrêtée pour cause d’épidémie et on sait qu’une reprise risque fort d’entrainer une deuxième vague d’épidémie (les adultes sont nombreux à intervenir dans une école, enseignants, personnels d’entretien, aides…), et de nombreux parents ont recours aux … grands-parents pour garder ou venir chercher les enfants si besoin…). Difficile de ne pas propager les germes et virus divers.

 

Taiwan a eu une idée pour protéger ses élèves et leurs familles…

Chaque enfant désinfecte ses chaussures et ses mains dès l’entrée dans l’école et un garde prend leur température avant de les laisser entrer. En classe, les élèves sont bien séparés les uns des autres grâce à une barrière jaune qui cloisonne l’espace autour de chaque enfant, comme on le voit par exemple à l'école élémentaire de Dajia à Taipei, capitale du pays.

 

 

 

Les enfants portent tous un masque en cours et mangent à leur table derrière la protection qui leur permet d’ôter leur masque en toute sécurité.

C’est le directeur de l’école Li Chung-hui qui a eu cette idée peu onéreuse : pour cette protection en plastique il faut compter 1,50 euros! Un simple coup d'éponge avec un désinfectant suffit pour les nettoyer lorsque les élèves sont partis.

Taiwan n’a fait état que de 50 cas avérés et 6 décès. Mais l’ile est

en état d’alerte depuis le début pour éviter une expansion de la contamination et a réagi rapidement avec des mesures drastiques . Le port du masque est généralisé (mais –comme ailleurs en Asie- n’est pas nouveau !) et on en fabrique sur place, ainsi que des tests d’ailleurs. Les personnes suspectées d'être malades et  celles revenant de l'étranger restent 2 semaines confinées. L'accès aux tests est très facile, ce qui permet d'écarter rapidement les individus atteints pour éviter la propagation.

 

 

Depuis le 1er avril, tous les passagers des trains et des bus interurbains doivent s'équiper de masques, le  contrôle de température est systématique dans les gares, aéroports et ports du pays. Les personnes avec plus de 38° C de température ne peuvent plus se déplacer…

Ces photos viennent du reportage proposé par SABC news  que l’on trouve sur youtube

https://www.youtube.com/watch?v=UctrZMeVn_A

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 16:59

 

 

 

"Qui fait des pieds de nez avec sa langue

 s'assouplit l'esprit".

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 16:17

 

Un restaurant 100% robotique … ça existe !

Des robots qui prennent les commandes, on connaît déjà, le Japon et la Chine nous ont déjà fait quelques surprises dans ce domaine. Mais dans ce restaurant de Guangzhou, il n’y a pas d’employé du tout ! Le « Foodom » utilise 46 types de robots différents et ils sont partout ! Les serveurs sont des robots (ils doivent avoir un petit air guindé quand même…), mais pas que !

 

 

 Les robots font les cocktails (eh oui ! et ils ne les boivent pas…), servent les bières (ils lisent les étiquettes ?ou regardent, émus, les canettes de métal qui leur rappellent un petit frère ?), confectionnent les burgers (de toute façon pas pire que faits de la main de l’homme !), les salades (pas dur ! y’a qu’à mélanger un peu tout…), les desserts (ils portent des gants et des charlottes en papier ?)…. Et vous l’amènent à votre place. Et en plus, en coulisses, les machines s’attèlent également à faire la plonge, réceptionner les livraisons et assurer le stockage des différents produits !

 

https://robots.nu

Le restaurant a ouvert ses portes 12 de janvier dernier, et même si les propriétaires  ont la chance de ne pas avoir à faire avec les revendications syndicales de leurs  robots …. Il reste à gérer les  750  professionnels qui en permettent le fonctionnement de ces petites bêtes: programmeurs, ingénieurs, managers  de restaurant … chefs (top ! les chefs ! Lin Chaodai est un de ceux-là et il est très célèbre en Chine !) …  et autres analystes de marché…

Les visiteurs prennent place dans ce décor mi-pop/ mi futuriste et passent  commande à partir d'un écran tactile qui présente le menu du restaurant. Une fois que vous avez choisi et confirmé (touche valider !), les informations sont transmises, et le plat « se » prépare et 5 minutes après le repas est servi - ben, oui, pas de bla bla en cuisine !!! (Ça fait rêver… Xiao Long connait un restaurant chinois où le plat met … un temps certain avant d’arriver ! On peut même faire sa sieste postprandiale par anticipation !!!) .

Et, tout est cuit impeccablement selon la recette initiale, à la seconde près, (donc pas non plus de « boule coco » faites maison …. On ne sait pas laquelle ! à demi-décongelées »… Et non, je ne dirais pas quel est ce restau… ceux qui y sont allés le savent (clin d'oeil à Ludo) …et pour les autres : c’est une expérience à faire.)

https://www.embroiderypanda.com/

Et crise de covid oblige, voilà un projet qui a de l’avenir: on ne serre pas la main des robots ! Soyez tranquille, ils ne vous éternueront pas dessus non plus…. Bon, on ne sait pas encore comment est notée l’hospitalité robotique, mais ils ont l’air sympathique….

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.