Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 14:46
PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

À partir du 8 février 2016, on passe de l’année de la Chèvre de bois à l’année du Singe de feu. Il va y avoir de l’animation…

Qui est le Singe ?

Le Singe est lucide, intelligent, mais se sent un peu supérieur et aime plastronner. Il accumule les connaissances, est inventif et original.

Désinvolte, il aime les discussions, la concurrence et aime que l’on parle de lui. Il semble s’entendre avec tous, mais il est astucieux et souvent intéressé, même si son abord est agréable. Indépendant et personnel, il ne faut jamais rien lui imposer.

Malgré ses travers (vanité, mensonge, manque de scrupules… mais qui n’en a pas ?) on le recherche pour son intelligence, son esprit rapide et avisé, son acuité d'esprit. Le Singe aura en général une bonne situation.

 

2016 !

Pour les personnes nées pendant une Année du Singe, 2016 est une année où l’on aspirera à l’accomplissement personnel. Pour les autres signes du zodiaque chinois, l'endurance et  la patience seront à l’ordre du jour pour profiter au mieux  de l’énergie vivifiante du Singe qui apportera son aide à ses amis. 

L'année du signe du Singe apportent de la vitalité et de l'innovation dans les affaires et les relations personnelles. Ainsi, cette année sera, parait-il, propice aux rentrées d'argent au sein du foyer. Espérons cependant qu’il n’est pas question de monnaie… de singe ? 2016 sera aussi un bon moment pour les personnes qui souhaitent repenser leur quotidien et bondir hors de leur routine.

Certains nous promettent –en lien avec la conjonction Singe et feu- des conséquences négatives dans la marche du monde, des tensions politiques ainsi que des marchés financiers instables (pas le moment de passer à l’action ?!!); Mais, bon… il n’est pas besoin d’être malin comme un singe pour ressentir cette évolution. 1968 était une année sous le signe du Singe…

Le Singe … et les autres n’en resteront pas moins optimistes et sauront profiter de cette nouvelle année pleine de surprises, puisque tout le monde est d’accord sur un point : l’année du Singe, tout peut arriver (ou pas…).

Car cet animal, le Singe, est fantasque, adepte de la grimace, de l’humour, de la dérision, il est intelligent et rusé.

Le Singe a ses amis et les « experts » en horoscope leur promettent une belle année:

Le Rat, aussi malin que le singe se sentira particulièrement bien en 2016 et devrait avoir de la chance dans ses entreprises. 

Le Bœuf que le Singe taquine, cessera peut-être enfin de ruminer le passé pour profiter du présent 

Le Dragon et le Singe  feront une bonne équipe.  

Le Serpent, prudent, se fera bousculer un peu par son ami le Singe qui poussera le Serpent à prendre confiance et à tenter l’aventure.

Le Cheval bénéficiera aussi de l’influence du Singe qui l’aidera à évoluer. 

La Chèvre, qui sort de son année, est pleine de projets et son ami le Singe la soutiendra.

     Deux Singes ensemble, voilà du mouvement et du succès en vue. 

Le Chien aussi sera actif et profitera de l’influence positive du Singe.

Le Cochon, va prendre les choses en main pour atteindre ses objectifs.

Mais il n’a pas que des amis…

Le Tigre, un peu téméraire, devra modérer son enthousiasme et reprendre pied dans la réalité.

Le Chat aussi sera peut-être un peu trop confiant, il devra rester vigilant et prudent. 

Le Coq, impulsif, devra prendre le temps de réfléchir à des stratégies et ne pas chanter… trop tôt sa victoire.

… Mais ce ne sont peut-être que des singeries….

www.icone-gif.com

 

 

FETES : L’ANNEE DU SINGE...
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 11:12

 

Si l’on fait semblant de comprendre

alors qu’on a rien compris,

on restera un ahuri.

 

 

www.icone-gif.com

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 11:12

Qui sait si ce proverbe ne nous vient pas finalement de Chine? 


En Tai Ji Quan on ne va jamais assez lentement. C'est la règle n°1.

Pensez à/sentez  ce que votre corps est en train de faire, ne laissez pas votre esprit errer, oubliez ce que votre corps a fait, n'anticipez pas sur ce qu'il va faire. Prenez le temps de ressentir ce que vous faites. Profitez...


Cette lenteur permet un meilleur contrôle du corps, de l'équilibre, on prend le temps de poser le pied, de dérouler le pied avant de prendre appui sur le pied... tranquille. "Tout est dans les pieds" (proverbe de Xiao Long!), ils doivent être posés au bon endroit, au bon moment et recevoir le poids du corps ou au contraire s'alléger au bon moment: ils sont nos racines. Et si les racines ne sont pas bien ancrées dans le sol... Aïe! (ou paf!)


 

On ne force pas, on est détendu.
Observez-vous de haut en bas (essayez maintenant, en lisant cet article...): la mâchoire est-elle crispée? La nuque est-elle relâchée? Pourquoi vos épaules sont-elles si proches de vos oreilles? Les doigts sont-ils naturels ou bloqués? Bon, c'est vrai qu'il n'est pas toujours facile d'être l'image même de la zénitude quand on apprend un enchaînement: les neurones travaillent dur et la fumée sort parfois des oreilles! Mais dès que l'on tient le mouvement, il faut se laisser aller.


D'un autre côté, il ne faut pas non plus se ramollir complètement!

Xiao Long a écouté son maitre et comme lui dit toujours que le TAI JI QUAN, c'est la version économique, le diesel des arts martiaux chinois: on travaille avec le minimum de tonus,  juste ce qu'il faut pour que le mouvement ait un contenu. Ce n'est pas du café lyophilisé (mais est-ce du café?): pas besoin d'en rajouter pour donner du goût! 

L'intention n'est pas dans la raideur. Notre quête, c'est la force tranquille... l'interne...


L'esprit est calme, la respiration est calme, le mouvement est lent, le Qi circule harmonieusement dans tout le corps.

On n'est pas bien comme ça?

 

Maitre Yang Zehn Duo

www.yangfamilytaichi.com

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 10:43
Les vaches sont à l’étable et voilà la grue ! Etendre les bras comme la grue déploie ses ailes ne s'improvise pas: c'est un vrai métier… Alors, voilà la recette pour faire la grue :
Passer le poids du corps dans la jambe gauche, écarter le pied droit (largeur des hanches). Tourner le bras droit vers l’extérieur et le bras gauche vers l’intérieur puis écarter les bras à hauteur des épaules, paumes vers l’avant.
yin-jin-jin-6.jpgRapprocher les bras devant la poitrine. Les mains se font face, à la hauteur de Yun Men (Porte des nuages sur le méridien du Poumon !), les doigts sont tendus vers le ciel. On regarde devant (une grue qui n’a peur de rien !).
Épaules  détendues, les bras s’étendent vers l’avant, les paumes se tournent comme pour pousser devant, poignets cassés. Les mains sont en « lotus » (et le lotus avec les mains c’est bien plus facile qu’avec les jambes !!!), doigts tendus, écartés. Le regard est intense, dirigé vers l’avant : La grue ne plaisante pas !
Puis on relâche la tension des doigts, on fait le « saule », les poignets descendent, les coudes suivent, on ramène les bras devant la poitrine, mains devant Yun Men... Prêts à repartir?
7924833
Il est plus aisé de faire la grue que de rentrer le bétail tout de même !

 Mais attention cependant à certains points :

Ø Ne pas pousser la poitrine en avant (et… même si cela peut avantager !)
Ø La tension appliquée est plus interne que physique : ne pas crisper les doigts et/ou les avant-bras.
Ø Expirer en poussant les bras vers l’avant et inspirer en les ramenant : les grues aussi respirent !
Ø Conserver le dos vertical (genre pin bien solide et pas bambou dans la tempête !)
En médecine chinoise le Poumon est la maison du Qi et régule la respiration. Les mouvements de la grue stimulent les points Yun Men (P2) et Zhong Fu (P1). Respiration et circulation sanguine et énergétique sont favorisées.
 
 
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 15:16

 

Sur la lande sans vie

Un peigne de femme

Du temps des herbes folles.

 

Ihara Saikaku

 

 

 

 

 

Haiku de la semaine du 25 au 31 janvier 2016
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 14:24

Allez, soyons honnêtes, pour nous, toutes les tenues qui ont de drôles de

boutons-brandebourgs impossibles à ouvrir sont des tenues chinoises !

Sans … chinoiser… cependant, il ne faut pas tout mélanger… alors Petit

Dragon va éclairer votre lanterne (chinoise bien sûr) pour que vous puissiez

dignement faire vos emplettes dans le 13ème en demandant la bonne

tenue !

 

www.isafashionhouse.com

Du côté sérieux de la force, nous avons le Tangzhuang, la veste chinoise traditionnelle : ouverture centrale, col « Mao », boutons chinois. Ce nom qui signifie « vêtement des Tang » n’a en réalité rien à voir avec les vêtements Tang ( !!!!? comme la moutarde de Dijon qui  n’a plus rien à voir avec Dijon), puisqu’il est inspiré d’un vêtement mandchou.
Mais cette appellation vient de ce que les Chinois expatriés étaient appelés les « Tangs », car cette dynastie était très célèbre à l’étranger, elle a été sans doute une des plus riches artistiquement parlant.

Cette dénomination récente s’est répandue rapidement depuis que quelques

« célébrités » de différents pays ont décidé de porter cette veste pour une

réunion de l’APEC (coopération économique de l’Asie-Pacifique).

Cette veste se décline en coton, soie, et autres satins… brodée ou non. Vous

n’aurez donc que l’embarras du choix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

wikimedia

 

Si vous choisissez, Mesdames,  la « Qipao », c’est le moment de faire un

régime (je plaisante !!! enfin… presque).

C’est LA tenue qui ne pardonne pas : très cintrée, fendue sur les côtés c’est

une tenue traditionnelle qui a évolué.

Au début, c’était une robe droite, à manches longues et amples. D’origine

mandchoue, elle passe par Shanghai dans les années 20, elle perd ses

manches et se rapproche du corps, elle devient une robe fourreau très

élégante. Un moment interdite et remplacée par le bleu de travail, elle a

retrouvé sa place dans les garde-robes…

Elle conserve son col scindé et ses motifs traditionnels, mais elle est surtout

portée les grands jours.

 

.

redchinesdress.com

Plus seyante pour tous (enfin, toutes !) le Ao Dai : Mais là nous changeons

de zone géographique puisque cette tenue est de tradition vietnamienne.

Une longue tunique en tissu léger ouverte sur les côtés et portée sur un

pantalon large.  Ce vêtement serait apparu au Vietnam dans les années

1740 où lord Nguyen Phuc Khoat aurait voulu se démarquer de son voisin

du Nord en décrétant que les hommes et les femmes devaient porter un

ensemble pantalon et tunique boutonnées sur le devant. L’écrivain Lê Quy

Djon décrit le costume comme un Ao Dai (longue chemise). Pour en savoir

plus, le site www.ao-dai.fr  est une mine d’informations et de photos.

 

Pour les mariages, les cérémonies et les fêtes en général le Ao Dai est

incontournable.

Plus couramment et en version « light », il sert d’uniforme dans les collèges

et les lycées et dans certaines entreprises.

 

www.ao-dai.fr

 

Si nous connaissons tous le kimono japonais, il ne faut cependant pas le

confondre avec le Hanfu (dont il est inspiré). Ce vêtement a été  inventé,

selon la légende par l’Empereur jaune en personne.

Sous la dynastie Qing, fondée par les Mandchous, le port du Hanfu est

formellement interdit. La natte est imposée aux hommes Han tandis que les

femmes doivent se mettre à la Qipao. Il n’est guère porté aujourd’hui si ce

n’est pas les religieux bouddhistes ou taoïstes. Pour la revêtir, suivre le plan

d'attaque ci-dessous.

 

wikimedia.org

 

 

 

Il nous reste enfin à parler de la « Taiji Yifu », la tenue que nous portons

pour pratiquer. Elle doit comporter 7 brandebourgs, être fermées aux

poignets, et le pantalon est élastiqué aux chevilles.

Ample, légère, elle peut être de couleur vive, ou pas ; brodées ou pas ;

brillante ou pas …

Bref, il y en a pour tous les goûts !!!

 

Muni(e) de ces informations, vous trouverez sans peine chaussure à votre

pied et une tenue qui vous ira comme un gant... (stoooop! on arrête là...)

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 14:00

Point sensible de l’enchaînement :

« Retenir les neuf vaches par la queue taureau_old.jpg» !

C’est sûr, ce n’est pas simple… Même si nous, Normands, avons le « matériau » sur place pour nous entrainer le weekend … (Technique à éviter peut-être en Camargue où les « vaches noires », je le rappelle,  sont des taureaux…)

Bref, nous y voilà :

On fléchit légèrement les genoux, le poids est transféré sur le pied droit pour pouvoir soulever le pied gauche que l’on repose à 45° sur l’arrière. Inspirer. On tourne le talon droit vers l’intérieur et on prend la pose, euh… la posture gong bu "pas de l’archer" ! La main droite va vers l’avant, la main gauche vers l’arrière. Lentement les doigts se replient de l’auriculaire au pouce pour former un poing, paume vers le haut.

yin-jin-jin-5.jpg

 

 

On « rapproche les mains du corps » en passant le poids sur la jambe arrière. Le regard est fixé sur la main droite. La taille tourne, les épaules suivent, les bras viennent près du corps. Le mouvement est lent, le dos reste « droit ». Expirer.

 

 

Puis on se « déplie » en inspirant, le poids repasse dans la jambe avant, la taille retrouve sa place, les épaules puis les bras suivent. Un bras est tendu devant, l’autre derrière, les épaules sont relâchées. Le regard suit toujours la main droite. YIJinJing-5-1-.jpg

 

Ce mouvement se fait trois fois à droite, et se fera trois fois à gauche, dès que l’on aura réalisé artistement la transition nécessaire pour changer d’orientation… et s’occuper des vaches de l’autre côté !

Après avoir ramené à soi le troisième groupe de vaches à droite, le poids est dans la jambe droite, on soulève le pied gauche qui se replace pour permettre la réalisation du mouvement dans les mêmes conditions (45°)…

Points importants :

La taille initie les rotations, suivie des épaules puis des bras.

Les pieds doivent trouver un bon écartement pour maintenir l’équilibre tout au long du mouvement.

Le regard reste fixé sur la main en avant.

Effets :

Cet enchainement travaille, entre autres,  les méridiens Poumon et Cœur, stimule les points Jiaji, Feishu et Xinshu.

L'enroulé des doigts n'est pas purement "esthétique", il rend les articulations plus souples et stimule la circulation sanguine et les 6 méridiens qui démarrent (Intestin Grêle, Triple Réchauffeur, Gros Intestin) ou aboutissent au bout des doigts (Coeur,Maître du Coeur, Poumon).

 

jhtlfk03.png

 

On évite de crisper le visage et de réfléchir au nombre de vaches qu’il faut encore ramener à l’étable…

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 15:45

 

Le bon maitre est celui qui

tout en répétant l’ancien

est capable d’y trouver du nouveau.

Confucius

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 15:30

Son nom vient du chinois 龙眼 ; lóngyǎn  et du vietnamien lung ngaan, qui signifient œil de dragon. Ce petit fruit rond vient du longanier, un grand arbre aux belles feuilles persistantes et aux fleurs blanc-jaune- qui se rassemblent à l’extrémité des branches en grappes d’une quarantaine de centimètres de long. Originaire du sud de la Chine le longane est le « petit frère du litchi », sa chair blanche et translucide entoure une graine ronde lisse et noire, brillante comme… un œil de dragon.

 

wikimedia

Le longane est une mine de vitamines C et A. Le fruit est riche en potassium, fibres, protéines, magnésium, cuivre et contient plus de fer que les épinards (vous me direz, ce n’est pas difficile, cette réputation étant largement usurpée… Pauvre Popeye !!! S’il avait su !).

 

Ce fruit aurait de nombreuses vertus :

 

Il semble calmer les nerfs et revitaliser le système circulatoire, il soulage en cas d’œdèmes et de palpitations cardiaques.  Le fruit séché est utilisé comme remède comme l’insomnie. Les feuilles contiennent de la quercitrine (antioxydant et antiviral), et sont utilisées dans le traitement des allergies, du diabète et des maladies cardiovasculaires.
Ne me regardez pas avec cet œil rond (de dragon ?)…

 

 

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas en consommer (et c’est pourtant pas mauvais du tout…), on peut aussi s’en servir de « démaquillant » pour nettoyer et purifier la peau du visage.

Les graines broyées (Aïe ! les yeux !!!) du longane produisent une mousse, qui peut servir de shampoing.

Bref, le longane est plein de ressources… et son bois est aussi utilisé pour fabriquer des meubles… rien ne se perd donc !

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 15:27

A la suite du mouvement précédent, reposer les pieds au sol doucement, relâcher les doigts et descendre les mains par les côtés, paumes vers le sol. Expirer.

yin-jin-jin-4.jpgTourner le corps vers la gauche. Fléchir les genoux et passer le bras droit devant le corps en direction du genou gauche, la main gauche posée sur la fesse droite, la main droite remonte en diagonale vers le côté droit pendant que la main gauche glisse vers Mingmen (zone lombaire). Le regard suit la main droite. On remonte sur les jambes (sans les bloquer...). Inspirer.

 

Ne pas placer la main trop loin du corps, elle n'est pas sur le côté (à côté de soi), mais presque au dessus de la tête. Le coude est légèrement arrondi, la paume détendue et elle fait face au visage.

Puis, redescendre dans la position bras horizontaux, paumes vers le sol avant de reproduire ce même mouvement de l'autre côté.

 

Penser à:

Faire partir le mouvement de la taille.

Concentrer son attention sur Mingmen.

Adapter le mouvement et les torsions à ses capacités physiques (problèmes de cou ou d'épaules).

 

Et ça sert à:

Renforcer la zone taille, associée au Rein, les yeux regardent la main mais l'esprit est concentré sur Mingmen.

Améliorer la mobilité du cou, des épaules et de la taille.

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.