Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 16:32

"L'aigle a beau avoir des serres,

il ne pourrait capturer une mouche"

 

.

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 16:12

Nous savons déjà que la Chine aussi fête Noël depuis quelques temps déjà. Ce n’est pas une fête de famille comme nous l’entendons en Europe. C’est plutôt une occasion de sortir entre amis : soirée cinéma ou karaoke, journée dans les parcs de loisirs ou à la patinoire…  et aussi le prétexte idéal pour se lancer dans un grand shopping ! Opération « invasion marketing » réussie… des pères Noël n’hésitent pas à démarcher dans les rues pour inciter à la consommation… et ça marche : le volume des ventes est le plus fort de l’année !

FETES: NOËL ... JEU DE POMMES

L’image du père Noël est un peu différente, les bonshommes à barbes blanches déambulent en petites troupes, accompagnés de leurs « sœurs » elfes, comme sur cette photo prise à Wuhan. Souvent on représente le père Noël jouant du saxophone ou de la trompette (petit côté jazzy ? on ne sait pas d’où vient l’idée…).

Dans les trains (ici le Wuhan-Guangzhou) on offre des cadeaux aux passagers (que la SNCF en prenne de la graine !)

FETES: NOËL ... JEU DE POMMESFETES: NOËL ... JEU DE POMMES
FETES: NOËL ... JEU DE POMMES

Cette période de Fête de Noël n’est pas au goût de tous, certains y voient une dérive, une occidentalisation excessive, l’aspect religieux ne concernant qu’une toute petite minorité de la population.

Et puis Noël fait sérieusement concurrence à la fête traditionnelle du solstice d’hiver qui se déroule au même moment. Célébrée depuis la dynastie Han –  汉朝  – « Hàn Cháo » (206 avant JC à 220 après JC), celle-ci est considérée comme l’une des fêtes chinoises les plus anciennes : Elle rappelle le passage de l’été à l’hiver, et assure l’équilibre yin-yang sur la planète.

C’est bien, mais moins évidemment moins attractif que Noël et ses cadeaux… (qui détruit le yin-yang du portefeuille !).

Un cadeau coûteux (jusqu’à 10 euros pièce !) devient à la mode ces dernières années : la « pomme », enveloppée de cellophane ou de papier rouge. Le mot « pomme » (Ping Guo) ressemble au mot « soir de Noël » (Ping An Ye)…

On en trouve avec des vœux, un sapin ou un père Noël imprimé dessus. On devrait s’y mettre ici, en Normandie et tenter l’export…

On en a plein nous, des belles pommes, il n’y a plus qu’à les emballer !

FETES: NOËL ... JEU DE POMMESFETES: NOËL ... JEU DE POMMES
FETES: NOËL ... JEU DE POMMESFETES: NOËL ... JEU DE POMMES
Repost 0
Published by Xiao Long - dans FÊTES
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 13:02

Alors que tu chasses un tigre par la porte de devant, un loup peut entrer par celle de derrière

.

 

 

http://images.4ever.eu/animaux/sauvages/loup-134210

Repost 0
Published by Xiao Long
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 12:42

La première Impératrice chinoise se nommait  Wu Zetian, (la seule d’ailleurs, car les femmes ne pouvait exercer le pouvoir dans le système impérial que de façon temporaire (régence) et ne pouvaient porter le titre « d’Empereur ».

Et pourtant, Wu Zetian fonda la dynastie Zhou (la seconde), se réclamant de l’antique dynastie Zhou.

 Elle régna sous le nom d’ « Empereur Shengshen » de 690 à 705, année de sa mort : elle avait 81 ans !

HOMMES ET FEMMES CELEBRES : Quand l’Empereur est une femme…

Comment s’y prendre pour devenir Impératrice ?

 

La belle Wu était très belle dit-on, on dit aussi qu’elle n’était pas tendre… une anecdote bien connue raconte que l’empereur Taizong (Wu faisait partie de son gynécée depuis l’âge de 14 ans) avait un cheval appelé « Lion », il était sauvage et personne n’arrivait à le contrôler ; la belle Wu se proposa de dominer la bête si on lui donnait un fouet de fer, un marteau de fer et une dague. D’abord, elle aurait fouetté le cheval, puis s’il refusait toujours d’obéir, elle se proposait de le frapper avec le marteau et s’il se montrait toujours rebelle de lui trancher la gorge. Tout en finesse…

A la mort de Taizong et après un détour par un monastère elle entra dans le gynécée du nouvel Empereur, Gaozong, Fils de Tai zong… Elle fait tranquillement son chemin au gré des intrigues et grimpe dans la hiérarchie. Son influence sur l’Empereur s’accroit aussi au grand dam de la première épouse ! Wu n’aurait pas hésité à étouffer son premier enfant, une fille, pour ne pas essuyer les railleries de sa rivale qu’elle tente de rendre responsable de cet acte abominable.

Elle use de son influence pour discréditer les épouses gênantes qui freinent son ascension. Et la voilà, à 32 ans, première épouse de Gaozong…

La santé de l’Empereur n’est pas des meilleures et Wu, dissimulée derrière un rideau participe largement aux affaires de l’État ! Et elle sait prendre de bonnes décisions dans de nombreux domaines (agricole, militaire...) et on ne peut mettre en doute l’efficacité politique de cette femme d’action.

Elle fit aussi beaucoup pour le statut des femmes.

Pour mener à bien ses projets, rien n’est exclu… Elle se débrouille pour éliminer les conseillers et  ministres encombrants, le premier fils héritier meurt un peu empoisonné, le second un peu assassiné, le troisième docile et toléré un temps, sera remplacé par son jeune frère… de toute façon, dans son testament l’Empereur  sous le charme de son épouse, exigera que Wu reste chargée des affaires de l’État !

WU ZETIAN - GAOZONG - TAIZONGWU ZETIAN - GAOZONG - TAIZONGWU ZETIAN - GAOZONG - TAIZONG
WU ZETIAN - GAOZONG - TAIZONG

WU ZETIAN - GAOZONG - TAIZONG

Oui, mais…

 

Elle n’est qu’une femme et une femme ne peut être Empereur…

Pour être acceptée, elle soutient le bouddhisme.

Elle fait bâtir des temples et une immense statue de Bouddha. On raconte qu'elle a  participé à la traduction d’un des ouvrages les plus importants du bouddhisme chinois. Elle dépêcha même des émissaires en Inde afin de ramener en Chine le manuscrit complet.  En retour, les moines ont déclaré que le pouvoir divin avait été accordé à Wu, ce qui légitimait donc son pouvoir. Leur aide a été essentielle.

 

En dehors de ces activités politiques…

 

Wu Zetian possédait quelques  qualités littéraires : elle écrivait aussi des poèmes et un bon nombre de ses poèmes ont d'ailleurs été rassemblés dans deux recueils «  Poèmes de Tang » et « Essais de Tang ». Fille de magistrat, elle avait bénéficié d’une éducation très complète : l’époque Tang était une période où les femmes étaient assez libres.

 

 

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wu_Zetian

Pour « s’amuser » et voir Wu : Film « Detective Dee »

HOMMES ET FEMMES CELEBRES : Quand l’Empereur est une femme…
Repost 0
Published by Xiao Long - dans LES HOMMES (& les femmes)
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 16:44

"Avec du temps et de la patience,

les feuilles de mûrier se transforment en robe de soie".

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 16:03

http://www.directmatin.fr/

Une maman s’organise…

C’est un vrai casse-tête chinois pour cette maman de quadruplés : à l’école les enseignants ne savent différencier rapidement les enfants  habillés à l’identique et pour éviter les injustices, Tan Chaoyun a décidé qu’une coupe de cheveux radicale était nécessaire : chacun des enfants porte désormais un numéro sur la tête… Ainsi pas d’erreur possible, c’est bien celui qui fait une bêtise qui a droit aux remontrances et pas un innocent sosie !

L’histoire ne dit pas comment les numéros ont été attribués…

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CHINE INSOLITE
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 14:49

L’idée dans cette histoire « d’arche » est que le bateau n’a pas besoin de force pour se déplacer, il se laisse aller au gré des vagues et des vents, il laisse faire la Nature et navigue par l’intention seule, sans contrainte.

 

On inspire en faisant glisser le bang sur l’avant du corps jusqu’au niveau du cœur, les poignets sont « cassés » vers le haut. Le pied gauche se déplace à 45°, on pose le talon.

On expire et on pousse le bang vers l’avant, mains ouvertes, poignets cassés vers le bas cette fois, paumes vers l’avant, on tient le bang dans le creux « pouce/index ». On passe le poids du corps vers l’avant.

On répète ce mouvement au total 4 fois. C’est un peu comme si l’on ramait (et ça, on sait faire !!!), sans à-coups, en souplesse.

Attention cependant à ne pas aller trop en avant, le genou ne dépasse pas la pointe du pied. Le dos reste droit, les lombaires sont relâchées. On regarde devant.

La 4ème fois, on se replace de face au moment où l’on ramène le bang. On pousse un fois vers l’avant. On ferme en ramenant le pied gauche au moment où le bang descend devant le corps.

 

Bien sûr « ce qui se fait à gauche, se fait à droite »… donc, on reproduit cette série de mouvement de l’autre côté.

 

Points forts :

L’esprit se concentre au Dan Tian.

Ce mouvement dégage les méridiens du Cœur, du Poumon (travail des bras, des poignets…)

Il ouvre aussi les méridiens de la Rate, du Foie et de la Vésicule Biliaire (travail des jambes, des chevilles, « talon-pointe »…)

Il calme l’esprit, facilite la digestion, aide le Foie et la VB, il régule aussi le méridien Vessie (étirement de l’arrière de la jambe).

Bref, on ne rame pas pour rien !!!

Voilà le mouvement 2 de l'enchainement: Ji Shi Zhou Hang... Il n'y avait qu'à le dire...

Le petit bateau sauve le monde...

Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.
Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.
Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.

Sur ces images, Maitre Zhang Guan De montre ce mouvement exécuté par Zhang Jian qui représente l'école Dao Yin Yang Sheng Gong en Europe.

Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI BANG 1
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 19:19

Quiconque aime une grenouille

en fait une déesse"

http://rosatubes.centerblog.net

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 18:47

Le Tai Ji Quan est un thème inépuisable. Que l’on s’y intéresse pour ses aspects martiaux ou de santé ou énergétiques, il y a toujours à découvrir sur le sujet.

 

L’enseignement …

Dans la tradition, le maitre enseignait à ses élèves par l’exemple : pas de discours superflus, juste quelques corrections et de très nombreuses répétitions… Les détails non visibles des techniques n’étaient pas révélés. Certains pensent que les tenues larges étaient là pour masquer les finesses des techniques.

Il faut préciser que la concurrence était rude et donc chacun aimait à garder ses petits secrets d’efficacité afin de conserver son « fond de commerce ». Ce n’est qu’à l’aube d’une « retraite » bien méritée que le maitre donnait les clés de son succès à son fils ou son premier élève.

Mais cette forme d’enseignement –par l’exemple seul- n’est pas forcément adaptée à notre forme d’esprit. Le fait que le mouvement soit structurellement juste ne suffit pas à nos cerveaux cartésiens sans cesse à la recherche du pourquoi et du comment. Et après tout, quel mal y a-t-il à chercher à comprendre me direz-vous ?

Xiao Long a connu une année de « tradition » à ses débuts : placé au milieu de personnes qui pratiquaient depuis quelques années, le professeur a dit à ce petit dragon curieux mais novice de « faire pareil »… Un vrai casse-tête (chinois, bien sûr).

Perdu dans un groupe qui faisait la forme 24, essayant d’imiter les autres pendant des heures… Il faut un gros capital « motivation » pour résister !!! Le risque majeur est tout de même d’être frappé par le « syndrome du périscope » (se dévisser la tête pour voir ce que fait le voisin). Sans parler de la frustration de cette caboche de petit dragon qui cherchait un sens à ce qu’il reproduisait…

L’imitation a ses limites, même si le Tai Ji Quan est une forme d’apprentissage « artistique » et que pour apprendre à peindre, on commence bien par imiter… mais il faut tout de même à un moment donné apprendre la technique et comprendre ce que l’on fait. Cette affirmation n’engage que Xiao Long, pauvre dragon aux neurones avides.

Nous ne sommes pour la plupart que de malheureux occidentaux… et dans cette fabuleuse discipline, quelques explications ne sont pas de trop si l’on souhaite faire autre chose que de gesticuler harmonieusement dans le vide! Cela ne signifie cependant pas que l’on supprime tout ressenti.

On pourrait imaginer des phases :

1. faire/ressentir ;

2. approfondir/comprendre ;

3. ressentir plus précisément (puisqu’on a compris), voire différemment ;

4. S’exprimer par l’harmonie du geste et de l’esprit…

 

La pratique…

Est un long chemin. Rien de bien nouveau dans ce domaine. Il ne faut pas attendre de résultats précis, plutôt se laisser porter, constater ses progrès parfois, accepter ses phases de « stagnation », propres à tout apprentissage.

Pratiquer est un travail… qui n’en est pas un (waouh !!! c’est presque un proverbe chinois ça !) Pratiquer ne doit pas devenir une corvée. C’est une recherche personnelle plaisante qui nous permet de vivre de plus en plus intensément ces formes codifiées. Un mode d’expression personnelle, de développement personnel.

Et, peu à peu, on se rendra compte que l’on intègre ses acquis dans la vie quotidienne dans sa façon d’être –physique et mentale- et là… ce sera déjà très bien !

 

 

 

 

LE TAI JI QUAN : LA GRANDE QUETE…

Xiao Long pense aussi que…       

Petit Dragon évolue à présent depuis quelque temps dans les eaux profondes du Tai Ji Quan. Il sait qu’il y a encore bien des choses à découvrir et se prépare à plonger plus loin encore…

(Le tout est de ne pas perdre de vue la surface…)

 

Le Tai Ji Quan est un peu comme une langue vivante, il ne suffit pas de la parler à peu près bien pour en comprendre les finesses : il faut, à un moment donné, se rapprocher de la culture –au sens large- du pays de départ. Connaitre les noms des mouvements, leurs noms chinois par exemple, lire quelques documents sur la Chine d’hier et d’aujourd’hui aussi (en buvant une tasse de thé… chinois ?), une louche de philosophie, quelques belles légendes, un soupçon de proverbes, une pincée de films… pour se rapprocher de cette forme de pensée si différente de la nôtre, voilà un prolongement à la pratique seule.

Et une fois que l’on aura bien rempli sa tête, on oubliera tout pour  pratiquer le cœur léger.

LE TAI JI QUAN : LA GRANDE QUETE…
Repost 0
Published by Xiao Long - dans TAI JI QUAN
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:29

Voici une vidéo qui pourra vous aider à refaire chez vous les tigres, cerfs et autres singes, ours et oiseaux…

Prenez–en de la graine !

Pour les explications, allez sur le blog dans la rubrique "5 animaux".

Cette vidéo est un extrait  du DVD proposé par l'association chinoise du qi gong santé.

http://jsqg.sport.org.cn/en/

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans VIDEOS

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.