Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 07:22

 

Une question réapparait de façon cyclique:

Peut-on se défendre en pratiquant le Tai Ji Quan?
Réponse: oui et... non !

 

Oui, en théorie, car c’est un art martial.

Les techniques sont efficaces et si l'on commence plus jeune que la majorité d'entre nous, si l'on s'entraine régulièrement, si l'on est en bonne forme physique, si ...

Si l'on pratique le Tui Shou, l'écoute, alors oui, on peut se défendre: on est toujours, prêt, vigilant, présent, cela devient une seconde nature (car, le Tai Ji Quan, c'est "naturel" comme vous diraient de nombreux Maitres chinois!).

Réagir instantanément, sans avoir à réfléchir et ... rapidement, nous voilà tout de même proches de l'externe !

Mais, nous sommes d'accord, cela ne s'improvise pas. C'est un long travail, comme pour tout autre art martial, et - même s'il n'est pas au premier plan - le Tai Ji Quan martial existe!

Cela demande aussi un environnement adéquat, car au delà des clés et autres applications où l'on frappe ou pousse, il existe aussi les techniques de projection. Et là... il vaut mieux atterrir sur un tatami !

 

Cependant, si vous êtres branché "self defense", il vaut mieux choisir le krav maga 😉


Oui, mais... 

Dans notre pratique modeste, la rapidité n'est pas un but premier ( ni même second d'ailleurs...). Et il faut être réaliste, même si nous développons quelques réflexes dans le travail à deux (bloquer, dévier...) le seul réflexe salvateur en ce qui nous concerne est la course de fond...

 

De même, il nous est difficile de juger de l'efficacité réelle de nos applications qui ne sont pas forcément "abouties": nous les passons moins rapidement qu'en combat réel et - comme nous tenons à conserver notre partenaire dans de bonnes dispositions- voire conserver notre partenaire tout court 😀 nous n'allons pas jusqu'à leur terme.

 

 


 

Cela ne signifie pas pour autant que le Tai Ji Quan ne soit pas "utile": on apprend à coordonner, contrôler ses mouvements, à gérer mieux l'ensemble de notre corps, à respirer, calmer notre esprit (qui en a bien besoin...) et à éclaircir nos idées (ce qui nous permet de prendre la bonne décision... et de déguerpir plus vite🙄?)


 

 Cela ne signifie pas non plus que l'on doive totalement occulter l'aspect martial de cette discipline interne et au delà de la pratique des formes, il est nécessaire de pratiquer le travail à deux, le Tui Shou et les applications martiales.

 Xiao Long regrette qu'en ce moment, le Tai Ji Quan devienne une "gymnastique de santé": bien sûr, cette discipline est "bonne pour la santé", tout exercice physique , correctement fait, est positif pour la santé globale.

 

 Mais si on ne veut QUE "entretenir sa santé", alors il vaut ne faire faire QUE de la gym... pas du Tai Ji Quan qui est rappelons-le un art martial interne!

 C'est un art, donc, on ne peut l'apprendre en un clin d’œil et la patience est un maitre-mot en ce domaine. Il faut être précis et donner du sens aux mouvements.

 

 Il est martial: cela dit bien les choses, les mouvements ont une finalité, on ne fait pas n'importe quoi parce que c'est joli! Les "mains dans les nuages" ont une utilité, on ne fait pas que brasser de l'air en agitant les bras avec élégance...

 

 Il est interne: l'esprit est concentré, clair, sollicité autant que le corps, cette dimension n'existe pas en "gym" (même si il vaut mieux penser à ce que l'on fait plutôt que de se demander ce que l'on va manger ce soir...).

 Et j'ajouterais,

 

 Il est énergétique: l'énergie circule dans les méridiens et nos techniques ont un impact sur l'ensemble du corps, la circulation du sang et de Qi.

 

C'est une discipline extrêmement riche et l'harmonie finale ne peut s'obtenir que si toutes les composantes sont intégrées à la pratique.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 14:08

 

 

7 fois à terre

8 fois debout

 

proverbe japonais

 

http://www.9emeart.fr/post/news/manga/

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 13:31

 

La Chine a connu aussi de durs conflits, mais ce pays est bien loin de nous et trop souvent on ne sait que peu de choses de son histoire  et on ne considère que la Chine ancienne, ou bien la Chine actuelle.

 

Alors aujourd’hui, voilà l’histoire de curieux Tigres Volants - qui n'ont rien à voir avec nos disciplines et beaucoup à voir avec l'Histoire!

 

Depuis 1938 la Chine était dans une situation difficile face au Japon : petit à petit tous les ports de Chine seront occupés par les Japonais qui finissent par prendre  l'île d'Haïnan, et terminent  ainsi un véritable encerclement du territoire.

Le Gouvernement chinois du moment voit le danger et entreprend en octobre 1938 la longue route  - à travers les contreforts méridionaux de la chaine de l'Himalaya -  qui reliera Kunming à Lashio, en Birmanie, afin d’utiliser  le port de Rangoon. Plus de 200 000 ouvriers travailleront   à cette gigantesque entreprise pour qu’enfin  la "Route de Birmanie" soit ouverte.

Un personnage clé :

Claire Lee Chennault – et non ce n’est pas un Chinois, mais un Texan ! - s’était mis à la disposition du  gouvernement de la République de Chine. Devenu en juin 1937 conseiller à l'aviation de Tchang Kaï-chek, il travaille à partir de l'été 1938 sous la supervision directe de Song Meiling, l'épouse de Tchang Kaï-chek, qui dirige la commission aéronautique.

 

En compagnie de son épouse Song Meiling et de ses deux fils Chiang Ching-kuo et Chiang Wei-kuo.wikimedia

 

Il lui demande alors à constituer une force aérienne inspirée du modèle du Corps aérien de l'Armée américaine. Au cours de l'hiver 1940-1941, Chennault parvient à importer en Chine une centaine d'appareils Curtiss P-40B1. Ce chasseur que certains trouvaient déjà dépassé, n’était pas très maniable mais il avait par contre une excellente capacité de piqué.

Il recrute aussi 100 pilotes et 200 techniciens, issus de l'United States Marine Corps, de l'United States Navy ou de l'United States Army Air Corps.

wikimedia

Depuis un an, les Japonais  bombardaient Kunming sans rencontrer de résistance lorsque, un jour,  le 20 décembre 1941,  à 50 km de la ville, ils se retrouvèrent en face d'avions aux gueules de requins menaçantes ! Les P-40 américains fondirent sur les 10 bombardiers japonais, et envoyèrent  au tapis neuf bombardiers nippons.

 

 

Et  les vaillants « volontaires » - en fait mercenaires -  américains  devinrent les  "Fei Hou", les  "Tigres Volants". Le surnom de l'escadrille provient de la peinture réalisée pour la première fois par Eric Shilling, l'un des pilotes, sur le nez de son avion et qui représente une bouche de requin.

 

Ce motif est semble-t-il inspiré des peintures faites par les pilotes du Haifischgruppe ,« Groupe des Requins » , de la Luftwaffe sur leurs Messerschmitt . Mais bon, le nom de Tigres Volants est tout de même plus grandiose que « Les Requins » !

Ces Américains arrivèrent via la Birmanie, avec des passeports civils. L'escadrille américaine reçoit à partir de 1941 le nom de 1st American Volunteer Group, officiellement créé sur ordre direct de Tchang Kaï-chek. Les premiers groupes sont basés à Kunming, dans le Sud de la Chine, et chargés de protéger les points stratégiques de l'approvisionnement en Birmanie.

 

 

 L’escadrille participe notamment à la guerre sino-japonaise et à la campagne de Birmanie, puis elle est  dissoute en 1942 et ses moyens sont intégrés à l'United States Army Air Forces au sein de laquelle ces hommes participent à la suite du conflit mondial.

 

A noter pour la petite histoire :

Un de ces pilotes était Gregory Boyington, qui se lasse de ses fonctions d’instructeur à Pensacola et rêve d’aventures…

Non sans tempérament et peu conformiste, il démissionne du corps des Marines le 26 août 1941. Il s’engage aux côtés du général Chennault et de ses Tigres Volants, en Chine. C'est lors de ce séjour qu'il hérite du sobriquet de « Pappy » car il est le pilote le plus âgé ! …

De retour chez lui et réintégré comme major, il arrivera dans le Pacifique Sud à la tête des «Black Sheep », les « Brebis galeuses », ce qui inspirera la série connues sous le nom « Les Têtes brûlées ».

ET si vous voulez en savoir plus, un beau site:

http://www.cieldegloire.com/fg_avg.php

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 16:53

 

Demandez au vent

 quelle feuille tombera

la première

 

Sôseki

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 16:39


serpent-09.jpg

Pú bù , ( le pas rasant), n'est pas une mince affaire!

Nous l'utilisons essentiellement pour le mouvement du "serpent qui rampe" (Xia She), et il faut bien l'avouer, les serpents ne sont pas vraiment tous égaux:
Certains "rampent" plus bas que d'autres...

 

 Il ne faut pas se laisser impressionner par les athlètes asiatiques. ce sont des athlètes, nous n'avons pas cette prétention et ce sont des asiatiques, entrainés depuis leur plus jeune âge à diverses activités physiques. Nous ne pouvons vouloir raisonnablement "rivaliser" avec eux. Le but est de réaliser ce pas rasant correctement et sans dégâts collatéraux :)

 

 


 

Pour réaliser ce mouvement correctement, il n'est pas nécessaire de descendre très bas: il ne faut jamais perdre de vue que ...

 "Tout ce qui descend doit aussi remonter" (proverbe inédit signé Xiao Long!)...

 


 

Il faut surtout conserver une bonne position du corps et de bons appuis. pour protéger son dos, ses genoux et ses chevilles.

On doit absolument éviter de se pencher trop en avant, même si cela nous donne l'impression d'être plus près du sol! En réalité, nous ne sommes pas plus près du sol et faisons un serpent "qui pique du nez" assez peu élégant avec un postérieur qui ressort!


 

Pour prendre l'exemple de ce mouvement particulier du "serpent qui rampe": Les pieds sont parallèles au début du mouvement et pour plus de confort, le pied droit -qui sera votre pied d'appui- peut être légèrement ouvert, on fléchit à droite et/ou on descend ,  le pied gauche "s'ouvre" lorsque la main gauche passe devant afin de se replacer pour la montée dans le sens de déplacement.



Il ne faut pas aller trop vite (!). On accélère souvent lorsque la position est inconfortable - on veux bénéficier de la dynamique pour passer plus vite ce moment désagréable ;)

Avant de remonter , il est nécessaire de bien passer le bassin face à l'axe de déplacement, cette petite manœuvre est indispensable si l'on souhaite (et nous le souhaitons tous) remonter avec élégance, en douceur, sans malmener son dos, d'autant plus que ce "serpent" en Pú bù. se termine le plus souvent par un superbe "coq" en Du Li (sur une patte)... qui perdra un peu de son éclat si il agite les ailes pour garder l'équilibre...

 

 Cette  position peut être défensive : elle permet de passer sous une attaque moyenne ou haute de son adversaire, et après avoir esquivé, on choisira une technique  pour répliquer.

La main postée en hauteur en crochet peut symboliser un blocage ou une saisie, celle qui se déplace peut  être une frappe avec le tranchant de la main ... ou peut servir à soulever et projeter .

 Xiao Long vous propose la version de Maitre Choy tout d'abord:

 

https://monprofdetaichi.wordpress.com/
Je vous propose aussi de comparer avec une technique de judo (merci à Frédéric Le Ny , l'animateur de ce site qui a fait le rapprochement)  où l'on voit la version "projection" avec kata guruma.

 Las Arts martaiux sont une grande famille...

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 16:21

 

Un chat pressé

n'attrapera pas de rats.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 16:06

 

L’histoire :

L’Europe n’est pas le berceau de l’aquariophilie ornementale. C’est en Chine qu’apparait cette envie de présenter et conserver des espèces ornementales. Les poissons rouges sont originaires des rivières, lacs et étangs de Chine. En 970 av. J.-C déjà, leur domestication est mentionnée.

Avant le XVIe siècle, seuls les nobles élevaient ces poissons d’agrément qui étaient particulièrement vénérés sous la dynastie Song (960-1279). Ils ont tout d'abord été conservés dans de larges vasques de porcelaine puis dans des sphères de cristal, ancêtres de nos aquariums ?

La date de création du « bol à poissons » est sujette à plusieurs interprétations : pour certains, ce serait en 1369 sous l’empereur Hongwu, une fabrique de porcelaine pouvait déjà produire de grands récipients pour accueillir les poissons rouges. Pour d’autres, le bol à poisson aurait été inventé seulement sous la dynastie Ming en 1547. Le premier traité d’élevage du poisson rouge date de 1596…

 

https://www.rm-auctions.com/fr

 

Chez nous, les premiers poissons d’ornement introduits sont les carassins. Au XVIIIe siècle, les cyprins dorés ou daurades de Chine, plus connus aujourd’hui sous le nom de poissons rouges, font leur apparition à Versailles. L’histoire dit que le premier poisson rouge en France a été détenu par Madame de Pompadour (Jeanne-Antoinette … Poisson) en 1745

 

Concours des Miss !

Avec le temps,  les variétés de poissons rouges se sont multipliées au fil des croisements et mutations génétiques. De nos jours, il existe des associations très actives et  des concours sont organisés pour présenter les plus beaux spécimens, notamment dans la ville chinoise de Fuzhou, province du Fujian (sud-est de la Chine), qui est véritablement la capitale asiatique du marché du poisson rouge.

 En 2019 a eu lieu la 2e Compétition internationale de poissons rouges à Fuzhou. 10 000 poissons de toutes les couleurs, avec des petites joues, des gros yeux, avec des couronnes parfois,  faisaient admirer leurs nageoires !  Un vrai défilé de Miss !  Pauvres poissons, ils seraient tellement mieux dans un étang zen…

 

 

Seize catégories sont prédéfinies, on tient compte de la couleur (il y a même des poissons violets !!), du regard, (yeux de merlan frit s’abstenir !),  de la manière de se déplacer dans l'eau (brasse, papillon ?) et enfin  de l’impression générale.

La Chine vend ses poissons rouges notamment au Japon et à Singapour, où les amateurs éclairés sont nombreux, et ce marché représente 30 millions de dollars tous les ans ! (ça doit faire cher l’écaille…)

 

http://french.cri.cn/

 

 

Bien être du poisson :

 Oubliez le bocal où le malheureux tourne en rond entre deux algues en plastique, adoptez l’étang naturel…

Il faut penser à leur taille une fois adultes (jusqu’à 30 cm !) pour qu’ils aient un  espace de nage suffisant: Les poissons rouges classiques sont adaptés aux grandes pièces d'eau mais, avec des soins et un bon équipement, ils peuvent vivre en petit bassin ou dans de très grands aquariums.

 

PHOTO XIAO LONG

Les poissons rouges vivent dans l'eau froide, entre des températures de 1 ° à 28 ° (22 ° pour la reproduction). Pour les variétés délicates, comme les queue-de-voile, les télescopes, les tête-de-lion, les bubble eyes... la température doit être comprise entre 22 ° et 28 ° l'idéal étant 26 °. L'eau doit avoir un pH de neutre à alcalin (basique) entre 7,0 et 8,0, et une dureté de 5 °d GH à 15 °d GH27.

 

Plus grand, plus grand encore plus grand : Chimelong Ocean Kingdom

 Ce complexe, installé à Zhuhai, est très particulier. Le volume des aquariums représente  50 000 tonnes d'eau, le grand dôme de vision sous-marine a un diamètre extérieur de 9 mètres. Il permet de contempler les animaux comme en immersion. . Le parc accueille quatre requins-baleines, une raie Manta, des dauphins, des tortues, des pingouins, des ours polaires… 1 000 espèces de poissons et 55 000 spécimens.

 Xiao Long est pour la voie du milieu…  entre l’aquarium géant et le bocal, il y a l’étang…

 

 

 Plus de photos sur : http://french.cri.cn/photos/list/708/20190531/296482.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 17:07

 

Le cerisier qui fleurit en hiver

est un imbécile.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 16:58

 

     Les Jeux olympiques d'hiver de 2022 auront lieu en Chine.

 

Tout est prêt déjà et de nombreux efforts ont été faits pour ne pas trop impacter l’environnement. Sur les 13 sites de compétition et de non-compétition de la zone de Beijing, 11 sont l'héritage des Jeux de Beijing 2008. Comme pour 2008, des  plans  existent déjà pour que les sites construits soient utilisés après les Jeux.

Les Jeux se dérouleront dans trois zones : au centre-ville de Beijing, dans le  district de Yanqing en banlieue de la capitale, et à Zhangjiakou, dans la province voisine du Hebei. La ville de Zhangjiakou, est devenue d’ores et déjà une des destinations hivernale des plus prisées …

Les sites de patinage de vitesse, de patinage artistique et de patinage de vitesse sur courte piste ainsi que les sites d’entraînement pour le hockey sur glace de Beijing 2022 utiliseront des réfrigérants naturels particulier pour la fabrication de la glace et ailleurs  ce sont des réfrigérants à faible potentiel de réchauffement global  qui sont privilégiés.

 

Pas de J.O sans mascottes !

 

Bing Dwen Dwen et Shuey Rhon Rhon seront les messagers olympiques de 2022.

Bing Dwen Dwen est un panda ! Ce n’est pas étonnant, car un des critères pour la création de la mascotte était la référence à la culture chinoise, quoi de plus emblématique que cet animal si particulier? Il y a eu un concours organisé autour de ces mascottes et le panda est sorti vainqueur.

Bing () qui signifie la glace en chinois, ce qui est de rigueur pour des jeux d’hiver, et l’expression Dwen Dwen (墩墩) est souvent utilisée comme surnom pour les enfants : c’est l’image  qui exprime la bonne santé, la candeur, l’aspect mignon et craquant.

Bing Dwen Dwen ressemble à un astronaute dans son beau costume de glace, il ressemble un peu à un « super héros » ! Il n’y a qu’à regarder la vidéo… Il peut tout faire !
 

 

Dans la paume de sa patte gauche on peut voir un  cœur, il symbolise l’hospitalité du pays hôte, puisque ce petit panda souriant a pour mission de rassembler la population de tous les coins du monde autour des Jeux !

Le halo irisé qui entoure son visage représente à la fois les traces de patin sur la glace ou de skis sur la neige ainsi que  les « rubans » qui ornent les parois extérieures de l’Anneau national de vitesse, un des deux nouveaux sites de compétition de la zone de Beijing qui devrait devenir un lieu symbolique de ces Jeux.

Il n’est pas seul ce panda, son amie, une lanterne chinoise aux joues roses , sera la mascotte paralympique.

Shuey Rhon Rhon (雪容融) est une petite lanterne chinoise toute ronde, qui invite ses amis du monde entier à la  fête. Pétillante, débordante de vie, la lueur flamboyante émanant de son cœur symbolise le courage et la persévérance des athlètes paralympiques.

Shuey se prononce comme le mot neige () en chinois. Le premier Rhon () signifie « l’inclusion, la tolérance »,  le deuxième Rhon () est différent et signifie « fondre, fusionner » et « chaleur ». Ce nom est choisi pour exprimer le souhait d’une meilleure intégration des personnes handicapées et veut inciter à  davantage d’échanges et de compréhension entre les  différentes cultures.

La lanterne chinoise est aussi une référence culturelle : elle évoque  la fête, la prospérité, la joie. Le choix de la couleur rouge « porte-bonheur », est d’autant plus approprié que les Jeux coïncideront en février et mars 2022 avec la célébration du Nouvel An Chinois.

 

Le flambeau olympique n’est pas en reste. Il évoque le feu et la glace avec l’inclusion d’un ruban rouge à l’intérieur et d’un ruban plaqué argent sur la face extérieure.

Il a un nom lui aussi : « L'envol ».

Le concept final signé Li Jianye a été retenu parmi 182 projets dans le cadre d’un concours international. La forme du flambeau fait penser à une plante qui perce le sol au printemps, d’autres y voient les traces que les athlètes laissent sur la glace et la neige…

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 19:28
PHOTO XIAO LONG

 

Le temps passe avec la rapidité de la flèche.

En un clin d’œil, un mois s'écoule

un second lui succède

et voici que l'année est déjà terminée.

 

 

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.