Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 13:50

 

C'est l'été (même en Normandie où il r'pleut un peu...). Certains d'entre vous ont la chance de passer des vacances au soleil, tranquilles...(ou presque) au bord de l'eau (ou presque), enfin... à condition de trouver un petit centimètre carré de sable libre... entre une bande de bambins joyeux qui construisent des châteaux à grands coups de pelle et quelques bavards qui racontent leur vie que l'on n'imagine pas si longue... Ah, les joies de la plage... 

A moins que vous ne soyez allongé dans un hamac, au milieu de la vaste pinède, à écouter les cigales... Mais nous ne sommes pas les seuls à apprécier leurs chants...

 

La cigale est un des plus anciens symboles de la Chine. Ses métamorphoses successives en ont fait un symbole de résurrection. Il est dit dans un texte ancien que Lao Zi se transforma en immortel "laissant sa dépouille comme le ferait une cigale...". Les cigales ont d'ailleurs la réputation de se nourrir de rosée, la boisson des immortels.

On s'attend à la voir apparaître en été et à l'entendre jusqu'à l'automne. Si elle ne se montre pas, cela ne peut être que néfaste. Ce que l'on décrit souvent comme une palmette sur les bronzes anciens est déjà en réalité une cigale stylisée, la tête faisant bloc avec un corps effilé.

Sous les Han, des amulettes de jade en forme de cigale étaient placées sur la langue des défunts.

 

Plus tard, on la trouve iconographiée, opposée à la mante religieuse, son ennemie mortelle qui, elle, est  symbole de courage sans faille, mais aussi exemple d'avarice et d'obstination... (Serait-ce notre fourmi déguisée?)

 Et bien, alors, chantez, maintenant...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 09:41

Parmi les massages Do in, il est des techniques pour préparer les mains, les chauffer, les assouplir... et nous détendre!Et cela ne vous prendra que 5 minutes!

On peut par exemple frotter les mains l'une contre l'autre, devant soi d'abord, puis continuer en élevant les bras au dessus de la tête, pour bien ouvrir la cage thoracique: on libère ainsi la respiration, cela peut être un bon remède contre l'anxiété et ne prend que 30 secondes!

On peut alors se "laver les mains", les "savonner" mentalement (encore que, il faille aussi le faire concrètement de temps à autre...). Ce nettoyage réchauffe les mains en stimulant la circulation sanguine et régularise la répartition de l'énergie en agissant sur le Triple Réchauffeur (je ne tenterai même pas un seul jeu de mots douteux sur le sujet "réchauffe- réchauffeur....)

Pour travailler la souplesse des doigts et favoriser la circulation du sang, on peut ensuite, étirer les doigts, les masser: on part de la paume et on étire chaque doigt, l'un après l'autre, entre le pouce et l'index replié de l'autre main; arrivé à l'extrémité, on presse un peu plus fort à la base de l'ongle avant de relâcher d'un petit coup sec en expirant. On agit ainsi sur les méridiens qui se situent au coin des ongles (Pouce/Poumon; index: Gros Intestin; majeur/Maitre Coeur (péricarde); annulaire/Triple Réchauffeur; auriculaire/ Coeur et Intestin Grêle). On peut soulager les maux de tête et les tensions du visage.

 

Pour améliorer l'efficacité de l'étirement, on masse ensuite chaque bout de doigt "Opération taille-crayon ": entre le pouce et l'index replié, on taille l'extrémité de chaque doigt. Pour terminer deux exercices simples:

On va tirer les doigts vers l'arrière, un par un, en expirant, lentement, et en respectant bien l'axe de l'articulation (si vous ne le faites pas...vous le saurez! Rien ne doit être douloureux ou désagréable, tous les mouvements sont "naturels").

Enfin, on va placer les mains jointes devant la poitrine et décoller les paumes tout en pressant sur les doigts dirigés vers la poitrine en respirant profondément, tranquillement. On assouplit ainsi les phalanges, le dos de la main et le poignet. De plus, on "recharge "ainsi les mains en énergie (polarité yin/yang des faces des, bras inversée, mains dirigées vers le Coeur). Ces exercices peuvent être aussi une préparation pour un massage plus complet...)

Ne remettez pas à deux mains ce que vous pouvez faire tout de suite...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 09:15

La perle est considérée comme un objet yang, porteur de vie.

Il est dit que, dans l'Antiquité, on déposait une perle dans la bouche des morts: elle serait alors symbole de renaissance et d'immortalité.

Elle est une protection, une arme (Le Souverain du Sud possède, pour arme, un "parapluie chaotique" fait de perles), un talisman contre le feu, l'eau, la poussière...

Elle protège aussi des regards (sur les coiffures antiques impériales des "rideaux de perles" pendaient devant et derrière...)

De façon plus courante, la perle est  symbole de prospérité, de beauté, de pureté...

 

Dans la symbolique bouddhiste, elle fait partie des "8 précieux", attributs principaux de la puissance de Bouddha. La "perle flamboyante" devint la "perle lumineuse des nuits", la "mère perle " (çintamani ou gemme qui exauce les voeux).

Dans la symbolique taoiste, assez complexe, on retiendra essentiellement que la "perle flamboyante" ou "fleur d'or" symbolise le souffle Un, l'énergie vitale primordiale.



PHOTO Xiao Long

 

Le plus souvent, la perle est représentée accompagnée d'un dragon : le dragon jouant avec le soleil ou la symbolique de la lune de printemps? Ou encore la perle symbole du tonnerre - ce qui irait bien avec le dragon, souvent associé à la pluie...).

Quelquefois  deux dragons l'entourent et luttent pour cette "perle lumineuse", posée sur de petites flammes. Dans les légendes, il est un dragon "Gardien de trésors" qui, dissimulé au fond d'un gouffre, conserve une perle lumineuse sous son menton (ou dans sa barbe parfois).

Conclusion: Comment se passer de ce talisman? C'est tout simplement impossible!

Voilà donc, Mesdames, le bon argument pour s'en faire offrir un beau collier... Bon, on peut essayer... (et c'est quand même plus smart que la friteuse pour la fête des mères, non?)

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:20

La boxe du startège Sun Bin (Sun Bin Quan) mérite le détour. Connue sous le nom de "boxe des longues manches"(Chang Xiu Quan), on imagine déjà mieux la chose: les pratiquants de cette boxe avaient coutume de s'entrainer avec leurs manches s'étirant jusqu'à leurs doigts.

 

Et ceux qui ont lu quelques romans de Van Gulik, savent que sous la dynastie des Tang, les femmes qui évoluaient dans les milieux à risques, chanteuses, courtisanes, prostituées, apprenaient à frapper les importuns avec leurs longues manches lestées avec des oeufs de fer (et pas en chocolat!!!).

Dans le roman "Le motif du saule",une acrobate utilise ses manches pour tuer un agresseur, avant de casser le bras d'un autre! Un seul coup, bien placé, les libérait des admirateurs trop empressés...Discrétion et efficacité assurées!

 

PHOTO Xiao Long

 

Il existait aussi dans la panoplie vestimentaire des écharpes plombées, armes insoupçonnables, souvent utilisées par les tueurs à gages chinois. D'un mouvement sec, ils étaient capables de broyer la gorge d'un adversaire, comme on peut le lire dans "Meurtre à Canton".

Il est vrai que cela "plombait" un peu l'ambiance... si on peut dire!

 

La "boxe du Général Sun Bin" est une boxe du Nord, créée selon la légende par ledit général (380-316 av J-C), que l'on confond souvent avec Sun Zi (544-496 av J-C), auteurs tout deux d'un ouvrage nommé l'Art de la guerre.

Ce texte semblait être perdu, on doutait même de son existence, jusqu'au jour où l'on découvrit dans un tombeau des han de l'Ouest, en avril 1972, à Yinqueshan, dans le district de Linyi, province du Shandong, des lamelles de bambous, sur lesquelles était retranscrit non seulement les texte de Sun Zi, mais aussi celui de Sun Bin! Cela permit de distinguer nettement les deux auteurs et leurs spécificités.

 

Ce style n'apparait néanmoins, historiquement parlant, qu'à partir de la dynastie des Qing, lorsque Zhang You Chun l'enseigna à Yang Ming Li. On le pratiquait à Qingdao(province du Shangdong) où il est resté populaire.

Il existe plus de 14 formes en Sun Bin Quan. Ce sont les trois premiers enchainements qui sont connus sous le nom de "boxe des longues manches".

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans TAI JI QUAN
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 18:12

Un exercice que l’on retrouve dans différents enchainements de Qi Gong et qui mérite que l’on s’y arrête afin de mieux le pratiquer :

Le « tambour céleste » est l’arrière de notre crâne ! On place les mains sur les oreilles : c’est la base de la main qui obture totalement l’oreille, les doigts sont en arrière de la tête. Il faut bien appuyer afin de bien boucher les oreilles.

Les majeurs se placent naturellement au niveau de l’occiput. On pose les index sur les majeurs et d’un petit mouvement sec, on fait glisser l’index qui « claque » alors sur la tête.

 

PHOTO Xiao Long

Le bruit produit résonne dans la tête (même si elle est bien pleine !!!). Cette vibration stimule les oreilles et clarifie l’esprit : on renforce le Qi du Rein et on calme le Shen. Certains y ont trouvé un meilleur sommeil, d’autres un soulagement pour leurs acouphènes, d’autres encore stimulent ainsi leur attention au moment des coups de pompe…

Après quelques battements de tambour, on décolle les mains un peu rapidement des oreilles. On entrouvre la bouche pour éviter une surpression désagréable. Et, voilà, on est tout neuf ...

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 17:05

Le printemps s'installe et les papillons commencent à pointer les antennes... Le papillon a deux ailes... et une double symbolique:

D'abord, son nom "Tie" est un rébus homophone pour "Tie" qui veut dire avoir entre 70 et 80 ans!!! Ainsi offrir un objet orné d'un papillon suggère que l'on souhaite à son destinataire "honneur et richesse jusqu'à 80 ans"(euh, après...on verra!). Le papillon sortant de sa chrysalide représente le souhait de longue vie et symbolise parfois "l'aventure céleste promise au ver de terre que nous sommes".

 

Il est aussi symbole d'amour indissoluble comme le relate ce conte:

Deux jeunes gens, amoureux (bien sûr), ne furent pas autorisés à se marier (ah la la!, encore des parents qui ne comprennent rien!). Le jeune homme tomba malade et trépassa. La jeune fille allait pleurer sur la tombe du jeune homme lorsque la terre s'ouvrit: la jeune fille se laissa aller dans la tombe pour rejoindre son amant. L'année suivante, au printemps, deux papillons en sortirent et voletant de fleur en fleur, ils atteignirent Formose, que l'on surnomme depuis "le Royaume des papillons".

Moins dramatique, un autre conte existe: il nous parle d'un étudiant qui partit un beau matin à la chasse aux papillons. Pris par sa quête, il se retrouva par inadvertance dans le jardin d'un haut fonctionnaire. L'étudiant y rencontra la fille de celui-ci, d'une beauté envoûtante, il ne pouvait en être autrement... Il en tomba amoureux aussitôt!

 

Plus rarement, le papillon est le voeu d'unir bonheur terrestre et céleste, en particulier dans les dessins représentant des enfants jouant avec des cerf-volants en forme de papillon...

 

La prochaine fois que vous voyez passer un papillon… dites vous qu’il vous souhaite longévité et bonheur… ou contentez vous d’en admirer les couleurs, c’est déjà un bonheur !!!

 

Photo Xiao Long

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans SYMBOLES
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 11:48

On a parfois bien du mal à s’y retrouver…

Il y a La Forme:

On parle de LA Forme, de la forme traditionnelle (108), de la forme longue (108), du grand enchainement (108), de la forme originelle (108,  « intégrale » -?- je ne sais pas trop, sans doute avec plein de petits secrets ?), de la forme ancienne (108, toujours celle de Yang Lu Chan, fondateur du style Yang)… Bref, moi, je n’y vois qu’une forme apparente, la forme 108 mouvements de Yang Lu Chan…

 

 

Le style « Yang » est très riche, de nombreux maîtres ont laissé leurs empreintes… et leurs enchainements spécifiques : Chen Man Ching, Yang Sau Chung, Tung, Wang Ien Nien… et de nombreuses écoles sont nées… Il semble juste que certains tiennent à une appellation plus qu’à une autre… Mais de toutes les façons, l’important est LA pratique, le reste n’est souvent que guerre de « clochers » (enfin, de pagodes…). A quand une A.O.C?

« Bu hao yi si »  par avance, car je n’ai certainement pas été complète sur  ce sujet… Et il faut admettre que les informations sur la/les forme(s) – ne se bousculent pas vraiment et pourtant Xiao Long s’y est usé les griffes !…

 

Et puis, il y a les formes… Nous ne parlerons que de celles à mains nues que Xiao Long connait.

 

Alors, c’est parti !

 

En 1949 la République de Chine voit le jour.

En 1956 la forme 24 mouvements est crée par des experts réunis par le gouvernement. Parmi eux des représentants de la famille Yang. Cette forme vise à simplifier l’ancienne forme traditionnelle du 108. Le but est de la rendre accessible à tous, et l’introduire dans l’éducation de toute la population. La forme dite - forme de Pékin- se répand, non sans critiques (c’est une forme « politique », « officielle », « codifiée »…).

C’est cependant la plus connue à travers le monde.

 

En 1957, donc peu après, une forme longue comprenant 88 mouvements est proposée. C’est une forme officielle, codifiée, une simplification de la 108. La forme 108 est la forme « ancienne » de Yang Lu Chan et Yang Chen Fu.

Cette forme 88 est un tout petit peu différente de la forme 85, mise au point par Yang Zhen Duo (la forme 103 « redécoupée » par Yang Zhen Duo et Yang Jun, son petit fils, actuels représentants de la famille Yang.)

85 et 103 sont donc très proches de la 88. (C’est bon, on suit toujours ? Ou il vous faut un boulier ?)

 

 

En 1979,  la forme 48 est crée par des experts dans les 5 styles majeurs (Yang, Chen, Wu, Wu-Hao, Sun), appelés par le Ministère des Sports. Le 48 représente plus de difficultés que le 24, il est très technique, très équilibré, vivant, riche en déplacements et varié (Xiao Long l’aime beaucoup !! mais... le trouve plus dur, que l'enchaînement 88 dont la difficulté essentielle reste la mémorisation et la concentration sur la durée - une vingtaine de minutes ou plus si affinités...). C’était l’ancienne forme de compétition.

 

 Le 42 est crée en 1989 pour la compétition, plus rapide que la forme 48, elle a dû faire plaisir aux juges qui apprécient les épreuves plus courtes… C’est qu’en Chine, les participants sont un tout petit peu plus nombreux que chez nous… les journées doivent être bien longues derrière une table (et à noter ! pas à pique-niquer… !). La forme 42 est proche de la forme 48, elle aussi donc utilise les 5 styles. Elle apparaîtra pour la première fois « sur scène » en 1991.

 Les formes 42 et 48 n'étant pas "pur sucre", enfin "pur Yang", elles se positionnent un peu à part et ne sont pas considérées comme des formes "traditionnelles".

 

A la fin des années 1990 sont crées les formes  8 et 16, afin de développer les Arts Martiaux Chinois. Ce sont des formes pédagogiques. Quoi que l’on pense des codes et des simplifications, il faut avouer que ces formes rendent accessibles au plus grand nombre la pratique du Tai Ji Quan, qui ne cesse d’évoluer.

En cela, ces formes respectent la tradition, puisque depuis le départ, "la" puis "les" forme(s) ont été modifiées pour s’adapter à leur « public » et à leur époque. C'est probablement pour cette raison que  le Tai Ji Quan est toujours aussi présent à travers le monde et ...  il restera sans doute encore longtemps présent dans le quotidien de milliers de personnes…

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans TAI JI QUAN
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 16:20

 

Voici enfin le printemps, les crocus sont de sortie, les jonquilles poussent à vue d'oeil et les petits oiseaux s'égosillent avec conviction... Saison traditionnellement associée au mouvement du Bois en médecine chinoise  (et à la taille des rosiers et glycines pour les jardiniers), le printemps renvoie donc  à la naissance, au vert,  c'est la saison de la germination et de l’éclosion...

 

Photo Xiao Long

C’est un organe yin (interne et vital) mais sa fonction est yang (énergie montante).

Le Foie exerce deux grandes fonctions : réguler la circulation de l’énergie, drainer et mettre le sang en réserve. Il a également des liens avec les tendons, les yeux, les ongles ainsi que ... l’activité des rêves.

Au niveau énergétique, le Foie assure au Qi une circulation sans obstacle dans tout le corps, dans tous les viscères. Le sens normal de circulation du Qi du Foie est d’aller vers le haut et vers l’extérieur, dans toutes les directions. Le Foie est souvent comparé à un Général d'armée, car c’est à lui que l’on doit l’organisation de toutes les fonctions du corps. On dit que le Foie est la source du courage et de l’esprit de décision, ...s'il est en bonne santé.

L’énergie du Foie est montante et la colère est l'émotion liée au Foie! 

Si l'émotion est trop forte, au lieu de faire circuler harmonieusement l’énergie dans le corps, le Foie s’agite, se bloque: l'énergie monte vers la tête (on se fâche tout rouge d'ailleurs!).  Dès qu’une émotion nous traverse, le Foie en est affecté et s’agite proportionnellement à l'intensité de l’émotion, favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. On comprend alors tout l'intérêt d’une bonne gestion des émotions pour rester en bonne santé: il s'agit de garantir une libre circulation du Qi (tous au Qi Gong!!!).

 

L'énergie du Foie est liée à l'affirmation de la personne et à sa créativité. Elle supporte mal la contrainte, si on entretient un sentiment de frustration, de culpabilité qui ne s'ex-prime pas, si aucune soupape ne s'ouvre, cette énergie stockée se retourne contre l'individu lui-même et déclenche colères soudaines, tensions musculaires, maux de têtes, insomnies...

(Laissez donc libre cours à la créativité de vos enfants ou petits enfants, ne les brimez pas et... exploitez vos propres dons en passant l'éponge sur vos murs "décorés").

Il est aussi fortement déconseillé de manger dans une ambiance "hostile": évitez les grands débats sur des sujets épineux entre la poire et le fromage (qui vous "resteraient sur l'estomac").

 

Le Foie est tout à la fois un tamis et une éponge:

il draine en "tamisant" les déchets et si cette passoire est bouchée, le corps "s'encrasse". C'est pour cette raison que l'on conseille souvent au printemps une cure de drainage du Foie (jus de bouleau par exemple...).

Il joue aussi un rôle d'éponge, stockant le sang au repos (la nuit) et fournissant au corps (muscles , tendons ) le sang nécessaire aux efforts dans la journée. Si le Qi ne circule pas correctement, on fatiguera plus vite, des crampes pourront surgir, des courbatures, des tendinites s'installer...

 

La bonne santé du Foie se voit dans les ongles dit-on. L'oeil est aussi associé au Foie (et devient jaune d'ailleurs dans les ictères, "jaunisses"). Enfin, le foie est lié aux rêves, lorsqu'on se souvient de ses rêves et/ou cauchemars, cela signifie souvent un excès d'énergie au niveau du Foie (et qu'il faut arrêter les films d'horreur après 22h!).

Au printemps donc, prenez soin de votre Foie, car il le vaut bien... (les bouleaux n'ont qu'à bien se tenir...) Et pour vous calmer, profitez du printemps et prenez la position de l'arbre!

 

Photo Xiao Long

 

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:57

Le salon  sert de point de rencontre à toute la famille, c'est aussi un lieu où l'on reçoit des amis. Le salon, lieu de réunion  privilégié, sera de préférence situé non loin l’entrée pour bénéficier d’un flux maximal de qi. Confortable avec des bons sièges bien douillets, bien éclairé et dans un registre de couleurs chaudes: on cherche à créer une ambiance conviviale.

Ce lieu de détente, ne doit pas se laisser envahir par une multitude d'objets divers dans tous les coins afin de laisser le qi circuler de manière fluide. Évitez les plantes à feuilles pointues près des sièges (flèches!), les objets triangulaires, les meubles à angles trop saillants…( ça évite les bleus!) Ou atténuez-les au moyen de coussins, de plantes, de nappes…( Je déconseille le sparadrap, ce n'est pas super tendance!) 
Si la pièce est très grande, on peut la "couper" par des plantes, un rideau ou un  paravent pour éviter que le qi ne se disperse ou circule trop rapidement. Si elle trop petite, évitez de la surcharger. Optez pour les meubles bas et les couleurs douces qui agrandissent la pièce.

Fauteuils et canapés,  aux formes arrondies si possible, sont à disposer autour d’un point central (table basse, tapis,cheminée…), jamais dos à la porte, pour faciliter les conversations (évitez de choisir comme point central la télé: pour la communication... c'est râpé!). Pas trop profonds les fauteuils...

Si toutefois la forme de la pièce vous oblige à un canapé au centre de la pièce et non adossé à un mur, placez un objet derrière : une plante, une lampe, une petite table…

Les cheminées accentuent le sentiment de bien-être, de chaleur et  dynamisent la pièce, mais il faut veiller à les utiliser régulièrement. Si elles ne servent plus, placez de chaque côté des plantes ou des objets lourds pour éviter que le qi se disperse inutilement par le conduit menant vers l’extérieur.

L’éclairage doit être modulable et agréable: lumière vive pour les discussions ou prises de décisions, tamisée pour l’intimité et pensez à une bonne lumière pour le coin lecture. 

 La diversité et l’équilibre des textures apporteront chaleur et dynamisme tout en étant très agréables à la vue comme au toucher. Privilégiez les matières douces et veloutées des sièges en contraste avec des objets durs et brillants tels que des vases, des statues…
Quant à la couleur des murs, on favorisera les couleurs tendres. Les tons de jaunes, ocres, crème, beige favorisent la conversation et l’harmonie.... Et voilà, c'est parfait!

 

 

 

 

 

       

 

 

 

 

                                   

                                                               
Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:06

Le DO IN est une pratique d'entretien et de remise en forme physique simple qui ne nécessite ni connaissances anatomiques pointues, ni matériel. Nous avons toutes les cartes en main.

Depuis des siècles ces massages sont utilisés en Extrême Orient. C'est une façon efficace et peu compliquée pour échauffer le corps le matin au réveil. Cette pratique est apparue en Occident dans les années 70 grâce à Michio Kushi, japonais installé aux Etats Unis, auteur du "Livre du Do in" chez Trédaniel..

 

Comme dans judo, "do" signifie la voie; "in" est une racine qui désigne l'énergie pour certains, ou accepter, recevoir... La traduction proposée pour DO IN est "la voie de l'énergie".

Le but est de favoriser la circulation de l'énergie dans tout le corps pour maintenir la bonne santé du corps et de l'esprit, car les deux vont de pair.

Les automassages permettent de se recentrer, de se retrouver et sans jeux de mots "de se prendre en main"!!!

Les techniques de DO IN agissent localement sur les muscles et les articulations et aussi en profondeur grâce à leur action sur des zones ou points spécifiques du corps en relation avec les méridiens et organes.

Les séances peuvent durer de quelques minutes à plus d'une heure. Les zones privilégiées sont le visage, les mains, les pieds (plus accessible que le dos...).

 

Les effets sont nombreux:

Le DO IN régule les fonctions de la peau, il redonne souplesse et élasticité à l'épiderme en stimulant les processus d'élimination et de régénération (moins onéreux que les crèmes antirides...)

Il aide les muscles à éliminer les déchets de l'effort (acide lactique, euh, rien à voir avec les ferments... ça c'est les yaourts!). Il facilite les étirements, combat les raideurs musculaires et évite l'apparition de crampes.

Enfin, il améliore la circulation sanguine , ce que l'on ressent surtout lors du massage des jambes et des extrémités.

En plus de ces effets "locaux", il y a les effets "reflexes":

 

la peau, les muscles et les organes internes sont en relation.

 

La séance de DO IN commence par une stimulation du haut du corps, en particulier du visage (front, arcades sourcilières, oreilles, paupières, nez, bouche…). On descend ensuite vers le bas du corps, en passant par le cou et les épaules, on insistera sur les mains (qui contiennent les terminaisons de certains méridiens), les poignets... les jambes et en finissant par les pieds (également riches en terminaisons de méridiens).

Une bonne pratique du DO IN est liée à la qualité de la respiration.

La pratique du DO IN en début de journée permet de dynamiser le corps en stimulant la circulation de l'énergie.

La pratique au coucher pourra faciliter le sommeil en supprimant les tensions accumulées dans le corps au cours de la journée (pollution, nourriture inadaptée, mauvaise respiration, mauvaises postures, stress…).

Au bien-être ressenti immédiatement s'ajoute un rééquilibrage énergétique et émotionnel. Et ça ne coûte rien... On s'en frotte les mains!

Partager cet article
Repost0
Published by Xiao Long - dans Points Méridiens Energétique

Recherche

 Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s’intéressent à la culture asiatique.

Si vous voulez pratiquer le Tai Ji Quan ou le Qi Gong, allez sur le site de l'association Feng yu Long où vous trouverez toutes les informations nécessaires.

https://www.taijiqigongevreux.com/

 

.