Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 09:24

 

Il est plus facile de marcher

 Que d’effacer ses pas après avoir marché.

 

 

photo Xiao Long

 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 09:16

 

La sapèque est une pièce ronde percée d’un carré au centre. Elle peut être en cuivre ou en bronze. Le mot français serait originaire du malais ( ?!)  « sapocou » qui contient mille caxas (vous m’en direz tant…).

En chinois la pièce était désignée par qián (argent, pièce de monnaie). La sapèque avait cours déjà sous la dynastie Qin (-221 à -206) puis se répandit en Asie.

Les pièces rondes étaient  percées en leur centre d'un trou carré et portaient deux caractères « ban liang »( demi liang :le liang est une unité de poids).

Le trou permettait de les enfiler sur une barre carrée, pour les faire tourner afin de les ébarber. Du côté symbolique chinois, la forme ronde évoque le Ciel, et le trou carré central évoque la Terre.

Pour les transporter, les sapèques étaient réunies et enfilées sur un lien de jonc ou des cordelettes passées dans leur trou central, constituant ainsi des ligatures de sapèques. On pouvait en lier 100 ou 1 000 pièces ! La ligature devient une unité de compte.

 

http://www.identification-numismatique.com

Sur les premiers billets de banque (début dynastie Tang) apparaissait l’image des sapèques enfilées sur  des cordons. L’utilisation du  papier-monnaie se justifiait par son côté pratique (la lourdeur des ligatures) et l'appauvrissement des stocks de cuivre…

De nos jours, on ne peut plus régler ses achats en sapèques… mais on peut les utiliser comme porte-bonheur pour attirer richesse et bonne fortune. On doit alors attacher ensemble trois pièces en les reliant par un cordon rouge (bien sûr !), symbole de réalisation, de chance et d’abondance. Il ne faut pas oublier ensuite de les accrocher sur la porte d’entrée... Il ne vous en coûtera que trois sapèques d’essayer… Mais ne vous sentez pas lié… (encore de l’humour à deux … sapèques…)

 En Feng-Shui, il existe aussi « l’épée magique » : elle est constituée de nombreuses sapèques ligaturées entre elles sur le modèle d’une épée..

http://www.identification-numismatique.com

 

L’épée de pièces chinoises sert aux purifications symboliques des lieux, selon un ancien rite Feng Shui lié au Métal. On doit alors  trancher d’abord verticalement dans les “Quatre Directions” (Nord, Ouest, Sud, Est)  dans le sens des aiguilles d’une montre, puis horizontalement dans le sens contraire des aiguilles d’une montre en tournant sur soi-même enfin de trancher d’une manière oblique de la gauche en haut (Yang) vers la droite en bas (Yin) en visualisant la couleur blanche (Métal !). Voilà qui n’est pas des plus simples…


Certains officiants utilisent une “épée aux Sept Etoiles du Nord qui comporte sept points de cuivre inclus dans la lame d’acier forgé rituellement et se réunissant pour former l’image symbolique de la Grande Ourse. (Nous retrouvons cette symbolique sur nos épées de Tai Ji).

  L’épée de sapèques sert aussi de porte-bonheur (on fait donc de quelques sapèques deux coups !). On pourrait ainsi attirer la chance et  la prospérité.
 


wikimedia

Partager cet article
Repost0
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 15:24

 

Il ne sert à rien de chercher un os

dans un œuf.

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 15:13

 

L'été approche, c'est ce qu'il faut se dire... et c'est le moment des fleurs. Les fleurs ont chez nous "un langage", et elles parlent aussi en Chine!


Le lotus par exemple est l'emblème de l'été (mais oui, c'est une saison qui existe aussi en Normandie!).
"De la sombre profondeur du fond de l'étang, le lotus apporte beauté et lumière" voit-on souvent dans les poèmes chinois.


Photo XIAO LONG

Il est symbole de pureté et de perfection,de force de caractère (associé à une personne vertueuse qui fait face aux difficultés en conservant son optimisme). Il est facile de faire plier une tige de lotus, mais difficile de la casser.


Il représente la constance des liens dans la famille ou (représenté alors en compagnie de canards mandarins) le couple : les nombreuses fibres de sa tige maintiennent la cohésion.
Souvent sont représentés sur le même dessin des graines, un bouton et une fleur de lotus, ce qui représente le passé, le présent et l'avenir, les 3 stades de l'existence.


Les graines sont symboles de prospérité, de fertilité.

https://laboutiquedemei.fr/

Le lotus (He Lian) fut introduit en Chine à partir de l'Inde, il est considéré comme l'un des 8 trésors du Bouddhisme. Lorsqu'il apparait avec 8 pétales, il indique les 8 directions, sa tige représentant l'axe terre-ciel. Nous revoilà avec des 8...


Décidément, les symboles sont partout!!!
Le lotus est donc une fleur précieuse, soyez doux lorsque vous devez le balayer ... dans un taolu.

...et pour les amateur de thé, sachez (et non pas sachet!) qu'il existe des thés au lotus exellents... A vos tasses!

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 15:00

https://chine.in

 

Située à l'est du désert du Taklamakan, près de la jonction des deux pistes caravanières qui contournaient ce désert, (l'une par le nord, l'autre par le sud, en provenance d'Asie centrale), Dunhuang était à l'origine poste de contrôle de la route de la soie. Point important d'échanges entre la Chine et le monde extérieur sous les dynasties Han et Tang, la ville comptait au IIème siècle 76 000 habitants !  Des grottes bouddhiques furent creusées et décorées de peintures par les pieux voyageurs pour garantir le bon achèvement du périlleux voyage qu'ils avaient entrepris. Au cours de la seconde moitié du VII ème siècle, les Tibétains s'emparent de Dunhuang, et n'en seront chassés que vers la fin de la dynastie Tang, en 851, par le général chinois, Zhang Yichao, avant que la ville ne tombe sous la dépendance d'autres populations.

Lac du croissant de lune.
http://www.chinevoyage.com

 

En 1227, les Mongols s'emparent de la région, et de la majorité de l'Asie.
Au XVI ème la région échappe à
l'empire chinois, pour tomber sous la coupe du khanat musulman de Chagatai... Que de mouvements dans ce désert !

Galerie de la pagode du Cheval Blanc

http://www.chinevoyage.com

Dunhuang se fait connaitre lorsque l’on découvre dans  les grottes de Mogaol'un des premiers ouvrages imprimés de l'histoire de l'humanité : le Soutra du Diamant, daté de 868 après J.-C. 

 

Si le hasard vous fait passer dans le coin (il faut bien rêver un peu…) vous pourrez y admirer les Dunes de Mingsha situés à 3 km au sud de Dunhuang, avec notamment une dune de sable jaune surplombant de 250 mètres le petit lac du Croissant de Lune est un lieu très particulier.

On peut y voir aussi la Pagode du Cheval Blanc (Bai Ma Ta) qui commémore la mort du cheval blanc qui fut, en 384, le fidèle compagnon du moine de Koutcha, Kumarajiva. Ainsi que les portes de Yumenguan et de Yangguan, distantes l'une de l'autre de 68 km, datant de la dynastie Han, elles faisaient partie de la portion la plus à l'ouest de la Grande Muraille de Chine, et contrôlaient l'accès de Dunhuang. Il n'en reste plus aujourd'hui que des vestiges.

 wikimedia

Yumenguan

 *Les grottes Mogao  (photo ci dessous : wikimedia) sont situées à 25 km de la ville de Dunhuang et sont célèbres pour leurs statues et leurs peintures murales. Elles constituent l'un des fleurons de l'art bouddhique et ont d'ailleurs été inscrites au "Patrimoine mondial" de l'Unesco, en 1987.
 

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 15:24

 

Celui qui a goûté aux cinq céréales

Pense à en goûter une sixième.

 

Celui qui est Empereur

Pense à devenir un Immortel.

 

 

 

 

 

http://mystere-et-insolite.lo.gs

Partager cet article
Repost0
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 14:52

 

Malheureux Qi Gong…

 

Tout d’abord, on s’aperçoit qu’il y a encore – trop souvent- un joyeux (ou pas ?) méli-mélo entre Tai Ji Quan et Qi Gong… et que donc les différences ne sont pas toujours très claires dans les esprits… on se rend compte aussi que la confusion des genres est même parfois encouragées par certains enseignants qui font « un peu des deux » en même temps, l’essentiel est que l’on se relaxe en faisant des mouvements lents…

 

Xiao Long dirait : « On peut se relaxer en faisant la sieste… et sans mouvements du tout. », ce qui ne fera que vous conforter dans l’idée que ce Dragon du Sud est un mauvais esprit !!!

 

 

photo XIAO LONG

 

Malheureux Qi Gong encore, depuis qu’il est devenu une discipline compétitive. Petit Dragon, n’est  (n’était) pas fondamentalement contre cette idée, même si  -on s’en doute- il est un peu délicat d’évaluer le travail énergétique… D’ailleurs Xiao Long a participé aux premières compétitions organisées : Mauvais esprit, peut-être, mais Xiao Long ne parle que de ce qu’il a lui-même expérimenté*.

 

Il y a un travail de précision technique qui peut, lui, être évalué et sans doute peut-on percevoir des traces du travail énergétique si l’œil est exercé.

 

Au fil du temps, les choses ont évoluées dans un sens qui n’est pas forcément le meilleur…

 

Dans les conseils donnés aux candidats, on s’aperçoit que l’on est très sensible à l’aspect extérieur des compétiteurs (et compétitrices… c’est comme dans le quotidien : mieux vaut être jeune jolie et au top de la forme que … non, je ne le dirais pas … moins jeune, moins jolie et moins en forme physique !).

On comprend que cela puisse entrer en ligne de compte dans de nombreuses disciplines… pour le Qi Gong… Petit Dragon croyait « dragonnement » (bêtement quoi !) que l’intérieur primait…

 

Maitre Zhang Guang De

 

 

Lorsqu’on sait que la majorité des personnes qui pratiquent sont … d’un âge… moyen (et non pas du Moyen-âge… non, non, je n’ai pas dit ça du tout !), on se dit que les candidats vont se raréfier -  et c’est le cas.

 

Dommage, car les préparations  génèrent les progrès, et la victoire est celle que chacun remporte sur lui-même.

« Mais Ce Pauvre Dragon, il vit sur une autre planète, c’est pas possible ça ! Il a vu où qu’on allait à une compét’ pour le fun de se préparer !!! »

Ces challenges ne vont plus attirer que des « pros »… Au placard, les petits élèves…

 

 

Malheureux Qi Gong enfin, car pour que les passages des compétiteurs soient plus rapides, les formes ont été « raccourcies » :

Et hop, que les têtes tombent ! Un ou deux tigres en moins, un cerf ou deux qui disparaissent dans l’obscurité de la forêt… et le singe qui voit son stock de pêches amputé…

 

 

Xiao Long considérait que ces formes avaient été construites selon une logique interne précise… et que donc, on ne pouvait faire des coupes sans altérer cette forme. Mais, bon, on va dire que ce sont des coupes précises qui répondent à une logique…

 

http://www.ecns.cn

 

Petit Dragon n’est pas naïf non plus, (juste un peu trop idéaliste sur les bords), il comprend cette démarche et d’ailleurs toutes les disciplines qui sont devenues disciplines de compétition ont changé .

On est chez les winner, pas chez les amateurs… on est dans la performance extérieure, pas dans la force intérieure

 

… et si je dis qu’on n’est pas dans le Qi Gong ? Est-ce que je me fais taper sur les griffes ???

Ouille !

 

Allez, on arrête… Je vous laisse pratiquer lentement, complètement, en conscience, en profondeur…

Ou pas !

 

 

* expérimenté non sans succès et avec ses élèves aussi: ne croyez pas que ces réflexions soient inspirées par un dépit quelconque…

 

 

http://www.icone-gif.com

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 14:01

 

 

Qui veut devenir dragon

doit manger d’abord beaucoup de petits serpents.

 

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 13:20

 

Ce samedi avait lieu dans notre salle un stage d'initiation à diverses armes qui permettait à chacun de découvrir l'éventail, l'épée et le bâton et d'en comparer les techniques avec le Tai Ji Quan (sans armes!). Et c'est le travail à deux avec un partenaire (et non un adversaire!!!) qui permet de se faire une meilleure idée de chaque pratique.

Il ne faut pas considérer ces différentes pratiques comme totalement différentes les unes des autres. Il y a des différences , mais il y a beaucoup de points communs...

 

 

La taille, le centre, par exemple joue un grand rôle dans toutes les techniques quelle que soit la pratique.

L'arme est toujours le prolongement du corps, elle fait partie de nous (enfin... une fois domptée...).

 

Le poignet, la prise reste souple et détendue pour que l'arme reste libre tout en étant précise...

etc...

 

 

 

 

 

http://www.icone-gif.com

La pratique à mains nues (Tai Ji Quan) est associée à la *Terre

pour certains car elle est au début, au commencement, simple et sans fioritures. La pratique à mains nues offre une grande flexibilité dans les techniques, aucune arme en main, le contact est plus direct, les mouvements plus compacts et sans entraves.

 

 

L'éventail, Tai Ji Shan est souvent associé au *Feu pour la dynamique qui s’en dégage, pour son côté Yang, même si le rythme est lent, les mouvements circulaires, on sent une grande force dans les techniques. Le bruit caractéristique de cette arme est aussi une expression de cette vitalité.

 

 

L'épée est le plus souvent associé à *l’Eau, elle est fluide, souple et va partout.

 

 

Quant au bâton, il est associé au Bois pour sa force émergente, c’est une arme longue qui se manipule le plus souvent à deux mains, les deux mains sont donc liées entre elles et les techniques sont exécutées avec l’un ou l’autre bout du bâton, c’est une arme très simple, très malléable, qui va loin.

 

 

 

Il était donc intéressant de sentir les différences, les poids différents, les manipulations différentes selon les armes courtes ou longues, apprendre à gérer la distance, à tenir et manipuler un éventail, une épée ou un bâton.

 

Ce n'était là qu'une ouverture, les possibilités sont innombrables ... Xiao Long espère avoir donné le goût des armes aux autres petits Dragons qui ont bien travaillé ... et auront bien mérité quelques oeufs en chocolat ( quelques... juste un peu...) pour se remettre de leurs émotions!

 

 

*Tout le monde n'est pas d'accord sur le sujet arme/élément, Xiao Long a choisi la version qui lui semble la plus logique... ce qui n'engage que lui !.... Ben, oui! et même pas peur de le dire!

 

A explorer?

et il nous reste encore le sabre, la hallebarde, la lance ... le couteau Suisse (euh, non... erreur), bref... plein d'autres!!!

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 14:06

 

Voilà que notre Petit Dragon fête ses 9 ans!!!!

C'est pas beau ça?

 

découpage Evelyne W.

... et c'est aussi grâce à vous et vos retours que le Petit Dragon avance et continue d'avancer!

... en espérant encore alimenter vos lectures dans l'utile et dans l'agréable...

XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.