Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 17:32

Le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris rend hommage à l'un des grands noms de l'art abstrait, le peintre chinois Zao Wou-Ki jusqu’au 06 janvier 2019.

 

 

Zao Wou-Ki (Zhào Wújí) est né à Pékin en 1920, il disparait le 9 avril 2013 à Nyon. Naturalisé Français depuis 1964, cet artiste peintre et graveur propose des oeuvres très variées abstraites le plus souvent et de format hors norme. Et même si au premier abord, on pourrait croire qu’il s’est éloigné de la peinture chinoise … il y a toujours un peu de Chine dans ces tableaux en devenir où les couleurs s’effacent ou se fondent l’une dans l’autre, sans limites…

 

Une vidéo hommage présente un diaporama... que Xiao Long vous suggère de regarder en mode « plein écran » !!!

D’autres tableaux sur :

https://www.wikiart.org/fr/zao-wou-ki/all-works#!#filterName:all-paintings-chronologically,resultType:masonry

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 17:02

 

Xiao Long ne cesse de vous prouver que la Chine est une mine d’inventions diverses, la poudre, la boussole, le gouvernail, le papier, la brouette ! Et j’en passe…

Il semblerait que la choucroute ne soit pas si alsacienne que ça…

Même si son nom vient de l’alsacien surkrut (Sauerkraut en allemand), littéralement « chou acide »…

La première mention de la choucroute chinoise remonte à … loin : vers l'an 533-544. C’est dans le livre de "齐民要术  - Qí mín yào shù – ce qui signifie « Principales techniques pour le bien-être du peuple » que l’on en parle.

On y raconte que la choucroute chinoise était consommée à cette époque dans les régions du Hebei, du Henan, du Shanxi, du Shaanxi, du Gansu, du Ningxia et en Mongolie intérieure. Si on regarde sur la carte de Chine, on remarque que toutes ces régions se situent le long de la Grande Muraille. Est-ce une coïncidence ?

 

Peut-être pas, car une légende dit que les ouvriers qui travaillaient pour la construction de la Grande Muraille consommaient beaucoup de choucroute pour garder la forme et se réchauffer (faute d’épinards sans doute ? ou faute de merles ?). Il faut avouer que dans ces contrées isolées et arides, il ne devait pas y avoir grand-chose à se mettre sous la dent ! Et pour empêcher l'invasion des Huns, la construction de la Grande Muraille était une nécessité.

 

PHOTO XIAO LONG

Le chou nous viendrait donc de Chine, d'où il aurait été rapporté par Attila et ses Huns qui l'auraient découvert, en même temps que sa méthode de conservation par la saumure, lorsqu'ils se sont heurtés à la Grande Muraille.

Puis, après leur échec chinois, les Huns sont partis à la conquête de l'Ouest et ont traversé la Bavière et l'Autriche avant d'atteindre l'Alsace en 451. Dans ces régions, la lacto-fermentation était déjà utilisée pour la conservation de légumes comme le navet.

La choucroute reste aujourd’hui encore le principal plat de la province du Heilongjiang dans l’extrême Nord-Est de la Chine. Puisque nous allons à petits pas vers la froidure et pour le cas où vous auriez une muraille à construire, voici la recette…

 

http://fr.saveurs-du-monde.wikia.com

 

1 kg de choucroute chinoise  (chou chinois[1]) ou choucroute alsacienne pour rester traditionnel…
100 g de vermicelles de fécule de patate douce
2 oignons nouveaux
3 tranches de gingembre
2 c. à café de sauce de soja noire
1 c. à soupe d'huile végétale

On va laisser tremper les vermicelles de patate douce dans l'eau chaude pendant au moins 30 min. Puis on les précuit en les plongeant dans l'eau bouillante pendant 10 min avant de les passer sous l'eau froide et d’égoutter.

On lave et on coupe la choucroute  (la Chinoise est en feuille) en lamelles. On hache l’oignon et le gingembre que l’on fait revenir (ils étaient partis ?... je sais… un peu facile…) dans un wok.

On ajoute la choucroute, on fait sauter 2mn, on ajoute la sauce soja, les vermicelles on ajoute un peu d’eau chaude et on laisse mijoter 2 ou 3 minutes.

On peut y adjoindre un peu de lard ou des travers de porc comme on le fait dans le nord de la Chine.

Et voilà, on sert, on digère et on va chercher les cailloux !

 

http://www.haocai777.com/

 

NB : Le Baechu gimchi, un plat de choux fermenté pimenté, de la Corée voisine, et ses variantes appelés plus généralement kimchi, sont aussi très connus et réchauffent tout autant.

 


[1] Le chou chinois (Brassica rapa pekinensis), encore appelé « chou de Pékin » ou « pé-tsaï » pinyin : báicà i白菜. Le chou chinois constitue une bonne source de vitamine C, de calcium et de potassium. Il contient des fibres.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 13:39

http://www.asie360.com 

Nous commençons déjà à voir fleurir dans les jardineries les chrysanthèmes... Et si leur couleur d'origine est le jaune, d'où son surnom de fleur d'or, on la décline aujourd’hui dans de nombreux coloris. Il est bien dommage que nous, Français, en ayons fait une plante "de cimetière", plus qu'une plante de nos jardins, car ses fleurs sont bien belles et leurs têtes bien ensoleillées en automne...

Le chrysanthème, « Jiuhua », fleur de la neuvième lune ou « lune d’octobre », symbolise l’automne. Cultivée en Chine depuis plus de 2500 ans, elle symbolise la paix, la vie paisible, la constance, la longue vie…

Par homophonie, on peut l’entendre comme « durer » ou « longtemps », c’est aussi le nom du neuvième jour du neuvième mois (fête du double neuf ou « fête des chrysanthèmes »). Porter une fleur de chrysanthème ce jour là est espérance de longue vie.. imaginez un peu si vous portez un bouquet!!! Rien ne vous arrêtera plus!

Il existe un vin de chrysanthème  ce vin de  est consommé lors des fêtes d'automne. Autrefois les lettrés organisaient des joutes poétiques (abondamment « arrosées »… sans doute l'inspiration en était-elle facilitée ?) où chacun pouvait déclamer ses productions et se donner du courage en buvant quelques verres de vin... Pour fabrique ce nectar, on prenait les fleurs et quelques feuilles vertes, le tout était mélangé à des céréales . Et on laissait... vieillir d'une année sur l'autre. Il n'y avait plus qu'à attendre la prochaine fête d'automne pour le boire.

Cette fleur n’est pas sans vertus médicinales et purifie le corps.

 

http://www.theschinois.com

 

On la trouve aussi sous forme de "thé" , enfin d'infusion, boisson  (non alcoolisée cette fois! Cette tisane,se consomme chaude ou froide, elle est riche en sélénium organique. On peut y ajouter quelques baies de goji... c'est encore meilleur... On attribue quelques vertus intéressantes à cette plante: elle contribue à améliorer le système cardiovasculaire,  réduit les maux de tête, draine le foie, et serait bénéfique en cas de problèmes oculaires.

On surnomme cette fleur parfois « fleur de reclus » à cause de Tao Yuan Ming, ermite et poète. Celui-ci refusa de saluer ses supérieurs en sa qualité de Chef de district et se retira loin du monde, refusant honneurs et richesses. Il lisait, écrivait, et avait une prédilection pour le chrysanthème qui modestement ne fleurissait qu’à l’automne, laissant les autres fleurs se disputer le printemps…

Le poète So Kong Tou en fait lui la fleur taoïste par excellence, discrète et fataliste…

 

Et Xiao Long vous livre même un proverbe chinois :

Si vous voulez être heureux pour une vie, cultivez des Chrysanthèmes »

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2018 6 20 /10 /octobre /2018 16:07

 

"Devant les chrysanthèmes

 ma vie

 fait silence"

 

Mizuhara Shûôshi

 

 

https://fr.depositphotos.com

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2018 7 14 /10 /octobre /2018 14:59

 

Si tu veux être heureux une heure,

enivre-toi,

si tu veux être heureux un jour,

tue ton cochon,

si tu veux être heureux une semaine,

fais un beau voyage,

si tu veux être heureux un an,

marie-toi,

si tu veux être heureux toute ta vie,

f

ais-toi jardinier.

 

JARDINS D'ERYGNAC PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2018 7 14 /10 /octobre /2018 14:53

 

Lorsqu’on parle de jardins chinois, on voit un bel espace fleurit avec de beaux arbres centenaires, un petit pont par ci, une porte de lune par là… Pourtant, le concept de jardin évolue lui aussi et sans azalées pourpres, sans glycines ou pivoines, sans pagode ni chemins détournés…

A Zhongshan, tout près de Canton, le Parc du chantier naval est un exemple de jardin « moderne ». Cette bulle verte de 11 hectares, posée sur une ile au milieu de la ville en pleine agitation, est une création originale et audacieuse accessible depuis 2002.

 

Avec ce parc, le paysagiste Kongjian Yu réhabilite une friche et ses hangars, l’histoire du lieu s’intègre au jardin et ce n’est pas sans surprendre. Si le Feng Shui préconise les chemins tortueux, l’architecte ici a choisi les lignes droites afin de mieux correspondre au lieu et aux éléments subsistants de cette friche industrielle des années cinquante : machines, navire, voie ferrée, bâtiment métallique… Les designers Kongjian Yu, Wei Pang, Zhengzheng Huang, Qingyuan Qiu et Shihong Lin ont su exploiter l’existant à merveille. Les perspectives sont multiples, les promeneurs ne risquent pas de s’y ennuyer…

Le Zhongshan Shipyard Park est un espace écologique nouvelle génération : les plantations sont adaptées à  l’environnement : pour éviter les montées des eaux intempestives et dangereuses pour la ville, ce fils de paysan a imaginé une « ville éponge » en bâtissant des berges en terrasses successives, donc sur plusieurs niveaux et ces terrasses sont stabilisées par des végétaux choisis avec discernement.  Ainsi, lors des crues de la rivière Qijiang, ces berges forment une sorte de barrages qui absorbe en partie les eaux montantes et permet de préserver la stabilité des berges.

 

Images extraites du reportage passé sur Arte.

 

Kongjian Yu , diplômé de Harvard est le créateur de ce parc. Il développe une nouvelle esthétique en accord avec le contexte historique et écologique du lieu.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 15:09
 

"Un tout petit caillou

peut briser une grande jarre."

PHOTO XIAO LONG

PHOTO XIAO LONG

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 14:59

 

De nouvelles disciplines émergent régulièrement, Petit Dragon vous raconte aujourd’hui l’histoire du Taiji Bailong qui entre temps n’est plus tout neuf, mais il fallait le temps à la petite balle de faire le chemin entre la Chine et l’Europe..

Le Taiji Rouliqiu 太极柔力球 a été créé en 1991 par un professeur d’éducation physique de l’université du Shanxi qui a réussi un subtil mélange des principes à la fois du Taijiquan et du Badmington.

Ce n’est qu’en 1994 que le Rouliball, la création de Monsieur BAI Rong reçoit l’aval du Comité National pour l’Education et devient alors une discipline sportive à part entière.

 

http://www.lotusenergy.fr/

Le Professeur Bai Rong est né en 1964 dans la province Shanxi. Il a choisi de faire carrière dans le sport et a longtemps joué au volley-ball (avec ses 1.84 m, un bon choix !) mais sans en faire une carrière sportive professionnelle. Puis, après des études de sport à l’université de Shanxi, il devient maître de conférences à l’école des métiers de la santé à Jinzhong. Il y  entraine des boxeurs… Il a l’idée de créer une sorte de  gant de boxe « Airbag », avec une fourre en caoutchouc remplie d’air et d’eau pour amortir les coups. Cet objet est à la base de l’invention du Taiji Bailong Ball ! Car les boxeurs se mirent à jouer avec ces gants spéciaux et découvrent qu’avec un wok, grande poêle chinoise, les « balles » se lançent encore mieux, on peut même les diriger !

Et voilà… Il suffisait de perfectionner la chose et hop ! le Bai Long était là !

Le Taiji Bailong Ball se pratique seul ou à plusieurs avec une raquette et une balle : La raquette a un  intérieur en silicone souple et la balle en plastique lestée. Il vaut mieux…

https://www.dragonsports.eu

Ce sport consiste essentiellement en des mouvements ronds qui doivent permettre une conservation optimale de l’inertie de la balle. On ne frappe donc pas pour envoyer comme au tennis ou au squash… on conserve la balle sur sa raquette. Enfin, si on peut !

On contrôle la trajectoire (si on peut) et en cela, on peut y voir un point commun avec le Taijiquan… Comme nos disciplines on peut ainsi entretenir sa souplesse articulaire dans la dynamique. Certains parlent de « Qi Gong dynamique » puisque l’on favorise par ce biais l’énergie du cœur et du poumon. Au placard la zumba, la salsa et autres trucs en « a » !

Comme souvent plusieurs noms désignent cette activité. Le terme officiel est Taiji Bailong Ball – TBB.

 Cette marque a été déposée par le fondateur qui apprécie le jeu de mot : « Bailong » signifie Dragon Blanc et rappelle le nom du créateur, BAI Rong. Comme en mandarin « Ball » se dit Qiu, on parle aussi de Bailong Qiu. Les mouvements du pratiquant de TBB imitent les mouvements corporels du dragon par leur fluidité et leur rondeur.

Le terme souvent employé de Taiji Rouli Qiu qui signifie « Balle Souplesse et Force » (Rou signifie souplesse et Li force..) est officieux et peut-être surtout un moyen de ne pas utiliser le nom de la marque !!! ( qui dit marque… dit droits…)

L’idée est que la balle est conduite par la puissance interne douce du Taiji.

On entend aussi parler de   « Raquettes Chinoises », de Raquettes Taiji … sans parler des noms « Soft Ball » (utilisé au début en Chine… mais que l’on associait à l’étranger trop souvent au soft ball, version allégée du base-ball…  ou Taiji Ball, qui est aussi autre chose (mouvements de Taijiquan ou de Qi Gong effectués avec une grosse boule de bois entre les mains…)…

Bref, pléthore de noms pour cette nouveauté !

Pour vous donner une idée, voici une vidéo du « Bailong »…

Si, si regardez bien, la balle est SUR la raquette et elle n’est pas COLLEE !!!


 

Bon, remarquez aussi que la moyenne d’âge des Bailongballers est assez… disons différente de celle des pratiquants classiques de Taijiquan…

Il faut avouer que le but est d’en faire une discipline olympique… elle a été présentée en démonstration aux J.O de Beijing en 2008.

Ci-dessous la vidéo officielle qui montre des matchs et vous explique les techniques de base… et montre que ce sport est en plein développement (on perd un peu de vu le côté Taijiquan… personne n'a encore exploité les applications martiales avec raquettes.... mais bon, c’est autre chose… la petite balle va aller loin !!!)

Bien, après tout ça, c'est le moment de la leçon 1...

On change de décor... et attention mini-jupe obligatoire !

... ou pas?

 

Bien, si vous avez bien suivi, vous serez au top pour la chandeleur ! Plus une seule crêpe par terre ou collée au plafond !!!

 On n’arrête pas le progrès !

http://www.icone-gif.com

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 11:45

 

 

Il est urgent

d'attendre.

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 11:28

Voici… enfin les noms de la forme au petit bâton que nous étudions ainsi que quelques brèves explications sur les noms qui peuvent parfois sembler curieux aux Occidentaux que nous sommes.

Ces noms nous racontent souvent une histoire et nous permettent de mieux entrer dans le mouvement tout en découvrant la culture chinoise.

 

PHOTO XIAO LONG

Tài Jí Bàng Dì èr Tào       

太极 二套 

Tài Jí Bàng Forme 2

 

1. Qīng Zhōu Dàng Yáng 

轻舟荡洋   

La frêle embarcation oscille sur l’océan.

Nous retrouvons cette image de barque légère qui glisse sur l’eau. Cette image parfois associée à celle du pêcheur qui chante au coucher du soleil fait partie des images « d’Epinal » à la chinoise.

C’est un moment de calme,  un moment agréable au sein de la Nature… Nous voguons vers l’avenir et le bonheur… un long

voyage sur un long fleuve tranquille...  (Ou pas !... de l’utilité de pratiquer…)

2. Sān Zhé Qī Gōng  三折攲肱      

   Par trois fois plier et déplier l’humérus à l’oblique (Par trois fois  casser le bras).

L’idée vient d’un proverbe de la dynastie Qing. Un roi qui passe par de nombreuses batailles acquiert de l’expérience, il devient maitre dans l’art de la guerre…

Cette image est à rapprocher du proverbe «  Si on est malade longtemps, on devient médecin ». Si on s’est cassé le bras trois fois, on sait alors ce qu’il faut faire. Si nous avons traversé des moments difficiles, nous abordons les suivants de façon plus sereine.

 

PHOTO XIAO LONG

3. Nán Yào Běi Yīng    

        Busard du Sud, aigle du Nord.

Sur ce nom, je n’ai pas eu d’interprétation « officielle »… Mais Petit Dragon vous propose ses cogitations…

On saisit l’idée générale véhiculée par ces deux oiseaux de grande envergure, au vol majestueux.

Dans la Chine ancienne, l'aigle était le symbole de force et de solidité. L'aigle posé sur un rocher était l'image parfaite du combattant solitaire, posé sur un pin il devient image même de la longévité. L’aigle est aussi un « chasseur de démons »… Associé au Nord, Eau, Rein… 

L’allusion au busard pourrait être en lien avec l’histoire de Gongshu Ban qui vit voler un busard dans le ciel et fasciné,  découpa des morceaux de bambou en forme de rapace et fit voler sa construction trois jours durant… le premier cerf-volant… Les cerfs-volants d’ailleurs portaient souvent des noms d’oiseaux. Les busards affectionnent les vastes étendues, les steppes et les plaines. Associé au sud, Feu, Cœur…

4. Yáng Fān Yuǎn Háng       远航

  Hisser la voile et naviguer au loin.

Pas de secret pour ce nom : Nous hissons la voile pour voguer vers l’avenir…

5. Gōng Shēn Shū Dǎn    

  Se pencher pour faire circuler la bile.

No comment... pas super poétique celui-ci ! Mais … faut pas s’en faire.

 

PHOTO XIAO LONG

 

6. Kǒng Què ài Wěi   孔雀

       Le paon aime faire la roue.

Belle image qui convient parfaitement à la circularité du mouvement. Nous sommes fiers comme des paons et faisons la roue… Mon Dieu que nous sommes beaux !!!

Le paon est aussi symbole de dignité : sous les Ming et les Mandchous, une plume de paon (et un bouton de corail) ornait les coiffures des dignitaires  de 1ère et seconde classes. Le paon  -avec la grue- est aussi la monture préférée de la Déesse des Immortels…

7. Hè Lì Jī Qún   鹤立 鸡群

     La Grue se dresse au milieu des poules.

On voit bien là aussi la grue, grand oiseau harmonieux  qui se dresse et domine la volaille… L’image est liée aussi à l’histoire d’un général qui, pour protéger son roi, se dresse seul face à l’ennemi alors que les soldats se cachent…

8.ān Bù Dàn Chē    

Aller paisiblement  et ne pas prendre un véhicule.

La Nature nous offre tout, nous n’avons pas besoin de véhicule : nous avons nos pieds… Nous pouvons nous suffire à nous-même.

L’histoire cette fois est celle d’un fonctionnaire convoqué par l’Empereur. Le fonctionnaire a un grand sens de l’humour et d’infinies connaissances, il déplait à l’Empereur qui le bannit. On lui propose de partir en « voiture », mais pour montrer qu’il n’a besoin ni d’argent ni d’honneurs pour vivre, il refuse et fait la route à pied.

L’histoire ne dit pas si cet exemple a été suivi ni si les « constructeurs automobile » de l’époque ont mis la clé sous la porte…

 

 

Plum Publications

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.