Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 16:46

  :

Souvent Xiao Long doit répondre à cette question, alors essayons de bien faire la différence:

Tai ji quan et gymnastique 

  Le Tai Ji Quan et la gymnastique se pratiquent pour  améliorer la santé par un travail physique et dynamique. On y développe également les sensations.

 

Chine-taiji.jpgOui, mais dans Tai ji quan, il y a Quan. Quan, c'est le poing (on le trouve aussi traduit par "boxe").  Donc, on ne fait pas dans la dentelle, car à l’origine, c’est un style martial (même s'il faut l'avouer, cela ne saute pas aux yeux du non initié... blocages, attaques sont -dans les formes- si souples et ronds qu'il faut chercher un peu...)

En gymnastique par contre, il n’y a ni attaque ni défense, ni coups de pieds ou de poings, ni clés, ni lutte... Les mouvements n’ont pas d’applications martiales (ou alors, juste par erreur, si l'on étend son bras un peu trop vite en direction de son voisin?).

Pour aider des débutants à mémoriser un enchaînement, on peut au début montrer les mouvements seuls, mais plus tard il faut expliquer pour quelle raison ce mouvement existe sous cette forme. 

Et le Tai Ji Quan est un art martial interne : il y a une dimension énergétique particulière: ce travail sur l’énergie n'existe pas en gymnastique (même si on en dépense beaucoup... contrairement au Tai Ji Quan, où le but avoué est de s'économiser!)

 

Qi gong et gymnastique :

Le qi gong ressemble bien à une gymnastique, il vise aussi à améliorer la santé  et n’est pas martial, mais il a une dimension interne de travail sur l’énergie qui n’existe pas dans la gymnastique (bis repetita!).

 

yin jin jinTai ji et qi gong ont par contre beaucoup en commun : la lenteur, la régularité des mouvements, le calme, la détente, la visualisation, la synchronisation du mouvement avec la respiration, le travail énergétique...

 

MAIS le qi gong n’est pas martial, même s’il existe des démonstrations de puissance, gong fa, où l’énergie nécessaire est longuement stockée avant l’explosion, mais le coup est porté sur un objet: ce n’est pas un combat.

La force est utilisée en une fois, sur un point unique, ce n’est pas un face à face où il faut apprécier les distances, le temps…

 

Le Tai ji quan se pratique :

       Les yeux ouverts

       Debout

       En mouvement

       En enchaînement.

       En Tai ji quan, l’énergie se déplace au fil des mouvements et  va où elle est nécessaire, elle est mobilisable quand on le désire, où on le désire ( enfin, pas du jour au lendemain...).

 

 

Le qi gong se pratique :

       Yeux fermés ou ouverts,

       Debout, assis ou allongé

       Statique ou dynamique (peu de déplacements, un pas en avant ou en arrière)… Les mouvements sont isolés ou enchaînés.

      Le qi gong est l’art de concentrer, générer , utiliser  l’énergie.

  

    Il existe des exercices passifs : nei dan (élixir interne) - ou par la concentration (du centre dan tian vers les membres). Comme dans la méditation assise, la petite ou la grande circulation, le qi est généré par le dan tian inférieur, puis il est mis en circulation dans les vaisseaux…

 

    et actifs : wai  dan (élixir externe) : on génère l’énergie par le mouvement, des membres vers le centre, (le corps physique est soumis à une certaine excitation, comme le ba duan jin… Le qi , qi local, s’accumule par la posture, puis s’écoule).

 

Ces exercices servent à équilibrer les flux énergétiques dans les 12 méridiens et les 8 vaisseaux. Ils guident vers une meilleure compréhension du TAI JI QUAN : En Tai ji quan le qi est essentiel, généré extérieurement, intérieurement.

 

Le qi gong du Tai ji met l’accent sur la génération et le stockage du qi grâce à des exercices de nei dan  liés aux mouvements du corps.

 secret-of-flying-daggers--6-.jpg

 

 

 

Si le Qi gong apporte beaucoup au pratiquant de Tai ji quan, la pratique (d'un tout petit peu...) d'externe serait tout aussi profitable, afin de mieux capter la dimension martiale de cette discipline: mais il faut rester raisonnable et respecter nos (in)capacités physiques...

 

En revanche, dans un bon canapé, un petit film de Wuxia par-ci par-là... ce peut être une contribution honorable... pour maintenir un état d'esprit sereinement belliqueux...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 19:29

"C'est ce qui manque qui donne la raison d'être"


papillonbleu.jpg

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:34

Voilà une période de l'année où il vaut mieux conserver son calme pour aborder les fêtes, soirées familiales et amicales, qui demandent quelques... préparatifs!

Il faudrait peut-être enfin songer à prendre un peu de temps pour soi et s'accorder de vraies parenthèses - pas forcément de longues heures  (où irait-on les chercher?) - plutôt de petits moments bien à soi pour se re-la-xer.

mediter.jpgLa Détente: Pour décompresser simplement, il faut se trouver un moment où l'on sait que l'on ne sera pas dérangé, l'idéal étant une maison VIDE (rare!), l'extérieur est aussi assez sympa, mais en cette saison, il faut une grande motivation pour s'asseoir en zazen sur sa terrasse... Avantage, là, il n'y aura personne...

Certains vous dirons le matin, d'autres le soir... Xiao Long vous dit "Dès que c'est possible".

Installez vous confortablement, dans votre pièce préférée, avec vos petits coussins si besoin... téléphone coupé (pour éviter les coups de fils intempestifs des vendeurs de cuisine, de salons, des aménageurs de combles, des belle-mères etc...), dans la position qui vous convient, debout, assis, allongé, peu importe, l'essentiel est d'être à son aise et de ne ressentir aucune tension. Il vaut mieux prévoir une petite laine  (on va rester immobile un moment). Bref, on s'installe, on fait son nid, comme les gamins avec leurs doudous et on est bien. Alors on peut commencer à se détendre. mediter-2.jpg

On commence par détendre le visage, vérifier que le front soit lisse (la relaxation est un super antirides!), les yeux fermés sans pression, les joues souples, mâchoires relâchées (on les laisse descendre comme le loup de Tex Avery devant une jolie fille!). Puis on détend le cou, la nuque. Ces zones sont souvent les plus tendues, les plus difficiles à relâcher et à contrôler. Et on continue son chemin, détendant le dos, la poitrine, le ventre, les jambes, le tout en détail et jusqu'aux orteils. Il faut prendre son temps, ne rien brusquer, insister sur les zones sensibles, revenir sur les endroits où des tensions se recréent, jusqu'à ce que tout le corps soit détendu. Là on pourra accorder toute son attention à sa respiration, l'affiner, la réguler, l'approfondir... Et quand on décide enfin de reprendre pied dans la réalité, le chemin de retour se fait tranquille, les yeux s'ouvrent doucement, on reprend conscience. On peut se frotter les mains, les bras, les jambes, les pieds, le tout en douceur: hors de question de bondir et de repartir sur les chapeaux de roues!

Le Problème:

Si une question ressurgit sans cesse, du genre "LE" problème récurrent qui vous empoisonne l'existence, on peut essayer de prendre de la hauteur au cours de ce moment de relaxation (si, ça peut marcher!!!). Il suffit de s'envoler, comme un oiseau, de monter haut dans le ciel (en imagination, bien sûr!) et de regarder en bas: les maisons, les arbres sont minuscules, les gens ne sont que de petits points sombres ... On monte encore plus haut, tout rapetisse encore, on voit la terre qui tourne (eh, oui!) et de là haut , votre problème n'est plus qu'un ridicule grain de poussière , il suffit d'un souffle pour le faire disparaitre... plus loin, très loin... C'est à ce moment que l'on prend une bonne inspiration et on expire en ouvrant les yeux et (c'est magique!) le problème a disparu! (et même si on ne gagne que quelques jours de répit, c'est toujours bon à pendre!). Munis de ces quelques informations, il ne vous reste plus qu'à couper ordinateur et téléphone, sauter sur le coussin et la couverture les plus proches et se DETENDRE...

IM-1921-Yann-Arthus-Bertrand-La-terre-vue-du-ciel.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 09:00

Voilà la saison où les calendriers commencent à tomber dru : celui de la Poste, des pompiers, des préposés au ramassage des ordures ménagères, du Club de Bridge, de la Maison de Retraite, et associations diverses… De quoi devenir collectionneur (bien malgré soi…). Ainsi donc, parler calendrier est dans l’air du temps (si je puis dire…).

Le calendrier chinois n’est pas exactement comme le nôtre : il est soli-lunaire. Les mois sont des mois lunaires, c'est à dire que le premier jour de chaque mois est la nouvelle lune et que le 15e jour est la pleine lune (jusque là, on suit…). Mais comme dans une année solaire il y a douze mois lunaires et plus d'une dizaine de jours (au secours !), on ajoute sept mois intercalaires (rùnyuè) au cours de dix-neuf ans (vous pouvez refaire les calculs si vous voulez vérifier…), pour que l'année reste dans l'ensemble une année solaire (toujours là ?).

 

Selon la tradition, le premier système calendaire fut créé par l'Empereur Jaune en 2637 ! Au cours des siècles les chinois ont modifié leur calendrier pour qu’il suive au mieux la réalité des phénomènes astronomiques.

 Le calendrier a toujours eu une grande importance dans la civilisation chinoise : l’Empereur, « fils du ciel », reçoit un mandat céleste. Le calendrier qui régit la vie de l’état se doit d’être en phase avec les phénomènes célestes. Ce calendrier luni-solaire (yīn yáng lì : 陰陽 ), n’est pas simple :une dérive sur les dates des saisons existe même si elle reste peu visible, et les écarts aux phases lunaires sont bien marqués. Chaque année la présentation du nouveau calendrier et le début des saisons étaient autrefois un événement majeur dans la vie de l’Empire. La production du calendrier était un monopole d’état, toutes réalisations « non autorisées » étaient punies de mort.

 calendrierchinois.jpg

Le calendrier traditionnel chinois actuel (Shí xiàn lì : 時憲date de 1645, la dernière réforme a été faite par le jésuite Adam Schall (1591 – 1666) astronome impérial à Pékin, directeur du « Bureau astronomique ( !) impérial » (qīn tiān jiàn : 欽天監[]). Cette réforme a eu lieu sous le règne du troisième empereur Shùnzhì (順治), dynastie des Qīng (dernière dynastie, d’origine mandchoue, à avoir régné sur la Chine). Le calendrier grégorien fut officiellement adopté par la République de Chine en 1912, mais du fait des habitudes populaires et de l’occupation du nord par les Seigneurs de la guerre, il fallut attendre le 1er janvier 1929 pour qu’il soit appliqué dans tout le pays.

 

L’année du tigre va donc bientôt se terminer et  nous entrerons alors dans l'année du lièvre*  dès le 3 février 2011.annee-lapin-1.jpg

(A ce sujet, d’ailleurs Xiao Long rappelle à ses gentils membres que nous  fêterons ce nouvel an dignement, baguettes en mains, le 4 février ! Laissez tomber vos pelles à neige et  commencez l’entraînement dès aujourd’hui…)

* l'année du lièvre, du lapin ou... du chathoroscope-chinois-chat-.jpg

En option et pour les plus courageux, voilà un beau tableau de correspondances pour ne plus s’y perdre….

 

 

 

 

Saison
chinoise

No
du mois
lunaire

Nom
du mois
lunaire

Signe 
du mois lunaire

Mois lunaire
intercalaire 

Signe du
zodiaque
occidental

Hiver chinois

11

十一月 shíyīyuè

(rat)

exceptionnel

Capricorne

12

十二月 shí'èryuè

chǒu (bœuf)

jamais

Verseau

Printemps chinois

01

正月 zhēngyuè

yín (tigre)

peu fréquent

Poissons

02

二月 èryuè

mǎo (lièvre, ou lapin)

peu fréquent

Bélier

03

三月 sānyuè

chén (dragon)

possible

Taureau

Été chinois

04

四月 sìyuè

(serpent)

possible

Gémeaux

05

五月 wǔyuè

(cheval)

possible

Cancer

06

六月 liùyuè

wèi (chèvre)

possible

Lion

Automne chinois

07

七月 qīyuè

shēn (singe)

possible

Vierge

08

八月 bāyuè

yǒu (coq)

peu fréquent

Balance

09

九月 jiǔyuè

(chien)

peu fréquent

Scorpion

Hiver chinois

10

十月 shíyuè

hài (cochon)

peu fréquent

Sagittaire

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 11:04

"On tombe toujours du côté où l'on penche".

 

pagode.jpg

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 09:21

 

On parle dans la tradition chinoise de trois champs de cinabre (Dantian), qu’on met en relation avec la trinité taoïste Terre, Homme, Ciel.

Le champ de cinabre inférieur, Xià Dāntián 下丹田, se situerait environ trois doigts sous le nombril, au centre du corps, au niveau du point Qihai 气海. Il correspond à la Terre. C'est le Dantian dont nous parlons le plus, c'est vers lui que nous ramenons l'énergie en fin d'exercice.

Le champ de cinabre médian, Zhōng Dāntián中丹田, se situerait dans la poitrine,  au niveau du plexus solaire ou entre les seins, au niveau du point Shanzhong 膻中. Il correspond à l’Homme.

Le champ de cinabre supérieur Shàng Dāntián上丹田se situerait dans le crâne, au niveau du point Yintang 印堂 entre les sourcils. Il correspond au Ciel.

Il est à noter que selon les pratiques de qi gong ou de méditation ou d'acupuncture, ces zones  "fluctuent"... D'ailleurs,les médecins chinois n’étudient pas les champs de cinabre et ne les utilisent pas dans leur pratique.

Certains utilisent même le nombre d’or pour situer les trois Dāntián. Ils situent le champ de cinabre inférieur à 0, 618 de la longueur du corps, le champ de cinabre médian à 0,618 de la longueur du torse, et le champ de cinabre supérieur à 0,618 de la longueur de la tête. Allez, tous à vos mètres de couturière...

 

 

Le cinabre (dan), aussi appelé « sang de dragon », ou « dragon rouge » est un terme provenant de l’alchimie. Il s’agit de sulfure de mercure.  Dans son Histoire Naturelle, Pline l’appelle « Cinabre des Indes ».cinabre.jpg

Au IVème siècle avant notre ère, le taoïsme qui se développe, rassemble les connaissances cosmologiques, initiatiques et magico-techniques des confréries de forgerons. Grâce au cinabre les alchimistes taoïstes peuvent extraire l'or du minerai et en produire de plus importantes quantités que par l'orpaillage qui était jusque là le seul moyen connu de produire ce métal précieux.

 

On cherche par la même occasion à transformer ce cinabre pour obtenir une « pilule d’immortalité » ou un élixir de longue vie.

 

 

 

 

 

Sous les Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J-C.), plusieurs seigneurs se seraient  empoisonnés grâce aux fameuses pilules d’immortalité fournies par leurs alchimistes. On en vient ainsi peu à peu à utiliser le vocabulaire de l’alchimie externe (waidan 外丹, « cinabre externe ») pour qualifier des pratiques alliant travail du corps et de l’esprit (gymnastique taoïste, Qi Gong, méditation...), relevant alors d’une alchimie interne (neidan内丹, en fait « cinabre interne ») sans aucun doute moins "toxique". 3dantian3.jpg

 

Dans l’alchimie interne, ce sont l'esprit, le souffle et l'essence (shen qi jing 氣 精) qui sont utilisés comme matériaux pour accéder à l’immortalité.

Il semble que le terme neidan apparaisse pour la première fois dans les Techniques respiratoires du maître de l’épée mystique (靈劍子服氣訣) de Xu Xun (許遜) sous les Jin orientaux (265-420).

A cette époque, Ge Hong (283-343), un fonctionnaire intéressé par le taoïsme, le confucianisme, la stratégie, les arts militaires et les pratiques taoïstes visant à l’immortalité physique, écrit le Traité ésotérique et exotérique du Maître qui embrasse la Simplicité (Baopuzi neipian et Baopuzi waipian).

Il pense que l'immortalité physique est accessible à tous. Il suffit de comprendre les lois de la nature et de les suivre.

 A la fin de la dynastie Tang (618-907),  l’alchimie interne semble avoir pris le pas sur l’alchimie externe dans la recherche de l’immortalité.

  

Comment ça marche?

 

L’alchimie interne utilise les « trois trésors »  (sanbao 三寶) que sont l’essence (jing ), le souffle (qi ) et l’esprit (shen ) dans sa recherche de l’élixir de longue vie.

Dans le champ de cinabre inférieur, l’essence est raffinée et transformée en souffle. Dans le champ de cinabre médian, le souffle est raffiné et transformé en énergie spirituelle. Dans le champ de cinabre supérieur, l’énergie spirituelle est raffinée et réintégrée à la vacuité, le Tao.

 

Première étape: l’essence s’accumule dans le bas-ventre et remonte vers le sommet de la tête en empruntant le méridien Dumai督脉, Vaisseau Gouverneur (dos). Puis l’essence redescend par le méridien Renmai 任脉,  Vaisseau Conception (devant). Cette circulation transforme l’essence en souffle et dans le ventre se forme le "cinabre", comparé à une goutte de rosée, une "perle" formée de souffles yin et yang.

 

Etape 2: Dans le champ de cinabre médian, la perle de lumière devient un embryon de souffle qu’on entretient afin de le transformer en énergie spirituelle. La révolution de l’essence et du souffle continue naturellement, sans être aidée par des exercices de visualisation et de respiration comme dans la première étape.

 

Etape 3: l'énergie spirituelle naît dans la tête, et peut sortir du corps ou y entrer par la fontanelle, suivant la volonté de l’adepte. Cet "enfant de lumière" est entretenu par des moyens spirituels pour être intégré à la vacuité, le Tao.

 

 

En savoir plus:

 

Le cinabre est utilisé depuis... bien longtemps (il y a 3600 ans déjà on teintaittampon cinabre les poteries chinoises et l'encre grâce au cinabre!). Le cinabre toujours très présent est encore utilisé sous forme de pâte pour signer, entre autres les dessins ou peintures chinoises...

 

On utilisait aussi le cinabre dans la composition de remèdes et... on l'utilise encore en homéopathie (à petite doses?)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 08:20

Un peu de rêve en ces journées d'automne...

Quelques paysages, comme si vous y étiez... enfin, presque...

  

Le "Sud des Nuages", le Yunnan se trouve au sud est de la Chine. Cette province frontalière du Vietnam et de la Birmanie regroupe près de 22 ethnies différentes, inutile d'essayer d'imaginer combien de langues y sont parlées... Si vous aviez l'intention de discuter météo avec les autochtones, il faut oublier...

  

shangri-la-yunnan-05 leading

 

 

 

Shangri La (Enfin un des multiples endroits qui pourrait porter ce nom mythique...)

 

 

Et le lac du Dragon Noir...

 

 

lac-dragon-noir-yunnanLijiang.jpgLijiang....

 

 

 

 

 

 

 

 

et yunnan114.jpgune de ces magnifiques vallées...

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 11:43

" Le coeur est un étang.

Quand rien ne l'agite, la vase reste au fond."

etang.jpg

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 11:16

Pour ceux qui, sur leur lancée, veulent poursuivre le 18 mouvements épée, voilà les noms des techniques que nous avons - et/ou - allons travailler. Un nom recouvre (malheureusement!) plusieurs mouvements parfois, ce qui ne simplifie pas le repérage (désolée!!!). Mais, en fermant bien les yeux et en se concentrant très fort, voilà de quoi se remémorer cet enchainement:

 

1. Ouverture  -                                      Qi Shi

2. Pointer pieds joints -                       Bin Bu Dian Jian

3. Reculer et frapper renversé -          Ce Bu Fan Ji

4. Pas en avant et piquer à plat -        Jin Bu Ping Ci

5. Tirer à droite -                                  Xian You Ping Dai

6. Tirer à gauche -                                Xian Zuo Ping Dai

7. Piquer vers le haut sur un pied -     Du Li Shang Ci

8. Tourner, pas de l'archer, fendre  -   Zhuan Shen Gong Bu Pi Jian

9. Pas vide, tirer l'épée en arrière (cacher l'épée) - Xu Bu Hui Chou

10. Piquer pieds joints -                        Bin Bu Ping Ci

11. Pas de l'archer, bloquer à droite -   You Gong Bu Lan Jian

12. Pas de l'archer, bloquer à gauche - Zuo Gong Bu Lan Jian

13. Pas en avant, piquer à l'envers -      Jing Bu Fan Ci

14. Avancer, suspendre et fendre -        Shang Bu Gua Pi

15. Pied pointé, Bloquer, ramener l'épée - Ding Bu Hui Chou

16. Tourner couper essuyer -                 Xuan Zhuan Ping Mo

17. Pas de l'archer, avancer, piquer -    Gong Bu Zhi Ci

18. Fermeture -                                       Shou Shi

 

 

Le plus souvent dans ces noms, apparait en premier la position des pieds ou la direction (pieds joints: Bin Bu... Shang Bu: avancer...), suivie du nom de technique d'épée ( Pi : fendre, Fan Ji : frapper renversé, Ci : piquer....). Ainsi, si nous y perdons en poésie avec ces noms là (pas de "balayer le lotus" ou de "grue blanche" qui bat des ailes...), nous y gagnons en précision! 

 

Voilà de quoi étudier, et revoir la déco de votre salon: n'oubliez pas qu'une épée a une... lame!

Un lien vidéo pour se rafraichir la mémoire...

http://www.youtube.com/watch?v=V3FPfnRzw20

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 16:11

"Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses."

 

rose.jpg

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.