Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 16:07

 

Voilà de quoi fêter dignement le printemps : l’école d’arts martiaux  Shaolin Tagou* de la province du Henan nous propose un peu de rêve… et Patit Dragon vous propose un extrait du Gala de la fête du printemps 2019 diffusé par la télévision chinoise.

Force, précision, coordination, harmonie… On ne peut qu'admirer...

Quand on sait le temps qu’il faut pour synchroniser un groupe de 10 personnes…. On imagine sans peine le travail qu'il y a derrière cette démonstration !!!

 Petit Dragon ne se lasse pas… Ahhh! quelques années (euh… décennies ?) de moins et il ne demanderait qu’à gambader pareil avec ses amis… ;)

-Tout le monde a le droit de rêver, si, si !

 

 

 

Et pour continuer à se régaler, voici l’incontournable danse du Dragon et du Lion** qui va nous apporter la chance :

 

*Cette école est probablement la plus célèbre est la plus grande école de Chine. 19 grands gymnases et 400 salles de classe sont réservés à l’enseignement et à l’entraînement. Plus de 25 000 personnes vivent sur ce campus enseignants et élèves. Bien sûr,ces élèves connaissent de nombreux succès lors des compétitions. Ce centre international de formation Shaolin permet de recevoir une formation très complète dans les disciplines comme le Kung-fu, le Qi gong, le Tai ji quan, le Bagua, le Xing yi… mais aussi en langue chinoise, calligraphie, etc.

Les étudiants étrangers y sont aussi accueillis, venant de plus de 40 pays dont les États-Unis,  la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne etc.

 

**Il semblerait que l’origine de la danse du lion ne soit pas chinoise , il existe d’ailleurs des formes différentes de danse du lion au sud et au nord de la Chine. Il en existe aussi des versions japonaises, coréennes, tibétaines et vietnamiennes. Les couleurs des Lions ne sont pas choisies au hasard : le lion blanc, comme on peut l’imaginer, et le lion le plus âgé. Le lion vert symbolise l’amitié, alors que le lion rouge symbolise le courage. Le lion noir est le plus jeune, le lion jaune est l’enfant du milieu…

Les danses sont accompagnées par des tambours, des gongs, des cymbales… la danse du lion est aussi souvent associée aux arts martiaux, d’ailleurs de nombreuses écoles d’arts martiaux ont une section « danse du lion ».

Partager cet article

Repost0
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 15:07

 

 

Il n’y a pas de mur

qui ne laisse passer le vent.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 13:39

 

On pourrait croire que les contes sont réservés aux petits enfants. Mais ce n’est pas le cas, les plus grands aussi aiment les contes et ils ont bien raison !

Si vous êtes amateurs, le Petit Dragon vous conseille la lecture des « Contes d’une grand-mère chinoise ».

 Yveline Féray a rassemblé quelques contes chinois et les raconte merveilleusement dans ce petit opuscule que vous trouverez édité chez Picquier poche.

Six contes sont réunis là, précédés d’un avant-conte qui retrace un petit « historique de l’histoire de l’histoire »… puis on se régale en  suivant les aventures des « Cinq rats célestes », du fatal « serpent blanc » ou encore de ce vieux jardinier « fou des fleurs »…

Ce tout petit livre est vite dévoré !

https://livre.fnac.com

Et pour ceux qui en voudraient encore, sachez qu’il existe dans la même collection les « Contes d’une grand-mère cambodgienne », ou encore les « Contes d’une grand-mère vietnamienne » sans parler, des « Contes d’une grand-mère tibétaine » ou encore des « Contes d’une grand-mère japonaise », sans oublier les « Contes d’une grand-mère indienne ».

Quel que soit le pays décidément, les grands-mères ont bien des choses à raconter !

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 13:28

 

Vues de l’extérieur, nos pratiques sont faciles. On se déplace tranquillement, lentement, l’air de rien, les mouvements paraissent simples… mais ce n’est là que la surface. Tout bien réfléchi, c’est un peu comme si on regardait évoluer des patineurs sur la glace : les gestes sont fluides, harmonieux, on ne voit vraiment pas en quoi réside la difficulté… et pourtant…

Et pourtant… lorsqu’on s’initie au Tai ji quan ou au Qi gong, on s’aperçoit que le mental aussi bien que le physique sont largement sollicités. Ainsi, notre posture de base (se tenir debout et évoluer) demande déjà un peu de travail.

Vous me direz, se tenir debout, ce n’est quand même pas très compliqué ! Et le Petit Dragon vous répondra que se tenir debout est tout un art…

 

Maitre YUAN Hong Hai

On pourrait parler des appuis : une des remarques les plus répandues à la fin d’un cours lorsqu’une personne n’a encore jamais pratiqué, c’est que l’on sent bien ses jambes ! Car si l’on se tient « debout », on se tient tout de même un peu fléchi, et, dans notre école en particulier, nous nous devons de rester au même niveau pour évoluer et éviter le célèbre syndrome du yo-yo.

Pour pouvoir rester fléchi le temps de réaliser une forme, il faut que nos jambes soient solides. Si nos jambes sont trop faibles, alors nous aurons tendance à remonter sur nos appuis pour nous soulager et nous évoluerons  de façon discontinue avec des hauts et des bas… et de plus en plus de haut – de moins en moins de bas ;)

 Ainsi, contrairement à une idée répandue, nous ne nous reposons pas…  travaillons : nos muscles sont sollicités et nous pouvons renforcer nos jambes en douceur.

N’oublions pas que les Chinois disent que nous vieillissons par les jambes, par les genoux. Entretenir la musculature de nos jambes c’est aussi entretenir notre santé.

Il ne suffit pas d’avoir de bonnes racines et d’être bien installé dans le sol. Se tenir debout c’est aussi se tenir vertical.

On pourrait alors aussi parler d’axe : on nous dit toujours d’imaginer qu’un petit fil de soie relie le sommet de notre crâne au ciel. Cette image peut être utile, mais il est souvent difficile de la garder en mémoire tout au long d’une forme. Parfois, ce petit fils se casse, la tête par vers l’avant, ou bien vers le côté. À nouveau, il nous faut travailler. Car penser à maintenir son axe nous demande un effort.

Mais ces efforts, celui de s’étirer vers le ciel et celui d’alourdir le bas de notre corps, sont toujours récompensés (si, si, je vous assure !).

C’est cette attitude qui va nous permettre d’évoluer ensuite aisément et avec un minimum de fatigue. C’est ainsi que nous pouvons être détendus et concentrés, stables et présents à ce que nous faisons. C’est ainsi que nous pouvons respirer au mieux. C’est ainsi que nous pouvons laisser l’énergie circuler librement dans tout le corps.

Donc, en résumé, nous avons le droit, en toute modestie ( !?), de nous redresser, d’être « fiers » de pratiquer le Qi gong ou le Tai ji quan.

 

https://www.icone-gif.com/

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 13:37

 

Les mots que l’on n’a pas dit

sont les fleurs du silence.

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 13:20
http://french.china.org.cn

 

Voilà une belle photo des pêchers en fleur au printemps en Chine dans la province du Zhejiang.

C'est la saison pour voir la vie en rose!!!

 

Cette prise de vue ainsi que d'autres photos sur: http://french.china.org.cn

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 09:44

 

 

Il est plus facile de savoir

comment on fait une chose

que de la faire.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 09:34
PHOTO XIAO LONG

 

L’usage du bâtonnet d’encens est bien connu dans de nombreux pays et de nos jours encore, son usage est synonyme de détente ou de recueillement.

Autrefois, tout chinois qui voulait s’adresser à une divinité, utilisait un bâtonnet d’encens. Le brûle-parfum est au centre des rituels chinois. Le parfum est là pour faire le lien entre les humains et les dieux. Les fumées produites permettent d’invoquer les dieux ou les esprits ou bien de chasser les maladies ou les influences maléfiques.

Ces bâtonnets sont constitués en grande partie de poussière de bois et pour un quart de poudres parfumées qui peuvent être issues de l’encens, du clou de girofle, du camphre ou tout bois particulièrement odoriférants, comme par exemple le cyprès. On mélangeait ces ingrédients dans du vin de façon à obtenir une pâte qui passait à la filière.

Le développement du commerce sous la dynastie Han, permet à la Chine de découvrir des bois et résine venue d’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient. C’est ainsi qu’apparaissent les parfums du bois de santal, du benjoin … c’est alors aussi qu’apparaît l’utilisation de l’encens en dehors du contexte sacré d’origine.

 

 

PHOTO XIAO LONG

Alors, l’encens devient incontournable dans le cabinet d’études du lettré. Celui-ci s’entoure d’objets précieux et de bon goût, on trouvera donc chez lui un brûle-parfum, une grande boîte pour y déposer l’encens nouveau ainsi que des boîtes plus petites pour y déposer le bois d’aloès, particulièrement apprécié pour son parfum  et un vase à ustensiles… le brûle-parfum sera en céramique en été et en bronze en hiver : rien n’est laissé au hasard !

Dans les demeures privées, l’encens sera utilisé sur l’autel des ancêtres bien sûr, mais aussi dans d’autres pièces, pour méditer par exemple, puisqu’il permet de purifier l’espace et de se protéger contre des influences néfastes.

Ce qui nous concerne aujourd’hui, nous nous devons d’être attentifs aux encens que nous utilisons : tous ne sont pas de très bonne qualité et les fumées qui s’en dégagent peuvent être irritantes, voire toxiques, car certain bâtonnet ne sont que des baguettes trempées dans des solvants nocifs et des parfums synthétiques.

Si vous aimez utiliser ces parfums, il vaut mieux choisir des encens fabriqués dans les règles de l’art. Si l’on veut s’assurer un beau moment de relaxation en toute sécurité la mention 100 % naturel devrait figurer sur la boîte. En général, il faut savoir que les parfums de fleurs sont souvent des parfums de synthèse et que généralement les bois et résine restent naturels. Enfin, sachez que les encens japonais dégagent beaucoup moins de fumée.

https://www.icone-gif.com

Partager cet article

Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 08:43

 

Qui a inventé l’écluse ?  Voilà une question absolument vitale et à laquelle il faut une réponse !

 

L’idée la plus répandue est que c’est Léonard de Vinci qui est l’inventeur de l’écluse. Mais non ! Le principe du sas et des portes busquées existaient déjà. C’est un chinois, bien sûr, qui a inventé l’écluse.

L’écluse telle que nous la connaissons, qui fonctionne avec un sas, apparaît en Chine en 984. C’est Qiao Weiyue qui en est à l’origine. Il était commissaire adjoint aux transports de Huainan et ingénieur à ses heures perdues.

Il existe en Chine un grand canal « Jīng-Háng Dà Yùnhé », il relie Beijing à Hangzhou. C’est le plus grand canal ancien du monde : il mesure en 1794 km de long et ses parties les plus anciennes datent du cinquième siècle avant J.-C. Il est bien sûr inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Photo Wikipedia

 

 Le problème de ce canal était de maintenir sur toute sa longueur un niveau d’eau égal, ce qui n’était guère possible. Il fallait donc trouver un système qui permettrait de faire oublier qu’il y avait 42 m de différence entre son point le plus haut et le point le plus bas. Or, on ne connaissait à l’époque que le barrage, qui munis de vannes pouvait souffrir ou se fermer.

Notre ingénieur, Qiao Weiyue, fit construire deux écluses situées à moins de 200 m l’une de l’autre. Ce faisant, il découvrit la solution puisqu’entre ces deux écluses se formait un bassin où le niveau d’eau pouvait être adapté. L’écluse à sas était inventée.

 

Photo: By Tomtom08 at the English language Wikipedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=18059495

 

Il semblerait qu’en Europe, ce soit aux Pays-Bas dans les années 1285 qu’une première écluse à sas avec double porte,  fasse son apparition. La renaissance, de nombreux ingénieurs, italiens en particulier, se sont penchés sur cette question et ont considérablement amélioré le procédé.

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 11:59

 

Trop de cuisiniers gâtent la sauce.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.