Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 09:22

On ne connait que trop bien le judo, le karaté, l’aïkido… les arts martiaux japonais en général… par contre, on connaît assez mal les arts martiaux chinois.

Pour les occidentaux, il y a le Kung fu d’un côté et le Tai ji quan de l’autre... pour faire court, le premier est destiné aux jeunes qui peuvent sauter de tous les côtés et le second aux plus vieux qui ne sautent plus aussi haut !

PHOTO XIAO LONG

 

Tout cela est très schématique et l’on présente ces deux disciplines sous forme de vraies caricatures. Le Tai ji quan tout particulièrement souffre de cette image qui lui est attachée et trop nombreux sont ceux qui pensent que cette pratique est strictement réservée aux petits vieux souffreteux ! Évidemment cette façon de voir montre à quel point nous méconnaissant ces arts martiaux chinois.

On conçoit bien que les plus jeunes ont envie de bouger  et ils sont naturellement plus attirés par le Kung fu. En Chine, l’évolution peut se faire plus simplement puisque la pratique du Tai ji quan peut faire suite naturellement à celle du Kung fu et la complète ainsi que celle du Qi gong.  Nous découvrons souvent tard ces disciplines et c’est bien dommage !

 

 

PHOTO XIAO LONG

PS: pas obligé de faire pareil...

Le plus souvent, pour nous, le Tai ji quan nous vient à l’esprit lorsque, déjà adulte (bien adulte parfois…), nous nous rendons compte que nous cherchons autre chose qu’une activité bruyante et sportive (parfois à outrance) qui nous épuise plus qu’elle ne nous ressource.

Cependant, ce n’est pas parce que nos mouvements sont lents que notre corps ne travaille pas. Et si par « sports de vieux » on entend « pratique qui s’adapte à chacun en fonction de ses capacités du moment », alors d’accord.(Le contraire étant « sport de jeunes » (à tout âge aussi) qui se dépensent sans compter … parfois en oubliant quelques règles fondamentales de connaissance de son corps et de ses limites.

N’oublions pas que si chez nous le terme vieux est plutôt négatif, le terme lăo est entre autre en Chine symbole d’un certain degré de sagesse  et exprime le respect comme dans ( lăoshī = enseignant), 老板 ( lăobăn = patron ), 老虎 ( lăohŭ = tigre )…

 Petit Dragon retiendra le terme « sagesse »…

 

Externes ou internes ?

On a coutume de classer les arts martiaux chinois en deux catégories : les arts externes et les arts internes. Le Qi gong est quant à lui énergétique et ne rentre pas dans la classification martiale (la nôtre).

Dans les arts externes la pratique est plus axée sur le développement physique, la rapidité, l’efficacité… on classe dans les arts internes les disciplines plutôt centrées sur le développement du souffle, du travail dans la lenteur, de l’énergie interne… On oppose ainsi Shaolin et Wudang.

 

https://chine.in

Version 1 : Ouille !

https://www.wudang-store.com/blogs/wudang-blog

Version 2 : cool!

 

 

Cela reste cependant de nouveau stéréotypé : il y a de l’interne dans l’externe et de l’externe dans l’interne. On ne peut pas dire que l’externe ne travaille pas le souffle, l’énergie interne.

On ne peut pas dire que l’interne ne travaille pas sur la finalité des mouvements et le travail avec partenaire est incontournable dans cet art. Nous ne sommes donc pas juste tout seul à faire des ronds dans l’air… Il y a plus !

Bref, comme toujours tout est à l’image du symbole yin yang où l’on peut voir dans le yang un petit point yin et dans le yin un petit point yang. On ne peut pas simplement ouvrir un tiroir « externe = baston » et « interne = danse » !

 

Il faut savoir que le terme Kung fu (Gong fu) signifie avoir la maîtrise dans un domaine quel qu’il soit. Par exemple, le Gong fu cha est l’art du thé. Ce terme n’est donc pas très précis.

Le Kung fu est représenté par de nombreux styles et écoles (boxes du sud, du nord, Mante religieuse, singe…panda.. euh, non, ça c’est dans le film…)

 

https://www.youtube.com/watch?v=LcdXPOvYXAU

 

Quant au terme Tai ji quan il englobe de nombreux styles (Chen, Yang, Wu, Sun, Zhao Bao… et j’en passe !) et de nombreuses écoles (Petit Dragon ne cherchera même pas  à en citer tant elles sont nombreuses). On dit parfois qu’il y a autant d’écoles que de maitres. Cette diversité montre la richesse de cette discipline.

On croise aussi sur notre route le terme *Wushu (le savoir-faire shù pour stopper la hallebarde … quand même !) qui est censé représenter l’ensemble des arts martiaux et énergétiques chinois. Mais en réalité à l’heure actuelle ce terme est utilisé plus spécifiquement pour la pratique moderne de compétition des arts martiaux chinois.

Les arts martiaux Chinois sont donc sans limite et leur apprentissage permet de découvrir de nouvelles choses à chaque pas. Cette évolution est dans la logique même du yin yang. Rien n’est statique, tout est mouvement, transformation, évolution… ainsi Kung fu et Tai ji quan ne s’opposent pas mais se complètent.

 

Voilà sans aucun doute ce qui fait la force des grands maîtres (師傅 ou 師父 shīfu où  (shī) signifie « enseignant, maître, expert » et (fù) « tuteur » dans le premier alors que (fù) signifie « père » dans le second), qui ont une connaissance de l’ensemble de ces arts contrairement à la majorité des professeurs (老師; lǎoshī) qui ont une connaissance de l’une ou l’autre discipline uniquement (ce qui n’est déjà pas si mal… la suite dans notre prochaine vie ?).

 

Pour le moment,

Pratiquons …

et nous atteindrons la paix intérieure…wink

 

 

 

*le terme de « wushu » apparaît pour la première fois pendant la dynastie Liang de l'époque des dynasties du Nord et du Sud (Nanbei chao, 502-557), dans le recueil des textes de Xiao Tong (501-531), qui n’est autre que le fils aîné de l’empereur Liang Wudi, Xiao Yan. Le terme y désigne les techniques militaires en général. (…) Le terme « wushu » fut peu usité pendant l’antiquité chinoise, il ne s’est vraiment répandu qu’à la fin de la dynastie Qing et après l’avènement de la République de Chine en 1911.(…)  La définition usitée de wushu dans les manuels devient alors : manière de pratiquer et d’utiliser les arts de combat, les pratiques et techniques afférentes (gymnastiques, hygiène sportive, etc.) et les enchaînements codifiés esthétiques ou gymnastiques. (…) Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Wushu_(terme)

Partager cet article

Repost0

commentaires

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.