Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 15:05

 

Si vous comptez sur les programmations télévisuelles pour occuper vos soirées, je pense que vous pouvez faire une croix dessus… Alors au lieu de faire des croix sur du vide… jouons un peu… et posons des pierres !

 

Le go est un jeu originaire de  Chine. Il oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres, respectivement noires et blanches, sur les intersections d'un quadrillage. Le but est de contrôler le jeu en construisant des « territoires ». Les pierres encerclées deviennent des « prisonniers ». Le joueur qui possède le plus de territoires et de prisonniers est vainqueur....

Les règles sont simples et les combinaisons infinies…

Ce jeu, très populaire en Chine, en Corée et au Japon, serait le plus ancien des jeux de stratégie connu. Il aurait été créé pendant la période des Printemps et Automnes (771-453). Mais sa forme actuelle est japonaise et date du XVème siècle et a été « ré-exportée » vers la Chine et la Corée, mais aussi vers l’Occident au XIXème avec le « japonisme ». Voilà qui explique pourquoi la terminologie utilisée est japonaise. D’ailleurs  go vient du japonais. En chinois ce jeu s’appelle wéiqí (围棋 / 圍棋) et baduk (바둑) en coréen.

 

  jeu de go- Chine- Dynastie Sont (Wikipédia)

 

La légende… de la Chine…

 

Comme toujours, les légendes vont bon train !

La création du wéiqí  est attribuée  à des empereurs légendaires Yao ou Shun, qui auraient utilisé ce jeu pour éduquer leurs enfants…

Une autre légende en attribue l'invention à un vassal qui l'aurait imaginé pour distraire son suzerain au XVIIe siècle av. J.-C… difficile de vérifier aussi, nous n’y étions pas non plus…

 

Les premières mentions réelles de ce qui semble être ce jeu  apparaissent dans les Annales des Printemps et Automnes , puis plus tard,  dans les Entretiens de Confucius.

Ce jeu est alors très répandu, toute une littérature l’entoure : recueils de parties, conseils, traités… Le go est même ajouté aux trois « arts sacrés », peinture, musique et calligraphie,  et devient l'un des « quatre arts du lettré ». Il conserve ce statut jusqu'à la fin du XIXème siècle..

 

 

Kikukawa Eizan, vers 1811 (wikipedia)

 

On ne rigole pas avec le go !!!

En 1578,  Oda Nobunaga, le daimyo, invite àEdo le moine Nikkai,  le sacre Meijin  (maître) et le prend pour instructeur…  Les joueurs sont alors « classés », comme au tennis… selon le système des dan. Les choses sont très sérieuses et se professionnalisent. Les parties peuvent durer des jours, des semaines… Puis, avec l’ère Meiji, le go se démocratise.

… passons quelques siècles…

 

 Aujourd'hui, on compte plus de quarante millions de joueurs, dont un million d'Européens.

 

(Wikipédia)

 

Équipement traditionnel.

Une partie de go se déroule sur un goban , sur lequel est tracé un quadrillage de 19 lignes horizontales  par 19 lignes verticales, qui déterminent 361 intersections. C’est bon jusque-là ?

 

Cette taille de plateau est parfois plus petite (13×13 ou 9×9) pour jouer des parties rapides ou pour faciliter l'apprentissage.

Les deux adversaires placent des jetons noirs et blancs, appelés pierres weiqizi en chinois (围棋子, wéiqízǐ).

Dépourvues de toute inscription ou décoration, les pierres ont toutes la même forme, et ne se différencient que par la couleur : 181 pierres noires (autrefois en ardoise) et 180 pierres blanches (en  coquillage).

Évitez d'en perdre une en route...

Ces pierres sont conservées dans des bols dont les couvercles peuvent servir à recueillir les prisonniers. La partie peut être limitée dans le temps.

 

(Wikipédia)

 

Allez, c’est le moment de commencer !

Principe général

Le but est de répartir le plateau entre les deux joueurs en dessinant des territoires, chaque intersection contenue dans un territoire valant un point.

Noir commence en déposant une pierre de sa couleur sur une intersection du plateau. Puis, à tour de rôle, les joueurs posent une nouvelle pierre sur une intersection vide du goban. Lors d'une partie typique, les joueurs se placent d'abord proches des coins, les territoires étant plus facile à construire en s'aidant des bords du plateau.

 

Deux pierres noires capturées au coup suivant (à droite).

Les pierres adjacentes de même couleur sont dites « connectées » et forment une « chaîne ». Les intersections vides adjacentes à une chaîne sont ses « libertés ». Si un joueur supprime la dernière liberté la chaîne encerclée est « capturée ». Cela signifie que la ou les pierres, alors appelées « prisonniers », sont retirées du plateau, et chacune rapporte un point à celui qui les a capturées.

 

Le groupe blanc a deux « yeux »,
il est donc impossible à capturer.

La capture proprement dite est généralement rare au cours d'une partie, mais c'est cette possibilité de capture qui guide les joueurs dans leur manière de former leurs territoires, un territoire étant une zone où le joueur adverse ne peut plus jouer sans finir par être capturé. Un groupe de pierre ne peut plus être capturé s'il forme deux « yeux » car il n'est plus possible de lui supprimer toutes ses libertés.

Fin de partie

Lorsqu'un joueur juge que la partie est terminée, il peut passer son tour. La partie s'arrête lorsque les deux joueurs passent consécutivement.

À la fin de la partie, les joueurs se mettent d'accord sur les territoires de chacun en identifiant les pierres qui sont impossibles à sauver. On compte un point par intersection libre dans chaque territoire et un point pour chaque prisonnier. Le vainqueur est celui qui obtient le plus de points. Habituellement, pour faciliter le décompte, les prisonniers sont placés dans le territoire de l'adversaire.

 

Et c'est parti...  GO!!! Allez chercher les coquillages ramassés cet été sur la plage, quelques morceaux d'ardoise tombés du toit lors du dernier orage, et hop!!!

 

Pour en savoir plus…

une petite vidéo

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.