Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 12:31

Aujourd’hui petite histoire (vraie !) de chat et de dragon…

 

Présentation des personnages :

 

Neko: un chat qui n’a pas froid aux yeux et ne demande qu’à se transformer en Tigre (shotokan bien sûr !)

 

 

Xiao Long : un petit dragon fureteur qui aime bien gratter les apparences pour découvrir ce qui se cache dessous… et mettre un peu beaucoup le bazar dans les esprits aux idées préconçues.

 

Xiao Long et Neko bavardait tranquillement devisant sur les arts martiaux et leurs différences. Neko (ねこ) alors se place et présente un enchainement (kata) de karaté (から)…

Xiao Long se gratte le crâne. Plus que les différences ce sont les points communs qui sautent aux yeux du Dragon.

 

Il est clair que de nombreuses techniques rappellent – en plus « vif » !- des techniques que nous utilisons en Tai Ji Quan. (Je rappelle que pour certains karatekas nous ne sommes que des gentils « petits vieux » en pyjamas...).

Il n’en fallait pas plus pour que Chat et Dragon, aussi curieux l’un que l’autre se mettent en tête de créer un enchainement de Tai Ji Quan à partir de ce kata (sochin). Beaucoup de discussions, d’analyses des techniques, et … de feeling aussi…

 

 

https://www.karatedo.asia/wp-content/uploads/2013/10/sochin.gif

(sur ce site video de Me Kanasawa!)

 

Sochin signifie « force tranquille » ou « grand silence ». Ce kata est de la même école (Ryu Aragaki) que Unsu « mains en nuages » et Nijushiho « kata des 24 pas »)… Il faut avouer que ces noms nous font penser à  la forme 24 Tai Ji Quan et que les Yun Shou… on connait aussi !!!! humm mm… ça sent la Chine tout ça….

De plus Sochin fonctionne sur l’alternance de temps lents et de temps rapides et la tension musculaire est progressive contrairement à d’autres enchainements ou l’expiration est rapide et la tension musculaire brève. Il se prête donc particulièrement bien à ce travail de recherche…

 

Fondamentalement les techniques sont les mêmes. Il n’y a pas dix mille façons de frapper avec le poing ou le pied, il n’y a pas dix mille façons de se protéger…  L’expression et les stratégies diffèrent.

 

NB : D’ailleurs sans qu’on le sache un style d’art martial est souvent déjà un mélange de plusieurs styles. Et il n’y a pas un style meilleur qu’un autre.  Donc ceux qui s’accrochent désespérément à l’idée de pratiquer La seule forme, Du seul Style d’Origine Unique et Pur se font peut-être des illusions…

 

Bref, voilà le Chat et le Dragon en grande gamberge !

Le rythme du kata est particulier, on ne s’arrête pas n’importe où… et on s’arrête parfois… alors que le taolu se fait en continu, sans arrêt. Alors cherchons les transitions cohérentes qui vont lier entre elles les techniques et donner un sens à l’affaire ! Un peu de Yin/Yang, de circularité…

 

Que serait notre pratique sans « jolies » transitions toutes rondes… (Bon, d’accord, ça fait un peu superficiel comme remarque, mais c’est un clin d’œil à Yuan Lao Shi, qui me fait comprendre ainsi que je « personnalise » parfois un peu mes transitions… Il fronce le nez et avec un sourire me dit « c’est joli ! »)

 

La technique karaté fait dans le « droit au but » ! Puisque le contact –imaginaire-  est la finition (vlan ! et ça fait mal… enfin, ça pourrait… puisque bien évidemment tout est sous contrôle !). Alors que notre démarche est de prendre contact d’abord puis d’agir… (On tâte le terrain, on laisse faire - puis on fait). La ligne/ le cercle… Mais la même idée qui sous-tend l’action : l’efficacité.

Le kata fonctionne sur lignes droites et changement de directions: nos taolu sont plus modestes sur les déplacements dans les 4 (8) directions… mêmes s’ils sont bien présents.

 

bai she tu xin

 

 

Commentaire de Xiao Long :

Bref, il en est sorti quelque chose d’intéressant pour le Chat et le Dragon. Et je n’ai pas peur qu’on me tombe sur les écailles en hurlant « Ouais, c’est inadmissible de faire des trucs pareils ! Pour qui il se prend ce Dragon ! Chacun son camp ! Et que rien ne déborde !!! ».

Il faut des Petits Dragons curieux qui grattent partout, mettent les pieds dans le plat… posent des questions et s’en posent… Ce serait bien triste de vivre dans un monde catégorisé, étanche et sans surprise ! Tant pis pour les frileux…

Trop souvent nous pratiquons « les yeux fermés », en monde clos… ouvrir les yeux sur d’autres choses, comparez, tester, discuter ne peut être que bénéfique et enrichissant.

 

mae geri

 

 

En bref un peu d’Histoire…

 

Xiao Long a feuilleté le web pour vous donner une petite idée de la « parenté » entre Arts martiaux chinois et Karaté !

Il est admis que l’Inde est un point de départ important : le kalaripayat serait né il y a 3000 ans ! En Chine, la lutte chinoise, shuai jiao, aurait été développée par l’Empereur Huangdi (-2697 à -2598). Le Japon est un point d’aboutissement après une étape à Okinawa. À 500 km au
sud du Japon, 500 km au nord de Taiwan et
740 km à l'est de la Chine continentale, les premiers habitants d’Okinawa étaient surtout originaires de Chine et du sud du Japon.

  Le Shuri-te, « Main de Shuri », est un style de karaté qui s'est développé sur l'archipel d’Okinawa dans la ville de … Shuri. Il est le nom de l’un des deux grands styles dominants qui émergèrent à Okinawa sous l’influence des arts martiaux de Chine, avec le Naha-te qui s'est développé dans la ville de … Naha.
 

Les armes étant interdites sous l’occupation chinoise de 1429, les techniques à mains nues se développent ainsi que l’emploi … d’outils divers (bâtons, fléaux…). Émergent des Maitres, chacun ayant ses « secrets » (il faut bien se « vendre » et se démarquer) … suivent des disciples. Tout ce petit monde s’entrainant en nocturne…

Parmi les premiers Maîtres est un Maître chinois : Kwang-Shang-Fu, cet expert originaire du nord de la Chine vint à  Okinawa en 1761 en qualité d'ambassadeur de l'Empire Ming. Il était contemporain de 2 autres experts, Chatan Yara et son disciple Peichin Takahara. À eux trois et à travers un seul et même disciple commun, Kanga Sakugawa, ils ont formé les bases de ce qui allait devenir le karaté.

 

Si cet article vous a mis la puce à l'oreille...

Pour en savoir plus sur le karaté et sur la voie du Chat: http://www.karate-evreux-nekodo.fr/




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Xiao Long - dans ARTS MARTIAUX
commenter cet article

commentaires

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.