Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 14:08

Le musée des arts asiatiques de Nice en partenariat avec le musée Guimet, propose une exposition sur les collections personnelles de Clémenceau.

 

Ce grand amateur d’art asiatique, un passionné, était surnommé le « Tigre » : qui ne connait pas les brigades du même nom ? Rien à voir cependant entre ce surnom et l’Asie. Ce surnom lui fut donné dans les années 1880 car il ne ménageait pas ses adversaires politiques et savait se montrer inflexible.

 

Clémenceau s’intéressait donc à l’Asie et fréquentait assidûment les marchands d’art. Il assista donc évidemment  à la grande vente d’objets japonais organisée par le marchand d’art Siegfried Bing...  alors célèbre collectionneur et acheteur.

PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG

PHOTOS XIAO LONG

La position politique de Clémenceau a certainement facilité  les acquisitions de cet amateur exigeant. Il ne souhaitait cependant pas simplement accumuler les objets d’arts, sa motivation était plus  noble : il souhaitait rassembler des références culturelles visant à ouvrir l’esprit à la connaissance de ces civilisations différentes de la nôtre. Il souhaitait que ces civilisations orientales soient mieux connues, appréciées et reconnues par les Français.

 

Ce fut la lecture de Confucius qui l’amena à l’art chinois et la découverte des ouvrages sur le shintoïsme le porta vers l’art japonais. Son intérêt pour le bouddhisme le poussa à se rendre en Inde. Clémenceau portait à la fin de sa vie un calot tibétain. Il appréciait les idées de Bouddha et une religion sans dieu convenait semble-t-il parfaitement à l’anticlérical et l’athée qu’il était.

 

Clémenceau possédait environ 800 objets qui furent dispersés en partie, lorsque frappé par le scandale de Panama, il dut se séparer de certaines pièces. Il possédait en particulier une très belle collection de petites boites japonaises appelées « kôgô ». Ces délicats petits récipients recevaient l’encens utilisé lors de la  cérémonie des charbons (allumage du foyer pour le « cha no yu », cérémonie traditionnelle du thé à la japonaise).

PHOTOS XIAO LONGPHOTOS XIAO LONG

PHOTOS XIAO LONG

500 kôgô sont exposées ici. Il y en a pour tous les goûts : des lapins, des poissons, des grues, des coqs et poules, des bouddhas, « daruma » et autres motifs et  personnages emblématiques de la culture asiatique. La collection complète compte 3 000 pièces (cela doit remplir quelques vitrines…) qui ont été réunies en une dizaine d’années (une vraie chasse à la petite boite !) et c’est peut-être la première du monde par son intérêt et son importance.

On peut voir aussi exposées quelques estampes et théières de formes curieuses. Des livres, dessins et manuscrits se laissent admirer, bien protégés dans leurs vitrines (qui ne simplifient pas le travail du « reporter »).

On y voit aussi des photographies de la pièce de théâtre écrite par Clémenceau : « Le voile du bonheur ». Saviez-vous que Clémenceau était auteur de théâtre ?

Cette œuvre en un acte s’inspire- bien sûr- de la littérature chinoise. Nous voilà transporté dans la Chine Impériale auprès du mandarin Tchang-I. Aveugle, il est confiant et a foi en l’Empereur, en sa femme, en son fils. Il est heureux. Un médecin lui fait recouvrer la vue et le confronte à la réalité : femme infidèle, fils irrespectueux… Le mandarin décide alors de se brûler les yeux pour retrouver sa sérénité. Grâce à ce « voile du bonheur », il connait à nouveau la plénitude de l’ignorance. Bref, moins on en sait, mieux on se porte !

 

 

Une belle exposition à découvrir jusqu’au 6 octobre – les yeux bien ouverts !

Xiao Long propose un petit reportage photos pour ceux qui résident bien loin de la grande bleue…

PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG
PHOTOS XIAO LONG

PHOTOS XIAO LONG

Partager cet article

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.