Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 15:19

 

 

 

 

Longue Vie a dit:

 

"Le triangle rouge attendra

la parole du losange noir

et la transmettra au carré rose

qui le dira au rectangle blanc

et au cercle vert."

 

 

 

 

 

 

Corto Maltese en Sibérie

Hugo Pratt

 

 

 

PHOTO: http://bedebulle.com

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 14:49

 

Un petit clin d’œil « printanier » sur ce traineau ( ?!).

 

Si vous avez l’occasion de visiter le Musée des calèches de Versailles, vous pourrez y voir « le traineau au jeu chinois ».

Construit en France vers 1735, propose une caisse en bois à deux places, en forme de gondole (pas très chinois tout ça !... quoique… Marco Polo…, d’ailleurs, l’assise est garnie de velours en soie de Gênes à trois couleurs… exotique !!!)

 

Des têtes de dauphins sculptées soutiennent cette caisse décorée de panneaux peints sur lesquels de petits personnages jouent dans des jardins chinois agrémentés de pagodes.

 

 

On connait l’engouement pour les chinoiseries en France au XVIIIe siècle et il n’y a –à part le motif- que peu de chose « chinoise » : d’après les sources, c’est le maître peintre et sculpteur Henri Cliquet qui serait l’auteur des panneaux.

 

Mais que faire d’un traineau à Versailles ? À cette époque, les hivers étaient plus rudes que maintenant et des courses à la mode nordique étaient couramment pratiquées dans les allées du parc de Versailles, sur le grand canal pris par les glaces !

 

Mais le cocher ne risquait rien, car ses petits petons étaient protégés par des petits chaussons …

 

 

Ce traineau a été restauré avec soin pour l’exposition « la Chine en France » (Versailles-2014).

      Un site et des photos: http://www.connaissancesdeversailles.org

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CULTURE
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 14:12

 

S’il y a un nom à retenir pour les amateurs de films chinois, c’est bien le nom de John Woo (吴宇森). Ce réalisateur, producteur et scénariste, né en 1946 à Guangzhou, détient un palmarès étonnant de succès (mais pas que…c’est vrai…).

Photo wikipedia

 

Sa famille s’installe à Hong Kong en 1951 et John découvre très vite le cinéma. Après quelques essais, il devient assistant de production aux studios Cathay, puis il migre vers la (« LA ») Shaw Brothers (la plus importante compagnie de production de Hong Kong)!

Il réalise alors son premier long métrage (« The young dragons ». Impressionnés, ce sont ensuite les dirigeants de la (« LA » aussi –pareil !) Golden Harvest qui lui proposent un contrat et le voilà (bien) parti… plusieurs films suivent, il finit par rencontrer Tsui Hark (qui réalise « Il était une fois la Chine ») qui lui permet de tourner ce qui sera son plus grand succès en chine « Le syndicat du crime » en 1986. Ce n’est pourtant qu’en 1989 que le monde entier apprend à le connaitre avec « The killer »…

 

Au fil des années Woo devient le maître du cinéma d'action avec ses scènes - plutôt violentes (quand même, il faut le dire…) mais extrêmement bien chorégraphiées, on ne se doute pas forcément que Woo est un fan… de comédies musicales… Dans tous les cas, les studios hollywoodiens trouvent son style à leur goût et se tournent vers lui.

 

 

Woo s'installe à Los Angeles en 1992 et continue son œuvre (« Chasse à l’homme » avec van Damme, « Broken Arrow » avec Travolta, « Volte-face » avec Travolta et Cage, puis « Mission impossible 2 ». Puis suivent quelques bas… et quelques hauts dont le point culminant, en 2008, sera « Les trois Royaumes », film de tous les records puisqu'il devient à la fois le plus gros budget et le plus gros succès au box-office de l'histoire du cinéma chinois. Et ce film-là vaut franchement le détour !!!

On va rester d’ailleurs là-dessus…

 

 

Repost 0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 16:20

 

 

 

Arriver trop tôt ne vaut pas arriver à temps.

 

 

 

 

http://www.pagesjaunes.ca

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 16:08

Fete-enfants.com

 

Voilà notre Petit Dragon qui grandit encore… 8 ans !

8, LE chiffre porte-bonheur…

 

Xiao Long remercie ses lecteurs pour leur fidélité, leurs encouragements et leurs commentaires.

 

Petit Dragon espère que vous prendrez encore plaisir dans l’année qui s’ouvre à lire, ou relire ses articles qui, il l’espère continueront de vous faire sourire…

 

C’est toujours avec plaisir que Xiao Long vous fait partager ses découvertes, ses réflexions ou ses étonnements…

Allez, aidez-le a souffler ses 8 bougies !!!

 

 

feteanniversaire.fr

Repost 0
Published by Xiao Long - dans VIE du CLUB
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 15:50

 

Continuons notre promenade… voilà que le vent se lève et balance les feuilles des lotus…

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

 

À la suite du mouvement précédent, on ouvre à gauche : le pied gauche se place parallèle au pied droit à largeur de hanches, en même temps le bâton va décrire un cercle horizontal de la droite vers la gauche, les mains s’ouvrent : on tient le bâton avec la « gueule du tigre » (Hukou), mains ouvertes, doigts tendus, les jambes sont fléchies.

 

Puis on se redresse, le bâton glisse sur le ventre, on va piquer à droite, à hauteur d’épaule, avec l’extrémité droite du bâton sur la droite. La main gauche ne bouge plus.

 

La main droite fait passer le bâton en éllipse de la droite vers la gauche afin de pouvoir poser l’avant-bras doit sur l’avant-bras gauche, les jambes sont fléchies. La main droite ne bouge plus.

La main gauche entraine le bâton en ellipse pour libérer le bras gauche et l’amener sur le côté gauche.

 

Attention à respecter les trajectoires… pour ne pas se faire des nœuds dans les bras… J À chaque fois, une main sert de point fixe, l’autre est en mouvement…

On se laisse porter par le

 

mouvement (on ne réfléchit pas trop…) et on se retrouve à tenir le bâton sur la côté gauche, main droite en haut, main gauche en bas, mains ouvertes, bâton tenu par Hukou… Et voilà ! On reste un moment, 2,3 secondes sur le côté, en extension (… et avec précaution !). Les jambes sont tendues. On regarde le bâton.

Puis sans bouger les jambes (chouette ! un truc en moins à penser !), on redresse le tronc, on ramène donc le bâton au-dessus de la tête et on le suit des yeux.

On laisse descendre le bâton tout en fléchissant les genoux. On le saisit de nouveau à pleines mains. On regarde devant. On ramène le pied gauche.

Il n’y a plus qu’à rejouer la même chose en ouvrant par le pied droit.

Puis de reproduire ces mouvements de nouveau une fois sur la gauche, une fois sur la droite… et le tour est joué ! Le lotus a bien suivit le vent…

 

Ce mouvement est assez complexe et les neurones chauffent un peu au début… il faut parfois aussi se laisser aller aux mouvements circulaires, finalement plutôt naturels (comment ça, non ?).

Songez à bien utiliser la taille pour les rotations, il ne s’agit pas d’envoyer les bras et de créer des tensions partout dans le dos, la taille initie le mouvement.

Respirez tranquillement, ne bloquez pas la respiration… ce qui arrive parfois lorsqu’on reste en extension latérale…

 

N’oubliez pas d’adapter le mouvement à vos capacités, nous n’avons pas tous la même souplesse articulaire, il ne faut pas « forcer » les choses. C’est en travaillant en dooouceur et régulièrement que l’on s’assouplira.

 

Jouer le lotus et laisser nos feuilles se balancer est très intéressant : On active le méridien Vésicule Biliaire (extension latérale), ainsi que Chong Mai (Vaisseau carrefour), Dai Mai ((Vaisseau ceinture), Ren Mai (Vaisseau conception), et Du Mai (Vaisseau gouverneur), sans oublier que l’on équilibre le yin/yang du Foie…

La colonne vertébrale, la nuque, les épaules, le dos travaillent.

Sans parler des points Yuan des poignets, comme toujours avec le travail du bâton… ni des jambes qui par l’alternance fléchir-tendre se renforcent.

YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
YANG SHENG TAI JI ZHANG  4 : LE VENT AGITE LES FEUILLES DU LOTUS…
Repost 0
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 18:33

 

Il était une fois un chinois qui vivait à Ankang, dans la province du Shaanxi. Ce brave homme était amateur de noix.

Et jusque-là … rien de bien insolite… oui, mais… Un beau jour, le voilà qui passe devant une affiche informant qu'il était interdit de posséder des armes et des explosifs.

Et là, que voit-il ? Une belle image qui représente une … grenade !

 

http://chine.in

 

C’est ainsi que fin 2016 il s’aperçoit que son casse-noix, cadeau d’un ami ( ?!!) est en réalité … une grenade ! Et oui, depuis 25 ans, il cassait régulièrement des noix en utilisant cette arme.

 

Notre mangeur de noix a alors remis aux policiers cet « outil » et M. Ran a affirmé que le bout de la grenade était très utile pour ouvrir les noix.

 

La police pense qu’il n’est pas sûr que l’objet contienne un explosif…

Ils n’ont pas testé ?

 

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans CHINE INSOLITE
commenter cet article
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 17:56

 

Le printemps arrive, si, si… les oiseaux chantent, l’herbe pousse (les pissenlits aussi…) on le « voit » !

C’est la saison du Foie, du Bois, du Vert … des yeux…. Donc, le moment idéal pour se mettre au qi gong des yeux !

 

Un excellent livre sur le sujet (à lire avec ou sans lunettes, mais avec attention !)

 

 

LES AUTEURS :

 

DOMINIQUE FERRARO est spécialiste et enseignante de Qi Gong thérapeutique à Milan (Italie), elle a séjourné en Chine et à Hong Kong pendant de nombreuses années (1982 - 1994), au cours desquelles elle a pu étudier la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Gymnastique Thérapeutique Qi Gong auprès de grands maîtres chinois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MA XU ZHOU est spécialiste en ophtalmologie et experte en Qi Gong. Elle est la fille d’un médecin, Ma Li Tang, qui a contribué grandement à la création d’un Qi Gong pour différentes pathologies des yeux –entre autres formes de Qi Gong.

 

 

 

La vidéo ci-dessous n’est disponible qu’en chinois et en anglais… Vive les langues étrangères !!!

Le Dr Ma propose des remèdes qui peuvent aider dans les cas de presbytie.

On peut déjà travailler les organes Rate et Rein (énergie acquise et énergie innée).

On peut aussi adapter son alimentation et le Dr Ma vous donne la recette : faire cuire des petits haricots noirs (type azukis) et en manger une cuillérée à café matin et soir par exemple.

Puis MA XU ZHOU vous montre différents points à masser. Il n’y a qu’à suivre les petits « post it » qui décorent ses jambes et ses bras… (Si vous ne les voyez pas, il est temps de se mettre au Qi Gong des yeux !).

Ces points se massent symétriquement.

(Sinon ? on y verra mieux d’un côté que de l’autre… je plaisante…)

 

Bien sûr, si ces méthodes sont efficaces, il ne faut pas s’attendre à avoir l’œil de l’aigle du jour au lendemain !

 

 

Comme toujours, ces exercices doivent être faits sur la durée…

Patience!!!

 

 

Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 16:19

 

A la Cour comme à la mer,

Le vent qu’il fait décide de tout.

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Repost 0
Published by Xiao Long - dans PROVERBES
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 16:11

Le batelier en a fini de godiller… et le frêle esquif glisse lentement sur l’eau… Tout un programme !

Car il ne va pas avancer tout seul, cet esquif…

Allez, allons voir comment « ramer »…

 

À la fin du mouvement précédent, on fléchit les jambes et on avance le pied gauche par le talon, on pivote la taille vers la droite en tenant toujours le bâton à deux mains, on décrit alors un arc de cercle de l’arrière vers l’avant sur le côté droit, puis on ouvre les doigts de la main droite, la paume en contact avec le bâton va tourner afin de changer de prise sur le bâton ; on déplace alors le poids du corps vers l’avant, on pose la plante du pied gauche au sol, on tend les jambes comme pour pousser sur sa rame ( rappelons qu’il faut bien que notre barque avance…), le pied droit ne touche le sol que par la pointe.

Puis on repose la plante du pied droit au sol (donc les deux pieds sont au sol… allez, un effort… on suit un peu….), on repositionne sa main droite comme au début – autrement dit on change à nouveau de prise (oui, je sais … prise de tête un peu ce mouvement quand même… mais tellement beau !), et bien sûr ce faisant, on redessine un arc de cercle de l’arrière vers l’avant, pivotant la taille sur le côté gauche cette fois.

On recule ensuite le pied gauche –et cette fois le pied avant (droit ici) soulève sa pointe alors que l’on décrit une fois encore un arc de cercle de l’arrière vers l’avant, en pivotant la taille sur le côté droit cette fois et sans changer de prise sur le bâton (ouf !).

On ramène le pied gauche à côté du pied droit et on pousse une fois encore sur la « rame » qui se trouve sur notre gauche.

 

On va refaire ce mouvement symétrique.

Puis –pour bien vérifier… on va refaire encore ce mouvement en partant sur la droite puis sur la gauche.

Après ça, on est mûr pour le CAP gondolier…

 

À noter que :

C’est un mouvement typique de cet enchainement, fondé sur le contre-mouvement : le bâton descend- le corps monte et vice versa…

Le regard suit le bâton.

On amène le Qi au dan Tian dans les mouvements de poussées en imaginant propulser une barque.

Chacun doit doser l’amplitude de ses mouvements en fonction de sa souplesse articulaire.

De même, pour des raisons d’équilibre, les pieds peuvent être un peu plus écartés.

 

On le sent dès que l’on pratique, ce mouvement est très complet.

La tête tourne, les épaules, les poignets travaillent, la taille est sollicitée, les jambes, les chevilles, les pieds travaillent aussi.

Donc les 6 méridiens des membres supérieurs et ceux des membres inférieurs sont stimulés.

Cet exercice améliore aussi la digestion en agissant sur Foie et Vésicule Biliaire.

Les mouvements des chevilles/pieds permettent aussi de réguler le méridien Vessie.

Les pivots de la taille stimulent Dai Mai, le vaisseau ceinture qui porte si bien son nom… et la zone du Dan Tian.

 

Bien sûr cet exercice assouplit les épaules en particulier, mais plus globalement toutes les articulations.

Allez, on rame!!!

 

YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
YANG SHENG TAI JI ZHANG 3 : LE FRELE ESQUIF…
Repost 0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: mushutaiji@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.