Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 18:19
PHOTO XIAO LONG

 

 

La volonté permet de grimper sur les cimes ,

sans volonté on reste au pied de la montagne.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 17:09

 

La foire aux questions:  les mêmes interrogations reviennent. régulièrement, les mêmes doutes...

Mais une question a-t-elle une (seule) réponse?


 

PHOTO XIAO LONG


 

A quelle vitesse faut-il pratiquer?


C'est une question sans réelle réponse (heureusement!). Il ne faut rien du tout en réalité... On ne peut que donner quelques indications:

La vitesse du mouvement n'est pas rapide, elle est lente, régulière, à l’image de l’eau qui coule ou du nuage qui passe dans le ciel, le mouvement se déroule doucement…

On est souple, flexible, élastique comme le bambou sous le vent (qui plie et ne rompt pas: ça vous rappelle quelque chose?).

La vitesse est naturelle, sans à coup, synchronisée avec la respiration. Et donc particulière à chacun. Lorsqu'on le peut, il est bon de faire un enchainement seul. En groupe, on est moins "naturel", on se laisse moins porter par son propre rythme. Et si vous êtes attentif, vous pourrez constater que vous avez une "vitesse" qui est confortable pour vous, cependant chaque jour est différent et votre vitesse ne sera pas forcément une constante!

 

La "mauvaise" vitesse!

Il faut surtout se méfier de la vitesse qui vous fait avaler la fin des mouvements, c'est souvent pour cette raison que l'on est plus rapide (et que les copains eux se sentent franchement à la ramasse du coup...)😅

Quand on est débutant, on est trop rapide parce que la tête pense et anticipe le mouvement suivant et c'est ainsi que le mouvement d'avant n'est pas abouti, fini, et que le mouvement d'après souvent est "compacté" au démarrage...

 

Mais les pratiquants de longue date connaissant aussi cet écueil: on connait "trop bien" sa forme, l'esprit s'échappe et on se laisse vaguement porter, la concentration se dissout et ... même résultat, les finitions ne sont plus à l'ordre du jour et on est en pilotage automatique, imprécis et flottant (au mauvais sens du terme!)🙄

 

 La bonne vitesse reste celle qui vous permet d'aller au bout de vos techniques tout en respectant la fluidité du déplacement.

 Il n'est pas inintéressant de travailler sa forme à des vitesses différentes pour mieux ressentir ce que l'on fait -ou pas. C'est une recherche instructive qui va permettre de mettre le doigt sur nos points faibles.

Car une forme se travaille aussi, on ne fait pas que l'apprendre et puis voilà, je la connais, c'est plié, je ne m'en occupe plus... On passe à autre chose. Une forme demande du temps pour s'installer, se l'approprier, en faire à la fois quelque chose de précis, propre et conforme aux principes de bases mais aussi quelque chose de personnel qui colle à votre respiration, votre morphologie, votre personnalité...

 

 Bon, et puis si vous voulez aller plus vite... passez au Kung Fu!!! 

Pour ceux qui veulent du plus lent, pensez à la sieste!

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Comment se déplace-t-on?

 

Le déplacement des pieds est léger, souple, à l’image du chat qui marche, on déroule le pied, on le pose en douceur. On est stable, le pied sûr. On est disponible et on peut changer de direction à tout moment. Pour cette raison, les déplacements ne se font pas en "projection", mais à partir d'un pied d'appui fort.

 


Quel est notre état d'esprit?

 


Comme le chat, on reste calme mais on est vigilant: on ne s'endort pas, on est prêt à bondir.

 

La force intérieure est ininterrompue, constante, comme si l’on dévidait un fil de soie, un long fil fin, infini et résistant: c'est la notion de"chan si jing".

 C'est l'image de la force tranquille, l'idée de l'aiguille cachée dans le coton... C'est une concentration légère mais constante, présente.

 

Quand peut-on (enfin) accéder au bien-être? 

 

A lire ce qui précède, on se dit que ce n'est pas cool de pratiquer, on apprend, on est concentré, on travaille, et c'est moins "vendeur" que l'image du Tai Ji Quan   qui se répand de plus en plus: quelque chose de facile, d'accessible à tous rapidement, un cachet de zénitude...🤗

 

Cette image correspond bien à notre époque, où l'on veut se sentir bien avec un minimum d'effort et où adultes comme enfants passent d'une activité à l'autre d'une année sur l'autre.

 Le Tai Ji Quan demande du temps, de la patience, de la régularité, mais effectivement, il est source de bien-être.

 

Oui, mais quand alors?


Quand il y a harmonie: le mouvement du corps, la respiration, l'esprit (Jing, Qi, Shen) sont unis et synchronisés, on ne réfléchit pas, tout est fluide, sans coupures, sans hésitation.


Mais si c'est possible!

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 14:17

https://www.icone-gif.com/

 

Tes yeux peuvent voir les étoiles,

 mais ils ignorent ton nez

parce qu'il est trop près.

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 14:01
wikipedia

Ce général britannique, Charles George Gordon (1833 – 1885), a eu nombre de surnoms :

Chinese Gordon (Gordon le Chinois), Gordon Pasha, et Gordon of Khartoum (Gordon de Khartoum). Voilà qui résume une carrière hors normes.

Pour ce qui nous concerne, nous nous arrêterons à Chinese Gordon !

 

 Il servit donc dans la campagne de Chine de 1860: un peu d’histoire… (Cette période est très agitée et riche en évènements, ce n’est qu’un aperçu…sinon, tout le monde va aller boire un café sans connaitre la fin de l’histoire 😊 )

 

wikipedia

 

La révolte des Taiping est un soulèvement violent, un des conflits les plus meurtriers de  l'Histoire. Entre 1851 et 1864  cette révolte  a frappé la dynastie Qing  qui mit près de quinze ans à en venir à bout.

Les rebelles avaient fondé en Chine du Sud et en Chine centrale, le Tàipíng Tiān Guó ou « royaume céleste de la Grande Paix « 太平天国 ».

 

wikipedia

Le fondateur du mouvement est Hong Xiuquan (1814-1864), celui-ci, persuadé d’être le frère cadet de Jésus, se proclame  « Empereur du Ciel » et conteste le pouvoir de l'empereur Xianfeng (1831-1861).

Il promulgue une réforme agraire, refuse la polygamie, se prononce pour l'égalité des sexes, mais avec une stricte séparation entre les hommes et les femmes (curieuse égalité?), la coutume de bander les pieds des femmes doit être abandonnée (une bonne chose ! ces « pieds en lotus » étaient une vraie torture), il refuse les mariages arrangés, les jeux d'argent, l'esclavage, la torture, la prostitution, la propriété foncière privée …

wikipedia

Prêchant ces idées, il rencontre un franc succès et finalement ses disciples optent pour la révolte.

 

Les Taiping veulent renverser la dynastie mandchoue. Ils prennent Nanjing (Nankin) l'ancienne capitale de la dynastie Ming, dont ils font la capitale du « Royaume Céleste de la Grande Paix » et livrent de nombreux combats. Le gouvernement Qing a bien du mal à faire face, d’autres révoltes se déclarant en parallèle, il doit puiser dans des réserves de plus en plus réduites en hommes comme en argent.

C’est ici qu'entre en scène Chinese Gordon :

L'armée de Chinese Gordon est surnommée  « l'Armée toujours victorieuse ». Il succède à Frederick Townsend Ward. Marin, flibustier, mercenaire , soldat de fortune, cet Américain était à la tête de cette unité qui, à l’origine , est  une troupe de 5 000 combattants occidentaux et chinois, encadrés et entraînés à l'occidentale par des volontaires européens et américains… le tout financé par les négociants de Shanghai menacée.

 

wikipedia

C’est avec l'assentiment de son gouvernement que Charles Gordon entre au service de l'Empire Qing  pour combattre les Taiping. Il va reprendre aux insurgés Suzhou et Wankin.

… Finalement la dynastie mandchoue qui semblait perdue peut souffler !

En tant que capitaine dans les Royal Engineers, Gordon a été obligé de participer à l'incendie du Palais d’Été de Beijing en 1860 et il l'a ressenti comme une réelle épreuve. Il écrivit à ce sujet : « C'était un travail misérablement démoralisant pour une armée. »

 Les unités françaises et britanniques font des ravages, les pillages vont bon train, des Chinois aussi y participent.

Il faudra 3 500 soldats britanniques pour mettre le feu à l'ensemble du site. Le Palais d'Été brûlera trois jours durant...

 

En 1863, Gordon rentre au Royaume-Uni, malgré les offres des Chinois. Son surnom cependant, le « Chinois », lui restera.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 14:42

 

 

Quand un cheval galope tout seul

 on ne peut pas  voir s'il est rapide ou lent.

 

 

 

PHOTO XIAO LONG

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 12:12

 

XIAO LONG fête ses 12 ans!

 

Bientôt un grand Dragon

(c'est mieux qu'un vieux Dragon...)

😀

Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 11:27

Xiao Long ne vous offre pas des oeufs!!!

 

Non, non! Mais une vidéo superbe mise en ligne par l'Institut Confucius.

 Ces formes de style Chen sur fond de calligraphie et de muraille de Chine résument tout:

L'harmonie , la sérénité, le calme, la force, la puissance...

Il n'y a rien à dire, juste à regarder!

Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 07:22

 

Une question réapparait de façon cyclique:

Peut-on se défendre en pratiquant le Tai Ji Quan?
Réponse: oui et... non !

 

Oui, en théorie, car c’est un art martial.

Les techniques sont efficaces et si l'on commence plus jeune que la majorité d'entre nous, si l'on s'entraine régulièrement, si l'on est en bonne forme physique, si ...

Si l'on pratique le Tui Shou, l'écoute, alors oui, on peut se défendre: on est toujours, prêt, vigilant, présent, cela devient une seconde nature (car, le Tai Ji Quan, c'est "naturel" comme vous diraient de nombreux Maitres chinois!).

Réagir instantanément, sans avoir à réfléchir et ... rapidement, nous voilà tout de même proches de l'externe !

Mais, nous sommes d'accord, cela ne s'improvise pas. C'est un long travail, comme pour tout autre art martial, et - même s'il n'est pas au premier plan - le Tai Ji Quan martial existe!

Cela demande aussi un environnement adéquat, car au delà des clés et autres applications où l'on frappe ou pousse, il existe aussi les techniques de projection. Et là... il vaut mieux atterrir sur un tatami !

 

Cependant, si vous êtres branché "self defense", il vaut mieux choisir le krav maga 😉


Oui, mais... 

Dans notre pratique modeste, la rapidité n'est pas un but premier ( ni même second d'ailleurs...). Et il faut être réaliste, même si nous développons quelques réflexes dans le travail à deux (bloquer, dévier...) le seul réflexe salvateur en ce qui nous concerne est la course de fond...

 

De même, il nous est difficile de juger de l'efficacité réelle de nos applications qui ne sont pas forcément "abouties": nous les passons moins rapidement qu'en combat réel et - comme nous tenons à conserver notre partenaire dans de bonnes dispositions- voire conserver notre partenaire tout court 😀 nous n'allons pas jusqu'à leur terme.

 

 


 

Cela ne signifie pas pour autant que le Tai Ji Quan ne soit pas "utile": on apprend à coordonner, contrôler ses mouvements, à gérer mieux l'ensemble de notre corps, à respirer, calmer notre esprit (qui en a bien besoin...) et à éclaircir nos idées (ce qui nous permet de prendre la bonne décision... et de déguerpir plus vite🙄?)


 

 Cela ne signifie pas non plus que l'on doive totalement occulter l'aspect martial de cette discipline interne et au delà de la pratique des formes, il est nécessaire de pratiquer le travail à deux, le Tui Shou et les applications martiales.

 Xiao Long regrette qu'en ce moment, le Tai Ji Quan devienne une "gymnastique de santé": bien sûr, cette discipline est "bonne pour la santé", tout exercice physique , correctement fait, est positif pour la santé globale.

 

 Mais si on ne veut QUE "entretenir sa santé", alors il vaut ne faire faire QUE de la gym... pas du Tai Ji Quan qui est rappelons-le un art martial interne!

 C'est un art, donc, on ne peut l'apprendre en un clin d’œil et la patience est un maitre-mot en ce domaine. Il faut être précis et donner du sens aux mouvements.

 

 Il est martial: cela dit bien les choses, les mouvements ont une finalité, on ne fait pas n'importe quoi parce que c'est joli! Les "mains dans les nuages" ont une utilité, on ne fait pas que brasser de l'air en agitant les bras avec élégance...

 

 Il est interne: l'esprit est concentré, clair, sollicité autant que le corps, cette dimension n'existe pas en "gym" (même si il vaut mieux penser à ce que l'on fait plutôt que de se demander ce que l'on va manger ce soir...).

 Et j'ajouterais,

 

 Il est énergétique: l'énergie circule dans les méridiens et nos techniques ont un impact sur l'ensemble du corps, la circulation du sang et de Qi.

 

C'est une discipline extrêmement riche et l'harmonie finale ne peut s'obtenir que si toutes les composantes sont intégrées à la pratique.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 14:08

 

 

7 fois à terre

8 fois debout

 

proverbe japonais

 

http://www.9emeart.fr/post/news/manga/

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 13:31

 

La Chine a connu aussi de durs conflits, mais ce pays est bien loin de nous et trop souvent on ne sait que peu de choses de son histoire  et on ne considère que la Chine ancienne, ou bien la Chine actuelle.

 

Alors aujourd’hui, voilà l’histoire de curieux Tigres Volants - qui n'ont rien à voir avec nos disciplines et beaucoup à voir avec l'Histoire!

 

Depuis 1938 la Chine était dans une situation difficile face au Japon : petit à petit tous les ports de Chine seront occupés par les Japonais qui finissent par prendre  l'île d'Haïnan, et terminent  ainsi un véritable encerclement du territoire.

Le Gouvernement chinois du moment voit le danger et entreprend en octobre 1938 la longue route  - à travers les contreforts méridionaux de la chaine de l'Himalaya -  qui reliera Kunming à Lashio, en Birmanie, afin d’utiliser  le port de Rangoon. Plus de 200 000 ouvriers travailleront   à cette gigantesque entreprise pour qu’enfin  la "Route de Birmanie" soit ouverte.

Un personnage clé :

Claire Lee Chennault – et non ce n’est pas un Chinois, mais un Texan ! - s’était mis à la disposition du  gouvernement de la République de Chine. Devenu en juin 1937 conseiller à l'aviation de Tchang Kaï-chek, il travaille à partir de l'été 1938 sous la supervision directe de Song Meiling, l'épouse de Tchang Kaï-chek, qui dirige la commission aéronautique.

 

En compagnie de son épouse Song Meiling et de ses deux fils Chiang Ching-kuo et Chiang Wei-kuo.wikimedia

 

Il lui demande alors à constituer une force aérienne inspirée du modèle du Corps aérien de l'Armée américaine. Au cours de l'hiver 1940-1941, Chennault parvient à importer en Chine une centaine d'appareils Curtiss P-40B1. Ce chasseur que certains trouvaient déjà dépassé, n’était pas très maniable mais il avait par contre une excellente capacité de piqué.

Il recrute aussi 100 pilotes et 200 techniciens, issus de l'United States Marine Corps, de l'United States Navy ou de l'United States Army Air Corps.

wikimedia

Depuis un an, les Japonais  bombardaient Kunming sans rencontrer de résistance lorsque, un jour,  le 20 décembre 1941,  à 50 km de la ville, ils se retrouvèrent en face d'avions aux gueules de requins menaçantes ! Les P-40 américains fondirent sur les 10 bombardiers japonais, et envoyèrent  au tapis neuf bombardiers nippons.

 

 

Et  les vaillants « volontaires » - en fait mercenaires -  américains  devinrent les  "Fei Hou", les  "Tigres Volants". Le surnom de l'escadrille provient de la peinture réalisée pour la première fois par Eric Shilling, l'un des pilotes, sur le nez de son avion et qui représente une bouche de requin.

 

Ce motif est semble-t-il inspiré des peintures faites par les pilotes du Haifischgruppe ,« Groupe des Requins » , de la Luftwaffe sur leurs Messerschmitt . Mais bon, le nom de Tigres Volants est tout de même plus grandiose que « Les Requins » !

Ces Américains arrivèrent via la Birmanie, avec des passeports civils. L'escadrille américaine reçoit à partir de 1941 le nom de 1st American Volunteer Group, officiellement créé sur ordre direct de Tchang Kaï-chek. Les premiers groupes sont basés à Kunming, dans le Sud de la Chine, et chargés de protéger les points stratégiques de l'approvisionnement en Birmanie.

 

 

 L’escadrille participe notamment à la guerre sino-japonaise et à la campagne de Birmanie, puis elle est  dissoute en 1942 et ses moyens sont intégrés à l'United States Army Air Forces au sein de laquelle ces hommes participent à la suite du conflit mondial.

 

A noter pour la petite histoire :

Un de ces pilotes était Gregory Boyington, qui se lasse de ses fonctions d’instructeur à Pensacola et rêve d’aventures…

Non sans tempérament et peu conformiste, il démissionne du corps des Marines le 26 août 1941. Il s’engage aux côtés du général Chennault et de ses Tigres Volants, en Chine. C'est lors de ce séjour qu'il hérite du sobriquet de « Pappy » car il est le pilote le plus âgé ! …

De retour chez lui et réintégré comme major, il arrivera dans le Pacifique Sud à la tête des «Black Sheep », les « Brebis galeuses », ce qui inspirera la série connues sous le nom « Les Têtes brûlées ».

ET si vous voulez en savoir plus, un beau site:

http://www.cieldegloire.com/fg_avg.php

 

Partager cet article
Repost0

NOUS CONTACTER:

XIAO LONG EST UN CLUB OU SE PRATIQUENT LE TAI JI QUAN, LE QI GONG ET LA RELAXATION. IL SE SITUE A EVREUX, QUARTIER DE SAINT MICHEL (27).

VOUS TROUVEREZ LES INFORMATIONS SUR LES COURS, LES HORAIRES ET NOTRE SALLE PLUS BAS SOUS LA RUBRIQUE "COURS HORAIRES".

POUR EN SAVOIR PLUS?

NOTRE MAIL: fengyulong1@gmail.com

Recherche

QUI EST XIAO LONG?

 


XIAO LONG:
"Petit Dragon"est notre logo. Il nous accompagne sur nos T-Shirts, nos sweats, nos circulaires d'information, il signe même nos articles! Il est sympathique, de bonne composition, à l'image de l'ambiance de notre section qui souhaite être conviviale, ce qui ne nuit en rien aux progrès de nos adhérents, ni au sérieux des cours, au contraire...

L'AUTEUR

Les textes sont rédigés par Xiao Long. Ce blog est a but non commercial, non lucratif. Il délivre des informations et des commentaires techniques et culturels pour les pratiquants de Tai Ji Quan et de Qi Gong ainsi que pour tous ceux qui s'interessent à la culture asiatique.